Récit de la course : L'Echappée Belle - Intégrale Relais 2017, par lagopède

L'auteur : lagopède

La course : L'Echappée Belle - Intégrale Relais

Date : 25/8/2017

Lieu : Vizille (Isère)

Affichage : 770 vues

Distance : 144km

Objectif : Terminer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

95 autres récits :

Une Belle Echappée en duo avec ma douce

Notre Echappée Belle !!!

On l'a fait (avec ma femme Corinne). Bouclé ce défi lancé en début d'année de traverser l'intégralité du massif de Belledonne par les sentiers, dans le sens de la longueur bien sûr, soit 144km et 11100 m de dénivelé. C'est notre 1er ultra ...
On est inscrit en équipe duo, ce qui est parfait pour nous, me laissant la possibilité de porter un peu plus de poids pour mieux répartir l'effort.

Le départ est lancé à 6h du parc de Vizille le vendredi.
Montée tranquille vers Arselle/Chamrousse (1er ravitaillement) avec le jour qui se lève. Le paysage sur les quelques lacs est superbe.
A partir des lacs Robert, ont attaque sérieusement la caillasse.
Au bout de 5h, on remet un peu de crème NOK sur nos pieds (préventif) et on arrive au 2ème ravito (refuge de la Pra).
Montée à la croix de Belledonne (ouille ! env. 2900m) et redescente jusqu'au col de Freydane et le lac Blanc. Superbe.
Un gentil photographe nous tire le portrait (il faudra qu'on récupère ces jolis images ;-) ) ; on lui passe un peu de crème solaire car il avait oublié ... et ça cogne ...

On arrive alors au refuge Jean Collet (3ème ravito), avec une marge raisonnable sur les barrières horaires ... qui incitent à ne pas trop s'attarder. 2ème Nokage des pieds.
Montée au col de la Mine de fer, puis à la brèche de la roche fendue (beaucoup de cailloux, belle ambiance). Puis le pas de la Coche et le Habert d'Aiguebelle (4ème ravito).
Remontée au col de l'Aigleton, petite redescente et on arrive au col de la Vache avec la nuit qui vient de tomber (Respect aux bénévoles que l'on voit à ces 2 derniers cols, et qui ont planté la tente sur place pour pointer les coureurs).
On traverse alors le plateau des lacs des 7 Laux de nuit, et on file vers la station du Pleynet, base de vie de cette course (il doit être environ minuit 30). On s'arrête une bonne heure avec récupération des sacs suiveurs, repas complet (hum !!!) et re-nokage des pieds.

On repart vers le lac de Fond de France (point bas en dessous de 1000m) et remontée de nuit au chalet de la Grande Valloire. La pluie se met à tomber, et on prend un café au refuge (ambiance ++). Poursuite vers le chalet de Tigneux et le lac du Léat (la pluie s'arrête), puis redescente vers Gleyzin (on accompagne un coureur belge qui a une frontale défaillante) - 6ème ravito. On y prend une bonne soupe, rechargement en eau bien sûr comme à chaque ravitaillement et ça repart - il est 6 heures du matin.
On remonte avec les premières lueurs au refuge de l'Oule ; Corinne commence à peiner avec ses jambes fatiguées (on en est à 7000m de dénivelé - un Codoliprane pour aider ...), puis montée au col de Morétan que nous découvrons pour la 1ère fois.

Descente de la moraine grâce à des cordes fixes installées par les gentils organisateurs. Corinne reçoit une grosse pierre sur le molet qu'un gars au dessus à faite rouler ... Heureusement, pas de gros bobo (j'ai eu peur ...). On redescend alors au ravito de Périoule (vallon du Veyton). Désormais, pas mal de coureurs du 85 km, partis ce matin à 6h nous rattrapent (il sont ensuite sur le même parcours).
Soupe. Nokage des pieds.
Descente et remontée en sous une grosse chaleur au refuge de la Pierre du Carré. Corinne souffre de la chaleur, on fait une pause. Arrosage de tête toute les 5-10 minutes. Le rythme faiblit et on décide qu'il faudra faire une pause dodo à Super Collet pour faire baisser la température et refaire le plein d'énergie.
Sympa : On voit la famille qui est venue nous encourager à la Pierre du Carré. On discute 5 minutes, arrosage de tête et il reste 45 minutes pour rejoindre la base de Super Collet. Ravito et dodo d'une demi-heure qui nous feront le plus grand bien.

Ca repart ensuite au Col puis au refuge de Claran, Passerelle du Bens, et montée au refuge des Férices. Le sourire revient, car les températures baissent et la ligne d'arrivée semble maintenant raisonnable à atteindre.
Les coureurs s'encouragent et ont des paroles bienveillantes.
C'est maintenant le parcours des Crêtes (superbe avec les dernières lueurs du jour). On arrive au col d'Arpingon avec la nuit.
Il est très sympa de voir la ligne des frontales derrière (d'où l'on vient) et celle devant (où l'on va). Moment hors du temps.
Redescente ensuite au Refuge de la Perrière puis au ravito de Val Pelouse, où l'on restera 45 minutes. Soupe, etc ...
On repart dans la nuit vers les Crêtes, descente aux sources du Gargotton, puis Col d'Arbaretan et Sommet du Grand Chat. On se sent au bout de la crête de Belledonne.
La suite est un peu moins fun. Descente (longue) qui finit par nous amener au dernier ravito du Pontet.
On repart après une bonne soupe en rythme de marche nordique.
Le jour se lève lors de notre Dernière ascension (Fort de Montgibert) et dernière grande descente jusqu'à l'arrivée à Aiguebelle !!!
Finish main dans la main en reprenant une petite foulée pour le finish ;-)
On l'a fait !!! (51h24 depuis le départ)

6 commentaires

Commentaire de JuCB posté le 01-09-2017 à 01:04:51

Courir à 2 : c'est costaud.
Courir en couple : c'est marrant 10km,ensuite c'est dangereux
VOUS êtes un couple extraordinaire : ce chantier complet à 2, c'est irréel.

Heureux pour vous que vous l'ayez accompli avec succès et amour.

Bravo, chapeau !!!

Vu les horaires indiqués, on a du se croiser, decroiser, doubler plusieurs fois à partir de Gleyzin.
Je me souviens d'un couple après le refuge des Ferices : je pense que c'était vous.

Commentaire de lagopède posté le 01-09-2017 à 13:38:58

Salut Julien,
Ton défi PALC que je ne connaissais pas est impressionnant ... Respect.
On en est tous les 2 à notre 2ème mariage ; on cherche donc à partager un peu plus que lors de notre 1er essai ;-) Ca ne nous a pas dégoutté, loin de là : on vient de prendre un dossard pour le marathon du Beaujolais version déguisée just for fun !
On était au refuge des Férices un peu après 19h je crois ; avec allumage de frontale un poil avant le col d'Arpingon. C'est probablement bien nous que tu as dû voir.

Commentaire de Spir posté le 03-09-2017 à 21:55:15

Sacrée belle course et aventure ! C'est typiquement la course à faire à deux, parce que c'est très long et que moralement ça fait du bien de se soutenir. On a discuté un peu ensemble sur la fin de la descente vers Aiguebelle (on était un petit groupe de 4).
Félicitations et bonne récupération !

Commentaire de lagopède posté le 04-09-2017 à 11:46:35

Oui, je me souviens. Pour la dernière descente, on est resté en rythme marche nordique : bien que sur terrain roulant - ce qui change par rapport à tout ce qu'il y avait avant - les jambes n'avaient pas très envie de courir ;-)
Je suis d'accord que pour cette longueur de course, être à 2 me semble un plus. Abandonner n'a jamais été envisagé ! La majorité des abandons est liée à un moral qui flanche, pas à un réel pépin physique ; et à 2 le moral est plus robuste !
Bonne récup (ça va déjà notablement mieux je pense) et au plaisir de se recroiser sur les sentiers.

Commentaire de lyd posté le 04-09-2017 à 15:29:05

Salut l'écolier.... quasi certains que c'est toi à qui j ai fait cette note d humour avant Habert d'Aiguebelle; alors en ce jour de rentrée scolaire : une pensée pour toi, pour vous ! Félicitation pour votre aventure menée au bout et merci pour ce repas partagé au Pleynet...il me semble que nous avions une petite baisse de régime....et que je faisais beaucoup moins d humour à ce moment là...A bientôt peut être !

Commentaire de lagopède posté le 06-09-2017 à 14:23:07

Oui, je me souviens bien ;-) J'étais un peu atypique avec mon sac à dos 30 litres. C'est vrai que tu sortais un peu moins de blagues une fois au resto 3 étoiles du Pleynet ... Mais il me semble que tu es bien reparti ensuite ! Au plaisir de se recroiser ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !