Récit de la course : Les Foulées de l'Eolienne - 14 km 2018, par L Espadon

L'auteur : L Espadon

La course : Les Foulées de l'Eolienne - 14 km

Date : 10/11/2018

Lieu : Clapiers (Hérault)

Affichage : 430 vues

Distance : 14km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Jouer dans la boue c'est rigolo

C'est la 4e année de suite que je m'aligne au départ de ces foulées : un très joli 14km composé essentiellement de monotraces dans une magnifique forêt sur la commune de Clapiers. C'est en général la dernière ou l'avant-dernière course de la saison. Ca ne sera pas la dernière cette année pour moi, car je fais l'hivernale des templiers avec un copain début décembre.

Depuis le Tanaquest j'ai toujours autant de boulot et mon niveau de forme est toujours aussi bas (d'autant que sur mon temps libre je picolle avec les copains plutôt qu'aller m'entraîner). 

Au départ il y a un peu moins de monde que l'année précédente : le ciel est menaçant et la pluie en aura certainement dissuadé plus d'un.e. Le ciel sera menançant tout l'aprem mais finalement la pluie ne tombera pas. Elle était cependant tombée les jours d'avant, ce qui a rendu le terrain gras et boueux à souhaits.

Avant de prendre le départ, j'inscris ma fille aînée sur une course enfant. Grande première pour elle : 1km. Elle terminera épuisée, parmi les deniers, mais ravie.

A 15h00 c'est le départ des courses adultes. On commence par un tour dans le village, et je comprends de suite que ça va être difficile. Après le bitume on attaque une petite montée sur un DFCI, puis les parcours du 8km et du 14km se séparent. Le 14km bifurque à gauche sur un monotrace, et un bénévole lance "1ères féminines" aux deux filles qui sont devant moi.

Vu ma forme pitoyable je suis surpris, mais ça me met du baume au coeur et je décide de m'accrocher au wagon et de jouer (comme à mon habitude) le podium féminin. Je reprends du poil de la bête et je regrette de me trouver bloqué derrière le wagon sur la première petite descente. Je profite d'un élargissement du chemin pour doubler.

Ca redescend dans les caillous, on traverse la rivière, puis ça remonte sur un DFCI et on bifurque à droite sur un monotrace bien boueux par endroits. Lorsque ça remonte je sens que je peine pas mal, mais je m'accroche car les montées sont courtes... et je gagne quelques places quand ça resdescend.

Arrive le passage pendant lequel je souffre à chaque fois dans ce secteur (que ça soit sur cette course ou quand je viens m'entraîner dans le coin). J'en prends mon parti et je me laisse doubler, notamment par la première féminine. Je garde le groupe en vue en haut de la côte et pendant tout le DFCI valloné qu'on emprunte sur quelques centaines de mètres ensuite.

Après avoir côtoyé sur quelques dizaines de mètre le parcours du 8km, on redescend sur la gauche dans un monotrace que je connais bien. J'envoie du gros : du coup je sème le coureur qui me suivait et je recolle au groupe de la 1ère féminine, qui me relâche néanmoins dès que ça remonte.

Petit ravito en haut de la côte. Je bois un verre d'eau et je repars vite. De nouveau un monotrace extrêmement boueux en descente. De nouveau j'accélère pour recoller au groupe qui était devant. Je reste un bon moment derrière eux. Dans un premier temps ça me repose, puis je commence à trouver ça un peu long/lent. Difficile de doubler : c'est très étroit, et super glissant (combo boue et caillous, c'est pas mal !).

Je finis quand même par demander au gars devant moi si ça vaut le coup de doubler. Il me réponds "vas-y". Je le passe, puis je profite d'un élargissement du chemin pour passer encore 3-4 personnes, dont la 1ère féminine... c'était d'ailleurs un peu chaud, j'ai failli tomber dans le fossé !!!

Je me retrouve néanmoins toujours coincé, juste derrière le lièvre du groupe. Difficile de doubler : à chaque occasion je dérape dans la boue au moment d'essayer de relancer pour le passer. Arrive un gros coup de cul que je connais bien (et qui est en deux temps). J'en profite pour le doubler. La nausée arrive à cause de l'effort trop violent que ça me fait produire. Je me retrouve vite derrière un autre gars qui peine et qui me laisse passer.

Du coup, malgré la nausée, je me sens obligé de relancer l'effort lorsque la 2ème partie du coup de cul arrive (je vais quand même pas ralentir ceux que je viens de doubler). Finalement ça passe bien. Je relance sur le plat et double encore, juste avant un court passage technique que j'avale vite et un long faux plat descendant en ligne droite... je me force à maintenir une bonne allure malgré un terrain hyper gras. Arrivé au bout de la ligne droite : demi-tour et on remonte le faux plat par un monotrace parallèle.

C'est partie est très agréable bien qu'un peu longuette. On approche néanmoins de la fin. Je joue au chat et à la souris avec un coureur que je sème quand ça descend et qui me rattrape quand ça monte. Il finira quelques dizaines de mètres devant moi. 

Dernière montée. Un petit tour dans les monotraces et on revient sur le bitume. J'esaie de tout envoyer sur la fin, mais les jambes sont lourdes. Je double un gars dans la dernière ligne droite, alors qu'un coureur surgit de nul part me double comme une balle. Ca sera un jeu à somme nulle sur ce coup.

Je termine avec presque 5 minutes de plus que l'an dernier, mais avec la satisfaction de ne pas être non plus totalement à la ramasse au bout du compte. Et puis surtout, je suis en haut du podium féminin :-)

J'avais prévu de me donner au max. Ca a été le cas. Une nouvelle fois très content d'avoir participé à cette belle course à Clapiers !!!

En plus c'est la course qui offre les meilleurs cadeaux finishers : une glacière l'an dernier, un porte-dossard cette année, une serviette de plage il y a deux ans, etc... toujours des cadeaux utiles. Et pour ne rien gâcher l'ambiance est au top et on avait des marrons chauds à l'arrivée !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !