Récit de la course : La Romeufontaine Passion 2013, par Raideurjbp

L'auteur : Raideurjbp

La course : La Romeufontaine Passion

Date : 20/1/2013

Lieu : Font Romeu Odeillo Via (Pyrénées-Orientales)

Affichage : 555 vues

Distance : 40.465km

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Romeufontaine – Course sur neige – Font Romeu - 20 janvier 2013

Deuxième récit de course en deux mois et première course de cette nouvelle année 2013 qui s’annonce des plus intenses d’un point de vue sportif.


Cette fois, direction Font-Romeu, pays de la star espagnole Kilian Jornet, LA référence mondiale de l’Ultra-Trail et du ski-alpinisme qui passait son enfance au refuge du Cap del Rec à 30 km à vol d’oiseau.
Ça faisait un petit moment qu’avec mon collègue nous voulions faire un trail « blanc ». Alors on regarde les différentes courses : Serre Chevalier – 30 km ; Sancy – 30 km ; Romeufontaine – 40 km, AH !! Enfin une distance intéressante ;-). Bon et bien on s’inscrit ! On arrive à motiver deux autres personne très rapidement, ce n’était pas très difficile, puis encore deux autres collègues plutôt attirés au début par la journée de ski la veille, avant de se prendre eux aussi au jeu…
Rendez-vous donc à Font-Romeu. Petit journée de ski le samedi donc avec des cuisses qui chauffent dans les noires. Normal en même temps après 12 ans sans en avoir fait ! Super entraînement pour le lendemain sauf que nous savons que devrons monter une vraie piste noire en courant, enfin en marchant… Du coup au pied des pistes quand nous voyons le mur qui nous attend le lendemain, on balise !
Un autre collègue nous rejoindra le soir. Lui fera le 25 km, quasiment sans entraînement, tout au mental. Séance essayage le soir avec les chaussures GORE-TEX®, les guêtres, le coupe-vent, les chaînes, etc… Il finira dans les temps en gagnant notre respect !
Quant à nous, nous partons sur le 40 km. Dimanche 20 janvier 2013, départ à 7h30 du centre-ville de Font-Romeu. Il y a beaucoup de neige, tombée en abondance les derniers jours et la nuit même. La météo prévoit -6°C et -18°C en ressenti. Au départ pourtant, ça va. Les trois couches + le buff + le bonnet + le collant + la totale au niveau des pieds fait que nous n’avons même pas froid. La neige n’a qu’à bien se tenir !
7h30, c’est parti ! 500 m en cote pour rejoindre les chemins enneigés. C’est parti fort sous l’impulsion de Guillaume Beauxis du Team Espoir Salomon et il faut trouver son souffle très rapidement au risque d’exploser dès les premiers kilomètres.
Le début se passe de nuit, à la frontale donc. Environ 12 km de montée, 600 m de dénivelé positif jusqu’au sommet d’une piste noire que je descendrai à fond ensuite. Cette partie est amputée d’une boucle de 4 km qui était exposée au fort vent de nord-ouest prévu par la météo. Du coup, ce sera plus de km dans la forêt mais tout de même un parcours passé de 40 à 36.5 km et de 1621 m de D+ à 1387 m de D+. La montée se fait bien malgré la quantité de neige importante et des rafales qui ramènent la poudreuse dans les yeux. On sort les lunettes de soleil, on remonte le buff, faut que ça passe !
Arrivé en haut, nous attend un super trip, une descente de piste alpine noire. Prudent au début, je me laisse aller à fond ensuite. Un kiff monumental mais malheureusement en bas de la noire, je ressens des douleurs aux talons, surtout le droit. Là, pas de doutes, je sais qu’il s’agit d’ampoules. Chaussures et chaussettes étanches un peu large, ça ne pardonne pas ! Je perds plus de 5 min à regarder les dégâts et mettre un pansement anti-ampoule. 15ème km, il en reste 20, je me dis que ça va être long… Dommage car du coup je me retiens un peu dans cette boucle dans la forêt qui est magnifique. Passage sur du faux plat descendant jusqu’à un autre ravito ou là je reperds dix minutes à mettre cette fois-ci pansements anti-ampoules recouverts de pansements normaux sur les deux talons. Je repars avec moins de douleurs et rencontre à ce moment un petit groupe de vétéran dont l’un me dit qu’il n’est pas trop entraîné : « Juste la Saintélyon, j’ai rien fais depuis ». Merde, j’espère être comme lui à son âge ! On arrive à un autre ravito (oui il y en a beaucoup…) ou un bénévole blagueur nous annonce 4 km de plat avant le pied de la piste noire. Tu parles ! Des raidillons avec passages techniques et passages de rivières. Un bouchon se forme d’ailleurs au franchissement de l’une d’elles. Je prends une petit photo et prend appui sur un bloc de neige dure… enfin de neige molle… de l’eau jusqu’à mi-tibia et là tu as beau avoir des chaussures et chaussettes étanches + des guêtres, l’eau passe… C’est la poisse ! 

Mais je vais me rendre compte plus tard qu’il s’agissait d’un mal pour un bien car le froid à un effet anesthésiant sur mon ampoule que je ne sens presque plus. Du coup ça avance plus vite même si je sais qu’avec le pied baignant dans l’eau, d’autres ampoules vont venir… 

J’arrive alors au pied de la piste noire après un petit ravito et là vue incroyable sur un mur de neige gravit par une chaîne humaine. Pas de bâtons pour aider, du coup on regarde ses pieds et on monte dans les traces des autres. C’est long mais on est tous dans la même galère. On rejoint dans la noire ceux qui font le 25 km que je plain car ils n’ont pas eu de boucle en forêt pour se reposer, seulement cotes et descentes. 

En haut de la piste noire, on reprend son souffle et on rejoint les pistes de skis avec une superbe vue. S’en suit une super descente avec des singles en forêt. La neige est bien tassée. On se suit tous en file indienne. La descente est technique et vraiment top comme le reste du parcours. Quelques petites cotes encore et on arrive après 36.5 km sur la ligne après un sprint dans la poudreuse, top ! 
A ce petit jeu, les potes ont tous bien tournés. Je fini en 5h26 à la 133ème place sur 270 arrivants. Pur week-end avec de bonnes ampoules à la clef et un retour en région parisienne entamé à 16h après le podium féminin de la seule fille qui nous a suivi ce week-end. La journée se finira à 2h30 dans mon lit qui n’attendait plus que moi…

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !