Récit de la course : Trail de Gorbio - 16 km 2015, par christine06

L'auteur : christine06

La course : Trail de Gorbio - 16 km

Date : 11/10/2015

Lieu : Gorbio (Alpes-Maritimes)

Affichage : 554 vues

Distance : 16km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Trail de Gorbio 2015

 

J'aime beaucoup ce trail, essentiellement parce que c'est le premier trail que j'ai fait en arrivant dans la région il y a un an. La distance est de 16 kms avec un dénivelé de 900 mètres.

Et en plus cette année pour la première fois, mon fils de 17 ans a fait la course avec nous. C'était son premier trail. 

Et c'était super sympa de partager ce moment avec lui, enfin, partager, façon de parler, je l'ai vu au départ et à l'arrivée. Mais je suis très fière de lui,  il a plus l'habitude de s'entrainer sur la promenade des anglais, que dans le relief niçois !!

Il a fait les 16 kms en 1:39, en faisant des petites pauses pour aider les coureurs blessés (la descente du trail de Gorbio est particulièrement technique et difficile). Bravissimo !!

L'année dernière j'avais un peu souffert, je n'avais pas l'habitude de faire autant de dénivelé sur une si petite distance. En région parisienne pour trouver 900 mètres de dénivelé il faut faire un trail d'au moins 35 kilomètres.

Un an après, et après les 47 kms du TBA, les 45 de Valberg, les 37 kms de la Foux d'Allos, le chrono est rassurant, 13 mn de moins, 2:04 l'année dernière, 1:51 cette année, je suis  contente, j'ai adoré cette course du début à la fin, je me suis sentie bien tout le long, j'ai profité du paysage, j'ai même aimé les descentes, jamais je n'aurais cru écrire ça, je commence à aimer les descentes pleines de cailloux, de racines, de rochers.

Le parcours était le même que l'année dernière, 900 mètres de dénivelé répartis sur les premiers 9,5 kilomètres, avec une alternance de routes larges et de chemins étroits. Des montées pas trop cassantes qui permettent de courir très souvent. J'ai marché à trois ou quatre reprises seulement.

L'arrivée à Rocagel signifie la fin de la montée. On poursuit sur un chemin très large sur lequel on peut courir très vite, mais malheureusement c'est de courte durée, et la descente se poursuit sur un chemin très étroit, très pentu et plein d'obstacles, qui vaudront une belle entorse à la coureuse juste devant moi :-(

Bravo à "mes" hommes qui ont fait des très beaux chronos

Brice 1h38

Julien 1h39 (1er podium, 3ème Junior !!)

et moi 1h51 (4ème V1, 8ème scratch femme)

Prochaines courses, 32 kms des Baous et les 72 kms pour la Saintélyon en décembre.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !