Récit de la course : Trail de Breil sur Roya 2009, par parapgab

L'auteur : parapgab

La course : Trail de Breil sur Roya

Date : 8/3/2009

Lieu : Breil Sur Roya (Alpes-Maritimes)

Affichage : 637 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Le récit

5 du mat j'ai des frissons, heu non le réveil sonne pff.
je me lève et je te bouscule , tu n'arrive plus à t'endormir... heu dsl ma dame

ça fait plusieurs jours que je tousse et que je crache blanc beark, je déjeune,: pour moi déjeuner c'est vraiment pas ma tasse de thé.
Je prends , ma ptite voiture , bon d'accord mon gros 4x4et j'arrive à Breil vers 8h.
je sors de la voiture , les jambes lourdes, le ventre dur grr, j'aime pas le petit déjeuner, oula habilles toi , va prendre ton dossard et vas chauffer la mécanique rouillée (ça c'est moi )

Je prends le début du parcours , ça monte et en plus pendant 1km c'est du bitume, grr j'aurais du aller faire l'ekiden avec les autres .
Les mollet sont durs , je continue et monte en marchant , car courir et pour l'instant très difficile .
J'entends derrière moi , une locomotive qui s'échauffe aussi. il terminera dans le top 10 voir moins . quelques conseils donnés par lui ,pour moi , non,non pas le contraire
.

l'heure arrive on est dans les 150 qui dis le speaker avec les marcheurs.
je me mets derrière la ligne de départ et là je vois une bande de loup affamé, c'est qui qui fait le lièvre ? pas moi

A vos marques , pan, heu non ça a pas marché, on part comme même
ça part vite ,très vite, trrrop vite! pour moi

Objectif: le trail de la nartubie j'ai fait 3h pour 17km ,allez je signe pour 3h30 les 19,7km et les 1400m de D+ sans crampes.

Au bout de 500m sur la route , je marche, premier 20 km et en plus ya encore 5km avec 1068m de D+ à faire , je me laisse doubler par heu ,en gros tout le monde .
Enfin la verdure, toujours mal au ventre et le reste aussi ,j'essaye de prendre mon allure marche rapide.

Que vois je au loin , un beau bébé plus enrobé que moi, challenge: le dépasse ,r . le bougre , il marche mais il va vite.
Garde ta vitesse, mon gars , tu vas l'avoir , héhé au bout de 10 minutes je passe devant et j'en double 3 en marchant.
Il me tiens à 10 m puis je ne le vois plus et je continue à mon allure.

Toujours mal aux mollets ,le ventre et les fourmis dans le pieds droit

ça monte , monte ,monte....heu monte, yeah je vois du monde et j'arrive doucement à grappiller quelques mètres , les accrochent et les double,ça fait toujours plaisir .
J'arrive sur la crête mais il faut encore ...devinez

je double un groupe de gente dames en arrivant au sommet et la descente arrive.
Enfin je me dis que je vais pouvoir grappiller encore quelques places , je double un autre beau bébé plus grand que moi, mais j'avais pas vu ce qui arrivait.

tant que c'est de la descente technique, pas de problème pour moi , mais arrivant au ravito, que vois je, de la piste, piste ,piste, grrr je peste.
Courir avec les trail sur de la piste dure avec mon poids ,je vous dis pas la galère , la prochaine fois, ce sera les running
je regarde l'heure:1h40, je me dis vu comme ça roule , les premiers doivent être arrivés ou arrivent.
je me mets au maximum que je peux en faisant des séismes à chaque foulée et évidement une grosse partie que je venais de doubler ,ben ,repasse devant moi
Le géant vert me redouble ,puis un autre qui me dis :encore toi, heu yes, si tu le dis

Je n'accélère pas , car il y a encore une belle petite montée.
En gardant mon rythme ,je redouble des personnes qui m'avaient redoublé (en se croirait dans une classe de redoublement )

La Côte arrive,je ralentie et je me prend un gel, pfff, un peu de mal à retrouver le souffle dans la montée, mais bon ça va et toujours pas de crampes
Celle ci passée, je double et je vois au loin mon géant vert, chiche je le rattrape .
En courant à la même allure même dans les petites montées , je le rattrape, et le double yes! je suis premier des 3 beaux bébés .

ça monte , ça descend, ça monte , ça descend et j'arrive à un virage ,un gentil monsieur qui attendait le groupe des derniers, me dit :courage, plus que 3,voir 4km.
j'arrive vers les 17km encore frais...heu non , à moitiè...moitié frais, mais beaucoup mieux que la nartubie.

Je vois l'arrivée en bas, passe la ligne en 3h04, trop content.
je vais me changer, retourne manger ,vais voir les résultats: 119 sur pas beaucoup plus.
le premier : breton exilé 01h39'03''
Je regarde le début du podium puis je m'échappe.

Epilogue:
je sors de l'autoroute à st isidore et là les gendarmes.
Je me gare, commence à prendre les papiers, non,non soufflez dans le ballon, vous êtes clean?
ben j'ai bu un demi verre de bière car j'ai fais un trail.
Où ça ? Breil. et on commence à papoter tranquillement au bord de la route, il va venir faire le trail de la Colmiane et mon ballon a disparu

Heureux d'avoir fini avec mon petit niveau en 3h04 et pas de crampes.

2 commentaires

Commentaire de brague spirit posté le 09-03-2009 à 15:38:00

La prochaine fois,j'espere que l'on se voit.Sans doute à Mandelieu.

Commentaire de woam posté le 11-03-2009 à 23:56:00

Félicitations pour le trail et le récit! à bientôt sur un trail! woam.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !