Récit de la course : 10 km Paris Centre 2014, par Eric-Paris

L'auteur : Eric-Paris

La course : 10 km Paris Centre

Date : 5/10/2014

Lieu : Paris 01 (Paris)

Affichage : 494 vues

Distance : 10km

Matos : Chaussures Asics "Gel quelque chose"
Short Adidas
T-shirt officiel Nike
Iphone dans un sac banane Decathlon ou Gosport

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

10 km de Paris Centre 2014

Salut à toutes et à tous,

Nouveau sur ce site et relativement débutant en course à pied, j'adore lire vos comptes rendus de course, surtout les marathons, trails et autres trucs dingues qui me fascinent ! Alors à mon tour de vous raconter mon 10 km de Paris Centre 2014, qui s'est déroulé dimanche 5 octobre dans les 1er et 2ème arrondissements.

Je cours plus ou moins régulièrement (entre 1 et 3 fois par mois en "moyenne"...) depuis 3 ou 4 ans pour le plaisir et c'était mon 4ème 10 km, ma 5ème course chronométrée : d'abord les 6 km du Luxembourg en septembre 2013 (36'), puis les 10 km de L'Equipe en juin 2014 (1h02) et les 10 km des Foulées de Vincennes toujours en juin (59'), puis les 10 km du Luxembourg le week-end dernier (57') et enfin et celui-ci (55'). 

Je m'étais inscrit dans le sas "Moins d'une heure" mais avec l'objectif plus ou moins secret de faire 55. J'ai donc pris place dans mon sas, bracelet mauve au poignet, en me disant que j'essaierai de rattraper les meneurs d'allure du 55 si j'avais la forme...

Carl, Michèle et Barack...

Je reconnais le coureur devant moi, que j'avais pris en photo aux 10 km de L'Equipe car il était déguisé en... radar automatique ! Cette fois il porte un masque de Michèle Obama derrière la tête, tandis que la fille qui l'accompagne porte celui de Barack !

On discute un peu et ils m'expliquent qu'ils veulent faire la course en marche arrière, pour que leurs faux visages soient devant...


Ambiance plutôt sympa, Carl Lewis donne le départ et on passe la ligne à 10h08. C'est parti pour une balade agréable dans Paris, sur mes terres en quelque sorte car je cours régulièrement dans le quartier. On est même passé juste devant ma rue à mi-parcours.

Parti tranquillement comme à mon habitude (6'14 sur le 1er km selon mon appli Endomondo), j'accélère petit à petit en essayant de me faufiler dans le peloton. Parfois difficile de slalomer mais je fais très attention car je déteste me faire bousculer ou qu'on me fasse des queues de poisson, ce qui arrive trop souvent sans la moindre excuse. Je préfère patienter 2 secondes plutôt que de forcer le passage, et passe presque plus de temps sur le trottoir que dans la rue.

Sensation de souplesse !

Je passe le 2ème km en 5'31, le 3ème en 5'30, le 4ème en 5'04 et le 5ème en 4'54 (toujours selon mon appli). Je me sens très à l'aise, pour la première fois j'ai l'impression que mes foulées sont souples et me permettent de faire plus de distance à effort égal. Super agréable et je me dis qu'il faudrait un jour que j'essaye de partir plus vite...

Soudain je réalise que j'ai perdu de vue les meneurs d'allure du moins d'une heure, mais dans un virage je réalise qu'ils sont derrière moi. Tout va bien !

Puis arrive le ravitaillement du 5ème km, vers la rue de Turbigo. D'habitude (enfin, si l'on considère que 4 courses de 10 km permettent d'avoir des habitudes !) je ne mange rien, je prends juste de l'eau, j'en bois un peu et je m'arrose avec le reste en fonction de la chaleur (aux Foulées de Vincennes en juin, notamment). Je m'apprête donc à faire pareil et va savoir pourquoi, je prends aussi un morceau de banane alors que je n'ai pas faim, que je ne me sens pas faible, ni rien...

Tout en courant je bois une ou deux gorgées, je mange la bouchée de banane et jette le tout dans une poubelle pour finir la deuxième partie du parcours l'esprit libre. C'est alors que surviennent insidieusement de petites crampes d'estomac, pas vraiment un point de côté, mais qui grandissent au fil des foulées et ne me quitteront plus jusqu'à l'arrivée.

Crampes au ventre : la bouchée de trop ?

C'est la première fois que je ressens ça en course. Je trouve étrange qu'une pauvre bouchée de banane puisse avoir cet effet, mais dans le doute j'éviterai à l'avenir de manger au ravitaillement du 5ème...Si quelqu'un a une idée du pourquoi de ces crampes ?

Mais pour l'heure je dois composer avec ces douleurs, je ne suis plus aussi à l'aise et mes temps s'en ressentent : 5'19 au 6ème, 4'53 au 7ème, 5'16 au 8ème...

En fonction de mon état je pensais donner le maxi sur le dernier km ou même sur les 2 derniers. Je me lance, passe le 9ème en 4'29, mais décidément ça ne vient pas comme je voudrais et je termine le dernier km en 5'06.

Bilan 55'35, je suis content, record perso battu, mais par rapport à mes excellentes sensations en début de course j'avais un moment caressé secrètement l'espoir de passer sous les 55...

A propos du parcours, je trouve que la fin n'était pas au niveau du reste : remonter une petite portion de l'avenue de l'Opéra avant de la redescendre pour franchir la ligne d'arrivée, OK, mais cette boucle supplémentaire dans les petites rues environnantes n'était pas très agréable.

Je préfère les arrivées plus longues, moins tortueuses, où l'on peut vraiment visualiser la fin et se donner à fond pour gagner quelques secondes, voire quelques dizaines de secondes. L'arrivée du 10 km de L'Equipe 2014 par exemple, avec le dernier km sur l'avenue de la République en descente, était ultra motivante.

Fin de parcours cahotique...

Là, on avait presque l'impression que les organisateurs s'étaient retrouvés en bout de parcours sans avoir atteint les 10 km et qu'ils avaient dû tournicoter dans les petites rues avant l'arrivée pour y parvenir.

Je suis en revanche très satisfait du tshirt fourni (avec dossard intégré), un Nike évidemment (dri-fit ?) puisque c'est le sponsor de la course. C'était la première fois que je courais avec un tshirt "technique" et c'est incomparable ! C'est vrai qu'il ne faisait pas très chaud dimanche, mais je transpire habituellement beaucoup et mes tshirts "normaux" en coton sont de vraies serpillères à l'arrivée, alors que là c'était beaucoup plus agréable de se sentir au sec !

En conclusion : course très agréable surtout dans la première moitié. J'ai adoré cette sensation, nouvelle pour moi, de grande souplesse dans les foulées. Parcours pas mal mais perfectible, ambiance idem, tshirt fourni très bien, organisation OK mais j'ai vu mieux. Par exemple pour le ravitaillement d'arrivée, la première table était littéralement prise d'assaut alors qu'une deuxième pas signalée, quelques mètres plus loin juste en face des Vélib, était déserte...

Vivement la prochaine !

Autre point à améliorer à mon sens : sur certaines portions (rue de Rivoli notamment), la circulation n'était pas entièrement coupée et les voitures "circulaient" tant bien que mal sur une voie à côté des coureurs, obligés de courir à côté d'un embouteillage en respirant les gaz d'échappements...

Et pour le ravitaillement du 5ème, des petites bouteilles d'eau auraient été plus pratiques que des gobelets en carton.

A bientôt sur une prochaine course... mais pas les 20 km de Paris, encore trop long pour moi ! Peut-être les 10 km du 9ème...

Eric

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !