Récit de la course : Trail Blanc Font-Romeu - 40 km 2010, par arbele81

L'auteur : arbele81

La course : Trail Blanc Font-Romeu - 40 km

Date : 17/1/2010

Lieu : Font Romeu Odeillo Via (Pyrénées-Orientales)

Affichage : 887 vues

Distance : 43.35km

Matos : Guètres hautes
Batons
Camelback 1,5l

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Le récit

Eh bien nous y voilà ! Après 3 heures de route, je me retrouve à Font Romeu pour un trail de 40km. Nous sommes samedi, il est 14h. Cette saison, j'avais envie de démarrer par une belle expérience, alors quoi de plus agréable que de fouler la neige pyrénéenne dans un cadre aussi somptueux.

Pour moi, ce sera le dossard 91. Le parcours a été raccourci à 38km, tiens tiens. Je me dis que c'est pas plus mal. Pour une course de début de saison, on va commencer tranquilou. Trois copains sont venus avec moi mais ils vont en rester au 23km. Le long, c'est vraiment trop long !! On dort chez un des copains dans un petit chalet magnifique. Repas classique pâtes (avec un petit Madiran 2007 : chuuuttt !!). Dodo puis réveil à 6h10.

Petit déjeuner café, jus d'orange, gatosport et en avant pour le départ. Il est 7h30, on sera une centaine au départ. J'ai pris ma frontale mais elle va s'avérer inutile car entre le départ fictif et le retard, il fait presque jour quand on part.

5 4 3 2 1 partez. Ca y est !

Comme je l'avais prévu, je pars dans les derniers. Je ne connais pas trop mon état de forme sur la distance, alors pas de risque. De toute façon, j'ai pris mon ravito perso donc pas de souci : saucisse sèche pour toute la course.

Le départ est en montée quasi constante tantôt dans la poudreuse, tantôt sur de la piste damée. Dur dur de courir dans la poudreuse, les jambes font vite mal et le cardio monte. Donc, c'est marche forcée et un peu de course dès que le terrain le permet. Je me suis fixé d'y aller cool jusqu'au sommet de La Calme puis de voir ensuite.

Eh bien ça y est. J'ai mis beaucoup de temps : 7km la première heure, 6,5km la deuxième heure mais je suis en haut de la Calme, à 2200m. Je suis super bien. J'ai même commencé à remonter quelques places.

Séparation 22km et 38km en haut. On descend la piste noire sur notre gauche tandis que le 22km revient sur Font Romeu à droite. Qu'est ce que c'est facile la descente ! (à ce moment là, je ne sais pas qu'il va falloir la remonter !) Direction les Bouillouses via 2km de neige poudreuse. Quasi impossible de courir pour moi. Mais comment font les premiers ??

Je suis relativement frais au ravito du Lac et je vois que mon GPS indique 18km. On m'indique qu'il y a une belle descente jusqu'au pla des aveillans alors je lâche un peu la foulée (11 à 12km/h). Les kilomètres défilent bien plus vite.

Arrivée en bas, un autre ravito. Je croise un coureur. Je ne comprends pas trop pourquoi il va dans l'autre sens … En fait, il a déjà fait la boucle que je m'apprête à commencer, soit 8km. C'est bon pour le moral !

Mais mes jambes sont bonnes et un bénévole m'annonce que c'est roulant. Donc, je décidé de continuer sur ma lancée. J'ai fait 22km, la boucle fait 8km donc après il ne restera que 8km (que je me dis). Je finirai au moral.

Effectivement, c'est très roulant. Je rattrape plusieurs concurrents qui commencent à peiner sérieusement. On longe une rivière magnifique, on croise quelques fondeurs. C'est très agréable. Ca, c'est fait ! Bon maintenant, il faut rentrer, plus que 8km.

Heu, un organisateur m'indique qu'il reste 8 à 10km. Je commence à sentir venir la mauvaise affaire. Je me dis, ils vont encore nous avoir fait le coup du 38km qui en fait 42. De toute façon, mes jambes sont toujours là, donc en avant.

Remontée de la piste raquettes pour arriver au télésiège en bas de la piste noire puis face à face avec le mur d'arrivée de la piste noire. C'est là qu'on passe ?? Heu, ben oui y a pas de tunnel !

Je me retourne pour regarder mon moral. Il est resté au télésiège. Oups, mais d'où ils sortent eux ! Je vois un groupe de 3 coureurs qui arrivent par la droite. Ils ont fait une boucle supplémentaire dans la poudreuse. Ah, quand on aime, on compte pas ! Perso, j'ai tiré tout droit et mon moral est revenu sous mon cache oreille, je me lance dans l'ascension. Ce fut long …. Et ce ne fut pas bon ! Heureusement que la fin de la montée était plus facile.

Un coureur espagnol me demande combien de km il reste. J'avoue que je ne sais que lui répondre. 4km ? 5km ? La piste descend, c'est plus facile. Mes jambes font mal mais on n'est plus très loin du bout. Un dernier ravito (c'est inquiétant ça ! pourquoi y a encore un ravito ?) qui indique l'arrivée à 3km. Ah, ca va mieux, 3km c'est bon. Que de la descente en plus.

Je vois quelqu'un devant et mon chrono qui approche les 6h. Je me dis que ce serait pas mal de finir sous les 6h. L'arrivée approche, je commence à entendre le commentateur. Ca y est elle est là, et mon chrono qui indique 5h59 ! Pu…, il va pas passer les 6h quand même !

Ouf 5 heures 59 minutes et 56 secondes pour 43,35km à mon GPS.

 

Je termine très content de moi, sous l'objectif que je m'étais fixé (avec 5km de plus).

Félicitations à l'organisation car le balisage était parfait, l'accueil très sympathique et les ravitos suffisants. Je garderai de belles images de cette épreuve magnifique avec la tentation de me lancer l'année prochaine sur la liaison Ax – Beille.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !