Récit de la course : Trail de Noël - parcours repli 2008, par Clemafran

L'auteur : Clemafran

La course : Trail de Noël - parcours repli

Date : 14/12/2008

Lieu : Ollioules (Var)

Affichage : 865 vues

Distance : 25km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

24 autres récits :

Le récit

J-24 h

Demain, je me lancerai sur le trail de Noël, enfin si la météo est clémente car on annonce beaucoup d'orages, dans le secteur!
parcours1

 

Le parcours est nouveau, dans le sens contraire à l'année dernière, mais comme c'est la première fois que je le ferai....
C'est la distance qui m'impressionne....25 km ce sera sans doute un peu long pour moi....Donc, faudra bien gérer la première moitié....et les 3/4 km qui à priori font se faire en montée.

TCN__5_

...dimanche 14 décembre, Ollioules. Il pleut à verse. Le département du Var est en vigilance orange. A priori, ça n'a guère découragé les coureurs car nous sommes tous(ou presque) présents.
9h25: à quelques secondes du départ, un éclair suivi d'un formidable coup de tonnerre retentit! les gouttes de pluie grossissent et claquent sur le pavé. Je me mets à l'abri sous une terrasse de café.

Nous partons assez vite. Mais rapidement, le rythme s'effondre car progressons sur une route très raide et nombreux sont ceux qui vont marcher, tout ça à moins de 600m du départ! 
Ensuite, une belle mono-trace permet de s'engager dans la forêt.
Je tire une première photo, mais aujourd'hui, ce ne sera pas la fête de l'APN; les conditions sont mauvaises et avec mes doigts gourds et trempés, je ne maîtrise rien...Faudra que je fasse un stage photo!

Puis, u
TCN__6_ne rapide descente serpente entre les arbres au-dessus du parc de Château-Vallon et nous permet de nous installer dans l'allure. ...je vire-vire entre les flaques et les dalles glissantes....et voici déjà le long pierrier qui attend les coureurs. J'estime être dans les 50/60 premiers, mais je constate que le tracé est vraiment boueux et piégeux...gare aux chevilles
Je pense à tous ceux qui suivront derrière et qui vont errer dans des bourbiers inarrables!
Dans certains passages, sous les arbres, il fait particulièrement sombre....Va peut-être falloir la lampe frontale?

Dans la brume, de hautes falaises dominent. Je prends une minute de répit pour prendre un cliché, trop content de sortir de cette éprouvante montée.

Sur les crètes, les bourrasques de vent nous balancent d'un bord à l'autre de TCN__8_la piste....c'est dantesque. Une concurrente perd son bonnet, un autre est à la recherche de sa casquette....moi aussi...
La pluie redouble de violence, je ne vois plus grand-chose à travers les lunettes et je cours le plus souplement possible, anticipant chaque appui, pour éviter les entorses...Souvent, je me concentre sur les foulées du coureur qui me précède pour éviter tout souci.... 

Puis une longue piste permettra de récupérer sur 2/3 km assez plats. Seule incertitude...comment éviter les immenses flaques boueuses qui barrent le parcours....certains aux pieds marins optent pour l'option la plus radicale, le tout droit, d'autres équilibristes cherchent par de savantes torsions du buste des évitements plus subtiles, sur les côtés....
Je voudrais ici saluer la patience des bénévoles qui sont sur le parcours, statufiés sous leurs ponchos et qui prennent le temps de nous encourager.

Ensuite, c'est une descente extraordinaire, dans des roches rouges, teintées par les produits retardants des canadairs, lors de l'incendie de cet été. Descente de folie, face au vent, sous des rafales de pluie, à la limite de la grêle....TCN__9_je tente une photo à l'occasion d'un passage rocheux et tel un marsupial, je vérifie que l'APN est bien au chaud, sur le ventre, dans la sacoche banane....quelques instants après, c'est la glissade brutale, sans appel! Heureusement, mon camelbag amortit et protège le dos....
Vers le km 10, je saute le ravitaillement sous les falaises du Baou de quatre oures (le rocher des quatre vents)... J'ai avec moi de quoi tenir.
Le col de Garde me semble long à atteindre, peut-être un coup de fatigue, le fait aussi que la piste est devenue large et monotone.
Au col de Garde, des spectateurs qui ont attendu patiemment nous encouragent, il y a de l'ambiance et un léger ravitaillement. Ici, le parcours a été raccourci en raison des conditions météo. Nous ne monterons pas au sommet du Mont Caume. C'est, je crois une sage décision bien que les 5 km économisés n'apportent pas grand chose de mieux en terme de sécurité...TCN__12_
Nouvelle ascension; le tracé remonte un long escalier rocheux où les filets d'eau cascadellent sur les marches de pierre.
Retour sur le plateau et direction les crètes. Nous referons une partie du parcours aller avant que de plonger vers les gorges d'Ollioules....enfin presque...je suis un peu déçu...je pensai que nous allions nous plonger par des éboulis vers ce dédale de falaises et de murailles mystérieuses, voire peut-être remonter vers le château de Saint Anne d'Evenos....mais triple hélas, le parcours nous ramène assez vite vers la ville. C'est presque déjà fini!
Le temps de faire quelques clichés...de mauvaise qualité: hum! hum! TCN__10_Les ruines d'une tour carrée surmontée du drapeau provençal attirent mon regard, cela sufit pour une nouvelle glissade! Chaussures neuves obligatoires, qu'il aurait dû dire le Père Noël avec son porte-voix. J'ai le poignet endolori.
La descente dans les lotissements qui surplombent Ollioules m'incite à accélérer et je reviens sur un groupe d'une dizaine de coureurs. Mais l'arrivée n'est pas si proche...en fait, il faut retraverser le centre ville et remonter par des escaliers en direction du gymnase. TCN__15_
Je n'étais pas bien informé....et c'est la seule remarque que j'adresserai aux organisateurs....Donner les dossards à un bout de la ville....le départ au centre ville et l'arrivée à un troisième lieu....c'est pas simple! Surtout lorsqu'après l'arrivée, il faut refaire plus d'un km pour rejoindre la voiture, se changer et repartir pour le repas....très copieux du reste! sauf qu'il manquait le café, que nous aurions tous apprécié sous ce temps.

Les résultats seront rapidement affichés. je termine 105 sur ?....en 2h et 22 secondes...sans trop de fatigue d'ailleurs....je reviendrai, c'est sûr!
Pour lire d'autres récits et apprécier des photos dignes de ce nom, allez sur le site de
Akunamatata

2 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 17-12-2008 à 11:51:00

Merci pour ce CR et bravo pour ta course, il fallait de la volonté pour se présenter au départ avec cette météo.

Commentaire de riri51 posté le 17-12-2008 à 21:19:00

Merci pour ce CR... nous avons du terminer dans le même petit groupe puisque je termine en 2h00'31' j'étais habiller en jaune avec mon pote Bob morane et nous avions nos buffs kikourou!(Le mec avec le lacet en vrac dans la dernière descente...c'était moi!!!)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !