Récit de la course : La Course pédestre d'Etrez 2007, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Course pédestre d'Etrez

Date : 12/8/2007

Lieu : Etrez (Ain)

Affichage : 1693 vues

Distance : 5km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

L'Etrez s'ra chaud

L'Etrez s'ra chaud

Ca y est, je refais des p'tites distances. Je redescends d'un 50 kms pour un 5 kms. J'ai simplement enlevé un zéro. En ce dimanche d'Aout, ya pas grand chose dans la région, donc je taille à Etrez dans l'Ain, plus connu pour sa réserve de gaz ou pour son fromage blanc. J'ai quelques fractionné dans les pattes, une côte faite plusieurs fois du côté de chez moi, mais sans plus. La course est un 12 kil maintenant (9 et quelques à l'origine) , précédée d'un prologue de 5 kms environ (5,2 à peu près).  Toujours assez relevé, cette épreuve était ma première course dans l'Ain en 2001. J'opte donc pour les 5 kilomètres que j'ai déjà aussi effectué en 2003. Mauvais souvenir car il faisait chaud (tu avances et tu recules comment veux tu que je cours pendant la canicule) et j'avais craqué dans la "côte" finale marchant même quelques mètres avant de repartir, la honte de s'arrêter sur un cinq kil, mais bon quand ça va pas, ça va pas. Il y avait 55 arrivants sur le prologue, aujourd'hui, c'est la foule et on frôle la centaine, autant sur l'épreuve des as dont c'est la 15° édition. Je me gare sur un parking proche du départ et dans la tente, c'est l'attente (hi hi hi) pour s'inscrire.  J'y retrouve Guy, un petit salut à celui avec qui je me suis tiré la bourre quelques fois dont un mémorial sprint final lors de la corrida de Châtillon sur Chalaronne. Il discute avec Georges, que je n'avais pas reconnu. Ca va bien? Il est fort ce Georges, vice champion de France vétéran, lors des championnats à St Just St Rambert en 2002 derrière Jean Joseph Brécheteau et devant Dominique Chevallier, excuser moi du peu. Il est au club de Villeurbanne maintenant. J'avais couru avec lui en cross vétéran quand j'étais à l'EAB le club de Bourg. Je m'inscris donc en compagnie de Patrice qui dit qu'il n'avance plus, mais je me méfie de lui il bluffe souvent. Je distribue de la pub pour mon site et je retourne me préparer à ma voiture. Une course enfant se termine. Il y a Romuald de mon club. Allez Romu ! Il termine 2° minime. Bien gars. Je m'échauffe. Je croise Arnaud qui croit que j'arrive seulement. Ah toujours en retard, hein ? La chaleur est là et cela se résume par 2,3 accélérations et vite à l'ombre. Olivier est là sur la ligne de départ. On discute de ce qu'on a fait. Décidément, il y a tout le monde sur c'te course. Même Georges fait la pop. Ca va dépoté, et l'intox va jouer beaucoup. Le coup de départ se fait attendre. On s'en fout, on est à l'ombre sort Arnaud. Oui mais que nous. Tous les autres cuisent au soleil. Pas besoin du sweat de ces derniers jours. La méhari, voiture ouvreuse, se met en place et c'est parti. Je pars relativement vite mais en dedans quand même car je vais au carton sinon. Je me retrouve de suite avec les habitués. Guy, Arnaud, Olivier, Alain. L'itinéraire est plat et très légèrement sinueux. Arnaud me montre Georges tout au loin là bas devant avec son bob. Il a déjà 50 mètres d'avance sur tout le monde. Olivier part devant, puis c'est Arnaud. Je laisse faire. Guy à nouveau s'éloigne. Je m'accroche à la rampe du peloton. Descente. Je rattrape Guy et le double. Il va revenir sur moi après. On quitte la route pour un chemin, puis les bois. On évite les trous. Ca remonte, un gars au loin marche. Il est parti trop vite. Guy ne me rattrape toujours pas. Qu'est ce qu'il a ? Ou bien qu'est ce que j'ai ? J'ai la patate. La montée tant redoutée arrive bientôt. On revient sur la route et c'est en faux plat montant. J'allume quand même et j'allonge ma grande foulée. La montée n'arrive pas. On est trois dont le gars qui marchait au loin tout à l'heure, je les ai rattrapé. La fin est proche car on revient sur le croisement du départ. La montée n'était qu'un faux plat finalement. Quand on est crevé on s'imagine des montagnes. La montée de 2003 est rasé par ma forme actuelle. Je fais semblant de démarrer. Le gars à côté de moi démarre puis me regarde, étonné par mon bluff. Le troisième ne joue plus. On l'a semé. J'en profite pour voir que Guy n'est pas là. C'est l'emballage final cette fois, et je m'amuse comme un fou avec mon partenaire. Je termine à 25 cms derrière lui. Beau sprint. On est mort. On se sert la main, heureux. Le troisième larron arrive, on se congratule. J'ai mis 1'12 de moins qu'en 2003, ya aussi des degrés de moins. J'suis 23° et fin content d'avoir bien couru. Les autres de devant ne sont pas si loin que ça. Georges a gagné bien sur. Il y a des primes pour les premiers. Je comprends un peu mieux sa présence sur un prologue. La course compte pour le chalenge départemental pour les féminines. Pour les hommes ce sera celle de 12 bornes. Sandrine Eglème gagne chez les femmes, elle termine 5 places derrière moi, ouf quelle forme. Elle va renquiller avec la course des as, de même de Georges. Nous remettons nos dossards en échange d'un joli sac à dos avec le logo de la course. Cool. Je retourne à ma voiture me changer et surtout pour les photos car la course suivante ne va pas tarder à partir. Les cracks sont là alignés à leur tour sur la ligne en cherchant aussi l'ombre.

 

 

 

 

Je retrouve quelques connaissances qui ne court pas, Patrick, Bernard qui me demande si j'ai refait la 6000d cette année. Ah non pas tous les ans. La course tarde également à démarrer car la voiture ouvreuse est en panne. Pit stop et hop une nouvelle safety car. C'est parti pour les 2 tours du circuit plus une petite boucle à chaque fois pour faire le compte de 12 kilomètres. Le parcours est bien pour les spectateurs car la fin de la grande boucle et la petite sont en forme de huit. Ah ça y est les voilà. Dans la voiture ouvreuse, des enfants jètent des bonbons aux spectateurs, c'est la caravane du tour ! Sébastien Charnay est en tête évidemment suivi de Georges Ribeiro puis de Denis Berland.

 

 

 

Tient Patrice cours le 12, lui qui disait qu'il n'avançait plus, il n'a pas voulu courir le prologue, ce n'était pas du bluff alors, il n'est pas trop au top. Un enfant se précipite pour ramasser les friandises puis traverse. Il est percuté par le 4° de la course. Gros choc. Le gamin tombe et le coureur a failli se prendre une belle gamelle. C'est les parents qu'il faut engueuler, dit Bernard. Le drôle a l'air d'aller, mais quel choc. Les coureurs continuent à passer sous nos yeux et les blagues fusent. Allez Jean, allez René. Tiens, c'est Monsieur Challenge de la fidélité qui passe. Les surnoms accompagnent chaque coureur. Les revoilà déjà. Les écarts ont grandit et  le classement est resté le même. Sandrine Eglème gagne de nouveau cette course.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les coureurs arrivent petit à petit. L'animation est bonne avec un car sono et un speaker qui accompagne chaque arrivée.

 

 

 

  

 

 

 

Les résultats se font attendre longtemps, dommage. Serge, journaliste au Progrès, me demande quels sont mes futures trails. Il piaffe aussi d'impatience après les résultats, il a un article à rédiger et c'est pas comme avec Kikourou, lui il faut qu'il le fasse pour le lendemain et il est déjà 19 heures. Je reste jusqu'aux résultats du 5 kms et je m'arrache, tant pis.

Je retourne à ma caisse de la lactite pleins les jambes encore, mais fin heureux d'avoir entendu le vent de la vitesse dans mes oreilles.

 

2 commentaires

Commentaire de franciss posté le 18-08-2007 à 09:59:00

Sympa ta course ! et plutôt à l'aise le bougre...
Bravo à toi. RDV à St André ?

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 20-08-2007 à 00:24:00

Contente de ton retour en forme !
Bravo pour ta course et extra le récit avec les photos.
On retrouve toujours un peu les mêmes sur ces courses de l'Ain...
Comme dit Francis, peut-être à St André... si je retrouve des guiboles !!!

NoNo_escargot_fatiguée !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !