Récit de la course : Championnat Régional LARA de Cross 2008, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Championnat Régional LARA de Cross

Date : 27/1/2008

Lieu : Aix Les Bains (Savoie)

Affichage : 921 vues

Distance : 10.11km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Un Jour Aux Courses

 

Un Jour Aux Courses 

Le championnat de France de cross avait déjà eu lieu à Aix les Bains en 90 et ensuite sur le même parcours et la même année ce fût les championnats du Monde. En 2002, le premier cross LARA naissait. Avec ses huit départements, la région Rhône-Alpes devint le quart de finale des France le plus relevé de l'hexagone. Exit le régional lyonnais avec le 01, le 42 et le 69, si facile avant.

Arrivé à l'hippodrome, je me gare aisément. Les coureurs ne sont pas trop encore arrivés car la première épreuve est ma course, celle des vétérans. Et puis les clubs fortement représentés sont arrivés en car, garés plus loin, plus près du parcours. Je retrouve Jean Louis et Laurent qui sont venus avec Pierre not' président d'Ambérieu Marathon. Nous ne sommes que trois à courir chez les anciens. Il y a deux séniors hommes, Xavier et Nico, qui arriveront plus tard. Ismène ne courra pas de même que Serge qui a jeté l'éponge et qui est venu là simplement en journaliste au Progrès. On récupère les dossards et on s'installe sur les tribunes. Beaucoup de clubs ont leur tente plantée à côté, sympa cette ambiance. Je pars m'échauffer bien couvert car ça caille sec et le sol est bien gelé. On apercevait les Alpes en haut à la sortie du tunnel du chat à côté de la croix du Nivolet, mais en bas c'est un peu la grisaille. Je vais à la rencontre du chamois. On est content de se retrouver depuis Vonnas qu'on ne s'est vu. Heureusement qu'il y a le net. Il est venu en club et a l'air motivé. J'aperçois aussi des Kikou, Pédro38 et Yann38. On discute vite fait car l'heure tourne et c'est bientôt le départ. Un bonjour à Pascal Balducci de l'EAB. Je chausse mes pointes, du 9 feront l'affaire. Un tee shirt manches courtes sous le débardeur du club fera l'affaire. J'ai du mal à dégainer mon collant pour enfiler le short. Brrr. Allez on n'est pas des tarlouzes, on y va. Quelques lignes avant de se mettre derrière la ligne. Le départ est tout proche des tribunes contrairement à il y a 5 ans. Allez allez les pieds derrière la craie, pas de pied dessus. Eh ho ce n'est pas une distance officielle. Bon on recule les ribouis. L'officiel d'Ambérieu a calé cet imposant peloton derrière le trait, c'est pour bientôt. Je suis tout devant mais la ligne est large. Pan, a y est; c'est parti. Je pars correctement, pas trop vite et pas trop doucement sans m'affoler, la route est longue : 10,110 kms. 4 tours au programme. Un tour de l'hippo sans les chicanes, un avec, puis deux grands tours avec le passage sur le golf à côté. Je suis avec les Kikou, buff kikourou en profilé sur la tête. Yann me dit qu'il a oublié les gants. C'est vrai qu'il fait froid. Le peloton s'étire le long du virage. Nous doublons quelques personnes.

 

Photos Jean Louis et Pierre

Premier passage devant les tribunes .Encouragements, photos. Allez salut à t'à l'heure.  

 

On se refait le tour mais avé les chicanes qui font des U pour casser l'ambiance du monotone tour de l'hippodrome. Deuxième U. Oups ça retourne de suite. Je bouscule un gars en orange. Excuse-moi. C'est pas grave. C'est ça le cross. Ok, mais excuse quand même, je n'avais pas vu que ça retournait de suite. On est dans le grand virage final. L'intérieur de la piste se désagrège déjà. Je suis avec un gars de Balan. Nous tournons vers le golf. Virage à droite puis à la corde à raz des arbres sur la gauche. De nouveau à gauche, attention aux racines. Nous prenons toujours sur un bon rythme le droite gauche qui nous amène à la seule difficulté du parcours, le faux plat montant sur le chemin. Dur dur pour les pointes. Je cours sur le bas côté. Je me rabats, après avoir encore gratté quelques concurrents. Demi-tour au frein à main dans la p'tite descente qui nous ramène en direction du champ de course. Passage sur le dur. Puis à droite, c'est de nouveau le grand virage opposé. Je suis maintenant dans une allure peut-être un peu rapide mais j'ai un bon tempo. Un coup d'œil sur le chrono, une vingtaine de minutes de course, encore presque autant, la route est encore longue. Les chicanes sont là. Cool. J'aime bien ce passage. On tourne au cordeau en rasant les haies. On relance en balançant les bras. Un autre gars de Balan qui m'a doublé au début, est toujours de visu devant moi à quelques places. Avant dernier passage sur la ligne. Nous passons à quatre de front. Un gars de Bourg en Bresse, Pascal Dréno, un autre gars de l'ASC Balan, Marc Meureu et un quatrième. Je prends les devant et j'accélère un p'tit coup pour tester. Le gars de l'EAB ne se laisse pas faire. Les autres, si. Je le repasse avant de tourner vers le golf et accélère encore un coup. Il ne m'a pas suivi. A gauche les racines au taquet. Le faux plat montant. Allez, allez, c'est la der. Je double pas mal de gens dont un gars qui pioche tête basse dans la montée. Un de ses coéquipiers l'encourage en lui disant que c'est bientôt fini. Ouai, ouai, bientôt fini, il reste quand même l'hippo à faire. Je redescends à donf et je rentre sur le stade hippique avec une petit claque derrière la tête qui me rappelle à mon bon souvenir qu'il faut que je calme, il y a encore du chemin. Le quatrième larron de tout à l'heure, un gars d'Evian Off Course, Didier Vouillerot; me rattrape et me passe. Je l'accroche en serrant les crocs. Chicanes. Je le suis toujours au train. Dans la deuxième chicane, un gars nous averti que ça glisse et nous fait passer à l'extérieur. Je laisse mon compagnon devant en le collant un max. Je déboite avant le virage à gauche et le retour sur la piste principale. Je passe à la corde et accélère progressivement. Il ne me suit pas. Si mais il y a quelques mètres entre nous. J'ai peut-être été un peu gourmant de lancer le scénario final si tôt. Mais bon tant pis, c'est fait. L'extérieur du virage est vraiment en mauvais état maintenant. Et je balance tout ce qui me reste. Je reviens sur le gars de Balan, Gilles Barbet, et sans faire de bruit, du moins j'essaye pour le surprendre, je le passe en remettant une louche. Un décochement sur la droite nous fait arriver sur la cendrée dans la zone d'arrivée. Je sprinte et double encore un concurrent. J'en rattrape un autre mais il m'a vu arrivé et son sprint tardif et plus frais que le mien qui dure depuis quelques centaines de mètres, me laisse à ma place. Je finis quand même juste derrière lui. Il se marre en me congratulant. Purée; tu m'as fais sprinter. Ouai, belle course. On se serre la main tous. Du moins ceux qui ont participé au show final. Bon on a amusé la galerie et on termine seulement dans les 160 premiers. Et il y en a plus devant que derrière. Jean Louis et Laurent arrive en 41’, 3 minutes à peu près après moi. On n'est pas classé par équipe car il fallait être 4 maintenant. J'ai encore fait une belle course sage avec un beau chrono pour un cross. Ce fût long quand même, 10 kms 110 ça commence à faire. De bon augure pour la suite. On se rhabille vite fait car ça caille et on va prendre la douche J'y retrouve Le Chamois qui a cartonné en 35'35. Avec son équipe, il s'est qualifié pour les inter, mais en indiv il passait quand même. Il fallait être dans les 90 premiers pour passer en demi à Chambéry. Ah pas si loin que ça finalement. Serge et Pierre sont vers le bar. Nous buvons un vin chaud pendant que les autres courses s'enchainent.

 

                     

Une belle journée de cross, un peu fraiche avec le Revard et sa croix du Nivolet en fond de scène. Les mollets durs et l'état général de fatigue resteront encore quelques jours pour nous rappeler les efforts consentis lors de cette réunion épique.

 

5 commentaires

Commentaire de lulu posté le 31-01-2008 à 09:54:00

Salut
Encore un final sur les chapeaux de roue....à la Gibus.

Belle course et beau récit !

En tout cas, moi, j'ai eu moins froid que vous au ski de fond !!!!

A +

Commentaire de agnès78 posté le 01-02-2008 à 07:41:00

Merci pour ce très beau récit de cross agrémenté de magnifiques photos et de nombreux traits d'humour! Merci! Pffffiou quel sprint final! Il va falloir que j'en prenne de la graine car ce n'est vraiment pas ma tasse de thé!... Bonne récup et à bientôt bises agnès

Commentaire de lechamois posté le 01-02-2008 à 09:17:00

Salut,

Comme d'habitude ;-) un compte-rendu très sympa et bien illustré. Bravo pour ta course car en effet le terrain était bon mais les conditions météo rudes.
Et puis une place de 160 c'est pas mal du tout car sur ces cross il y a un sacré niveau...ca nous remet vite en place !!!

Enfin, j'ai été ravi de te revoir. En effet le temps passe vite et nous nous étions pas vu depuis Chatillon. Mais les beaux jours arrivent et vu que tu es un fidèle des courses de l'ain et que je viens de temps en temps dans ton fief nous devrions nous croiser bientôt ;-)

A+
Le_chamois

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 01-02-2008 à 09:58:00

Quel punch ! Bravo pour ta course et ta place. J'ai renoncé à venir
avec mes collègues de l'EAB au profit du RTT, je préfère le trail au
cross ! Merci pour le récit et les photos et à bientôt, à Douvres ?!!

Bises - NoNo

Commentaire de pedro38 posté le 04-02-2008 à 20:53:00

bravo Gibus pour ton CR. j'ai pu me replonger dans l'ambiance de ce cross un peu frisquet. Au plaisir de se revoir sur une autre course.
Pedro38

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !