Récit de la course : Trail de Montagnole - 22 km 2015, par laureduvercors

L'auteur : laureduvercors

La course : Trail de Montagnole - 22 km

Date : 8/11/2015

Lieu : Montagnole (Savoie)

Affichage : 629 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Casse-pattes en Chatreuse Nord

L'automne 2015 sera celui de la course à saucisson. Après Bresson, la Buisse, Gillonay en octobre, en novembre, c'est Montagnole qui nous tend les bras. Encouragée par la météo prévue pour le week end je nous inscris Romain et moi in extremis avant que la course n'ait fait le plein!

Dimanche matin, la course a commencé bien avant l'heure... pour moi en tout cas. 

Arrivés à 8h20 à Montagnole, on se dirige vers le retrait des dossards sereins, à une dizaine de minutes à pieds du parking. Y'a du monde, ça traine, on poireaute, on récupère le dossard, la puce, et le cadeau coureur (objet odlo non identifié!!) 

Whuuut?

Et la meeerde il est 8h44! Rapide calcul la voiture est à 10 bonnes minutes aller à pieds, il faut là bas se changer, mettre la puce à la basket et revenir... tendu!! On remonte (oui en plus ça monte) donc en courant à la voiture, moi qui ai pas l'habitude de m'échauffer, pour une fois ça sera le cas. Prépa express et on repart... 8h56... Gros avantage : je me maudissais d'avoir pris juste un short et je tergiversais sur l'utilisation d'un tee shirt manches longues sous mon coupe vent, en fait j'ai tellement chaud que je pars en short/débardeur sans sourciller. 

On arrive donc à 9h pétantes tout à l'arrière du troupeau.

Devant je reconnais Cyss et il y a d'autres kikourous non identifiés avec lui. Ah si lui, sa tête me dit quelque chose, j'ai déjà lu ses récits, ce doit être Bouk!!! Vu sa dégaine vert fluo intégral je le reconnaitrai si je le revois sur le parcours. 

 

Départ - ravito du Col du Planet. 

Le troupeau s'ébranle. On part vraiment dans les derniers. Gros avantage : on ne fera quasiment que doubler tout le long des 22km, c'est plutot bon pour le moral !

Après une petite descente, c'est parti pour la montée. Goudron d'abord pour quitter le charmant village puis chemin. D'innombrables relances, replats, relances... sur presque 6km. On court une bonne partie du début en compagnie d'un kikou à casquette rouge (Namtar m'apprendra - t -on), et le thème est donné, je jouerai à "rattrape le gugusse devant toi et dépose le!" (avec plus ou moins de succès...).

Peu de filles sur la course, et à ce moment là, y'en a deux qui jouent avec moi. Elles envoient un max sur les relances et les micro descentes, me doublent comme des balles, et mettent le frein à main en montée. C'est bien rare que je double en montée. Les séances de fractionné nocturne dans la bastille auraient elle finalement eu l'effet escompté?

Le chemin se resserre, je glisse dans les feuilles et sur les cailloux mouillés. On traverse un lit de ruisseau et c'est parti pour la grosse difficulté : la montée au Planet. un beau single sinueux, environ 500m de d+. Devant moi, une fille en rose. Je la double. Romain galère à la doubler, mais il s'éclate : il a emmené la gopro et filme le duel. Enfin là surtout il filme les fesses de la fille en question, ... 

 

La montée est raide mais régulière et très praticable, ça tire un peu sur les jambes mais ça passe bien! On voit les gens dans les lacets au dessus, en dessous, et j'entends des "boooouk, bouuuuk" : je suis encerclée de kikoureurs??? 

Arrivée au ravito, un bénévole m'annonce "14eme féminine", puis "15eme féminine" à l'attention de la fille qui était juste derrière moi. On se regarde et on échange un sourire : la messe n'est pas encore dite... Romain se marre face à ce duel sans enjeu. La fille repart illico mais pour moi le ravito c'est sacré. Là je reconnais Bouk et sa casquette verte (trop petite??) qui repart. 

 

Col du planet- ravito numéro 2.

On traine pas trop non plus et je repars à la chasse à la fille en rose, qui s'est élancée dans la descente. Romain sur mes talons, je dévale le sentier, mais rien à faire elle trace la bougresse !! incroyable ! d'habitude j'ai l'avantage sur les modèles frêles en descente, mes jambes volumineuses font le taf. Je la perds de vue. 

Cela mis a part, la descente est géniale! façon slalom géant dans les bois sur un tapis de feuilles couleurs d'automne. Un vrai bonheur sur plusieurs kilomètres qui vaut à lui seul la participation à ce trail. 

Puis on rejoint le tracé de l'aller sur un ou deux kilomètres : faux plats, descentes, relances. On bifurque à droite pour la seconde montée (une broutille après le Planet).

 La course, du point de vue de Romain

Bientôt je vois à nouveau la fille en rose, la montée est avec moi, on la rattrape ! et devant elle j'identifie Bouk ! Allez, c'est mon jour, c'est mon heure, je vais me payer le culot de me lancer dans les présentations IRL. Pour ça il faut que je le double. Je commence par coller au train de la fille en rose, elle presse le pas, elle sait que je suis là... puis elle finit par me laisser la doubler avec un sourire. Je ne la reverrai pas cette fois ci :) 

- Salut, c'est toi le Bouk? Enchantée, Laureduvercors...

- Heu oui, mais j'ai une gueule à ce point reconnaissable? 

- Ben heuuuuu ..

Il sprinte sur 10metres pour la peine, avant de m'encourager pour voler vers la victoire, "fonce!!" (?????? whut ?)

Forts de cette rencontre nous repartons à l'assaut des chemins. Et c'est bientôt l'arrivée au ravito numéro 2.

 

Ravito numéro 2 - arrivée. 

Le ravito 2 est au km 17.5 environ, au pied de la dernière montée. C'est le moment d'envoyer!! RAS sur cette dernière montée, enfin rien qui ne m'ait marquée. Depuis un moment on croise toujours les mêmes tetes, on se double, on se re passe, on se re redouble,... 

On attaque la dernière graaaande descente, enfin ! Là, je suis contrainte à un arrêt technique d'urgence, je sais pas vous mais moi les descentes ça me secoue un peu trop le bide :-( mais comme le peloton est bien étalé, Romain m'informe que "contrairement à Bresson, cette escale technique ne nous aura couté que 3 places".

Pas de nouvelles des féminines, je conserverai ma place glorieuse de 14eme (virtuellement première pour Bouk), c'est sur ! S'en suivent 2km de bitume dévalé à 12.5kmh OUI 12.5kmh ma montre GPS ne s'en est toujours pas remise. On double un type qui court en minimalistes de chez minimalistes... aie aie aie le goudron n'a pas l'air de lui plaire des masses. 

Ca sent l'écurie et pour cause : on aperçoit le centre équestre de Montagnole où sont garées les voitures. Dans la carrière deux cavalières, mais pourquoi je suis pas peinarde le derrière sur mon cheval moi aussi? On descend vers la salle des fêtes, vivement encouragés par tous les gens qui ont terminé de courir y'a 30 min, pris une douche, mangé une croziflette et rentrent chez eux par la route que nous empruntons. 

Un dernier virage, et nous voilà arrivés. 2h38, pour moi c'est "une sacrée perf" ! 

Alors qu'une bénévole récupère la puce de mes baskets, un kikoureur se présente à Romain et moi :

- Ah mais c'est chouchou et loulou !! tu es Laureduvercors ! Salut moi c'est ********* (nom avec des A dedans). 

Un peu déphasé après le sprint final et baigné d'endorphine mon cerveau a complété à son idée : ce sera Arclusaz et on va même coller à côté de ce visage la petite photo de montagne de son profil sur le forum. 

(loupé !!! c'était en fait Albacor!)

Le ravito d'arrivée est chiche pour moi qui ai l'habitude de me baffrer de petits lus et de banane, mais 4 bols de soupe feront l'affaire avant de repartir sur les terres iséroises.

 

Bilan :

- une course super bien organisée (hormis le timing parking-départ non annoncé), des myriades de signaleurs fluos souriants (que j'ai pris pour des chasseurs aussi tellement ils étaient nombreux)

- un parcours exigeant et qui ne ment pas sur les km et le d+ annoncés !

- plutot contente de mon temps et d'avoir joué la 14eme place féminine :D

- je regrette peut être le manque de jolis points de vue, la course se déroulant majoritairement en sous bois, mais au moins je regrette pas de m'etre focalisée sur la course au lieu de profiter du paysage

- contente d'avoir croisé des kikoureurs ! 

 

Bilan J+1 : 

J'ai des courbatures comme presque jamais après un trail??!!! Fesses cuisses hanches (oui hanches!!) dos...  mais pourquoi donc alors que sur des formats similaires (trail du buis..) j'ai pas tout ça? Absence de bâtons (j'avais pris l'habitude ces derniers temps...)? Cailloux embusqués sous les feuilles mortes qui obligent à assurer chaque appuis quand on dévale les pentes? Mystère... si quelqu'un peut me rassurer et me dire qu'il est dans le meme état...

A l'année prochaine? Si la météo est bonne :-)

12 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 09-11-2015 à 22:15:50

A bientôt IRL !!!!!!!!
bravo pour ta course

Commentaire de laureduvercors posté le 11-11-2015 à 17:33:07

Merci, et oui probablement, à moins que je ne te confondes avec ton frère/cousin/... :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-11-2015 à 22:53:14

whut ?

Grâce à toi je pratique le Geek seconde langue désormais !
La casquette était ignoble mais en vert fluo iguane j'avais le choix pour mon couvre-chef entre ça ou le bonnet de marin Trail des Coulmes 2014 qui m'aurait tenu trop chaud... Et puis la casquette $aintéLyon m'aurait attiré la sympathie de nos kikoureurs lyonnais !

Bravo pour cette victoire... sur toi-même !! Bientôt tu la fumeras la Corail ;-)

Et vive le saucisson

Commentaire de laureduvercors posté le 11-11-2015 à 17:32:17

Vu le palmarès de la demoiselle il va me falloir attendre quelques années, ou alors qu'elle change de catégorie! Ca me changeait des gagnantes iséroises, toujours les mêmes têtes chaque dimanche sur les courses saucisson!!

Commentaire de __icecool__ posté le 10-11-2015 à 09:48:30

course à saucisson version fille, sympa.
Bonne récup et rendez-vous sur la saintexpress.
Je ne te propose pas de covoiturer, j'y vais en train avec mon beauf.
Si tu connais un endroit où bien manger, par contre je suis preneur.

Commentaire de laureduvercors posté le 11-11-2015 à 17:29:17

Merci!! En fait on y va dans l'aprem rejoindre un pote lyonnais qui fait la saintesprint. Du coup on va manger je sais pas où avec lui... Non en bonne Grenobloise je connais très mal Lyon et j'ai pas de bon plan pour manger, l'an dernier ça a été pic nic au palais des sports...

Commentaire de Jean-Phi posté le 10-11-2015 à 12:38:48

Sympa ton CR ! Ca donne quelques idées finalement

Commentaire de laureduvercors posté le 11-11-2015 à 17:31:05

Merci !! Il me semble que tu es rompu aux distances plus longues... mais la bonne ambiance et les parcours sympa des trails courts valent parfois le déplacement :)

Commentaire de Albacor38 posté le 11-11-2015 à 09:37:59

2:38 à Montagnole je te confirme l'excellente perf. Bravo !
A mon avis l'échauffement forcé et le petit coup de speed d'avant course n'y sont pas pour rien.
C'est peut être ça les courbatures aussi. En tout cas pareil pour moi lundi / mardi : cannes de bois (malgré un décrassage en règle dimanche après midi)

Commentaire de laureduvercors posté le 11-11-2015 à 17:30:20

Merci :) Oui bon sur le coup j'ai pas super bien vécu l'echauffement forcé mais en bon diesel ça n'a pas du me faire de mal!! ça me rassure de pas être seule à galérer les jours d'apres. J'ai tenté le décrassage à la bière ça marche pas mieux !!!!

Commentaire de foxtrot posté le 13-11-2015 à 21:40:31

Punaise, je viens de voir la video,en tout cas, t'es pas diesel dans les descentes !!!

Commentaire de Gibus posté le 13-11-2015 à 21:42:31

Mais qui n'a pas de courbatures après un trail. Bravo pour ta course.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !