Récit de la course : Le Tour du Roc 2014, par ouster

L'auteur : ouster

La course : Le Tour du Roc

Date : 19/7/2014

Lieu : Granville (Manche)

Affichage : 992 vues

Distance : 5km

Objectif : Terminer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Le Tour du Roc

Cette année c'était la 51ème édition du Tour du Roc, une épreuve de natation en mer - je ne pense pas avoir déjà particpé à une course aussi "vielle". Le Roc c'est la pointe de Granville en Normandie et le départ est donnée au port de la criée avec l'arrivée de l'autre côté du Roc à 855m au vol d'oiseau sur la plage du Casino - sauf que je ne suis pas un oiseau, je suis un poisson et le tour il fait 5km.

Parcours Tour du Roc

TDR

C'est une course intime avec 120 participants qui s'alignent sur le départ et une organisation simple mais très bien rodée, très peu de pub et des bénévoles très sympas qui ont l'air de connaitre tous les concurrents ou presque. Je suis accompagné comme souvent par ma charmante épouse Karine et on fait la queue pour mon dossard, ca prend un peu de temps parce que les organisateurs sont plutôt sympas et pardonnent les dossiers incomplets, les documents oubliés, les paiements à l'arrache... L'ambiance est très détendu et je m'aperçoit que je suis entouré de vrais nageurs expérimentés et que je ne risque pas de briller sur cette course. De toute façon la course est un défi pour moi : 5km sans combi dans la Manche c'est déjà pas mal. Je reçois mon t-shirt, mon bonnet rouge et on me marque mon dossard dans le dos :

Dossard

 

Le départ est retardé à cause d'un orage qui gronde mais qui finalement n'arrivera pas alors on descend la digue pour attendre le départ, on passe le sas de départ pour qu'ils vérifient nos tenus : pas de néoprène, cou et épaules découvert; règles FINA obligent. Il y a pas mal de monde en collants ou en combi de natation, ils sont beaucoup à s'être enduit de graisse à traire contre le froid. Je suis en short avec de la Medusyl pour proteger contre les méduses et de la vaseline sous les aisselles pour parer aux frottements. On poireaute encore qqs minutes dans l'eau avant que Madame le Maire donne le départ et je commence à avoir froid car elle est à 18° et je ne bouge pas. On est aligné sur une digue qui descend dans l'eau, certains vont devoir sauter 2 mètres et d'autres n'ont déjà pas pieds, c'est curieux comme départ. La corne de brume sonne et c'est parti dignement et calmement par rapport à un départ de triathlon.

Départ

Port

 

Je vise la sortie gauche du port car je sais que le courant va m'emporter une fois sortie de la protection de la digue et les 200 premiers mètres sont très faciles, dès que je sors du port je commence à sentir les vagues qui, heureusement, ne sont pas bien grosses, et je tombe nez à nez avec une méduse - je lui mettrais même la main sur la tête. Cette première était assez grosse et j'étais content de m'être couvert de Medusyl - en tout je verrais une bonne vingtaine de ces bêtes translucides et j'aurai le temps d'admirer leur beauté, je me suis fait piqué une fois mais rien de grave grace à la crème. Le premier repère c'est le Loup : un phare à un km en ligne droite de la sortie du port, je me retrouve rapidement tout seul et je le resterai jusqu'à la fin avec seulement quelques méduses et un kayakiste de temps en temps comme compagnie.

 

Après le Loup on tourne à droite et maintenant il faut trouver une bouée blanche de 2m de haut, pas facile avec des lunettes de natation et des creux de vagues, les kayaks sont plus visibles alors je les suis jusqu'à ce que je tombe sur la balise et ainsi de suite pendant un km jusqu'à ce qu'on arrive au niveau de la pointe du Roc et qu'il faut contourner le phare de la Fourchie qui doit être à 200m de la terre. Les courants sont assez importants ici et je me fais balancer pas mal par les vagues - je suis content que c'est une journée calme... Après le phare il y a une longue, longue ligne droite, les 4 bouées ont au moins 300m d'écart et paraissent tout petit quand on les aperçoit pour la première fois mais qui tout doucement grandissent pour atteindre 2m de haut. Je fais deux arrêts pipi dnas cette ligne droite et à chaque fois je me fais doubler par un paquet de naguers mais ils sont à une cinquantaine de mètres de moi et j'essaye même pas de les rattrapper pour m'accrocher. La fin de la ligne droite est un voilier avec 3 personnes à bord avec qui j'échange quelques mots avant de tourner à droite et viser la ligne d'arrivée qui est à un km tout droit.

Photo prise du voilier:

Photo du voilier

Je commence à fatiguer des épaules qui ne sont pas très souples et les vagues qui viennent de la droite compliquent un peu les choses, je bois la tasse une fois mais j'arrive à viser l'arrivée tant bien que mal l'arrivée. Au départ c'est la Thalasso, un énorme immeuble de 7 étages et puis c'est un drapeau blanc et bleu sur un plongoir avant d'enfin voir le tunnel du Plat Gousset et la ligne d'arrivée. Un kayak corrige ma trajectoire et me guide sur les 200 derniers mètres. Je prends mon temps sur la fin pour regarder autour de moi, il y a une petite foule qui nous encourage et ce n'est pas une ambiance très courante. J'échange qqs mots avec les bénévoles et je les remercie pour une chouette course, ils me disent que je suis le premier à dire ca, je trouve cela dommage...

Le Normandy

Ariivee

 Water

Karine, les enfants et ses parents m'attendent dans le petit tunnel de l'arrivée, j'ai droit à des bisous avant une rapide douche chaude, une saucisse et une crèpe. Autant je n'avais pas froid en nageant, autant je commencais à trembler un m'habillant. La polaire, la goretex, le bonnet et le thermos de thé chaud ne se faisaient pas attendre.

J'ai mis 1h42 pour faire les 5km. Ma montre affiche 6,3km, je veux bien croire que je n'ai pas pris le chemin le plus court mais je ne pense pas avoir rallongé de plus de 20% - les GPS ne sont pas très fiables dans l'eau. Je fini 92ème sur 104 et il y a eu 16 abandons. Je suis content d'avoir fini et d'avoir pris du plaisir (et de ne pas m'être fait bouffer par les méduses!) mais le manque d'interaction humaine et les beaux paysages seulement par intermittance m'ont coutés. Ceci dit le sentiment de se retrouver loin de la côte en pleine mer est assez excitant et je chercherais sans doute à m'aligner sur d'autres courses similaires - le Défi de Monte Christo à Marseille par exemple

 

ouster

7 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 20-07-2014 à 09:46:16

Eh bien, en voilà une épreuve! Bravo pour avoir affronté la Manche. Finalement, dans d'autres temps, tu aurais pu traverser la Sélune à la nage pour chercher la balise!

Commentaire de ouster posté le 20-07-2014 à 10:26:38

C'est sur que cela nous aurait gagné du temps !!

Commentaire de Papy posté le 23-07-2014 à 15:39:56

J'ai été voir le film ou le parcours avait été modifié http://youtu.be/Yck5ZgKah8k c'est quand même bluffant...
J'aurais aimé le faire, mais en combinaison. Je n'ai pas ta puissance de feu pour ne pas couler vu ma densité musculaire.
Bravo, c'est le genre de challenge typique des Zanimoss, de ceux qui font baver d'envie et de plaisir.
Merci de nous l'avoir fait partager !
Je vais de ce pas m'inscrire au triathlon de la baie de somme, je n'aurais qu'1,5km à faire mais dans la même mer démontée, cela me donnera une idée !
(Aux Cayeux, au nord du Tréport)

Commentaire de ouster posté le 23-07-2014 à 16:08:55

Il me tentait bien ce tri mais je serai à la montagne. Il y avait une fille en combi qui l'a fait pour le défi et sans être classée.

Commentaire de Papy posté le 23-07-2014 à 16:00:18

J'oubliais... Des photos et autres... Sans connection facebook cela marche : https://www.facebook.com/pages/Le-Tour-du-Roc-%C3%A0-la-Nage/186475134735591

Commentaire de rg-photos posté le 17-05-2016 à 23:39:33

Bonjour,
La photo située avant le texte "Après le Loup ..." n'est pas libre d'utilisation et provient de mon site http://www.rg-photos.com merci de la supprimer dans les plus brefs délais.

Commentaire de ouster posté le 18-05-2016 à 00:05:33

Au temps pour moi, je l'ai supprimé. Désolé

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !