Récit de la course : 6 heures de Gravigny 2004, par Papy

L'auteur : Papy

La course : 6 heures de Gravigny

Date : 4/9/2004

Lieu : Gravigny (Eure)

Affichage : 1543 vues

Distance : 64.755km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

Chroniques d'un presque "Has Been"...

- Rappel de l'agenda de 42kms
Les 6 heures de Gravigny
samedi, 4 septembre 2004
12 h 00 - 18 h 00
Cet événement ne se répète pas.
Lieu : Gravigny 27


Yoooooo, Vous l'aviez noté sur le calendrier ?

Je l'avais bien mis, surtout qu'il était 1 semaine après un 100kms que Bibi
m'avait exposée vouloir faire...
Se ravisant, suite, entre autres, à mes grognements "borborygmesque", elle
me coupa l'herbe sous les pieds en me proposant de nous retrouver
finalement à ce 6h...

Je n'ai su que la veille, à 18h que j'allais m'y présenter, l'Bourrin et
l'Electron peuvent déjà se gausser de ma préparation qui fut top
moumoute... (Pas celle du Dob', je vous rassure...)
Les inscriptions étaient closes !
JC Epiard accepte finalement, en souvenir d'une nuit mémorable passé
ensemble en 2001, de prendre en compte mon dossard, cela sera le 66...
Prémonitoire ?

Je décolle samedi matin, rejoindre les Shadocks, et nous convoyons ensemble
rejoindre Loulou et Francine sur le parcours Haut Normand. La fine équipe
(Il manque les "Claudes") de Brive est presque complète, il se prépare un
coup ?

Je passerais sur beaucoup de détails, ce n'est pas le CR des championnats
de France, mais j'insisterais sur un point important qui m'impressionne
aujourd'hui chez notre Bibi. Son respect totale et entier des consignes
décidées, mieux et plus parfaitement que l'initiateur de quelques unes lui
même !!!

En bref (arf...) après avoir serré les pinces et embrassé tout le monde, le
départ est donné sous un cagnard énorme...
Consigne : 5' au km, pauses comprises, arrêt à chaque tour, 1 fois ravito
perso, 1 fois coca ou Styorre pour compenser les pertes... Pour ma part,
c'est déjà loupé, je n'ai pas pris le temps de préparer mon ravito perso,
alors que Bibi a super bien achalandé ses bidons et autres aliments, je
suis déjà bluffé. J'ai même oublié mon habituel produit anti asthme, mais à
ce rythme, je ne crois pas que celui ci fera son apparition...

Il fait très très très chaud, et, dès le coup de pétard, la Bibi me prend
quelques mêtres.
J'avais prévu de faire avec elle une bonne partie de la course, me sentant
capable de réaliser 70kms voire plus... Et pour vérifier qu'elle respecte
les consignes sans se prendre la tête avec un classement quelconque... Que
nenni... Après avoir bien regardé que Bibi respectait les consignes, je la
laisse partir croyant qu'elle était trop rapide. En fait, c'est moi qui
était un peu en dessous, mais vu la chaleur, je n'ai pas voulu me griller.

Il n'est pas facile de faire sa moyenne sur 1439m, alors je me fis à mes
sensations. Je n'ai pas de chrono, mais je vois que l'on fait les tours en
peu ou prou 7', et je me rassure comme je peux en espérant être en rythme.
Nonobstant cela, je suis très bien, je controle tout, je me mouille 2 fois
par tour, un coup de coca, un coup de StYorre, je me force à chaque tour de
boire plus de 10cl, jusqu'à 20cl (c'est la contenance à ras bord d'un verre
en plastique ?).

J'ai la chance de rencontrer Thierry Guichard, qui m'a fait profiter de sa
bonne humeur tout au long des 6 heures, dommage qu'il n'ai pas pu rester,
j'avais encore un verre à lui verser sur la tête ! ;-))))

Les 3 premières heures passent et je suis régulier... Je commence à
remonter de plus en plus, j'entends de loin mon ami Daniel donner les
classements, indiquer les passages de la Bibi, puis, à ma venue,
m'apprendre que je suis au pied du podium... Wouaouuuu, la Bibi 2 ou 3, moi
derrière, c'est Byzance... Cela ferait une belle photo à la remise des
récompenses... Mais ne révons pas trop, nous ne sommes qu'à la moitié du
chemin... Et voilà qu'un voyant rouge s'allume, ma respiration se fait plus
courte. Je fais un bilan...
Sur 24h, lorsque ma respiration se raccourcie, c'est que je commence à
taper dans les réserves, alors il me faut calmer le rythme, m'alimenter
puis relancer la machine...
Mais là ?
Aucun souci musculaire, je tourne comme un avion (A 1/2 tour de Bibi) mais
je respire sur 2 foulée au lieu de 4 précédemment... La chaleur ? Non, je
fais bien gaffe... Alors ?

Il m'a fallu 1 tour pour comprendre que la crise d'asthme arrivait. J'ai
tenté de travailler ma respiration, comme expliqué par ceux qui combatte
l'asthme par le jogging. J'ai tenu 2 tours, mais mon rythme baissait et des
mouvements parasites commençaient à me créer des courbatures. Avec ses
efforts, une petite déchirure intercostale m'a rappelé ce jour ou sur 14kms
je n'ai pas voulu abandonner malgré les sifflements aigues... 15 jours de
douleurs pour avoir voulu terminer dans les derniers...

Je suis obligé de marcher, je rage, je m'engueule, je... Pardon ?


Mon cher Bourrin, si vous avez encore des choses désagréables à me faire
passer comme cela, je vous mets au fond de la classe ! Pardon ? OUI,
exactement à coté de l'Antilope !!!
Pardon ???
C'est trop dur comme punition ?
A vous de choisir cher ami, moi, c'est l'abandon au médoc que j'ai choisi !
;-)))))

Et puis... Vous étiez déjà ensembla à l'UTMB, non ??????


Parenthèse fermée...
Je panique un peu, je courrote, marchotte... Je hèle Daniel pour qu'il me
trouve de la Ventoline et je refais un tour, m'étonnant que personne ne me
remonte... Au tour suivant, fait en 8'/9' (je me traine dorénavant pffff)
je vois Djorha(MMI's Girl) apparaitre (et quelle apparition) m'expliquant
qu'elle prend tout en main... Tour suivant, son air marri m'apprend que
l'on ne peut avoir de la ventoline sans ordonnance, le tour suivant, elle
remue ciel et terre, va chercher le frère de la pharmacienne, secoue les
secouristes et me rassure... Tour suivant, elle me dit que cela va être
bon... Etre bon ?

Je n'ai pas fini le tour d'après que je la vois arriver tambour battant
avec mon sésame pour continuer... Merci à cette dynamique jeune fille à qui
je dois de ne pas avoir "mal" terminé cette journée (Si j'avais respecté
mes consignes, pffffffffff) Je comprends maintenant PARFAITEMENT, pourquoi
MMI sans Djorha... Ce n'est pas vraiment MMI ! ;-))))))))))

Faisons un bilan... Durant ce fort ralentissement Bibi m'a doublé une fois
et le premier m'a pris un second ou troisième tour... Mais c'est tout, du
moins, je le croyais...
Je me relance, mais cherche encore un peu ma respiration... Mais quel
plaisir de courir. Je sens que la crise à laisser des traces, mais je me
dis que je ne dois pas être loin au classement car devant cela explose,
sauf Bibi...
Daniel m'expose bien que ma foulée est redevenue correcte, mais il ne parle
plus de moi au classement. La bibi m'ayant pris un tour exactement,
j'entend de nouveau son passage devant les micros, mais je n'entends plus
cité mon nom. Je m'accroche, mais l'idée que je me serais complètement
"écroulé" sans m'en rendre compte fait son chemin. Vous savez tous qu'en
Ultra le moral est important. Alors, sous cette chaleur, je me dis que je
vais tranquillement garder ma 5ème ou 6ème place... Pardon ?

1H15' avant l'arrivée, Daniel, me voyant au loin, regarde les classement et
m'annonce... 7ème... Pardon ?... Des V1 !!!! Koaaaaaaaaaaaaaaa ??? Cela
fait 10 ou 15ème voire encore plus loin ? J'ai dormi, je suis passé dans la
4ème dimension ? Alloooooooooooooo docteur, je suis mal !!! :-((((((((((((
Je suis à 2 doigts de ne pas repartir après le ravito, mais je m'accroche à
l'espoir d'une erreur de prononciation ou de compréhension de ma part. 2 ou
3 tours plus tard, alors que je tourne en 8', correctement, je demande mon
kilométrage au bout de 5h à Daniel...
Il me répond... "50, Papy..." Le monde s'écroule... La bibi venait de me
passer pour la seconde fois et on m'annonce à 5 tours derrière elle, kezako ???

Je suis déçu, je ne comprends pas vraiment ce qui m'arrive. Heureusement
que la Bibi tourne comme une horloge, respecte son tableau de marche
impeccablement et, va gagner sa course au scratch !!! Car pour ma part,
c'est fini... Je savais qu'avec un manque de vélo aussi important je
manquais de vitesse de base... Mais faire 50kms en 5h alors que j'en avais
36 au bout de 3h, j'ai forcément un gros problème qu'il va me falloir
résoudre... A cette vitesse je ne ferais même pas 60kms, alors que sur 24h
c'est ma vitesse de départ... A moins que je ne sois devenu qu'un "Has
Been"... Pourquoi pas, on est tous "has been" dans quelque chose, c'est
peut être mon cas aujourd'hui dans la CAP.

Adieu veau vache cochon, supposé podium avec la Bibi... Je failli
complètement à ma tache.

La 6ème heure se termine, je me traine, heureusement que les potes sont
là... Certains sur le bord comme le Shadock ou Francine, ou d'autres encore
souffrant avec moi, Comme Loulou, premier V3 après avoir bu sa bière au
troquet pendant la course, L'Xav', presque sobre en prévision du médoc
(merci pour la leffe), MMI resplendissant (P*t*in, si j'avais su, je suis
sur que je remontais avec toi la dernière heure....) qui me rendait mes
claques sur les fesses...

Il est 5h58', j'entends Bibi qui me hèle au loin, elle a encore la force
d'accéler pour me rattrapper. Elle me fait l'honneur de me demander de
finir avec elle main dans la main... (P*t*in vous imaginez si j'avais été
sur le podium ? Vous imaginez le final ?)
J'ai quelques réticences, vu mon piètre résultat, mais c'est elle qui me
secoue et je me mets à "sprinter" avec elle... Daniel vient nous chercher
et nous finissons la course qu'elle gagne au scratch sous les
applaudissements nourris... Les Shadocks s'étreignent, l'émotion est forte,
elle vient encore de franchir un palier. Non pas par sa perf kilométrique,
72kms en 6h, ce n'est pas extraordinaire, mais par sa constance, sa
lucidité, son "professionalisme" sous cette chaleur accablante qui en a
fait sauter plus d'un. Avec un temps correct, AMHA, après avoir suivi les
consignes de vitesse originelle, elle aurait pu accélérer pour rajouter
plusieurs centaines de mêtre... Mais avec des Si !

Ce qui est clair, c'est que Bibi est en forme, qu'elle peut continuer son
optimisation an vue des Monde de BRNO, elle est sur les bonnes rails. Le
gros du travail est fait, il faut peaufiner, il n'y a plus qu'à esperer que
ce soit un bon jour pour elle...

Pour ma part, j'ai été voir la personne, charmante, qui m'a pointé, et lui
ai fait part de ma non compréhension de mon résultat.
Vu nos échanges fréquents je soupçonne une erreur lorsqu'elle fut
remplacée. Elle me confirme qu'elle a tout vérifié, surtout que nous avions
bien sympathisé au long de ces 6 heures...
Elle me conseille d'aller voir à l'informatique, mais je n'en ai pas le
courage. Il ne sert à rien de me faire encore une fois confirmer que je me
suis planté !

J'ai un gros coup de blues je m'assoie à l'écart et quelques larmes
percent. 60kms !!! Il ne me donne que 60kms... Qu'est ce qui s'est passé ?
J'ai bien eu ma crise d'asthme, mais ne nous cachons pas derrière le petit
doigt, même si je ne me prépare plus spécifiquement depuis quelques années,
je suis bel et bien devenu "has been"... C'est dur, même à mon petit
niveau... J'ai eu un été très moyen, je croyais que cela revenait après la
course de cote du Ventron, mais non... Il me reste à espérer que si je
reprends correctement le vélo tout reviendras... L'espoir fait vivre...


Messieurs Toutou, Electron, Bueb' and co... Allez tous à coté de
l'Antilope, vous allez voir si je vous autorise à vous foutre de moi comme
cela... On est tous des vioc', je sais, mais des jours cela fait drole !
Heinnnn ? Plus fort, je suis sourd je vous rappel !

Vous etes sur ?
Tous ceux qui se foutent de moi au fond !!!
Pardon ?

Il n'y a plus de place ???
Il n'y a que Lébomolé qui reste devant... Pardon ? C'est que sa femme ne
l'a pas prévenu ?
Zut, avec mes lunettes embrumés, je n'avais point remarqué...
Moquez vous d'un finisher UTMB... Faites comme lui !

Rigolez, rigolez...
Je sens que je vais rire aussi au Médoc (peut être jaune, vu le seau à
Antilope que l'on me prépare)


Devant ses constatations, et après une bonne douche régénératrice, je
m'échauffe les mains pour saluer chaleureusement la perf de la Bibi...
Joie, émotion, L'MMI fait un podium, terminant devant moi...
Joie pour moi, je ne termine pas à la place du c*n... (Parce que d'habitude
c'est mon cas sur ce genre de courses :-((( )

Le protocole se termine, tout le monde repart avec ses récompenses et je
vais chercher ma moyenne horaire et... #¤@#GRRRRRRRR@*$¤£#?##?##@!@!!!!...
Que vois je ? Que l'informatique s'était planté... Au lieu de me saisir 6
tours dans la 4ème heures, elle ne m'en avait saisi que 3...
L'informaticien, se rendant compte de son erreur, l'a modifié à la main,
puis l'a donné en catimini à la remise des bulletins...

La déception de tous ce que j'avais loupé d'instant magique me remonte à la
gorge, j'ai les glandes. D'autant plus que les organisateurs sont d'une
extrème sympathie et que je ne voulais pas "taper" sur des bénévoles ! J'en
ai fais part à ma pointeuse, désolé sur le coup et aux organisateurs, cela
m'a permis de verbaliser...

Avec des "si" on pourrait mettre "Londres en Bouteille", mais sans ma crise
d'asthme (Pan sur le Bec du Pingouin) et sans le mauvais pointage, je suis
quasiment persuadé qu'avec l'aide des UFOs et du speaker Daniel, j'aurais
été chercher cette seconde place derrière Bibi, surtout vu l'état des
Second et troisième de la course...

Il reste à analyser la course avec Bibi... Mais même si elle fait preuve
d'humilité, je suis bien obligé d'augmenter les ambitions que j'avais pour
elle... A Brive elle avait franchi un palier qu'elle a assimilé cet été au
Trail des Mélèzes entre autre... Elle est peut être capable de franchir une
nouvelle marche à BRNO... EN tout cas, elle en a démontré le potentiel,
bravo à elle...

Bonne journée à vous, de la part d'un presque "Has Been"


PS : Vous pouvez revenir dans la classe et respirer !



A Dopu...
---
L'Papy Ming_Ki_cherche_désespéremment_un_remplaçant_pour_le_médoc_sinon_l'antilope_va_me......Au_Secouuuuuuuuuurs...

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 1.73 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !