Récit de la course : Les Soirées de Saint Maur les Fossés - 3000m steeple 2021, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Les Soirées de Saint Maur les Fossés - 3000m steeple

Date : 30/6/2021

Lieu : saint maur des fossés (Val-de-Marne)

Affichage : 198 vues

Distance : 3km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

Retour sur le Steeple, avec plaisir !

Récit illustré disponible sur mon blog : Soirées de Saint-Maur

 

Mercredi 30 juin
3000m steeple

Ah, enfin une occasion de refaire du Steeple, cette épreuve sur piste qui m'attire le plus par ses particularités avec ces fameuses 35 barrières de 91 centimètres de hauteur à franchir dont 7 fois afin de passer la fosse remplie d'eau ! Et malgré mon affection pour cette épreuve, me voilà à nouveau vraiment comme un touriste au départ de la course, sans avoir passé la moindre barrière ni même la moindre haie depuis ma dernière tentative il y a 2 ans. Déjà, j'avais alors découvert le 3000m Steeple lors de mes premiers interclubs à l'USTA, sans aucune séance d'entraînement.

J'y avais réalisé une performance assez intéressante avec un chrono de 11'35 qui m'avait poussé à enchaîner avec un deuxième 3000 steeple 10 jours plus tard, en pointes cette fois et déjà à Saint-Maur mais une deuxième plutôt mitigée (11'48). Deux ans plus tard, je viens donc faire mon troisième essai sur la distance, une deuxième fois sur la belle piste de Saint-Maur mais sans le moindre entraînement. Cependant, je sais que la forme est bonne en ce moment et je suis parvenu à battre 5 RP en 5 épreuves sur piste alors je crois en mes chances.

Je ne serai pas le seul athlète torcéen sur la course, comme à Gagny (avec Rachid) ou à Saint-Maur (avec Julien) en 2019. Alex découvre lui aussi cette discipline et ce sera même sa toute première épreuve officielle sur piste ! Après avoir récupéré nos dossards, nous nous échauffons tranquillement mais sérieusement. Cependant, persuadés qu'il y aurait 3 séries et que nous serions dans la dernière, nous débutons nos gammes un peu tardivement après avoir pris le temps de nous préparer. En effet, pour une fois, il n'y a quasiment pas de retard, la première série va être rapide et il n'y a que deux séries de 3000m steeple.

Nous effectuons donc quelques rapides passages sur une barrière avant le départ de la série qui nous précède avant de finir nos gammes en la suivant, et ça va vite ! Vient ensuite notre tour, peu après 20h30. Alex et moi partons côte à côte, en première ligne mais complètement à l'extérieur (je suis dans le dernier couloir). Et c'est parti ! Alex part très vite et prend la deuxième position alors que nous sommes 23 concurrents au départ ! Je le suis de près mais je reste un peu en retrait pour autant car je ne veux pas me cramer d'entrée mais je ne veux pas non plus être au milieu du paquet au moment de franchir la rivière. Je garde un mauvais souvenir de mon premier franchissement ici-même il y a 2 ans, ralenti dans mon élan par un jeune athlète de Fontenay.

Allez, les premières barrières passent pas trop mal, je franchis la première sans poser le pied mais ensuite, je fais le choix de le poser à chaque fois pour jouer la sécurité vu que je ne me suis pas entraîné à les passer directement et pour ne pas me cramer. Alex est toujours bien devant moi au moment de franchir la fosse pour la première fois mais il se rate bien et je ressors finalement devant lui. Je poursuis sur ma lancée en relançant bien mais tout en commençant à calmer le jeu car le début de course a été vraiment rapide.

Durant toute la course, tout se passe bien même si la fatigue arrive assez vite sur cette épreuve exigeante. Je ne me souvenais pas que les franchissements de barrières étaient aussi usants. Je passe le premier 1000 en moins de 3'30 puis les 2000m en moins de 7'10. Je ralentis progressivement mais pas violemment et j'arrive à arriver sur chaque obstacle avec un minimum d'énergie. Tous mes passages par-dessus la fosse se passent bien. Et chose étrange, lors de mes 3/4 essais à l'échauffement, j'ai franchi la barrière en posant le pied gauche alors que pendant toute la course, j'ai finalement posé le pied droit... Bravo l'éducateur sportif qui apprend à ses élèves à connaître son pied d'appui et qui sait pourtant très bien qu'il passe toujours la jambe droite d'abord et pousse donc sur son pied gauche au sol.

Je me fais dépasser par quelques concurrents pendant les premiers tours mais je ne vois plus Alex de la course et je passe le troisième 1000 assez isolé, plus lent mais correct quand même, en moins de 3'45. Je grimace, c'est dur mais j'ai tout de même assez de réserves dans le dernier tour pour bien franchir la dernière rivière et accélérer dans les 150 derniers mètres, ce qui me permet de ne pas me faire doubler en fin de course par un concurrent encouragé par d'autres au bord de la piste. Je passe ainsi la dernière barrière sans poser le pied dessus pour perdre le moins de temps possible et faire une bonne relance finale.

Le chrono final est assez inespéré puisque je mets 45 secondes à mon RP d'il y a 2 ans et je passe sous les 11 minutes en 10'50"61. De bon augure pour la dernière épreuve sur piste de la saison, mercredi prochain, avec le 3000m sans barrières. Je termine 12ème sur 23, 25 secondes devant Alex qui réalise une très bonne première malgré ses sensations mitigées avec des passages de rivière approximatifs.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !