Récit de la course : Cross-Duathlon de Torcy 2023, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Cross-Duathlon de Torcy

Date : 15/1/2023

Lieu : Torcy (Seine-et-Marne)

Affichage : 206 vues

Distance : 17km

Objectif : Pas d'objectif

Partager :

3 autres récits :

Un Cross-Duathlon de Torcy bien boueux mais bien sympa !

Récit disponible sur mon blog : http://www.mesexperiencessportives.com/2023/01/15/01/2023-cross-duathlon-de-torcy.html

 

 

Quatre ans après ma première participation à cette épreuve, me voilà de retour avec grand plaisir ! Un exercice que j'affectionne particulièrement, tout près de chez moi, organisé par les amis du Triathlon Club de Torcy, c'est l'idéal ! Je n'avais pas pu y participer en 2018, je l'ai fait en 2019 mais il n'a pas eu lieu en 2020... En 2021, un Cross-Triathlon devait être organisé, remplacé par un Animathlon sur lequel j'étais engagé mais avec des départs par vagues, sans classement et sur une distance plus petite... Et l'an dernier, je ne pouvais pas y prendre part !

La semaine qui précède l'épreuve se passe bien avec une superbe victoire en D1 de Badminton chez le leader invaincu à Quincy-Voisins jeudi puis une journée de samedi bien chargée (boulot + coaching en tournoi jeunes de Badminton) et bien arrosée par le ciel... ça promet pour l'état du terrain !

J'aborde la course plutôt en forme mais sans objectif à part prendre du plaisir ! C'est aussi l'occasion de tester mon nouveau VTT sur une compétition. Je me rends à la Base de Torcy en vélo avec un bon vent de face dès le matin, ça réveille. J'arrive sur place vers 9h00, je récupère mon dossard, le numéro 4 ! Je croise pas mal de connaissances du club de Triathlon de Torcy qui s'entraînent avec nous sur la piste. Je dépose ensuite mon vélo au parc à vélos et j'alterne marche/trottinement pour rejoindre Alice qui vient nous encourager et assister à la course ce matin. Evidemment, elle a raté le bon arrêt de bus et s'est trompée de chemin, Alice quoi^^

On retrouve Alex puis je m'échauffe brièvement avant le briefing de l'organisateur de la course accompagné d'un des arbitres de l'épreuve. Il y a du monde ce matin, les clubs de Triathlon sont venus en nombre. Au moment de se placer sur la ligne de départ, je me retrouve bien enfermé...

Sinon, les conditions sont vraiment bonnes aujourd'hui, il fait relativement beau, pas trop froid. Le terrain sera bien boueux pour autant mais c'est agréable. Je porte mes chaussures de Trail Evadict Race Light pour avoir un minimum d'accroche dans la boue, un short, un tee-shirt à manches longues sous le maillot du club et une ceinture porte-dossard.

Partie 1 : Course à pied

A 10h00, c'est parti au son de la corne de brume ! Et ça part très fort, je suis bousculé d'entrée, bien chahuté et enfermé, difficile de se faire sa place. Je me retrouve très loin... parce que beaucoup partent bien trop vite alors que la chaussée est large et que l'on va largement avoir le temps de dépasser... J'ai le sentiment de perdre un peu de temps en me retrouvant un peu bloqué par moments, ce n'est vraiment pas un départ idéal pour moi.

Je me retrouve complètement serré sur la droite, c'est difficile de dépasser. Après quelques virages, je me fraie un chemin et je remonte enfin un peu des concurrents qui ont vite ralenti dès qu'on a passé la petite remontée bitumée. Tout le début de course se fait sur le bitume, d'où l'interdiction des pointes. Une fois le peloton étiré, nous prenons un virage à 180° en deux temps sur la droite pour attaquer la portion sur l'herbe.

Dès la descente, je double pas mal de concurrents prudents qui n'ont sûrement pas les chaussures les plus adaptées pour ce terrain, je peux enfin profiter de mon choix car ça passe bien avec mes trails. Sur la partie basse, le choix de trajectoire n'est pas évident car le chemin est un peu en dévers. Je le connais parfaitement cet endroit mais je l'ai rarement couru aussi boueux. Il y a 4 ans, c'était archi sec pour le coup donc ce sera une course bien différente aujourd'hui... pour autant, je vais plus vite !

Au bout, on remonte, on croise l'ami Arnaud là où il y a un trou à franchir, pas de problème puis ça zigzague un peu dans une portion bien glissante où il vaut mieux courir sur la gauche. Pas de soucis, j'avance relativement bien même si l'effort est déjà très intense. Il faut ensuite remonter par les marches ou la pente sur le côté (je choisis le côté gauche) pour rejoindre la fin de la boucle.

Nous avons fait un petit peu plus de 2 kilomètres, nous repartons sur une deuxième boucle identique. Un groupe s'est détaché à l'avant mais ça va bien trop vite pour moi. Je suis en chasse aux alentours de la 20ème position je pense. Je subis la partie bitumée avec le vent de face puis 3/4 défavorable et je prends plus de plaisir sur la portion dans l'herbe où je ne ralentis pas et double un peu.

Un coureur me double sur cette portion et en me dépassant, son coude vient heurter le bouton de ma montre et la met en pause ! Ah non, pas question que je m'arrête, je relance immédiatement l'activité^^ C'est de plus en plus glissant, surtout dans le virage et la petite remontée en direction d'Arnaud puis dans la portion avant les marches mais je gère plutôt bien. Je passe à nouveau sur la gauche des escaliers et file vers la fin de la boucle.

Je suis bien dans le dur au niveau de la respiration par contre, l'effort est violent et je n'étais pas hyper échauffé, quand même. Cette fois, à la bifurcation, on ne repart pas sur la boucle à droite mais on contourne la butte par la gauche pour passer dans le sable puis sur la plateforme boisée donc potentiellement glissante et rejoindre le parc à vélos.

L'avantage de mon petit dossard, c'est que mon vélo est assez facile à retrouver, le quatrième tout à gauche du parc. Je le retrouve sans problème, j'enfile mon casque et je le saisis en tâchant de reprendre mon souffle, ce qui n'est pas chose aisée. Je repars en courant à côté du vélo, je sors du parc, on prend à 180° sur la gauche avant de franchir la ligne à partir de laquelle on peut monter sur le vélo !

Partie 2 : VTT

C'est parti pour ce que je maîtrise le moins ! Je fais pas mal de vélo mais pas sur des parcours techniques et très rarement dans un effort à fond. Là, il faut se mettre dans le coup après plus de 4 kilomètres de course à pied et c'est vraiment pas simple.

En plus, après quelques dizaines de mètres, on doit franchir une bosse que je passe sans problème si elle est sèche, que je peux passer humide si je suis en pleine forme mais là, dans ces conditions, c'est juste injouable. Je suis en train de récupérer de la partie ocurse à pied et la montée est courte mais raide et boueuse, je grimpe un petit peu et descend vite du vélo pour faire le reste à pied.

Une fois en haut, je remonte sur le vélo et il faut relancer sauf que ce n'est pas vraiment roulant, ça promet, j'en bave sérieusement ! Je prends ensuite la courbe sur la gauche, bien boueuse, pour contourner les arbres en suivant le balisage. Je prends une trajectoire très large pour éviter de donner un grand coup de guidon et finir par terre dès le début de la partie cycliste, ça passe.

On attaque la partie haute, bien humide et boueuse, où les trajectoires sont parfois assez aléatoires. Je ne suis pas assez puissant et frais pour maîtriser parfaitement ce que je fais mais j'avance correctement en restant sur mon vélo et c'est déjà pas mal vue l'adhérence. Je suis en revanche très content de mes sensations avec mon nouveau VTT.

Le pire reste à venir ! On prend un virage en remontée sur la droite pour descendre en travers vers les Bords de Marne, début du vrai beau chantier ! Toute cette portion est en dévers et très boueuse, il faut vraiment être bon pilote pour la passer entièrement sur le vélo. Je trouve que je m'en sors pas trop mal, très péniblement mais je limite la casse en n'allant pas très vite mais en mettant pied à terre très tard, ce qui me permet de doubler un peu.

Je finis quand même à pied une fois m'être un peu embourbé et pour la remontée assez délicate. Et c'est pas fini, une fois en haut, au moment de remonter sur le vélo, je me rate un peu et passe proche d'une gamelle en déviant vers un tronc au sol... Je me rattrape à temps et me relance plus sereinement pour descendre à nouveau dans la boue mais sur le vélo !

Là, c'est un peu plus roulant même s'il faut choisir les bons endroits pour éviter de glisser. Je reste plutôt au centre et remarque que ça semble mieux passer à droite plutôt qu'à gauche où une majorité des concurrents s'engagent. Sur la fin de cette longue portion bien usante, je n'hésite pas à passer dans des flaques d'eau plutôt que de les contourner alors que c'est encore plus glissant.

Je me méfie en sortant de là car il a fallu être très concentré donc la lucidité peut nous manquer au moment de redescendre vers le parking avec un obstacle en plein milieu du passage. On attaque le passage bitumé, vent de face puis 3/4 défavorable, déjà emprunté deux fois en course à pied jusque-là, pour faire le tour complet du lac et revenir de l'autre côté, parallèle au chemin en Bords de Marne mais au bord du lac cette fois.

On reçoit pleins d'encouragements, je me fais gronder par Alex parce que je ne suis pas dans la roue de celui qui me précède mais chacun fait comme il peut ici, on est tous un peu cuits de la longue portion dans la gadoue et le vent nous achève au moment où on peut enfin aller vite !

Je finis par rattraper deux gars que je dépasse puis l'un d'entre eux se cale dans la roue d'un concurrent qui va plus vite et je me colle à eux pour prendre l'aspiration. On file vers la dernière partie de la boucle, celle qui longe le lac et que je me souviens ne pas avoir trop apprécié il y a 4 ans. Je la connais davantage désormais. C'est la portion la plus étroite du parcours avec quelques passages bien boueux à nouveau même si ça roule mieux qu'en Bords de Marne. 

Je trouve que je gère plutôt bien ce passage, en maintenant un rythme correct, sans me faire de frayeur. Arrivé tout au bout de la ligne droite, on passe le long de la plage ensablée puis il faut repartir pour un deuxième tour avec un virage serré sur la gauche que je prends très large et une remontée casse-pattes mais roulante. J'appréhende un peu cette deuxième boucle vu comme la première a été usante mais je fonce tête baissée !

Je subis un peu la relance en haut mais j'avance bien, je gère la courbe sur la gauche comme au premier tour, je passe l'enchaînement de zones boueuses du haut en limitant la casse et c'est parti pour le gros chantier à traverser une deuxième fois... en slalomant entre les concurrents à qui on prend un tour cette fois !

Je ne tiens pas aussi longtemps que tout à l'heure sur le vélo, la faute à la fatigue, un terrain toujours plus chaotique et des concurrents à éviter un peu partout, c'est un beau carnage ! Une nouvelle fois, je limite la casse en essayant de courir un peu à côté du vélo mais c'est très glissant. La montée est dure mais je remonte sur le vélo une fois en haut et c'est reparti pour la section un peu plus roulante.

Cette fois, je me mets directement sur la gauche car je sais que ça passe correctement par-là, je fais globalement de bons choix de trajectoires je pense et je m'en sors bien. J'y vais franco dans les flaques d'eau, je suis de toute manière déjà bien recouvert de boue... J'arrive un peu plus lucide qu'au premier tour au bout donc je passe mieux la descente avec l'obstacle au milieu, je tire la langue sur la relance et au moment de passer aux côtés d'Alex et Alice ! Je vois le bout de cette rude mais très amusante partie vélo !

Allez, relance sur le bitume, aux côtés de ceux avec qui j'étais déjà au premier tour ou presque. Je prends un bon relai, ils doivent être dans le dur parce qu'à la fin de la ligne droite, j'attaque la descente avec de la vitesse et de super sensations et je les lâche définitivement.

J'ai un bon coup de booste, je reviens sur un autre concurrent, je dépasse des retardataires et me mange bien sévèrement les ronces en passant un peu trop à droite sur le chemin à un moment. Ce n'est pas ça qui va m'arrêter mais ça va piquer un peu après la course ! Je double le petit jeune, fait quelques belles glissades sans chuter et finis très bien cette portion vélo, content de moi !

Je remonte la passerelle boisée après le passage le long de la plage et rentre dans le parc à vélos après être descendu du mien évidemment ! Allez, plus que 2 bons kilomètres de course à pied ! Je pose le vélo, je pose le casque, je renonce à boire vu l'état de mes bidons et je repars directement en courant, sans perdre de temps.

Partie 3 : Course à pied

C'est parti pour les derniers efforts, sous les encouragements très sympas de Julien, au micro ! J'ai plutôt un bon rythme mais je suis très à la peine et j'ai bien mal aux jambes après ce gros effort à vélo, il va être temps que ça se termine. Au niveau du souffle, c'est très compliqué aussi, je ne suis pas au top de ma forme mais ça va le faire !

Je passe une dernière fois au niveau d'Alex qui me motive en me disant qu'à ce qu'il paraît, il y a un Alex à aller chercher devant, en référence à notre saine rivalité sur les courses ! Il y a bien un concurrent en ligne de mire mais il est assez loin donc je me concentre sur mon effort même si j'essaie de relancer.

Je subis bien la partie bitumée où je me fais même repasser par le jeune de la Brie Francilienne Triathlon que j'ai doublé sur la fin de la partie vélo. Il court vraiment bien en même temps. Je relance bien une fois dans l'herbe avec de bonnes trajectoires dans la descente mais toute la partie en bas est vraiment glissante. Malgré mes chaussures de Trail, je patine pas mal. Je manque de peu de me vautrer sérieusement dans le virage qui précède la remontée vers Arnaud, ma jambe droite passe tout proche de chasser la gauche et j'ai besoin de mettre les mains par terre dans le début de la montée.

Allez, ça sent la fin, je passe convenablement le trou sous les encouragements d'Arnaud et je finis plutôt bien en revenant progressivement sur le concurrent de Sénart qui me précède et que je dépasse au moment de prendre à gauche pour contourner la butte par la plage, là où Alice est venue m'encourager une dernière fois ! Je tiens bon pour finir devant lui et franchis la ligne d'arrivée au bout de l'effort !

Je termine 21ème sur 147 arrivants (pour 29 DNS/DNF), 7ème senior en 1h02'37. J'ai mis deux minutes de plus qu'en 2019 en courant plus vite mais en perdant beaucoup de temps sur la partie vélo vu l'état du terrain. Mon classement est bien meilleur par ailleurs donc ma performance est aussi bien meilleure mais ce n'est pas comparable. Je suis très satisfait de ma course, du plaisir pris malgré les conditions pas évidentes. Une organisation top, une ambiance géniale, évidemment, je reviendrai !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !