Récit de la course : Les Foulées Bressaudes 2005, par guirlande

L'auteur : guirlande

La course : Les Foulées Bressaudes

Date : 23/7/2005

Lieu : La Bresse (Vosges)

Affichage : 1088 vues

Distance : 7.5km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

En villégiature dans les Vosges

Nous voici arrivés à ce 23 juillet où nous faisons notre première course internationale (;o))))) dans la belle ville de La Bresse au milieu de non moins belles Vosges.
L'après-midi déjà, nous nous étions arrêtés à l'endroit du départ où nous avions été très gentiment reçus par les organisateurs. Première chose, nous apprenons que les 5 premières femmes reçoivent une prime. On apprend également qu'il n'y aura vraisemblablement pas bcp plus de 120 partants et que la course n'est pas très relevée. Je rappelle les personnes qui m'accompagnent: Myriam Denys, Manu Graveline, Alain Druinne, Olivier Mallet, Mickaël Lejeune et un nouveau venu dans la course, Wilfrid Golestin. J'en reviens donc à l'après midi où nous essayons tant bien que mal de motiver notre Mymy Denys de faire la course à fond. Il y a quand même 100€ à la première dame et 30 à la 5e.
Nous avions demandé au gîte où nous nous trouvions si nous pouvions manger plus tôt à savoir 17h45 pour la course à 21 heures. Au menu, toast au fromage de brebis, navarrin d'agneau, pèche au four. Bon OK pas le top avant une course mais on s'abstient de trop manger chacun.
Les premières sensations ne sont pas bonnes, le cardio ne passe pas au dessous des 65-70. Il faut savoir que nous avions marché plus de 6 heures dans les montagnes vosgiennes la veille et que nous avions fait un parcours aventures de 3 heures l'après midi (pont de singe, tyroliennes, échelles de cordes, etc Génial). Tout ça pour dire que la fatigue physique était bien présente mais cela était le cas pour chacun de nous.
Durant les deux jours, nous nous étions taquinés quant à cette course mais bizarrement le souper se passe plus calmement. On sent que même si personne ne le dit, chacun espère faire une bonne course.
Les Foulées Bressaudes, c'est 7,250 m en quatre boucles identiques. Le départ se fait sur environ trois cents mètres en faut plat montant le long du cours d'eau ensuite virage à gauche au rond point avec 50 mètres en montée et virage à droite avec forte montée que je comparerais à celle des 5 Rocs à savoir relativement courte (300m environ) mais très sèche. Ensuite descente d'environ 600-700m et virage à droite avec 300m de plat jusqu'au rond point, traversée du cours d'eau par un pont bien casse patte et enssuite retour au départ le long de l'eau.
Une première reconnaissance sous la drache nationale avec Manu Graveline nous fait penser que ce ne sera pas facile aujourd'hui avec cette côte à monter 4 fois.
Nous nous retrouvons au départ avec il est vrai peu de monde (nous serons 137 à l'arrivée) et dès le départ, Miko Lejeune part en fusée ainsi qu'il l'avait dit. Je sens que c'est trop vite mais tant pis, la course est courte et je dois le suivre. Dès la première difficulté je bluffe un peu et accélère encore. J'en ferai de même dans la descente et parviendrais à lui prendre une vingtaine de mètres. Je me dis toutefois qu'il est trop tôt et le laisse progressivement revenir pour me permettre aussi de récupérer de ce premier tour de folie. Il faut également souligner que malgré la douche il y a du monde sur le circuit et surtout mon épouse et ma petite soeur au rond point qui nous encouragent comme elles peuvent 2 fois par tour (merci à elles).
Le deuxième tour est un peu un tour d'attente et de récup même si on continue sur un rythme très élevé. On dirait que tant l'un que l'autre redoutons une attaque de l'autre en espérant pouvoir récupérer. Dans la côte du troisième tour, Mymy revient sur nous (elle nous dira après avoir eu de très mauvaises sensations le premier tour) bien que nous ne faiblissions pas en rythme. Elle nous dépasse en trombe et bien que cela ne soit pas raisonnable, je me décide dans la descente à l'accompagner pour essayer de l'épauler quelque peu en fonction du classement féminin. En bas de la descente, je me dis que ça va trop vite et me laisse à nouveau glisser de deux trois mètres vers Miko en lui disant que ça va trop vite. Le bougre décide alors de rejoindre Mymy qui avait elle même accéléré. Je suis presque au sprint derrière pour accompagner le duo. Nous arrivons à la fin du troisième tour et les premiers nous prennent un tour !!!!!!!!!
A ce moment je me demande à quelle sauce je vais être mangé car j'ai déjà brûlé pas mal de cartouches. Nous arrivons au rond point et sur les 50m les moins difficiles, je décide d'attaquer non pas pour lâcher mes compagnons mais bien pour qu'eux mêmes ne puissent m'attaquer dans les plus forts pourcentages. A ce moment le repas commence à me tourner sur l'estomac mais il faut tenir. Je fais la côte devant au train et personne n'attaque.
Dans la descente, je suis cuit mais je décide de jouer mon va tout et commence à imprimer mon meilleur rythme. Personne ne me relaie jusqu'au retour sur le rond point et le passage sur le pont. Nous sommes dans les 500 derniers mètres et je vois Mymy qui me double comme une fusée pour lutter avec une dame dans ses parages. Je suis incapable de répondre à son accélération et somme toute elle reste bien plus forte que moi. C'est déjà magnifique d'avoir pu l'accompagner jusque là. Je continue à sprinter jusque 200 mètres de l'arrivée au bluff pour essayer de décramponner Miko mais rien n'y fait. Je le laisse alors passer pour ne pas finir sur les rotules, il m'aurait de toute façons battu au sprint et finis les 200 derniers mètres en roue libre très satisfait de notre course. Peu importe, nous terminons en 4'21", 4'22" et 4'23"/km (31'35", 31'40", 31'47") après cette lutte acharnée et très gaie. Je suis enchanté de cette course où je suis 23"/km en dessous de mon meilleur temps. Pour info, Manu Graveline est en 4'38" (33'47"), Alain Druinne et Wilfrid Golestin en 4'50" (34'50") et Olivier Mallet en 4'55" (36'10"). Donc, Mymy, Miko, Alain et moi réalisons notre meilleure performance. Nous expliquons cela par la très courte montée, le reste du circuit étant très roulant, les conditions climatiques idéales pour moi en tout cas ;o)))), les encouragements à 8 reprises sur le circuit, les luttes amicales entre nous et la motivation (plus peut être les efforts des jours précédents). Pour info, nous sommes respectivement 92, 95, 100, 115, 117, 118 et 127e sur 137!!!!!!!!! Aussi pour info, le vainqueur en 21'33" (moins de 3'/km) est le champion de France de marathon au Mont-St-Michel sortant. Pour une course pas très relevée!!!!! Mymy sera finalement 7e dame mais repartira avec le gros lot de la tombola à savoir un fauteuil relax avec un pouf que nous saurons finalement aller chercher le lendemain et ramener en Belgique. OK Miko est devant moi mais ayant chacun couru à bloc, nous savons l'un et l'autre que nous sommes vraiment au même niveau. Par ailleurs, des courses telles que je viens de la décrire, à savoir mordre pour rester avec des concurrents de niveau équivalent est vraiment génial. Je me suis amusé comme un petit fou.
Je terminerai en disant que nous ne mesurons pas toujours la chance que nous avons à l'ACRHO. Pas un seul ravito (même si ce n'était pas vraiment nécessaire). Un classement où seuls quelques temps sont mentionnés. La remise des prix où seules des canettes à 2€ sont en vente. Toutefois, une remise des prix à 22h précises. Je sais que les organisateurs de l'ACRHO pestent parfois sur certaines circonstances les empêchant de rendre les résultats dans les délais qu'ils avaient prévus et que certains coureurs se montrent parfois un peu impatients mais croyez moi, nous avons beaucoup de chance de courir dans les conditions qui sont celles de l'ACRHO. Ceci devait être souligné.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !