Récit de la course : La Montée d'Ezy 2017, par El Tamanoir

L'auteur : El Tamanoir

La course : La Montée d'Ezy

Date : 7/5/2017

Lieu : Noyarey (Isère)

Affichage : 352 vues

Distance : 10.4km

Matos : Mon maillot manches longues Crapahut des Bédouins 2016

Objectif : Faire un temps

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

14 autres récits :

Tous à la Montée d'Ezy


La Montée d’Ezy, c’est :
 

  • Avant tout un groupe de copains amoureux de course à pied qui continuent à porter le flambeau, lequel devient de plus en plus lourd avec les années (dossier administratifs, assurances, sécurité…..), mais qui veulent encore y croire malgré les comptes déficitaires, malgré le stress, malgré la pluie.

    Parce qu’une course qui s’arrête, c’est un peu un rêve qui s’efface, un chêne centenaire qu’on abat, un premier pas vers l’oubli.

    Parce qu’on ne veut pas que la liste s’allonge après le Cross du Pain à St Barthélémy de Séchilienne, Le Trail du Gerbier à Prélenfrey, les Corniches du Drac à Marcieu et tant d’autres.

  • Une course, une classique parmi les classiques de l’Isère. Avec ses tournants qui n’en finissent pas, elle est aux coureurs de montées ce que l’Alpe d’Huez est aux cyclistes :
    Une souffrance, une beauté, un dépassement de soi, un dépassement des autres quand on est en forme, un dépassement par les autres quand on l’est moins.

    Elle est l’occasion de se faire exploser le compteur et décalaminer les soupapes, ou au contraire de monter à bas régime, tout en souplesse.

     

Ca fait envie, non ?

  • La seule course qui offre à ses participants une excursion en car Giraud Grand Tourisme (Ezy-Noyarey), l’occasion de faire au micro un concours de blagues, de prendre en photo le paysage, de discuter avec ses voisins, ou bien pour ceux qui ont le mal des transports de redescendre en courant pour se rendre compte de tout ce qu’on vient de monter.
     

  • L’occasion de retrouver ses copains, les amoureux du saucisson, dans une ambiance unique. Parce que chaque petite course a son ambiance qui lui appartient. Où jeunes et vieux, rapides et moins rapides, tous partagent cette simple envie de courir sans besoin de faire le spectacle.
     

  • La seule course qui, après le ravitaillement final, offre aux participants un apéritif XXL (pizza, quiche, tarte, vins de toutes les couleurs, bière de Sassenage…..). On aimerait que la remise des prix dure plus longtemps, on ne voit pas le temps passer, tiens il est déjà 13H….
     

  • Un lot coureur artisanal et local comme on les aime, confiture ou bière cette année.
     

  • La course ou j’ai rencontré pour la première fois le Bouk et Albacor (pour de vrai !) et où on avait bien rigolé. On se souvient tous de sa première fois…. Il parait qu’ils reviendront pour l’édition 2018… Peut-être….

  • La chance unique de partager une douche chaude avec l’Ignoble, affublé de son vieux peignoir. A noter : Nouvelle performance Shower par l’Ignoble le 18 Juin à Brié, réservation recommandée ici 

  • Des bénévoles aux petits soins, des inscriptions au ravito en passant par la signalisation. Un grand merci à eux...

     

    Bref, Longue Vie à la Montée d’EZY !!! 


4 commentaires

Commentaire de l-ignoble posté le 08-05-2017 à 13:19:00

sauf que la douche de brié sera sans le vieux peignoir,mais sans doute avec une belle merguez....mais ça c'est une autre histoire.....

Commentaire de la buse de Noyarey posté le 08-05-2017 à 16:46:12

Que dire de plus si ce n'est merci , merci pour ce récit. Si ça, ça ne donne pas envie aux gens de venir et aux organisateurs de continuer...
J'espére que tu auras plus de monde que nous au cross du pain .D'ailleurs j'ai adoré ton post de présentation sur kikourou qui résume parfaitement l'esprit de ces courses de village qu'on essaye de sauvegarder

Commentaire de Albacor38 posté le 09-05-2017 à 21:26:20

Une course qui décrasse en effet avec cette lonnnngue portion plate avant la montée où l'on a vite fait de brûler imprudemment des cartouches. Je reviendrai, c'est sûr, sur cette course au format un peu moins dans l'air du temps mais que pour ma part j'apprécie beaucoup. D'ailleurs j'aime tellement les courses de côte que je vais faire le maxi pour m'aligner sur le nouveau format MP3C le WE prochain.

Commentaire de la buse de Noyarey posté le 10-05-2017 à 07:33:19

va pas falloir trop trainer car pas sur qu'on soit encore la dans 10 ans ... je viens de voir que la MP3C essaye de se renouveler . Nous aussi , on réfléchit a une autre formule plus attractive, peut-être en nocturne. Perso qu'on est 40 coureurs ou 400 je m'en fous du moment qu'il sont contents mais le problème , c'est que dans ces cas la , on perd du pognon.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !