Récit de la course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 47 km 2007, par Kourpavix

L'auteur : Kourpavix

La course : Trail de la Vallée de Chevreuse - Aventure - 47 km

Date : 1/4/2007

Lieu : Auffargis (Yvelines)

Affichage : 2953 vues

Distance : 47km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

TVC and "Poetry"

Cr TVC 01 avril 2007 :

Temp 9°c le matin temps clair et 12 voir 15°c l’après midi avec de belles éclaircies
Départ 7H15
Temps : 7H36 distance 47KM (plus la rallonge) et 1800mD+
-Ravito1 : 2H07-2H11 KM 16 et 750mD+ soit 46.875mD+/KM : remplissage eau moitié poche <1L ravito en eau uniquement, pause 4’
-Ravito 2 : 3H54-4H01 KM 28 : Coca, cake, banane, remplissage eau moitié poche <1L, pause 7’
-Ravito 3 :6H20-6H28 Coca, 1 verre boisson énergétique neutre, cake, banane, remplissage eau moitié poche <1L, pause 7’
ARRIVE à 7H36 de course

Equipement :
-Chaussure super nova trail quasi neuve OK : bon amorti, souple, pas de frottement et pas d’ampoule, stabilité moyenne attention les cheville en torsion sur cailloux. Prépa des pieds avec du NOK et Elasto sur les tendons d’achille et tétons.
-Chaussettes trail noir OK
-Cuissard noir Kalenji, Teesshirt Millet gris pour toute la durée de la course et au début 30’ teeshirt orange matrathon de Sénart et teeshirt manche longue rouge Kalenji.
-Pas de frontale à 7H15 il fait suffisamment jour !

Alimentation :
1 barre miel/noix décat ou cake toutes les heures et 1 gel pomme décath (moins bien que Aptonia pomme) pris en 2 fois dans les coups de mou.
Effet remise en forme.
Jusqu’au ravito 1 eau +boisson énergétique neutre Aptonia/Décat OK puis tous les autres ravitos de l’eau claire.

Gestion de course :
Allure cool sans forcer du début à la fin : Bonne gestion de course à appliquer sur d’autres trails.
Beaucoup mieux que mon premier trail en 2005
Pas de gros coup de mou qui oblige à marcher sur le plat (meilleure prépa spécifique avec du dénivelé et meilleure gestion de course sans forcer dans les côtes)
-marche en côte sans forcer avec les mains sur les cuisses parfois
-Relance systématique en haut des côtes
-Sur le plat : endurance ou trottiner

Bon je commence un cr succinct...

Me voilà lever 5H00 avec un départ à 5H30 Verrières s'éveille et je n'ai
pas sommeil. C'est bon signe non?
Pas trop de bouchons à cette heure là et arrivée à 6H15 à Auffargis.
Je vois déjà Val (qui ne s’est pas trompé d'heure) et son escouade
d'UFO. Chercher son dossard, frontale ou pas frontale...
On se retrouve dans la grande salle vestiaire pour se changer avec
d'autres UFO (quand y en a plus, y en a encore!).
On va sur la ligne de départ, briefing puis départ à 7H15 sans frontale
vu qu'il fait jour maintenant.
Je cours avec un UFO breton avec pour ma part une stratégie simple
marche lente dans les côtes sans forcer, relance en haut des côtes et
descentes à donf !!!Bref je me fais talonner dans les côtes mais
j'explose tout ce qui bouge en descente. Je m'amuse bien comme ça
jusqu'au premier ravito KM16.4' de pause (et oui je fais des progrès au
ravito) puis je perds mon pote UFO qui a du s'échapper, le bougre!
Je gère tranquille jusqu'au 2e ravito et arrive avec une fraîcheur
relative contrairement en 2005 ou j'étais déjà entamé pour mon premier
trail.
J'ai tiré les leçons du passé avec une prépa plus adaptée et une
meilleure gestion de l'effort.7' de pause.
J'enfile la deuxième boucle en suivant un petit groupe, les rattrapant
dans les descentes et les laissant me distancer dans les montées pour
attaquer le retour.
Je rencontre Spéléo, le coureur rigolo, avec son casque de chantier et
ses cannettes dessus et ses saucissons qui pendouillent derrière...
On discute, on déconne et on se paume, entraînant avec nous une bonne
vingtaine de coureurs. On retrouve le début de la boucle en se disant: "on
est déjà passé par là!"!
Donc demi tour et on rattrape le début de la 2e boucle en sens inverse
pour rejoindre le ravito3.(J'ferai jamais de CO moi!).
Bref, un peu les nerfs, j'accélère laissant Spéléo aux "Galeries Lafayette"!
Au ravito3, je retrouve des coureurs que j'avais distancés. Temps perdu
estimé à 10-15'.
C'est pas grave, il fait beau et j'aime bien le Yogging!
Un bon ravito et je repars pour les derniers 9KM .Je croise le sanglier
qui n'est pas dans son meilleur jour (il a du manger de la viande
avariée le bougre!).
J'ai un bon moral car je me souviens en 2005 cet épisode où je repartais
en marchant du ravito3 et où je me demandais si je pouvais finir.
Là, je relance sur le même rythme pour finir les 2 derniers kilo à
allure soutenue accompagné d'un coureur qui se prend au jeu également.
Nous finissons avec un pseudo sprint pour le show.
Temps environ 7H36.
Je suis satisfait d'avoir compris comment gérer un trail sans s'exploser
et en retour d'avoir un max de plaisir.
Je retrouve les "avions" UFO, Val (6H15 je crois!) and compagnie pour
un repos au soleil dans l'herbe pour la remise des trophées.

Maintenant repos, pas de grosses courbatures. Les tendons d'Achille un
peu douloureux et rendez-vous pour Cromagnon...






Ca y est j'ai trouvé les éléments importants du programme des candidats pour la présidentielle!
Je vote pour : La talonnette Sarko contre les tendinites et pour Ségo "l'effort juste" ,bien sûr!Tout un programme...
Mais revenons au TVC:

J'ai croisé des UFO au départ, ils avaient l'air malabar,
J'ai goûté leur bidon bleu, c'était de l'eau de feu,
J'ai pris le départ avec un UFO breton, c'était pas con
J'ai suivi ses pas et je me suis dit ça ira
J'ai grimpé et descendu les mille bosses de Cernay,
J'ai admiré son Abbaye sans me presser,
J'ai atteint le 1er ravito,il n'y avait que de l'eau
J'y ai perdu mon UFO breton qui avait déjà bu
J'ai poursuivi mon chemin dans le bois des Vindrins,
J'y ai découvert l'UTMB et je lui ai parlé,
Il m'a tout raconté et je m'en suis allé,
J'ai longé l'Abbaye puis j'ai encore grimpé
Enfin, là-haut le ravito m'attendait
Je repartais du bon pied pour une belle virée
J'ai croisé un grand corps malade qui m'avait devancé
Je l'ai encouragé, lui ai dit de marcher,
Je lui ai dit surtout de ne pas s'arrêter
Parcequ'à moi aussi c'est déjà arrivé,
J'ai rencontré Spéléo le coureur rigolo,
Il était bien sympa,mais on s'est paumé dans les bois
Je l'ai quitté après avoir repris le tracé,
J'avais bien aimé, mais il me faut rentrer.
J'arrive au dernier ravito et je tombe de haut,
Notre ami le sanglier n'a pas l'air bien gai,
Je repars de ce pas, pour un dernier combat,
Les derniers kilomètres se font dans ma tête,
Je les ai fait autrefois avec vraiment moins d'aloi
Je termine gaillardement comme un sacré garnement
Pour mon plus grand plaisir et celui des coureurs,
Je fini en sprint,mais pas vraiment comme une fleur!


Kourpavix (qui va rentrer au collège l'année prochaine, si tout va bien!!!)


Un grand merci aux organisateurs pour ce qui est pour moi le mini "UTMB" des Franciliens (avant le vrai)

3 commentaires

Commentaire de agnès78 posté le 07-04-2007 à 07:15:00

Un grand MERCI pour ce superbe Récit!
BRAVO pour ta course!
A très bientôt sur un trail
Bises
agnès

Commentaire de eric41 posté le 07-04-2007 à 21:02:00

Bravo et merci pour ce CR.
Tu as bien géré ce que je n'ai pas su faire.Galère à partir du 34ième.

Commentaire de Say posté le 14-04-2007 à 00:02:00

Un mini UTMB?? Tiens, la comparaison est osée mais à défaut de Mont Blanc, pourquoi pas? Belle gestion de ta course en tout cas.

A peluche

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !