Récit de la course : Cross Duathlon de Torcy 2019, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Cross Duathlon de Torcy

Date : 6/1/2019

Lieu : Torcy (Seine-et-Marne)

Affichage : 220 vues

Distance : 17km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

1er dossard 2019 et 1er Duathlon !

Nouvelle découverte en ce tout début d'année 2019 puisque je porte mon premier dossard de l'année sur mon premier Duathlon Sourire Un effort rude et intense mais une épreuve que j'avais envie de faire depuis un bon moment !

 

Mon récit est également en ligne sur mon blog en suivant le lien suivant :  Cross-Duathlon de Torcy

 

[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy

Dimanche 6 décembre 2019

Ile de Loisirs de Torcy

 

C'est un peu au dernier moment que mon inscription au Cross-Duathlon de Torcy s'est faite. C'est né d'une double envie : la première, participer à mon premier Duathlon et la deuxième, porter un nouveau dossard un mois après le Cross du Coq.

Initialement, ce 6 décembre, je devais prendre part à la quatrième journée d'Interclub Régionale avec l'équipe 1 du COCEP Badminton à Chaville. Grâce au capitaine de l'équipe, j'ai pu utiliser mon joker pour manquer les deux rencontres du jour et ainsi porter mon premier dossard de la saison.

Déjà, l'an passé, je voulais très fortement prendre part à la compétition sauf que... j'étais en déplacement à Saran dans le Loiret pour un tournoi de Badminton ! Cette année, je ne rate donc pas cette épreuve qui se dispute à deux pas de chez moi. Si près que je n'y vais pas en voiture mais bel et bien directement à vélo. 8 kilomètres d'échauffement au programme et j'en aurai autant au retour.

J'arrive donc à la Base de Torcy vers 8h45 pour récupérer le dossard et la puce. J'ai le dossard 620 donc j'accroche l'autocollant sur la tige de ma selle et j'épingle mon dossard à ma ceinture porte-dossard. Pratique car autrement, il faut 2 dossards : un dans le dos pour le VTT et un devant pour la course à pied.

Direction le parc à vélos ensuite. Tout est OK pour les arbitres, je peux déposer mon VTT, dans le bon sens contrairement à une majorité de concurrents.. Pourtant, beaucoup d'habitués des Triathlons voire des Duathlons. Pour moi, c'est une totale découverte de l'épreuve en elle-même bien qu'il y ait quelques similitudes majeures avec le Cross-Triathlon de Jablines auquel j'ai participé en individuel en 2017 et en relais en 2018. Mais pas de natation ici, cela m'arrange bien !

Les conditions météorologiques sont optimales pour l'épreuve aujourd'hui : peu de vent, une certaine douceur pour un début janvier même s'il fait forcément un peu frais mais c'est bien vu l'effort qui nous attend. Pas de soleil mais pas de pluie non plus. Je porte donc 2 épaisseurs en haut (un tee-shirt manches courtes et un manches longues chaud), mes gants, mes chaussures Kalenji Kiprun Fast et mon short double-épaisseur.

10h00 - Début de la course

Après la fermeture du parc à vélos à 9h30 puis un briefing à 9h45, c'est après un bref mais nécessaire échauffement que l'ensemble des concurrents rejoint l'arche de départ. Nous sommes un tout petit peu moins de 150 au départ de l'épreuve, 143 individuels et 3 relais. C'est parti pour environ 17 kilomètres d'épreuve (grosso modo, 4,4 kilomètres de course à pied - 10 kilomètres de VTT - 2,2 kilomètres de course à pied).

Evidemment, le départ est extrêmement rapide. Il faut déjà produire un bel effort pour se placer à une position correcte et ne pas voir disparaître très rapidement la tête de la course. Mais je suis déjà bien loin dans le peloton, aux environs de la 50ème place sans doute. Cela promet !

Heureusement, malgré une forme qui ne semble pas étincelante, je trouve un plutôt bon rythme de course et je parviens rapidement à stabiliser mon allure relativement efficace. Loin des premiers certes mais j'avance convenablement. Cela me permet d'ailleurs de reprendre assez vite quelques concurrents partis trop vite. Au bout d'une ligne droite (quoique courbée) d'un kilomètre, le peloton est très étiré et quelques écarts se creusent vite.

Nous quittons le bitume pour courir dans l'herbe après un virage à près de 180 degrés. Des signaleurs sont là pour nous prévenir car il faut faire attention aux petits poteaux en bois au sol dans le virage. Ensuite, il faut franchir un très léger fossé pour attaquer la ligne droite dans l'herbe. Un peu plus loin, un autre fossé par-dessus lequel il faut sauter cette fois, cela me convient bien.

Ensuite, nous filons sur la gauche dans une petite descente qui nous amène près du lac avant de reprendre vers la droite en direction de l'aire de départ. Se présente devant nous une petite montée assez courte où nous avons le choix entre les marches et une pente en terre sur les côtés. Je privilégie clairement la deuxième option car les escaliers, ça casse !

Hop, c'est avalé en 3/4 foulées puis nous retrouvons le bitume avec une succession de virages afin de longer la ligne droite d'arrivée puis de tourner avant le parc à vélos pour repartir sur la même boucle d'un peu plus de 2 kilomètres que nous devons parcourir deux fois en ce début de course.

[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy

Sur la lancée du premier tour, le deuxième passe assez vite même si l'on est forcément un peu moins rapides qu'au départ. L'allure est soutenue et j'essaie de ne pas trop me faire distancer par les concurrents que j'ai en ligne de mire. Cependant, je gère mon rythme.

Alors qu'au premier tour, j'ai pris le premier virage très large, cette fois, je peux le prendre beaucoup plus à la corde tant la densité de concurrents présents à mes côtés a évidemment diminuée. L'on poursuit sur la ligne droite bitumée et courbée qui n'est pas tout à fait plate avant de retrouver le virage à presque 180 degrés.

Retour sur l'herbe, saut par-dessus le fossé, descente vers le lac puis retour vers l'aire de départ, tout se passe bien. Je sens tout de même que l'effort fourni en ce début d'épreuve va être difficile à assumer sur le vélo.

[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy

Série de virages puis nous longeons une nouvelle fois la ligne droite d'arrivée avant de passer cette fois-ci sur la gauche du parc à vélos pour y entrer par l'arrière. Je pense bien à tourner ma ceinture porte-dossard une fois entrée dans le parc afin de ne pas l'oublier. Je me dirige immédiatement vers mon vélo, je prends le temps de mettre mon casque en soufflant un peu et je saisis mon moyen de locomotion pour les 10 prochains kilomètres. Là aussi, nous avons à parcourir une boucle deux fois.

Comme le règlement l'impose, je sors bien sûr en trottinant à côté de mon vélo et je grimpe dessus dès que j'ai passé le drapeau d'un des arbitres de l'épreuve. A peine le temps de respirer qu'il faut relancer sur cette portion favorable du parcours cycliste, c'est rude !

Je boucle cette première partie de course en 18 minutes et 7 secondes (du coup de sifflet de départ à la sortie du parc à vélos). Plutôt efficace !

[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy

C'est partie pour ce qui va s'avérer être la partie la plus difficile de la course pour moi : le parcours de VTT ! De la boue, du sable, des petites difficultés, ... Ce n'est pas un parcours hyper technique mais ce n'est pas simple non plus et je ne vais pas y être le plus à l'aise malgré aucune erreur de trajectoire.

Le soucis, c'est qu'avec l'automne puis l'hiver, le VTT, je ne l'ai réutilisé que cette semaine, pour deux brefs déplacements sur du bitume. Alors évidemment, je suis quand même plutôt à l'aise sur mon engin mais mes muscles ont perdu l'habitude de pédaler et de gérer des montées à vélo. Surtout que l'effort de course réalisé juste avant a été assez violent, quand même. Il me faut donc un peu de temps pour que les jambes répondent convenablement. Pourtant, c'est maintenant que je suis sous pression car je suis au milieu de très bons cyclistes qui me passent en coup de vent.

Heureusement, tout le monde ne file pas comme une fusée mais je me fais tout de même beaucoup doubler sans avoir le moindre espoir de m'accrocher. Forcément, je suis sorti du parc à vélos avec un classement très correct mais derrière, les adeptes du Triathlon et du Duathlon sont bien plus expérimentés, puissants et techniquement à l'aise que moi. Je me sens si lent !

Je peine à rouler à plus de 20km/h dans les zones de relance assez boueuses et je suis vigilant pour passer au bon endroit avant tout. Je suis prudent ! Et en montée, j'ai du mal à tenir le rythme, c'est vraiment dur !

Le parcours est très sympa et peut me convenir mais la forme n'est pas géniale. Globalement, c'est très roulant en dehors de quelques passages un peu plus gadoueux, de quelques petites pentes qui cassent bien l'allure et d'une portion en fin de boucle plus vallonnée.

En effet, après une partie dans les bois, nous retrouvons la zone d'herbe à proximité du plan d'eau pour prendre un virage à près de 180 degrés dans le sens inverse du parcours de course à pied. Là, l'on passe un petit fossé puis on tourne sèchement pour filer au bord de l'eau et longer le lac pendant quelques centaines de mètres. Nous allons ainsi jusqu'à la plage.

Lorsque nous arrivons vers la plage, nous prenons sur la gauche une belle petite montée pour dominer le lac avant de redescendre directement une pente assez raide qui nous emmène dans le sable. Dès que j'arrive dans le sable, je descends immédiatement du vélo car je sais que je ne parviendrai pas à y progresser sur ma machine. Je cours donc à côté du vélo, comme les autres concurrents.

Tandis que certains remontent sur le vélo à l'attaque une nouvelle belle petite côte, je décide de mon côté de grimper en marchant à bonne allure à côté du vélo et de ne remonter dessus qu'au sommet car la pente est rude. Et dire que ce n'est que la première boucle... !

Ensuite, belle descente puis nous passons sur la gauche du parc à vélos pour attaquer le deuxième tour. C'est dur mais je suis bien content d'être là !

[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy
[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy

La deuxième boucle, j'en viens péniblement à bout mais pour autant, je pense que je l'apprécie plus car je suis davantage à ma place. Je ne me fais plus doubler sans cesse par des concurrents vraiment trop rapides à l'exception de quelques cyclistes qui ne devaient pas être très à l'aise en course. Et, même si j'ai l'impression de me traîner, je mets quand même suffisamment d'intensité pour ne pas être à la rue.

En fin de première boucle, alors que je revenais sur un concurrent, je me suis fait doubler par la première féminine. Là, après la belle relance sur le bitume qui précède l'entrée dans les bois, j'aborde la première descente du tracé dans la roue de celui que j'ai rattrapé et qui me ralentit un peu à vrai dire. Meilleur coureur que moi, il est néanmoins plus en difficulté sur le vélo.

Devant nous, la féminine commet une erreur de trajectoire dans cette partie un peu boueuse donc nous la rattrapons avant de la laisser filer à nouveau. Puis, après un bon moment passé dans la roue de celui que je poursuis, je finis par le dépasser à un endroit où ce qui était une monotrace devient un peu plus étroit. C'est agréable de dépasser quelqu'un, n'empêche.

Je subis un peu moins les montées qu'au premier tour, c'est satisfaisant. Pour autant, je ne vais pas plus vite mais j'ai trouvé mon rythme. Je sors de la portion boisée, je prends bien la belle petite descente qui suit avant de retrouver la zone d'herbe. Pas de soucis dans le sévère virage qui nous ramène vers le lac puis je gère plutôt bien le passage sur le chemin en bord de lac, en gardant quelques adversaires en ligne de mire.

Je limite plutôt bien la casse dans l'enchaînement de difficultés de la plage même si c'est physiquement éprouvant. Cela commence à bien tirer dans les jambes, ça promet pour la dernière boucle de course à pied. En haut de la dernière montée, grimpée à côté du vélo, je suis au bord de la crampe au moment de remonter sur le VTT. Heureusement, pas de soucis dans la descente et je file vers le parc à vélos, bien décidé à finir l'épreuve du mieux possible.

Je descends du vélo dès que je passe dans le bac à sable au milieu duquel se trouve la ligne à partir de laquelle nous avons interdiction d'être sur le VTT. J'entre dans le parc à vélos à petites foulées, je dépose le vélo et le casque et c'est parti pour la dernière boucle !

Je sors de l'aire de transition 32 minutes et 31 secondes après mon passage ici-même, vélo à côté de moi, après la première partie course à pied du Duathlon. Soit 50 minutes et 38 secondes au cumulé.

Physiquement, c'est très difficile mais mentalement, ce moment de la course est extrêmement positif car nous attaquons notre dernière boucle de course soit à peine plus de 2 kilomètres avant l'arrivée. Je trouve une bonne allure qui me permet de rejoindre l'arrivée à un rythme constant.

Bizarrement, le tracé de la boucle de course semble particulièrement long par rapport à nos deux passages au début de l'épreuve mais celui-ci est évidemment exactement le même. On se rend juste davantage compte des portions un peu plus profilées et de la longueur de la première partie du parcours.

J'arrive enfin au bout de la ligne droite pour prendre le virage à près de 180 degrés. J'ai un concurrent en ligne de mire que je ne réussis pas à rattraper alors que je m'en étais approché à la sortie du parc à vélos mais il a retrouvé un meilleur rythme désormais. En revanche, je me fais reprendre par le gars que j'ai doublé à vélo. Il court vraiment bien, c'est logique. Je l'encourage pour qu'il aille chercher le concurrent qui nous précède.

Au passage par-dessus le fossé, je gratifie avec plaisir le photographe ici présent d'un joli saut puis je file dans la descente en direction des bords du lac. J'avale sans problème la dernière montée le long des marches puis je garde une bonne foulée pour enchaîner les quelques virages qui suivent. Un dernier et c'est la ligne droite d'arrivée que l'on ne longe pas cette fois, on y entre !

Je franchis la ligne avec la satisfaction d'avoir donné de mon énergie sur cette épreuve éprouvante. Un effort qui me plaît bien même si je serais bien plus à l'aise avec davantage d'entraînement VTT.

Je termine la deuxième boucle de course à pied en 9 minutes et 56 secondes. J'échoue de peu pour mon objectif caché de faire les 17 kilomètres en moins d'une heure mais c'est normal avec le tracé du parcours vélo. Je suis déjà bien content de mon résultat et je sais qu'avec une petite motivation supplémentaire, j'étais capable d'aller chercher le sub 1h. Je finis donc en 1 heure et 33 secondes à la 57ème position sur 139 finishers individuels.

Je finis 3 minutes devant Claire avec qui j'avais fait le Semi-Marathon de Chelles il y a maintenant plus de 3 ans et demi ! Elle s'est depuis mise au vélo de façon assez conséquente, surtout le vélo de route. Elle fait un meilleur temps que moi en VTT mais moins bon en course. Elle termine 4ème féminine, tout près des 2 et 3èmes.

[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy[06/01/2019] Cross-Duathlon de Torcy

Ce premier Cross-Duathlon pour moi est une très bonne satisfaction. La confirmation que ce type d'épreuves m'attire particulièrement. Tant mieux, je suis d'ores et déjà engagé pour celui de Chessy début avril ! Malheureusement, il y en a bien peu d'autres mais je compte bien en refaire tout de même.

C'était la troisième édition du Cross-Duathlon de Torcy et j'espère qu'il y en aura bien d'autres car l'organisation était très bonne, plutôt bien rodée avec une bonne animation, des structures adaptées, un parcours très sympa et des bénévoles investis et encourageants.

Au passage, merci beaucoup à tous les photographes présents sur le parcours ! Je reviendrai, c'est certain !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !