Récit de la course : Trail Blanch' Font Romeu - 51 km 2008, par Miche

L'auteur : Miche

La course : Trail Blanch' Font Romeu - 51 km

Date : 20/1/2008

Lieu : Font Romeu Odeillo Via (Pyrénées-Orientales)

Affichage : 2709 vues

Distance : 51km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Blanch Font Romeu - 51 km

J’ai décidé de démarrer la saison avec un trail hivernal dès le 20 janvier. Pour pleins de bonnes et mauvaises raisons, je ne me suis pas beaucoup entraîné et je sais que cela va être difficile. Surtout qu’il y a plus de neige que les années précédentes et que nous devrions donc avoir à faire la trace.

Côté équipements, j’ai des Mizuno Wave Ascend 2 toutes neuves, une polaire exceptionnelle, une Goretex Paclight super légère, des guêtres empruntées à Simon et des Yaktrax empruntées à Hugues. Je devrais donc ne pas avoir froid et faire de la course plus que du ski. Simon m’a aussi passé pour test un récepteur GPS avec un téléphone GRPS intégré qui doit envoyé ma position en temps réel sur un site internet. J’ai aussi donné l’adresse de la Webcam du Lac des Bouillousses à ma petite famille pour qu’ils me voient passer !

Grâce à Kikourou, j’ai fait la connaissance virtuelle de pleins de Kikoureurs et de Pyrénées Raiders et nous devons donc nous retrouver sur le stand de Michel, organisateur du Trail des Citadelles à 18h la veille de la course. En plus j’ai trouvé Daniel, un autre toulousain pour covoiturer ! Nous montons donc à Font Romeu le samedi après-midi et je peux ainsi voir les têtes de Michel (Mic31), Olivier (Isard66), Jérôme (Entongues), Jean-François (Corto), Thierry (Thierryd65), Joseph (Jo31), l’autre Thierry (ThierrySm64) et Jean Marc.

Grosse discussion sur la tenue pour le lendemain (guêtres ou pas guêtres, polaire ou pas polaire, Yaktrax ou pas …). Puis direction la CCAS de Matemale pour la nuit avec les Pyrénées Raiders et Daniel. Le gérant est tout surpris de nous voir arriver vers 20h et ne comprend pas trop quelle folie nous entraîne vers le 24 ou le 51 km du lendemain. Il est rassuré quand Daniel sort une bouteille de Patxaran de sa production personnelle  (liqueur du Pays basque fabriquée à partir de la macération de prunelles sauvages dans de l'alcool, dixit Daniel et Wikipédia)!!

Le lendemain réveil à 5h30 pour un départ de la CCAS à 6h15. Il ne fait pas froid mais je prends tout de même la polaire et la goretex dans le sac. J’emporte aussi les Yaktrax car hier soir, c’était bien gelé à la sortie du lycée climatique de Font Romeu. De plus un bénévole m’a confirmé que cela devrait glisser sur la première moitié du parcours puis on devrait enfoncer jusqu’au genoux au-dessus du Lac des Bouillousses.

Nous sommes 200 au départ à 7h30 pour le 51 km. Le 24 ne démarra qu’à 9h30. Je croise Corto avec une caméra embarquée sur la tête et un disque dur permettant d’enregistrer 4h de vidéo dans le sac ! Petite musique et nous voilà lâchés dans la nuit étoilée de Font Romeu. Je sais que je pars toujours trop vite et décide donc d’y aller tranquille. Je constate que je dois effectivement être loin des premiers puisque je double bientôt Thierry qui devrait normalement arriver dans les derniers (c’est ce qu’il dit le bougre, mais je n’en suis pas persuadé…). Mais quelques temps plus tard, de nombreux coureurs se trompent de chemin et je me retrouve dans les 20 premiers sans l’avoir voulu !

Le soleil se lève sur les montagnes enneigées de la Cerdagne. C’est MAGNIFIQUE. Nous arrivons sur les crêtes et le Carlit puis le Péric se profilent au loin. Le Puigmal est juste derrière. Je suis sur mon petit nuage. Je rattrape un Irlandais qui courre avec juste un short et un Kway léger. Nous discutons quelques temps et j’apprends ainsi qu’il fait le tour de l’Europe tout l’hiver (en courant ??). Nous basculons au Roc de la Calme et descendons sous le télésiège. Mes Yaktrac de prêt me permettent de me lâcher alors que les autres descendent prudemment de peur de glisser trop vite… Arrivés en bas, je constate que j’ai perdu la Yaktrax de gauche ! Zut !!!

Nous empruntons alors le circuit des Etangs de Pradeilles, que je connais bien pour y avoir souvent couru ou emmené la famille en été et en hiver. Les 3 étangs sont gelés et nous pouvons donc courir dessus. Je me casse la gueule sur le premier, probablement parce qu’il me manque le crampon de gauche… Le single track en forêt est superbe et bien tassé. On peut se lâcher sans problème.  J’arrive rapidement au ravitaillement des Bouillousses puis au barrage. Je distingue clairement la caméra de la Webcam devant laquelle je m’arrête en espérant que le monde entier peut ainsi m’admirer au milieu de la montagne (non, je ne suis pas mégalo !!!).

La suite au-dessus des Bouillousses vers les Etangs du Carlit est un peu plus raide mais la trace reste bonne. En revanche, arrivés en vue des Etangs, nous bifurquons à droite en hors sentier (l’été !!) pour rejoindre la Cabane de Balmeta à flanc. Il s’agit d’une succession de montées et de descentes dans une neige qui n’est pas assez gelée pour supporter même mon poids léger. Nous enfonçons donc plus ou moins suivant l’accumulation de neige de chaque petit vallon que nous traversons. Un concurrent qui me précède s’est blessé car je vois quelques traces de sang dans la neige. Il n’a probablement pas de collant ou de guêtres ?? Je perds ma seconde Yaktrax mais je m’en aperçois et peux ainsi la mettre dans ma poche ventrale.

C’est le genre de terrain que j’adore et où ma légèreté et ma puissance me permettent d’aller vraiment vite. Je double beaucoup de monde et me prends à rêver de rattraper bientôt Antoine (non, non, je ne suis pas prétentieux !!!). La traversée du ruisseau en dessous de la cabane de Balmeta est plutôt technique. Dans la redescente vers le lac des Bouillousses, je commence à me sentir fatigué. Peut-être que je suis parti trop vite, en fait ? Peut-être aussi que je manque vraiment d’entraînement ??

La traversée sur le Lac des Bouillouses est encore superbe. Après une nouvelle chute et un nouveau bobo au coude, je remets ma Yaktrax restante et je discute avec mes coureurs voisins d’une autre course (estivale celle-là) entre Puigmal et Canigou. Nous arrivons au barrage qu’il faut presque escalader et nous rejoignons le ravitaillement. Les bénévoles nous confirment que nous sommes dans les 15-20 premiers mais que la tête de course est passée depuis longtemps ! Je m’assieds pour refaire le plein du camel back et manger un peu.

Le redémarrage n’est pas facile mais comme cela descend sur la route, c’est facile ! Je croise Eric qui est sur le 24 km (en tête comme je l’apprendrais à l’arrivée !). Puis j’arrive au début de la montée vers le lac d’Aude et sur laquelle se joue le trophée du meilleur grimpeur. Je ne me sens pas trop et préfère monter cool. Je commence à avoir mal au ventre. Dans la redescente vers le Pla des Aveillans, les crampes se manifestent aux quadriceps et aux mollets. Je fais quelques étirements préventifs et tente de boire un peu plus. La neige est assez profonde par endroits et oblige à marcher malgré la descente.

Je me trompe d’itinéraire vers le lac d’Aude et fait ainsi 500 mètres en trop ! C’est plutôt mauvais pour le moral. Surtout que beaucoup de concurrents commencent à me doubler. La descente directe sur le Pla des Aveillans est très raide, en hors sentier et en sous bois. Je me régale une dernière fois. Un autre concurrent n’apprécie en revanche pas du tout ce genre de terrain et n’arrête pas de jurer.

Passé le ravitaillement du Pla des Aveillans, le tracé suit des pistes de ski de fond et des sentiers en forêt où il est possible de courir… pour ceux à qui il reste du jus. J’alterne marche et course très lente. Je fais des étirements et de nombreux coureurs me doublent en m’encourageant. Joseph me rattrape et me laisse seul avec mes crampes. Michel me prend en photo au milieu de la forêt dans le cadre de son reportage pour Esprit Trail. J’arrive enfin à Bolquère, puis tant bien que mal à Font Romeu.

Je suis vraiment heureux de cette promenade fantastique autour du Lac des Bouillousses. Les 5 premières heures ont été magnifiques avec un paysage exceptionnel, un tracé comme je les aime, un soleil radieux, une température clémente, des bénévoles partout pour assurer la sécurité et les ravitaillements…

Je retrouve Joseph, Daniel et Jean-Marie. Puis arrivent Thierry et … Thierry. Je croise Jérôme qui a fait une course tranquille avec sa copine sur le 24 km. Une bonne douche chaude, un massage aux petits soins puis des lasagnes accompagnés de pâtes … et de champagne apporté par Joseph, achèvent cette magnifique journée. Que demander de plus ???

4 commentaires

Commentaire de Belet posté le 22-01-2008 à 00:45:00

Génial, neige & beau temps, le pied !
Ca donne envie d'y etre.
D'ailleurs vivement Dimanche que nous aussi on aille jouer dans la neige...

Arnaud.

Commentaire de corto posté le 23-01-2008 à 08:28:00

Coucou,
tres content de t'avoir croisé. J'en profite pour te souhaiter mes meilleurs voeux pour ton projet de course. Reserve ma place pour 2009 sur la seconde édition, car je suis déjà tres emballé. Tout comme toi j'ai apprécié ce super trail blanch. Avec ses lacs gelé, sa descente technique dans les bois déraciné. Par contre j'ai saturé sur les pistes de ski de fond. Vraiment pas mon truc ce genre de chemin. M'enfin me suis bien amusé, et j'aurai bien terminé par une petite liqueur de Daniel( celui avec qui je t'ai croisé? passe lui le bonjour Stp), étant amoureux du pays basque.

Bonne récupération, et à très vite.

Jeff

Commentaire de gdraid posté le 24-01-2008 à 18:58:00

Merci pour ton bon récit, Miche.
Bravo pour ta course difficile, bien menée d'un bout à l'autre.
Je salue Jeff (Corto),en passant, cet amoureux du pays basque...
JC

Commentaire de Thierryd65 posté le 20-03-2008 à 00:17:00

Oui Michel ! Que demander de plus ???

Que ça recommence ! Et plus tôt que prévu puisque les Citadelles dont je serai privé cette année se feront très certainement sous la neige !

Cela ne devrait te poser aucun problème ! ! !

A+
Thierry

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !