Récit de la course : Trail de Haute Provence - Ultra de Lure - 77 km 2018, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Trail de Haute Provence - Ultra de Lure - 77 km

Date : 12/5/2018

Lieu : Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 292 vues

Distance : 77km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Le récit

Le lien vers le récit sur mon blog

Ultra de Lure 2018


Vendredi matin, Zouuuuu Lola, Céline, Romain et moi grimpons dans la voiture direction Forcalquier!


Un arrêt café en cours de route, un second arrêt pour le repas sur une terrasse dans un petit village, et nous finissons par arriver en début d'aprem à St Etienne les Orgues où nous récupérons le logement réservé par Julien.


Petit tour à la piscine pour délasser les jambes et permettre à Lola de s'éclater un peu et direction Forcalquier pour récupérer le dossard.


Bon malheureusement fin d'après-midi un peu maussade, on se tape une averse en arrivant sur Forcalquier. Du coup on récupère vite fait les dossards et on rentre aussi vite fait. Dommage la course en relais avait lieu en même temps et ça aurait été sympa de rester un peu.

Retour à St Etienne les Orgues, on prépare le sac, on épingle le dossard, on prépare les ravitos, dernier choix de chaussures, TShirt, veste...

On profite direct du goodies de la course (sweat à capuche) car il fait un peu frais.

Le Julien et Stéphanie débarquent, nous voilà au complet.

Repas du soir de veille de course, couché de Lola, un peu de trainage, couché 22H30 pour un réveil 3H40 ça va piquer... surtout avec un nuit moyenne.

Le réveil sonne, on s'équipe Romain et moi (Julien est sur le marathon), on déjeune, remplissage de flasks, dernier tour sur soi-même et en voiture!

On se gare tranquille à Forcalquier, sur le parking à 100 m du départ (top!).

En attendant le départ, je prépare une play-list sur le téléphone.

Photos avec Romain avant le départ.

Et go c'est parti!
Tranquillou!

Pas de tactique mise au point au départ, chacun de nous deux doit faire sa course.
C'est une première participation pour Romain sur un Ultra. C'est l'inconnu. Son objectif de départ est de suivre mon rythme de course sur la première partie.
Pour moi, c'est un retour sur un Ultra. Le dernier véritable date de 2015 avec la Traversée Nord de l'Echappée Belle.
Et une première en tout cas si tôt dans la saison!
Mon objectif est de vraiment partir tout doux, de ne vraiment pas forcer toute la première partie!

Donc nous voilà ensemble sur les chemins avec Romain dans le flux.
Tout se passe bien. 
Dans une descente on passe une féminine un peu (déjà) à l'Ouest, en train de faire demi-tour en croyant s'être trompé (alors que l'on est encore assez groupé sur le sentier), peu à l'aise dans la descente ... Bizarre.

Traversée de route, je temporise un brin, Romain me prend 20, 30 m. Le jour commence à se lever petit à petit.


Je suis à 2 doigts de louper une bifurq avant un raidillon droit dans le talus. Heureusement je suis rappelé par un réunionnais très sympa, dont la copine est originaire de Forcalquier. On appelle ceux de devant qui se sont plantés. Un peu plus loin j'appelle Romain pour être sûr qu'il ne s'est pas trompé. Tout va bien, il est 10 m au dessus.


Au sommet de la butte, je récupère Romain (premier regroupement des nombreux regroupements de cette journée).

On file, on éteins les frontales.

On arrive au premier ravito.
Remplissage des flasks (aidé par un bénévole très sympa), coca, et on repart!

Portion en faux-plat montant sur cette étape. J'incite Romain à tracer, il a vraiment un rythme plus rapide que moi sur le plat ou le faux-plat (c'est un vrai coureur!) alors autant qu'il en profite.
Pour ma part je fais le yoyo avec deux gars du Var.

Descente bien raide avant le 2eme ravito (descente souvent vu sur les vidéos du THP). Je double les deux gars du Var et, moins à l'aise, je reviens facilement sur Romain. Mais dans la remontée sur le village nous arrivons groupé au ravito.

Idem que le précédent, on repart avec Romain avant les deux gars (que l'on ne verra plus) et je le pousse tout de suite à partir (cheminement sur bitume en sortie du village).

Un peu plus loin, il m'attend pour prendre une photo. Je lui redis de filer et pas m'attendre, il faut qu'il profite de ces temps forts, de ses points forts et avantages. 
Je le voie donc s'éloigner inexorablement sur ce faux-plat montant en sous-bois en direction de la Bergerie du Gros Chêne (j'aime bien le nom :-) ).
Bon même si c'est dur de le voir s'éloigner sans forcer, je trouve que mon rythme n'est pas si mal sans me mettre dans le rouge.

Je me fais quand même doubler par un gars avec une casquette UA.

A la bergerie du Gros Chêne (ou quasiment?) jonction avec le parcours du marathon.
Et une "grosse" animation: musique, drapeau français et européens, micro... un gars mets bien l'ambiance! Excellent!

Puis on s'attaque une portion plus sentier. C'est le chemin en fond de talweg avec les feuilles mortes au fond. Les feuilles sont mouillées avec les pluies de ces derniers jours, donc le cheminement est un peu moins dur qu'il y a deux ans lors du marathon.

Bon je vais adorer cette portion pour une raison un peu puérile peut-être, mais néanmoins appréciable, c'est que j'ai un rythme supérieur au trafic du marathon et je ne vais pas arrêter de remonter du monde. Et que les jambes sans me taper dedans répondent bien. Et cela même si je sens déjà, après ce long début de course à beaucoup courir, des douleurs musculaires annonciatrices de crampes. Mais je gère et tout va bien.

On sort du talweg, et on attaque la fin de la montée au Contras, toujours mieux que le trafic, j'ai récupéré en visu mon casquette UA. Sommet, cheminement sur cette plaine, magnifique!
J'ai récupéré aussi en visu Romain 400, 500 m devant!

On attaque la descente sur le ravito 3 de Baisse Malecort. Que l'on rejoint ensemble avec Romain.
Excellent, on a fait 50 m en sortant du ravito 2, et 50 m en arrivant au 3, et on est encore ensemble!

Remplissage des flaks, coca, eau pétillante, 2 bonbons et c'est reparti.
Je refais de nouveau les lacets de ma chaussure droite (j'avais déjà refait deux fois mes lacets en sortant du ravito 2) et trouve enfin le bon réglage en ayant l'impression de bien soulager ma jambe droite.

Direction la station de Lure!

Cette fois on va rester un peu plus groupé avec Romain, écart max 100 m. Etape bien sympa, pas mal de cheminement à flanc, de petits coups de cul, de chemins forestiers, bref ludique et variée!
Un léger agacement dans un raidillon, où les 3 de devant ne nous laissent pas passer alors qu'ils galèrent un peu, mais rien de grave et j'en ai profité pour mettre la musique.

J'en profite également pour téléphoner à Céline et lui demander de me sortir des Sporténines car malgré tout, à autant courir que ça, j'ai toujours des douleurs musculaires assez proches des crampes... Sauf que Céline me dit qu'elle est encore à Forcalquier. C'est mort, nous nous sommes à 3, 4 bornes de la station.
Tant pis rendez-vous à St Etienne les Orgues.
Faut dire que l'on a plus d'une heure d'avance sur mes prévisions et le pointage du ravito précédent n'a pas été mis à jour sur le Livetrail.

Allez petit coup de cul, et nous voilà à la station de Lure.

Par contre, on se retrouve en plein vent, ça caille un peu. Pas trop traîner au ravito.
Remplissage des flaks, j'arrive à choper le dernier fond de soupe aux pâtes qu'il reste, coca, eau pétillante, cacahuètes et on repart juste 100 mètres derrière un gars en rose et au moment où casquette UA arrive (mais ce sera la dernière fois qu'on le verra il me semble).

Je renfile tout de suite mon coupe-vent. Vent, nuage et un peu plus haut brouillard nous attendent!

Dans le raidillon qui suit on recolle au rose, mais le parcours part en cheminement, et on temporise un peu. Romain me dit commencer à taper un peu mais s'accroche sans problème.

Devant nous je distingue quelques concurrents mais on ne reviendra pas.

Le cheminement me semble long. Les conditions se sont un peu durci, on commence à avoir hâte de redescendre un peu pour retrouver des conditions plus clémentes.
Enfin dernier raidillon avant le sommet de Lure!

On y passe sous les acclamations ;-) d'un groupe de randonneurs courageux!

Par contre c'est sûr vu les conditions on ne traîne pas!

Et c'est parti en descente le long des arrêtes. Deux, trois trouées nous font bien penser que cela doit être magnifique!!!

Je manque me mettre par terre en butant sur un caillou, et le mollet se contracte violemment, j'étire un peu ... Mais rien de grave et reprends la course.

On passe une bifurq... avec LE bénévole! En plein vent, brouillard! Enorme! Celui-là faut le chouchouter de bénévoles .. Et tous d'ailleurs parce que c'était vraiment top!

Je reconnais le chemin pour y être passer y a 3 ans lors de nos vacances dans le coin.
On est déjà plus à l'abri, et on finit par retrouver la forêt.

J'en profite pour faire un arrêt technique bienvenu!
On est tellement synchro que Romain s'arrête un peu plus loin :-)

Passage dans un fond de talweg annoncé dangereux... effectivement les amas de cailloux dissimulés sous les feuilles sont bien piégeux...
Au top d'ailleurs la signalisation avant chaque changement de direction ou passage un poil plus technique + le balisage!

Puis on trace sur ce chemin descendant mais avec juste la bonne déclivité pour courir sans taper dans les cuissots!

On arrive au ravito quand notre rose en part.
On profite du ravito avec les deux bénévoles super sympa.

Et c'est reparti direction St Etienne les Orgues!
Mais faut quand même y aller, Romain puise un peu sur cette portion mais tiens bon et ne lâche rien.

On remonte le rose, on discute un moment avec lui, impressionnant à son age (bientôt V3) vu ce qu'il enchaîne. Mais comme souvent à l'issue d'une rencontre de ce type où le gars, après ta première question te balance son CV de coureur, tu te rends compte que lui ne t'as pas posé la moindre question, ne s'intéresse pas vraiment à autre chose que lui-même... Finalement y a pas que les réseaux sociaux pour se faire mousser :-)

Bon nous, c'est pas tout mais on trace, Romain ne lâchant rien, même si il se languit de rejoindre St Etienne! Ça râle un peu, ça chouine un peu mais ça trace et ça s'accroche.
On passe enfin le panneau d'entrée du village... sauf qu'on file sûrement pas loin d'une borne, d'abord sur chemin puis dans le village.

Enfin le ravito. Avec Céline. Avec Lola. Avec ma maman et Christian.
C'est cool, ça fait du bien. Je prends.
Mais pas trop envie de traîner non plus. Je recharge en gel pour finir, mange un peu de crème sport-dej, sporténine, reprend une flask et pousse Romain à partir.
Pendant ce temps Lola est retourné jouer avec un chien. Et nous voit partir de loin.

Pendant le ravito, un gars avec bâtons à la taille nous a rejoint, et repart devant nous.

Bon par contre, je sais qu'en partant je vais un peu ramassé sur le bitume à la sortie du village. Ça ne manque pas... je dis à Romain de continuer à tracer. Je le vois s'éloigner non loin du gars à bâtons.
 
Bon je ramasse, mais je ne lâche pas. Le parcours n'est plus le même qu'il y a deux ans sur le marathon.
Ça chemine pas mal.

Le fait d'avoir Romain devant (mais que je ne vois plus) me motive et m'oblige à ne pas lâcher!

On repasse sur un chemin montant, on traverse quelques lacets de route, puis on longe un champ où je récupère Romain en visu... Et repère ma Lola! En fait on arrive à Fontienne.

Lola est avec maman, Céline et Christian un peu plus loin dans le village.
Je vole un bisou au passage, et sûrement quelques barres d'énergie en même temps.
Cheminement dans le village sur bitume.
A la sortie du village, je rejoins Romain.

Allez maintenant c'est décidé, on y va ensemble.

Chemin descendant, on passe un jaune en arrêt technique, puis raidillon, Romain se languit le prochain ravito, couine un brin mais ne lâche absolument pas!

On passe le sommet du raidillon, on aperçoit le ravito!

On y arrive, au moment ou le bâton en repart... je suis presque prêt à essayer de jouer... 
Mais bon on va se la finir avec Romain. 
Le jaune passe et repart.
Je pousse un peu Romain à pas trop traîner, de toute façon ça sert plus à rien, on est à 4 bornes!

C'est parti! Allez dernière montée! J’exhorte Romain à ne pas me lâcher les semelles! On trace, j'essaie de bien l'encourager et d'être régulier... Comme d'hab derrière ça couine un peu mais ça suit! On repasse le jaune!
Dernier cheminement et c'est la bascule, je ne veux pas qu'on lâche alors on trace, Romain toujours impérial!
Il faut dire que le cadre est superbe pour cette dernière descente!

Puis c'est l'arrivée dans les "faubourgs" de Forcalquier. Gravillon, puis bitume remplace le chemin. Je m'attend à souffrir mais ça va, ça tient.
On s'approche, on sourit!

Denier moment ensemble qu'on apprécie!
Dernière ligne droite, Céline, Lola, Maman, Christian à droite. Juju et Stéphanie à gauche.

On se prend la main, on lève les bras!

10:45
48 et 49eme / 132 arrivés

Yesss c'est fait!

On se tape dans la pogne, on se félicite!
Romain est un peu ému!

Je vais faire des bisous!

Le jaune arrive, on lui tape dans la main!

On discute, on prend une dernière photo sur la ligne.

On file s’asseoir à l'ombre sur la place.

On paye un peu...

Mais on a le sourire.

On discutaille avec tout le monde, Le Julien (18eme sans forcer sur le marathon).
Puis on file se rincer à la voiture, Maman et Christian rentrent sur Avignon, on file manger, puis se faire manipuler par les Ostéo.

Puis c'est l'heure de rentrer à la maison profiter avec Lola de la piscine!

Retour le lendemain sur Annecy après un resto dans Forcalquier et sous une pluie battante (et de la neige à Luz la Croix Haute!!!).

 Au bilan:
 - Ben courir avec un friend ça me réussit plutôt bien!! (PM 16 (Julien) et 17 (Yannick), Duo des Glières 16 (Yannick))

 - Sans aucun calcul, sans jamais vraiment le chercher, on fait et finit la course ensemble,

 - C'était vraiment top de partager ça avec toi, Romain,

 - Impressionné pour une première de Romain! Y a encore là un sacré potentiel, garçon!

 - Météo nickel au final, qui nous a permis de vivre cette course si facilement: sous une grosse chaleur, les données auraient bien différentes,

 - Petit risque au départ en partant avec des chaussures portées uniquement une sortie 20 bornes. Mais bon nickel!

 - Pas de pression au départ, départ tout doux, pas forcés, quelques douleurs musculaires mais bon rythme, bien géré, ... On aurait dit une course maîtrisée! 

 - Hyper heureux d'avoir pris du plaisir comme ça sur un Ultra... Pour retrouver ça faut remonter à l'UTMB 2010 (parcours raccourci),

 - Les nouvelles flasks Salomon, plus rigide plus facile à enfiler mais me font un peu mal aux côtes à la longue!

- Moins mal aux guibolles 2 jours plus tard que pour le trail du Laudon

12 commentaires

Commentaire de Shoto posté le 15-05-2018 à 22:55:33

Sympa ton récit. Il m est aussi arrivé de croiser sur des trails le prototype de ton V3 en rose très volubile ... pour ne parler que de son cv et de lui même .... le trail doit rester un moment de partage et non un monologue. Bravo pour ta course en équipe.

Commentaire de Philippe8474 posté le 16-05-2018 à 08:14:03

Bon j'ai été peut-être un peu vache avec mon V3, c'était loin d'être le pire... car effectivement on peut en rencontrer pas mal :-)
Merci pour le com

Commentaire de looping posté le 16-05-2018 à 10:49:46

Bonjour ,

super ton CR, mais il y a un point qui me dérange beaucoup et qui me met en colère: le coureur en rose c'est moi. Et je ne pense pas avoir balancé mon CV sans intéresser à vous ! vous étiez à coté de moi , sans rien dire , je lance la conversation et vous demande d'ou vous venez ,il me semble également avoir sidcuté de ce que vous faites , trail , tri ski et la region d'annecy. Maintenant quand un traileur rencontre un autre traileur il parle d'un point commun les trail, je ne pense pas avoir balancé mon CV, car j'aurais pris plus de temps !!

En tout cas pour ma part heureux d'avoir papoté un moment avec vous, mais maintenant je vais faire attention car je n'aime vraiment pas lire ce genre de commentaire !

Commentaire de Philippe8474 posté le 16-05-2018 à 11:36:01

Salut Looping,
Vraiment désolé de te froisser...
...Tu remarqueras que ci-dessus dans les commentaires, je reconnais être un peu vache...
... Toutefois, il me semble avoir engager la conversation quand je suis arrivé à tes côtés en te disant qu'effectivement tu étais impressionnant, en te demandant ton âge car tu avançais fort et j'étais (je le suis) impressionné.
Et du coup je ne sais pas comment ;-), nous avons su que tu venais de faire un Ultra la semaine dernière, une autre course la semaine d'après (ou vice-versa), que tu avais un swimn-run ultra prochainement, que t'avais fait la Gravity Race à Annecy... Par contre je ne pense pas que nous ayons parlé de nos course à Romain et moi (ce qui en soit n'est pas non plus un problème).
Nous avons effectivement parlé d'Annecy suite à ta mention de la Gravity Race et donc pour contre-balancer un peu, j'ai évoqué le ski...
Bon j'ai peut-être un peu forcé le trait, et notre rencontre était tout à fait sympa mais après coup en sortant de notre conversation je n'ai pas eu le sentiment d'un véritable échange, dsl.

Commentaire de Philippe8474 posté le 16-05-2018 à 14:00:39

Et pour finir ne souhaitant pas spécialement être blessant envers toi, Looping, je peux expurger ce paragraphe de mon CR si tu le souhaite.

Commentaire de looping posté le 16-05-2018 à 14:09:11

Pas besoin d'expurger , si tu l'as écrit c'est que tu le penses, c'est ton CR. Je ferai très attention dorénavant.
Mais attention dans le genre qui se fait mousser sur les réseaux sociaux ... Des CR sur Kikourou ou sur un Forum ... c'est quoi ???

Commentaire de Philippe8474 posté le 16-05-2018 à 14:19:14

Si tu regardes "l'audience" de mes CR sur Kikourou, et la fréquence de mes interventions sur Kikourou tu te rendra vite compte que je suis un mousseux de piètre qualité...
Je fais les CR essentiellement pour moi, et étant un lecteur assidû de Kikourou mais peu participatif, en les publiant ici j'essaie de contribuer au site, c'est tout.
Mais comme tout un chacun , je ne suis peut-être pas à un contradiction près!

Commentaire de Pieromarseille posté le 16-05-2018 à 22:30:19

Hihihi ! C'est un peu bête comme coïncidence parce que Looping a l'air un peu vexé et Philippe a dû se sentir un peu couillon, avec Shoto qu'en rajoute une couche sans le savoir... mais franchement à lire, c'est très rigolo ! Et pas bien grave au final... Chacun dans son style, on est tous un peu à flatter son ego sur les réseaux sociaux, et c'est clair que les échanges entre coureurs en course tournent vites autour des mêmes thèmes, même si cela n'exclut pas des échanges aussi intéressants parfois.
Heureusement que nous ne sommes pas que des trailleurs en course ou sur forum 😀😜
En tout cas, merci pour ce récit, c'est toujours agréable de revivre un peu la course quelques jours après.

Commentaire de Philippe8474 posté le 17-05-2018 à 08:11:48

Fine analyse Pierro :-))
Mais effectivement l'important est la superbe course qui nous a été proposé!

Commentaire de looping posté le 17-05-2018 à 15:27:01

Je confirme , belle course, parcours variè, et bénévoles au top !!

Commentaire de poucet posté le 23-05-2018 à 06:40:59

Sympa de pouvoir partager ce type d'aventure avec des potes ... Et encore plus fort quand on a le fan club familial et les bisous magiques qui booste !!! Belle gestion en tous cas ... Merci pour ce récit vivant ... d'ailleurs la course continue un peu si j'en crois les commentaires. @++++

Commentaire de Philippe8474 posté le 29-05-2018 à 11:35:35

Merci Poucet. Oui c'était assez top avec la forme, un pote, la famille et un beau terrain de jeu!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !