Récit de la course : Le Circuit des Deux Communes 2007, par astra wally

L'auteur : astra wally

La course : Le Circuit des Deux Communes

Date : 1/7/2007

Lieu : Lingolsheim (Bas-Rhin)

Affichage : 503 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Le récit

bon vais quand même pondre un CR sur une course où je n'ai guère envie de m'étendre. Je tiens à préciser quand même qu'il ne s'agit que de mon avis et cela n'engage que moi. Si cette course a plu à d'autres, tant mieux pour eux. Moi j'ai plutôt été déçu et je ne pense pas m'y représenter l'an prochain sauf amélioration.

Donc me voila parti sur mon vélo direction le stade d'athlétisme de Lingolsheim. La course est organisée par le club. La 1ère chose frappante est ....le manque de coureurs. Bon suis arrivé 1h avant la course mais ça m'étonne quand même. Finalement nous ne serons que 120 au départ. Je cherche des têtes connues. Personne. Ca ne me rassure guère. Je reconnais quand même Filippi, ultra-favori que les kikoureurs alsaciens connaissent. J'ai toujours ma tendinite qui me lance malgré une semaine de glace, anti-inflammatoire et pommade. Mais bon suis inscrit et l'envie de courir est là alors.... Je commence à m'échauffer avec plaisir sur la piste d'athlétisme (un vrai régal pour les pieds). Bizarrement ma tendinite se fait discrète, tant mieux.

Vers 09h30, je me présente sur la ligne de départ ou plutôt la ligne tout court ! une simple bande tracé sur le sol au beau milieu d'une départementale fréquentée ! Un des organisateurs nous demande de nous mettre sur le trottoir pour laisser rouler les voitures. Incroyable ! j'en reviens pas. A 09h40 le même organisateur bloque enfin la route et nous fait un rapide expliquatif : "surtout sur la départementale restez bien sur la droite, la circulation n'est pas arrêtée". De mieux en mieux. On se place sur ladite ligne et 3 secondes après le coup de feu est donné, comme ça sans décompte, sans rien. Surpris, j'enclenche mon chrono en retard comme la plupart des coureurs et c'est parti ! Tant pis pour ceux qui sont resté à la buvette. Ce départ surprenant a dû être fait pour ne pas trop gêner la circulation. J'ironise. Et c'est parti pour 2 km sur cette départementale avec des voitures qui passent à coté de nous et d'autres qui viennet de face. La présence de la gendarmerie ne s'est faite qu'au km 5 dans Geispolsheim-village (oui il faut distinguer geispolsheim gare et village les résidents y tiennent) .

A la fin du 2e km nous entrons dans geispolsheim....-gare où la présence du public est quasi inexistante et cette "affluence" ne s'en démordra pas tout le long de ce 10 km. Entre le 3 et 5ème km nous rejoignons une rassurante piste cyclable où je m'y sens plus en sécurité. Sinon concernant ma petite personne, tout se déroule bien. La douleur est partie et je suis bien. Comme à mon habitude je met du temps à entrer dans la course. Je commence au 4e km à dépasser du monde, un peu avant aussi mais pour le 10 je me réserve toujours sur la 2ème moitié du parcours. On arrive au 5e km moment important puisque tout le monde consulte son temps. 20'18 pour moi, temps normal. On entre dans geispolsheim-village brièvement, un ravitaillement nous attend 100 m après. Je prend quand même un gobelet d'eau le soleil pointant son nez depuis 10h, ça commence légèrement à chauffer. Nous nous engageons sur un chemin agricole goudronné à travers champs, quand même plus calme que précédemment. Par contre niveau paysage, ce n'est pas trop campagnard. Nous empruntons entre le 6e et 8 km 2 ponts surplombant l'autoroute ou appelé également "belvédère post-moderne". Ce seront les 2 seuls dénivelés important.

Par contre au 7e km je commence à avoir un point de coté. Oui je sais c'est plutôt idiot et ce genre de choses ne doit pas arriver quand on court mais j'en ai hérité et Ruppert (surnom de mon point de coté) et moi faisons un gros km ensemble. J'expire plus profondément, pense à autre chose et Ruppert me quitte à l'entrée du 8ème km. "A la prochaine" qu'il me dit. Ouais c'est ça. Excusez-moi lecteurs pour cet interlude stupide de ma part. Reprenons notre course.

Donc au 8e km nous quittons les champs et nous nous engagons dans une espèce de zone agricolo-industrielle. Là aussi niveau paysage c'est rapé. J'accélère mon rythme pour rattrapper un petit groupe qui commence à se disloquer à l'approche du dernier kilomètre. Au 9,500ème, je rattrape un coureur et continue d'accéler. C'est bientôt fini et je donne tout ce que je peux. Je repasse devant le stade et je m'engage pour les derniers 100m sur le stade d'athlétisme. J'entends un souffle se rapprocher et me retourne. Mince ! le coureur que j'avais passé 400m avant arrive en trombe ! Je sprinte autant que je peux mais il est trop fort et me passe 10m avant l'arrivée. Je le félicite. Il a mieux géré sa fin de course que moi. Bizarrement on sera crédité du même temps. Suis content car je viens d'améliorer mon chrono. Je me précipite sur le ravitos. Ils ont quoi ? quartier d'oranges, cake, eau, sirop et ....du chocolat en tablettes ! Miam ! je me précipite avidement dessus et...merde le choco a tout fondu. Ouh, la bonne idée de le laisser au soleil ! Donc ceinture pour le chocolat. Snif ! Comme je ne suis pas pressé de rentrer, je décide d'attendre les résultats et en profite pour m'étirer. Ma douleur au tendon est revenue et je trotte un peu histoire de le calmer. Le dernier concurrent arrive en 1h10 et la liste arrive 20 min. après. Termine en 40'18 et le 1er est l'inévitable Filippi en 33'54. Je repart avec un sachet composé d'un stylo, d'une barre céréale, d'une bouteille de boisson énergétique et une gourde vide.

Voila mon CR est achevé. Comme je l'ai décrit, il est dommage que cette course se fasse sur une route non coupée à la circulation et je comprend le peu de participation à cette course. Pas motivant. Il reste encore la robertsauvienne dans 1 semaine pour donner un autre avis sur les courses du secteur CUS (strasbourg, lingolsheim,robertsau,hoenheim,wantzenau,vendenheim,elsau,lingolsheim et illkirch). En tout cas celle de la robertsau (après 5 ans d'absence) s'effectuera dans la très jolie forêt du Pourtalès où mis à part une harde de sangliers on ne devrait pas trop craindre de se faire renverser !

3 commentaires

Commentaire de JLW posté le 01-07-2007 à 16:10:00

Bon à part le paysage t'as réalisé un bon chrono, c'est déjà ça. C'est sur qu'il est difficile de retrouver un beau parcours type 10k du MVA toutes les semaines mais tu découvriras surement d'autres très belles courses dans le coin et on attend déjà ton CR pour l'occasion.

Commentaire de gdraid posté le 01-07-2007 à 19:06:00

Tu restes doublement sur ta faim, astra wally.
Tu aurais préféré une course mieux gérée par les organisateurs, et des tablettes de chocolats consommables...
Bravo pour ton humour cependant, et pour ta perf réalisée dans ces mauvaises conditions.
Tu n'auras pas de mal à faire bien mieux la prochaine fois.
JC

Commentaire de astra wally posté le 02-07-2007 à 00:07:00

merci les gars ça fait plaisir. Effectivement déçu par la course mais pas par le résultat. En plus tu a raison Jean-Luc, suis encore dans le dream Molsheim. Je vise le chrono mais pas que ça. L'ambiance, l'organisation, le parcours et les paysages sont important pour se stimuler et surtout prendre du plaisir en courant. Là j'ai juste couru c'est tout. Comme un entrainement. Vivement la roberstauvienne, p'tite course en forêt. Je ferais un CR dessus.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !