Récit de la course : Trail de Montagnole 2014, par juda738

L'auteur : juda738

La course : Trail de Montagnole

Date : 9/11/2014

Lieu : Montagnole (Savoie)

Affichage : 297 vues

Distance : 22km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

mon premier 1000D+

Bonjour à tous,

 

Je ne suis pas inscrit sur le site depuis très longtemps, mais je le consulte depuis le printemps, quand je me suis mis à la course à pied, dans le but de "faire des trails". J'ai lu pas mal de récits, (notamment ceux du bouk et de la corne) qui m'ont bien fait marrer et qui m'ont surtout motivé pour continuer de m'entrainer.

Apres une participation à Odyssea chambé, je me suis aligné pour mon premier "petit trail" sur le sentier des ours, le 15 Aout, à Autrans. J'ai aimé grave! Il faisait très froid pour la saison, mais c'était vraiment génial. J'ai bouclé le parcours en 1h15, loin derrière les premiers bien sûr, mais l'essentiel n'était pas là... Je venais d'être piqué par le virus...des images plein la tête, encore beaucoup de choses à apprendre et envie de recommencer dès le lendemain...

Puis il y a eu les 15 kils de la rosière et les 5 kils d'ekiden... trop plat et trop de bitume, mais un bon entrainement dans des circonstances de course, permettant d'acquérir je pense un peu d'expérience sur la gestion de l’effort en course, sur le stress du départ, etc...

Avec mon emploi du temps un peu chargé, je n'ai pas pu m'aligner sur un autre trail. J'avais par contre réservé mon dimanche pour le 11 kils de la Sange Run.

Je me suis retrouvé sur Montagnole un peu par hasard, en répondant positivement à la sollicitation d'un pote que l'on appellera Bubu et qui s'était inscrit.

J'ai hésité un peu, puis j'ai dit OK, 3 jours avant le départ. C'était l’occasion.

On arrive sur le site à 8h, et le temps de récupérer les dossards, le saucisson et la bière, et de se changer, il est vite 8h45. Un très bref échauffement et on est sur la ligne de départ. Bubu m'assure qu'il n'a jamais couru cette distance, et qu'il n'a quasiment rien fait depuis le mois de mai... ça me rassure un peu. (Il me dira plus tard qu'il n'a jamais couru de 22Km, mais qu'il a déjà fait du 50km ou du 70km...la bonne blague…)

Et c'est parti ; on est dans le dernier quart du peloton sur la ligne de départ, et je le regrette vite. Gros trafic sur les 2 premiers kils, puis ça s’étire enfin lors des premières montées.

Au premier ravito, je me sens bien. Je sais que le plus dur arrive, avec la montée au col du planet. Mais finalement ça passe, ça ne sera pas le plus dur. On se retrouve en peloton d'une trentaine de coureurs dès les premiers singles. Enfin je devrais dire marcheurs, parce que celui qui même le train doit être en mode "cueillette de champi". Très difficile de doubler du coup, mais ça fini par passer, et me voilà au deuxième ravito.

(petite coup de gueule pour le gars qui, entre les kilomètres 6 et 9, s’est amusé à faire du fractionné. Il était avec sa femme et on était tous en mode « marche active », mais lui n’a rien trouvé de mieux que de courir en nous dépassant, s’arrêter pour attendre sa femme qui était 3 positions derrière moi, recourir sur 50m et donc nous redoubler, attendre à nouveau sa femme, etc …. un vari casse C….)

 Voici la grande descente ! Je la fais avec 3 autres gars, à fond la caisse. On double pas mal de monde, en prenant pas mal de risque (avec du recul). Le rugbyman mène le peloton, suivi du gars à la bouteille à la main, moi en troisième position et le rouge en quatrième. Je manque 2/3 fois d'y laisser ma cheville, et de me prendre un arbre planté en plein milieu d'un single... Belle descente en tout cas...

Puis on attaque le dur. Une montée dans la boue. Mes XT Hornet ne doivent pas être adaptées, je ne sais pas, mais j'ai l'impression de faire du "sur place". Partie très difficile, le terrain est ravagé par le passage des coureurs précédents. Ca colle sous les godasses. Puis il y a eu le passage avec la corde, toujours dans la boue, avec la pente qui devait être à 45%...

Bref, j'arrive complètement défoncé au dernier ravito. Je ne vois même pas le saucisson et toutes les bonnes choses tellement la boue m'a mis dans le rouge... Je tente d'avaler une patte de fruit, mais elle ne passe pas. Je me résigne à continuer le ventre rempli de coca. 

La dernière bosse est beaucoup moins gadouilleuse, et j'y mets les dernières force qu'il me reste... Je me fais doubler par 2/3 concurrents que je redouble dans la descente finale...

Voilà la ligne d'arrivée est franchie en 2h41. Le corps à tenu, la tête aussi... je suis juste épuisé. La bonne fatigue...et la fierté d'avoir bouclé ce premier 1000D+

Bubu est arrivé en 2h25, et m'attends pour aller manger la soupe.

Et dire que j'ai failli ne pas venir....C'était vraiment bien. Superbe organisation et bénévoles au top. Je bloque la date pour l'année prochaine.

Du coup, j'ai hésité à m'inscrire sur le 22km de la sange run, mais mes bas de cuisses, qui ont un peu trop chauffé pendant la descente me disent non : « fais le 11km, ça sera déjà pas mal. » Je vais les écouter...

 

3 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 15-11-2014 à 18:29:31

On a un ressenti assez similaire sur les difficultés avec un Planet qui passe facile, une superbe descente puis une belle bavante dans la glaise qui gliiiiiisse sur la deuxième bosse. Par contre j'ai l'impression de finir plus frais que toi mais probablement pas plus vite puisque je ne suis que 2mn devant sous l'arche. Il est même probable qu'on se soit croisé durant la course. Bravo à toi et à un de ces 4 peut être !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 15-11-2014 à 18:48:28

Salutations Judas!!!
Aaaaaah tu t'es régale semble-t-il, hormis le fractionneur crétin, grrrrrrr
La Sange'Run demain devrait bien passer pour toi, Enjoy et on attend le récit !

Commentaire de lisa38 posté le 16-11-2014 à 09:27:33

Bravo pour ta course, super récit et super chrono juste pour le monsieur qui fractionne c'est tellement chou qu'il attende sa femme !!! Ah nous les femmes décidément on voit pas les choses de la même manière :)))

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !