Récit de la course : La Montée de la Sainte Baume 2007, par Aiaccinu

L'auteur : Aiaccinu

La course : La Montée de la Sainte Baume

Date : 7/10/2007

Lieu : Aubagne (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 2149 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

La XXVIème montée de la Sainte-Baume

 

La XXVIème montée de la Sainte-Baume

 

 

 

PREAMBULE

Lorsque j’ai commencé à courir en 1992, je ne savais pas que les courses pédestres sur route existaient pour des coureurs lamda.

Ma première course fut Auriol-Saint Zacharie, une course en ligne, en 1993. Je la fis jusqu’à son arrêt en 1996.

La Sainte Baume a été ma deuxième course en 1994, et je l’ai courue chaque année ne la ratant que 2 fois pour des raisons majeures.

L’année dernière, la course avait été annulée et je pensais que plus jamais elle n’aurait lieu . Mais non ! la course a eu lieu cette année et Figatelli13 était présent pour la 11ème fois.

 

PRESENTATION

 

La 26ème édition de cette course de côte et de montagne comptant pour le Super Challenge FSGT et la Challenge KMS s’est déroulée le dimanche 7 octobre 2007 au départ d’Aubagne (13) à 9h.

Ce semi-marathon de 21km offre aux athlètes l’occasion de se mesurer sur un parcours difficile avec 500m de dénivelé sur 9 km en direction du col de l’Espigoulier (722m) avant la fin en descente douce vers La Coutronne (622m) où se joue l’arrivée.

Communément , il se dit que le temps mis à la Sainte-Baume retranché de 5mn donne le temps quasi-exact du Marseille-Cassis.

Dénivelé + total : 637m

Dénivelé – total : 115m

 

 

HISTORIQUE et OBJECTIFS

 

Je l’ai courue la 1ere fois en 1994 en 1h45 et depuis j’ai régressé régulièrement jusqu’ en 2005 où j’ai mis plus de 2h01.

 

 

Cette année , bien que très peu entrainé sur route , j’avais fixé comme objevctif : redescendre sous les 2h00 mais bien sûr le principal objectif c’est d’être présent .

 

JOUR J –1

 

J’ai ressorti mes vieilles Asics DS Trainer, je me rend compte que cela fait onze mois que je ne les ai pas mises ! Depuis les 10 kms la Provence, trail quand tu nous tiens !

 

JOUR J

 

Je suis un lève tôt et même si je me suis couché tard hier soir ( rugby oblige) je pars à 7h00 de la maison.

Et qui vois-je au retrait des dossards ? Non pas un kikoureur, pour une fois, mais Francis un gars hors-normes, avec qui je m'entrainais il y a quelques années.

Francis est un V3 qui s'entraine en dépit du bon sens ( pas d'entrainement suivi, séance de fractionné style 10 fois 100m en 15 secondes la veille d'un marathon, sortie de 5 heures avant un 10km,,,,) et quand il vient à une course , il claque un chrono, il est démoralisant pour les « stakanovitch » de l'entrainement !

Je m 'échauffe avec lui quand je croise un coureur avec un foulard KIKOUROU, tiens je croyais être seul sur cette course !

Je me rends sur la ligne de départ et j'aperçois à nouveau le KIKOU, je le branche, c'est L'DINGO. On parle un peu quand le départ est donné , on se reverra à l'arrivée.

 

Vu l'objectif que je me suis donné ( moins de 2h00 mais je veux 1h55) je m'oblige à partir plus vite que d'habitude.

Les premiers kilométres sont un long faux plat montant et il faut mettre de la vitesse tout en gardant de l'énergie pour la montée qui suivra.

Beaucoup de coureurs me doublent à présent et je peux ( ou veux ?) suivre leurs rythmes.

Nous arrivons à Gémenos , seul village traversé par la course, à partir de là la pente s'accentue légérement puis au pont de Tompine ( parc St Pons) c'est de la vraie pente jusqu'au col de l'Espigoulier. Je commence à doubler même ceux qui me doublaient ! VIVE LA MONTEE c'est gratifiant de reprendre un à un les coureurs, le moral gonfle.

 

J'ai des bonnes jambes, je double , je prend bien mes virages à la corde, c'est fou le nombre de coureurs que j'ai doublé à la corde ! On dirait qu'ils ont peur de la pente dans les virages. Je calcule mes trajectoires pour avoir le moins de distance à faire.

La col se profile , j'ai dû doublé une cinquante de coueurs dans la montée, je calcule rapidement, je sais que je mettrais moins de 2h00, je suis heureux.

Le Col , je saute le ravitaillement , il reste 3,5 km de descente, pas nécessaire.

J'ai peur de perdre des places , j'en perds toujours à cet endroit.

Personne ne revient , c'est moi qui n'en reviens pas ! Au final je ne perds que deux places, pour moi c'est excellent.

Mon temps : 1h53 et des secondes, objectifs atteints.

 

Francis est en train de consulter le classement , il est 2ème V3 en 1h41.

L'DINGO est au ravitaillement ( j'ai oublié son temps ), nous discutons, que est ce qu'il est sympa ce L'DINGO ! Nous prenons la navette pour retourner sur Aubagne, la journée a été magnifique !

 

Nous nous séparons, L'DINGO a rendez-vous avec Mister AKUNA pour le triathlon de la Ciotat

6 commentaires

Commentaire de titifb posté le 07-10-2007 à 19:58:00

Super Figatelli 13 ! Je me suis régalée de lire ton CR;tu as atteint ton ojectif, c'est bien ça. Faut être capable. Cette course j'aurais bien aimé la faire. J'ai vécu à Aubagne et la Sainte Baume et le Garlaban me sont "sacrés"...L'an prochain je la cours avec toi cette course ! Je suis en train progressivement d'augmenter mon volume d'entraînement. Ca devrait l'faire !
Au plaisir de te rencontrer en décembre au Off des sudistes ?

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 08-10-2007 à 13:33:00

Bravo Jean Noël ! Toi, quand tu dis que tu feras moins de 2h,
c'est vraiment moins de 2h ! Et sur un parcours pareil, c'est
vraiment une sacrée perf. Félicitations ! Dommage que tu ne veuilles
pas courir Marseille - Cassis à mes côtés, tu ferais un super
pompoculthérapeute de l'escargot en perdition dans la Gineste !!!

A dans 3 semaines - NoNo

Commentaire de santranges posté le 08-10-2007 à 15:55:00

j'ai fait la course aussi hier. j'avais mon camel-bag rouge car c'était ma première longue course et j'appréhendais un peu le déssechement. les 1ers kilomètres, jusqu'a' st-pons, ont été tranquilles. un petit échauffement car je savais que ça grimpait sec derrière. à mon rythme, j'ai donc doublé de nombreux concurrents car j'étais parti dans les derniers, n'étant pas prêt lors du coup de pistolet.
jusq'au km 14, la montée a été régulière mais ça allait. du km 14 au km 18, cela a été très long pour moi. jamais vu un truc pareil. ça me change du parc borély ou des lecques. après le sommet, j'ai foncé pour retrouver des sensations de course. la petite remontée avant l'arrivée a été un peu piégeuse, mais au final j'ai fait 1h53 moi aussi.
j'attends maintenant le 28/10 avec impatience, même si j'appréhende le nombre de coureurs qui doit sans doute nous ralentir.

Commentaire de Françoise 84 posté le 08-10-2007 à 21:43:00

Bravo à toi ! Tu étais bien remis de la semaine précédente , dis donc ! Décidément , c'était un bon WE ( cf la perf de Nono ) ! A la prochaine !

Commentaire de momoVH3 posté le 09-10-2007 à 14:04:00

Bravo Figatelli pour ta performance et ton commentaire. Je pense que tu parles de notre ami Francis de l'ACP. Très belle course, je l'ai gagnée 2 fois en VH2 et VH3. C'est vrai qu'il faut vraiment tout donner. A bientôt peut être sur un circuit.
momoVH3

Commentaire de riri51 posté le 29-10-2007 à 13:42:00

Merci pour ton CR, j'envisage de participer l'année prochaine à cette épreuve afin de préparer Marseille cassis 2008 (et de franchir enfin la barrière des 1h30!!!). A+

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !