La dette d oxygène c'est quoi!!??

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Modérateur: Modos

La dette d oxygène c'est quoi!!??

Messagepar Gonzo 79 » 25 Juin 2009, 15:58

Je sais que je peux améliorer mes entraînements en utilisant cette valeur qui s'exprime en ml/kg mais je ne sais pas en quoi cela consiste exactement.D'ou ma question: C'est quoi exactement la dette d'oxygène...???
Passion triathlon
Gonzo 79
Kikoureur timide
 
Messages: 10
Inscrit le: 24 Juin 2009, 12:14

Messagepar Yannick74 » 25 Juin 2009, 16:50

J'ai vaguement compris ce que c'est...

mais ca sert plus en course qu'en entrainement -en entrainement tu vas améliorer tes palier).

En gros ce que j'ai retenu (désolé pour les erreurs):

- Selon tes paliers (pulsation cardiaques), lorsque tu cours vite (trop?) au dessus de ton seuil, tu commence à t'endetter en oxygène...

Effectivement tu ne pourras pas tenir des heures à ce rythme. Ca on l'a tous compris par l'expérience.

Par contre, loin de cette caricature, pour affiner ta gestion d'un effort long, tu peux avec le cardio te rendre compte des moments ou tu vas trop vite (par nécessisté peut être), et compenser ensuite en la jouant plus cool.

Des montres affichent mĂŞme cette info maintenant.

VoilĂ  sans formule!

Après pour les amateurs de précisions:


http://caratome.free.fr/Formations/FCun/Physio6.pdf

Sa définition:

La dette d'oxygène est la quantité d'oxygène qui est consommée en excès
durant la période de récupération, par rapport à la période de repos. Cette dette
correspond à un déficit acquis durant l'effort et qui remboursé durant la phase de
récupération.
http://www.tordesgeants.it 2013 / 330kms 24kmD+ 122h55:06
Avatar de l’utilisateur
Yannick74
Maître kikoureur
 
Messages: 2057
Inscrit le: 25 Mai 2007, 23:16

Messagepar Yannick74 » 25 Juin 2009, 16:51

http://www.tordesgeants.it 2013 / 330kms 24kmD+ 122h55:06
Avatar de l’utilisateur
Yannick74
Maître kikoureur
 
Messages: 2057
Inscrit le: 25 Mai 2007, 23:16

Messagepar Josh Sandall » 25 Juin 2009, 20:07

La dette d'oxygène correspond à l'épuisement de l'oxygène de réserve de l'organisme, à la dégradation de l'ATP-ADP et à l'utilisation anaérobie du glycogène.

En clair ça veut dire qu'il faut se reposer un certain temps variable selon la vitesse et la distance courue pour faire le plein.
Josh Sandall
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 194
Inscrit le: 26 Jan 2008, 16:32

Messagepar Pat'jambes » 25 Juin 2009, 21:12

Voilà ce que j'ai compris (attention, je ne suis pas un spécialiste).

Pour courir, il faut activer tes muscles. Pour activer tes muscles, il faut produire de l'Ă©nergie. Cette Ă©nergie est produite localement (au niveau des muscles).

Pour produire de l'énergie il te faut du carburant (glucide, etc.) et un comburant (l'oxygène).

Le carburant est stocké (ton alimentation), l'oxygène est amené par le sang par la combinaison de la respiration (tu amène un volume d'oxygène dans ton sang via les poumons) et du rythme cardiaque qui fait circuler le sang (et l'oxygène qu'il contient) jusqu'aux cellules musculaires.

Quand tu cours à des allures modérées l'oxygène véhiculé par le sang est suffisant (mode aérobie).

Quand tu cours à des allures plus soutenues, tu n'es plus capable d'amener suffisamment d'oxygène. Ton métabolisme passe en mode anaérobie.
C'est là que tu produits de l'acide lactique qu'il faudra recycler/éliminer par la suite en récupération en mode aérobie (footing lent et/ou récupération pure).

C'est la fameuse "dette" en oxygène qu'il faut régler tôt ou tard...

C'est bien l'objectif des séances de fractionné ou de seuil d'habituer ton corps à supporter une dette en oxygène qui s'accumule et à être en capacité de récupérer rapidement.
Ton corps, pas con, comprend que tu va recommencer l'effort anaérobie et se prépare au prochain assaut (phénomène de surcompensation). Tu amène ainsi progressivement ton corps à supporter plus.

Bon... je sais pas si c'est très clair tout ça... :?
Par contre je ne sais pas à quoi peut servir de connaître la mesure de la dette en question... :?:
Avatar de l’utilisateur
Pat'jambes
Kikoureur ki kour
 
Messages: 874
Inscrit le: 09 Mai 2008, 21:38

Messagepar Jaguar blanc » 25 Juin 2009, 21:44

Pas de commentaire sur le fond. Merci pour les réponses.

Par contre, sur les termes, depuis qu'on m'a parlé de cette fameuse dette pendant mes années scolaires, je me demande pourquoi on utilise ce mot.

Je m'explique, si j'ai une dette d'argent auprès de ma banque, c'est qu'elle m'a donné de l'argent que je dois lui rendre ensuite.
De la même manière, si j'ai une dette d'oxygène (avec l'air ?), c'est normalement qu'on m'a donné de l'oxygène que je devrai rendre ensuite. Alors qu'en fait c'est tout l'inverse, quand on court trop vite, on n'a pas assez d'oxygène (ce qui entraine tous les métabolismes décrits) et qu'il faudra ensuite en obtenir plus pour compenser.

Voilà, ça répond pas vraiment à la question... je :arrow:
Avatar de l’utilisateur
Jaguar blanc
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 283
Inscrit le: 01 Sep 2008, 21:55

Messagepar Nono_d » 25 Juin 2009, 21:45

Vache, j'ai appris un truc ce soir! En plus, mon corps est visiblement pas si con que ça! Allez, prochaine séance, je lance la phase d'apprentissage!
Mieux vaut en rire que de s'en foutre!

Mais passe quand mĂŞme faire un tour sur mon blog! http://nono-d.kikourou.net/
Avatar de l’utilisateur
Nono_d
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 489
Inscrit le: 31 DĂ©c 2007, 11:55

Messagepar Gonzo 79 » 25 Juin 2009, 23:11

Ok merci les gars!
Si j'ai bien compris cette dette d'oxygène est en rapport direct avec ma Vo2max et plus je vais entraîner mon corps à anticiper des effort passant en zone anaérobie moins ma dette sera grande...
Je vais m'y mettre et je verrai si une évolution pourra se constater sur les graphique que j'obtient de ma Suunto t6c. ma période foncière pure étant maintenant terminée depuis quelques temps je m'axe principalement sur des exercices fractionnés que se soit en natation, vélo ou cap .
N'hésitez pas à me donner quelques conseils ou me corriger, j'attaque maintenant seulement ma troisième saison de triathlon (en Suisse) et suis vraiment autodidacte. Alors tout les conseils sont les bienvenus...
Merci encore pour vos réponses!!

ps: Quelqu'un a-t-il déjà fait ou va-t-il faire le tri de Annecy?
Passion triathlon
Gonzo 79
Kikoureur timide
 
Messages: 10
Inscrit le: 24 Juin 2009, 12:14

Messagepar Gonzo 79 » 25 Juin 2009, 23:30

Petite précision encore pour resumer: en fait si je veux pouvoir utiliser la valeur affichée en direct sur ma montre en ml/kg(fonction E.C.O.P.E) il faut que sur une distance donnée et un temps donné qui seront eux toujours identiques cette valeur, elle, diminue au fur et à mesure des entraînements...Juste?
MERCI!!
Passion triathlon
Gonzo 79
Kikoureur timide
 
Messages: 10
Inscrit le: 24 Juin 2009, 12:14

Messagepar kawal » 26 Juin 2009, 00:12

Bon, j'y vais de ma petite tentative d'explication...

Dès lors que l'on réalise un exercice physique, la demande énergétique de l'organisme augmente par rapport aux valeurs de repos. Cette demande énergétique est exprimé en millilitres d'oxygène par minute et par kilo de poids de corps : ml/min/kg d'O2. Au repos, l'organisme consomme 3,5 ml/min/kg d'O2. A l'exercice cette demande métabolique augmente jusqu'à atteindre son plus haut niveau : VO2max. Pour un sportif correctement entraîné, les valeurs tournent autour de 55 - 70 ml/min/kg d'O2, mais chez des athlètes hyper entraînés, on crève les plafonds (Kilian JORNET doit être -de mémoire- à 94 ml/min/kg d'O2 ! :shock: ).

Revenons à nos moutons ! Lors d'un exercice, l'intensité fixée (dans le cadre d'un test par exemple) ou choisie (lorsque vous êtes libres de pratiquer à votre rythme) impose une demande énergétique à l'organisme. Exemple : courir à 12 km/h requiert 50 ml/min/kg d'O2.

Bien des coureurs sont capables d'atteindre ces valeurs. Le hic, c'est que la filière aérobie est lente à être prépondérante dans la fourniture d'énergie (et non pas lente à se mettre en action, puisqu'elle se met en action dès le début de l'exercice ! En revanche elle ne devient la principale source de fourniture en énergie pour l'organisme qu'après 2 à 3 minutes).

L'organisme va donc utiliser des sources d'oxygène présentes dans l'organisme : celui stockée sur l'hémoglobine et la myoglobine, ainsi que le peu qui circule déjà dans le sang. Ainsi l'organisme fournit (toujours exemple !) 35 ml/min/kg d'O2 à l'organisme.

Celui-ci vit donc "à crédit" de 15 ml/min/kg d'O2 : il contracte une dette d'O2 !

Pour ceux qui ont tout compris, vous avez là également l'explication des débuts de course prudents de certains coureurs : ils préfèrent contracter la plus petite dette possible et rattraper plus tard ceux qui ont vécu avec un trop gros crédit et se retrouvent "dans le dur" après quelques kilomètres à peine.


Jaguar blanc a écrit:Je m'explique, si j'ai une dette d'argent auprès de ma banque, c'est qu'elle m'a donné de l'argent que je dois lui rendre ensuite.


Bien vu l'indien ! Qui dit dette contractée dit dette à rembourser ! Et cette dette sera remboursée à l'arrêt de l'exercice où se produisent les phénomènes inverses de ceux du début de course.

Dès lors que vous vous arrêtez, la demande énergétique retombe à son niveau de départ, 3,5 ml/min/kg d'O2. Or les fonctions cardiaques et respiratoires notamment, ne reviennent pas à leur valeur de départ instantanément : l'organisme continue de tourner à plein régime pour rembourser la dette contractée au départ.

Quelques minutes après l'arrêt, il a remboursé une bonne partie de sa dette : c'est ce que l'on appelle la composante rapide de la récupération (1'30 après un 400m VMA vous pouvez en effectuer un autre par exemple).

Le reste de la dette sera beaucoup plus long à rembourser, d'autant plus long que l'exercice aura été intense : c'est la composante lente de la récupération (après votre séance de 10x400m VMA, il vous faudra au moins 24 heures pour pouvoir la refaire dans de bonnes conditions).

Yannick74 a Ă©crit:Des montres affichent mĂŞme cette info maintenant.


C'est par exemple le cas du SUUNTO T6c qui es capable de mesurer la dette d'O2 contractée sur une séance et de la comparer au dernier niveau de forme qu'il a enregistré vous concernant. Il calcule ainsi l'impact de la séance que vous venez de faire et son intérêt pour vous d'un point de vue physiologique.



Ci-joint, une petite image qui vous montre la dette et son remboursement :

Image


J'espère avoir été clair... et que vous aurez eu le courage de lire jusqu'ici ! :wink:
Un voyage de mille kilomètres
commence toujours par un seul pas.
kawal
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 142
Inscrit le: 17 Juin 2009, 22:41

Messagepar Yannick74 » 26 Juin 2009, 00:16

Oui c'est une interprétation.

Pour ceux qui se disent (comme moi avant de comprendre cette histoire), "la Vo2max je m'en tape, pas de fractionner", "je veux juste faire des trails longs et ca cours jamais bien vite", détrompez vous.

Si vous amélioré votre Vo2Max, et donc votre seuil aérobique, vous aller courir plus facilement plus longtemps!

Courir à côté d'un mutant (les têtes d'affiche) à 11km/h c'est faisable. Mais lui à côté va avoir une Vo2max à 18-19km/h, et donc ce n'est pas le même 11km/h pour lui! Il pourra tenir des heures et des heures, sans aucune difficulté.

Si on améliore cette fichue V02max, on améliore son confort en course, confort qui a toute son importance en ultra.


Et comme expliqué au début, si on se fait des tests réguliers (cooper par exemple), que l'on a une vision précise de ces seuils et un cardio en course, on peu alors gérer concrêtement son effort (et pas à la sensation).

Depuis ces conseils, j'ai noté un nette progression non pas dans mes chronos (quoique) mais sur mon état en fin de course et ma récupe à J+1 +2...

Et encore merci à Kikourou (papy je crois) pour ce fameux post sur s'entrainer à 2 à l'heure (70% je crois), cela est une bien plus grande révélation avec des effets bien plus importants que ce détail de dette d'oxy.

a+
http://www.tordesgeants.it 2013 / 330kms 24kmD+ 122h55:06
Avatar de l’utilisateur
Yannick74
Maître kikoureur
 
Messages: 2057
Inscrit le: 25 Mai 2007, 23:16

Messagepar Yannick74 » 26 Juin 2009, 00:27

Jolie explication, vous semblez spécifier que la dette se rembourse après l'exercice uniquement. (j'ai vu ca aussi sur le premier que j'ai fournit).

Hors si je suis ton raisonement, et mon humble expérience terrain, je pense que l'on peu rembourser pendant l'effort.

En reprenant ton exemple:

- Je part à 12km/h pendant la première heure de course.
il faut 50 ml/min/kg d'O2

Mon organisme fournit 35 ml/min/kg d'O2

Donc je m'endette pendant 1 heure de 15 ml/min/kg d'O2

- Je voit qu'une montée m'attends, que j'ai un peut trop tiré en début de course, je me la joue pépère et décide de faire les 900m de D+ en marchant à 4-5 km/h.

Postulons que pour tenir ce rythme je consome 20 ml/min/kg d'O2 !

Et que je vais y passer 1h (et oui 900m de d+), ne fais-je pas rembourser 15 ml/min/kg d'O2 pendant cette heure et revenir à zéro (y en aurra dans les pattes quand même)?


Moi je l'ai ressentit, sur 2 trails ou j'ai vraiment fait attention à ce point précis, m'interdisant toute montée (D+) trop rapide, me faisant monter dans les pulse au delat du seuil aérobique.

J'ai d'ailleurs exploser mes temps de l'année précédente principalement sur les descentes (ou là je m'autorisait de l'endettement) !

Merci.

ps: ce qui sont en plein surendettement ou négociation de crédit, google vous a mal orienté, ici c'est de la CAP !
http://www.tordesgeants.it 2013 / 330kms 24kmD+ 122h55:06
Avatar de l’utilisateur
Yannick74
Maître kikoureur
 
Messages: 2057
Inscrit le: 25 Mai 2007, 23:16

Messagepar Gonzo 79 » 26 Juin 2009, 00:47

C'est par exemple le cas du SUUNTO T6c qui es capable de mesurer la dette d'O2 contractée sur une séance et de la comparer au dernier niveau de forme qu'il a enregistré vous concernant. Il calcule ainsi l'impact de la séance que vous venez de faire et son intérêt pour vous d'un point de vue physiologique.


C'est donc ce qui est appelé "trainig effect" en langage suunto...juste Kawal?
La montre suit ton Ă©volution au fil du temp automatiquement en fait?

En tout cas merci pour tout ces éclaircissements, après maintes déceptions je me fais enfin une notion de ces paramètres .
Passion triathlon
Gonzo 79
Kikoureur timide
 
Messages: 10
Inscrit le: 24 Juin 2009, 12:14

Messagepar kawal » 26 Juin 2009, 00:49

Yannick74 a écrit:... ne vais-je pas rembourser 15 ml/min/kg d'O2 pendant cette heure et revenir à zéro (y en aurra dans les pattes quand même)? ...


J'ai envie de dire ... tout Ă  fait Yannick !

On va mĂŞme pouvoir zapper ta grimpette de 900m de DenPlus (enfin, si tu veux vraiment te l'envoyer, je suis pas contre :lol: ) et rembourser en courant !

Tu pars a 12 km/h en t'endettant de 15 ml/min/kg d'O2 pendant 20 minutes, puis ton organisme est en "Ă©tat stable" : il apporte autant que ce dont il a besoin.

Or, l'organisme n'aime vraiment pas les crédits -encore moins les subprimes ! :wink: - et cherche à rembourser tout, tout de suite. Il va donc prendre la peine de faire un peu plus de travail tout de suite pour être tranquille plus tard -les mauvaises diront qu'il n'en a rien à faire des crédits mais que ce n'est qu'un paresseux qui veut pouvoir ne rien faire dès qu'il le peut !-.

Du coup, au lieu de rester en "état stable" l'organisme tourne légèrement en sur-régime (par exemple en apportant 52 ml/min/kg d'O2) par rapport à la demande énergétique (50 ml/min/kg d'O2) pour pouvoir rembourser le plus possible tout de suite (7'30 et c'est bouclé, efficace le bougre, et sans grimpette d'une heure :P ).



Allez, histoire que tu deviennes une vraie bĂŞte de la dette d'O2 :

Yannick74 a Ă©crit: ... va avoir une Vo2max Ă  18-19km/h ...


Histoire de faire PRO, une VO2max s'exprime toujours en ml/min/kg (ou parfois en L/min, il suffit de multiplier le premier chiffre par ton poids et de faire la conversion ml --> L). En revanche, c'est la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) que l'on exprime en km/h. Les deux paramères sont associés (la VMA représente la première vitesse permettant d'atteindre VO2max) mais ne pas confondre leurs unités !

En revanche tu as tout à fait raison sur ton analyse : Kilian Jornet gagne l'UTMB en 21 heures, soit près de 8 km/h pour une VMA de 24 km/h, soit 33% de ses capacités... Easy !!


Dernière chose, le COOPER sous estime ta VMA car beaucoup trop long. Privilégier un test de 4 à 6 minutes (demi - COOPER) ou, encore mieux, un test progressif type Léger-Boucher ou Test Navette.
Un voyage de mille kilomètres
commence toujours par un seul pas.
kawal
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 142
Inscrit le: 17 Juin 2009, 22:41

Messagepar kawal » 26 Juin 2009, 00:53

Gonzo 79 a écrit:C'est donc ce qui est appelé "trainig effect" en langage suunto...juste Kawal?
La montre suit ton Ă©volution au fil du temps automatiquement en fait?


Dans l'mile, Emile !

Le cardio calcule ta condition physique en utilisant des tests hyper balèzes (rester couché puis debout pendant XX minutes ! :P ) et compare en permanence le travail réalisé avec ton niveau de forme pour t'afficher en direct live un training effect (entre 0 et 5, je crois).
Un voyage de mille kilomètres
commence toujours par un seul pas.
kawal
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 142
Inscrit le: 17 Juin 2009, 22:41

Messagepar Gonzo 79 » 26 Juin 2009, 01:12

J'ai parcouru les notices de longs en large mais je n'ai pas trouvé comment parametrer ces données couché ou debout comme tu dis , est ce que tu pense que ma montre prend alors par défaut la valeur au repos que j'ai intrduite moi même.

J'en profite car apparemment tu connais bien ce produit....
Passion triathlon
Gonzo 79
Kikoureur timide
 
Messages: 10
Inscrit le: 24 Juin 2009, 12:14

Messagepar kawal » 26 Juin 2009, 01:37

En fait j'avais eu l'occasion de voir fonctionner le Polar (par contre ne me demande plus quel modèle, leurs noms sont impossibles à mémoriser :p ), un des tous premiers modèles capables de faire des analyses de la variabilité de la fréquence cardiaque. Pour réaliser le test, il fallait (de tête !) passer 20 minutes allongé puis 10 minutes debout avec le cardio. A l'arrivée, le logiciel te donnait une balance entre tes systemes nerveux (orthosympathique et parasympathique) et t'annoncait si tu etais en forme ou pas (méforme ou surentrainement).


Le Suunto T6c reprend le principe de l'analyse de la variabilité de la fréquence cardiaque (il mesure "l'intervalle R-R", c'est à dire le temps entre 2 battement au millième, et ce en continu). Par contre, je ne crois pas qu'il faille faire un test comme pour le Polar, il se base plutot sur le paramétrage que tu en as fait au début.


Si tu veux des infs sur le T6c et son utilisation, je te laisse un lien, GAVE d'informations !!! Franchement, il y a de quoi y trouver son bonheur et ca se passe par ici :

http://vo2cycling.net/index.php?/Physiologie-et-entrainement-sportifs-VTT/suunto-t6-polar.html
Un voyage de mille kilomètres
commence toujours par un seul pas.
kawal
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 142
Inscrit le: 17 Juin 2009, 22:41

Messagepar Yannick74 » 26 Juin 2009, 10:07

kawal a écrit:Histoire de faire PRO, une VO2max s'exprime toujours en ml/min/kg (ou parfois en L/min, il suffit de multiplier le premier chiffre par ton poids et de faire la conversion ml --> L). En revanche, c'est la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) que l'on exprime en km/h. Les deux paramères sont associés (la VMA représente la première vitesse permettant d'atteindre VO2max) mais ne pas confondre leurs unités !

En revanche tu as tout à fait raison sur ton analyse : Kilian Jornet gagne l'UTMB en 21 heures, soit près de 8 km/h pour une VMA de 24 km/h, soit 33% de ses capacités... Easy !!


Excuses moi, c'était un peu tard et je fais souvent l'erreur oralement aussi, mais je connais bien la différence Vo2max et VMA...

Merci ca Ă©clairemera du monde.
http://www.tordesgeants.it 2013 / 330kms 24kmD+ 122h55:06
Avatar de l’utilisateur
Yannick74
Maître kikoureur
 
Messages: 2057
Inscrit le: 25 Mai 2007, 23:16

Re: La dette d oxygène c'est quoi!!??

Messagepar Jay » 26 Juin 2009, 10:29

Gonzo 79 a écrit: C'est quoi exactement la dette d'oxygène...???


c'est pas le contraire de la taxe carbone ? ... enfin je suis pas sur ... :wink: , ok je :arrow:

JĂ©rĂ´me
"Mieux vaut marcher dans la bonne direction que courir dans la mauvaise"
Avatar de l’utilisateur
Jay
Maître kikoureur
 
Messages: 4459
Inscrit le: 16 FĂ©v 2009, 16:17

Messagepar Gonzo 79 » 26 Juin 2009, 19:26

ok j'ai bien trouvé les infos merci pour le lien!!!

A+!!!
Passion triathlon
Gonzo 79
Kikoureur timide
 
Messages: 10
Inscrit le: 24 Juin 2009, 12:14

Messagepar jac » 03 Juil 2009, 11:21

http://www.petitions24.net/signatures/gaz_de_schiste__non_merci
Avatar de l’utilisateur
jac
Maître kikoureur
 
Messages: 2176
Inscrit le: 21 FĂ©v 2008, 02:08

Messagepar spongebob » 06 Juil 2009, 12:33

je vous remercie pour l'affichage


surendettement
spongebob
Kikoureur timide
 
Messages: 1
Inscrit le: 06 Juil 2009, 12:28

Messagepar jac » 06 Juil 2009, 14:44

Yannick74 a écrit:Oui c'est une interprétation.

Pour ceux qui se disent (comme moi avant de comprendre cette histoire), "la Vo2max je m'en tape, pas de fractionner", "je veux juste faire des trails longs et ca cours jamais bien vite", détrompez vous.

Si vous amélioré votre Vo2Max, et donc votre seuil aérobique, vous aller courir plus facilement plus longtemps!

Courir à côté d'un mutant (les têtes d'affiche) à 11km/h c'est faisable. Mais lui à côté va avoir une Vo2max à 18-19km/h, et donc ce n'est pas le même 11km/h pour lui! Il pourra tenir des heures et des heures, sans aucune difficulté.

Si on améliore cette fichue V02max, on améliore son confort en course, confort qui a toute son importance en ultra.


Et comme expliqué au début, si on se fait des tests réguliers (cooper par exemple), que l'on a une vision précise de ces seuils et un cardio en course, on peu alors gérer concrêtement son effort (et pas à la sensation).

Depuis ces conseils, j'ai noté un nette progression non pas dans mes chronos (quoique) mais sur mon état en fin de course et ma récupe à J+1 +2...

Et encore merci à Kikourou (papy je crois) pour ce fameux post sur s'entrainer à 2 à l'heure (70% je crois), cela est une bien plus grande révélation avec des effets bien plus importants que ce détail de dette d'oxy.

a+


:D Donc apprendre à courir lentement pour courir plus vite est bien d'actualité puisque le fractionné travaille le coeur et cela le fais devenir plus endurant donc il bat moins vite donc il supportera plus longtemps un effort à une vitesse plus élevée vive le fractionné un lien qui à de l'allure
http://vrc92.etherweb.fr/CHAPITRE-2
JAC :wink:
Dernière édition par jac le 07 Juil 2009, 11:52, édité 1 fois au total.
http://www.petitions24.net/signatures/gaz_de_schiste__non_merci
Avatar de l’utilisateur
jac
Maître kikoureur
 
Messages: 2176
Inscrit le: 21 FĂ©v 2008, 02:08

Messagepar Josh Sandall » 07 Juil 2009, 11:45

jac a Ă©crit:
Yannick74 a écrit: :D Donc apprendre à courir lentement pour courir plus vite est bien d'actualité puisque le fractionné travaille le coeur et cela le fais grossir donc il bat moins vite donc il supportera plus longtemps un effort à une vitesse plus élevée vive le fractionné un lien qui à de l'allure
http://vrc92.etherweb.fr/CHAPITRE-2
JAC :wink:


ça ne fait pas grossir le coeur, c'est un mythe "le gros coeur" du marathonien, ça augmente le volume de sang éjecté à chaque pulsation (la systole), ce qui permet de réduire la fréquence cardiaque.
Faire grossir le coeur, donc ses parois, serait une catastrophe, puisque le volume de sang serait réduit et les risques pour la santé augmentés.
Josh Sandall
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 194
Inscrit le: 26 Jan 2008, 16:32

Messagepar jac » 07 Juil 2009, 11:50

Pied beau a Ă©crit:
jac a Ă©crit:
Yannick74 a écrit: :D Donc apprendre à courir lentement pour courir plus vite est bien d'actualité puisque le fractionné travaille le coeur et cela le fais grossir donc il bat moins vite donc il supportera plus longtemps un effort à une vitesse plus élevée vive le fractionné un lien qui à de l'allure
http://vrc92.etherweb.fr/CHAPITRE-2
JAC :wink:


ça ne fait pas grossir le coeur, c'est un mythe "le gros coeur" du marathonien, ça augmente le volume de sang éjecté à chaque pulsation (la systole), ce qui permet de réduire la fréquence cardiaque.
Faire grossir le coeur, donc ses parois, serait une catastrophe, puisque le volume de sang serait réduit et les risques pour la santé augmentés.

:D Pardon mon clavier à fourché je rectifie, et mon devient plus "endurant" jac :wink: ps:à la derniere écho de mon cher coeur le doc à ralé il ne pouvait pas voir ce qu'il voulait du genre " c'est ch.... les marathoniens la paroi de votre coeur est trop épaisse je ne vois pas ce que je veux ,,".
Dernière édition par jac le 07 Juil 2009, 13:33, édité 3 fois au total.
http://www.petitions24.net/signatures/gaz_de_schiste__non_merci
Avatar de l’utilisateur
jac
Maître kikoureur
 
Messages: 2176
Inscrit le: 21 FĂ©v 2008, 02:08

Messagepar Josh Sandall » 07 Juil 2009, 12:54

http://www.clubcardiosport.com/document ... honien.pdf

slide 18, comparaison mesures entre sédentaires et sportifs.
Josh Sandall
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 194
Inscrit le: 26 Jan 2008, 16:32

Messagepar kawal » 07 Juil 2009, 18:38

Pied beau a écrit:ça ne fait pas grossir le coeur, c'est un mythe "le gros coeur" du marathonien [...]



Si si, l'hypertrophie du ventricule gauche est quelque chose de bien connu. Le coeur reste un muscle qui travaille beaucoup chez un sportif, encore plus chez un sporti entrainé en endurance. Et comme tout muscle, il se développe lorsqu'il est entrainé.

Le diaporama que Pied Beau met en lien le montre d'ailleurs bien lors de la comparaison sportifs / sédentaires.
Un voyage de mille kilomètres
commence toujours par un seul pas.
kawal
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 142
Inscrit le: 17 Juin 2009, 22:41

Messagepar Josh Sandall » 07 Juil 2009, 21:05

kawal a Ă©crit:
Pied beau a Ă©crit:Si si, l'hypertrophie du ventricule gauche est quelque chose de bien connu.
Le diaporama que Pied Beau met en lien le montre d'ailleurs bien lors de la comparaison sportifs / sédentaires.


Qui a dit le contraire? et le lien il sert Ă  quoi?
De là à laisser véhiculer le sempiternel "le marathonien a un "gros coeur" non.

C'te blague! si la systole est plus puissante le ventricule y est pour quelque chose.
Josh Sandall
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 194
Inscrit le: 26 Jan 2008, 16:32

Messagepar jac » 10 Juil 2009, 10:24

Pied beau a Ă©crit:
kawal a Ă©crit:
Pied beau a Ă©crit:Si si, l'hypertrophie du ventricule gauche est quelque chose de bien connu.
Le diaporama que Pied Beau met en lien le montre d'ailleurs bien lors de la comparaison sportifs / sédentaires.


Qui a dit le contraire? et le lien il sert Ă  quoi?
De là à laisser véhiculer le sempiternel "le marathonien a un "gros coeur" non.

C'te blague! si la systole est plus puissante le ventricule y est pour quelque chose.



:D De toute façon il a un gros coeur pour se faire un marathon ou une grosse paire de c.... ou inconscient :lol: :lol:
jac :wink: :arrow:
http://www.petitions24.net/signatures/gaz_de_schiste__non_merci
Avatar de l’utilisateur
jac
Maître kikoureur
 
Messages: 2176
Inscrit le: 21 FĂ©v 2008, 02:08

Re: La dette d oxygène c'est quoi!!??

Messagepar Nine14 » 12 Juin 2022, 09:21

Ce billet adresse 2 problématiques de course à pied :
- La dette d’oxygène (l'objet du fil de discussion);
- Le déficit d’oxygène
.
Nous sommes en train de débattre sur ce sujet de "dette d'oxygène" ou de "déficit d'oxygène.
C'est quoi la dette d'oxygène ?
Est-ce le bon terme ?
Nous avons décidé de publier nos idées.
Merci de vos remarques.
.
Commençons par la « dette d’oxygène » puisque c’est le terme le plus ancien.
Il date des années 20-30, à l’époque ou le découvreur de la voie aérobie (Archibald Vivian HILL) faisaient ses recherches et expériences.

.
Mme BILLAT utilise le terme "déficit d'oxygène". Nous trouvons cela meilleur comme terme.
.
Un déficit, c’est quand on constate qu’il manque qqe chose pour bien faire les choses.
Par exemple, un déficit comptable, c’est quand les dépenses ont été supérieures aux recettes.
Et face à un déficit comptable, il y a de nombreuses solutions : assez de cash en caisse, donc il n’y a rien à faire, remise de cash dans la caisse, depuis ses économies, remise de cash en caisse avec des fonds données par des proches (parents), effectuer un emprunt à la banque pour combler le déficit, etc ..
Ce n’est donc pas forcément très grave mais ça ne peut pas durer. Sinon c’est la faillite.
.
Pour le cas qui nous concerne, la physiologie sportive de l’effort.
A l’époque de Archibald Vivian HILL, dans les années 20, les experts parlaient de dette, la dette d’oxygène.
Pourquoi ?
Parce qu’ils se sont rendus compte que s’ils sommaient, en début d’effort l’énergie produite par la glycolyse et par la consommation d’oxygène respirée, il leur manquait une partie de l’énergie en début d’effort.
Ils pensaient donc que l’énergie non fournie par les FC’s l’était par de l’oxygène extraite à partir du corps. En pensant aussi que cette oxygène empruntée dévait devoir être remboursée à un moment donnée. Voilà pourquoi ils ont introduit la notion de dette, de dette d’oxygène.
Mais cette théorie s’est avérée fausse avec la découverte plus tard de l’existence de la voie anaérobie alactique, la voie créatine phosphate.
.
Pour la dette d’oxygène imaginé il y a longtemps, du temps de Archibald Vivian HILL dans les années 30, certains experts avançaient que c’était de l’oxygène emprunté par la voie aérobie au corps pour faire fonctionner les métabolismes aérobies, en l’absence d’oxygène suffisant transporté par le sang. Et que cette dette doit à un moment ou à un autre être remboursée. Mais, à l’époque, ils n’avaient pas connaissance de l’existence de la voie anaérobie alactique, sans oxygène, sans lactique (de l’ATP stocké dans les muscles mêmes pour faire face à l’inaptitude temporaire des 2 autres filères énergétiques.
Pour être plus clair, comme le corps dans son ensemble contient toujours un peu d’oxygène, les experts pensaient que la voie aérobie puisait dans ce stock d’oxygène.
Sauf, que l’oxygène ne se stocke pas. Il est simplement en équilibre dans le corps. Cela a un nom, c’est l’homéostasie. Et dès que cela se déséquilibre, le corps réagit.
Dans notre cas, l’effort sportif, il réagit très très rapidement, en accélérant la pompe cardiaque.
Et cette dette d’oxygène, ce n’est vraiment vraiment pas un problème.
Cela se matérialise simplement par le fait de l’essoufflement post effort. On continue à respirer pour rétablir l’homéostasie. Trouvez-vous cela grave ?
.
Mais, un point bcp, bcp plus intéressant, c’est l’inaptitude de la voie aérobie, au début d’un effort, à fournir l’énergie qu’elle serait en capacité de fournir si la pompe cardiaque était totalement embrayée.
Donc, temporairement, dans ce cas, c’est la voie ANAÉROBIE qui prend la relève et se charge de fournir le complément d’énergie (ATP’s) que la voie aérobie n’est pas encore en capacité de fournir.
Voilà ce qui serait intéressant de mesurer : la quantité d’énergie qu’a dû fournir la voie ANAÉROBIE pour faire face au besoin énergétique.
Mme BILLAT a astucieusement laissé tomber ce terme débile de « dette d’oxygène » et l’a remplacé par « déficit d’oxygène ».
Je trouve ce terme parfait et nous allons continuer à l’utiliser.
Il indique que oui, il en manquait, de l’oxygène.
Mais « déficit » ne veut surtout pas dire « grave ».
C’est un déséquilibre. Si ce déséquilibre peut être réglé à un moment ou à un autre, cela n’a aucune forme de conséquence.
Surtout dans notre cas de « déficit d’oxygène ».
.
Mais concrètement, c’est quoi ce déficit ?
Explications à partir d’un schéma.
Je vais essayer de l’expliquer à partir des FC’s mesurées sur un départ d’effort.
Hé bien, voilà ce que peuvent donner les FC’s lors d’un début d’effort à allure 10K.
C’est un de mes tests d’il y a 20 ans.
Tout de suite le schéma.
La zone bleue, ce sont les FC’s. On peut donc dire que c’est l’énergie fournie par la voie aérobie.
L’abscisse, ce sont des minutes.
On voit que la voie aérobie met environ 2’30 pour atteindre les FC’s 179.
.
La zone jaune, c’est l’énergie produite par la voie ANAÉROBIE et dont l’acide (pyruvique) est utilisé par la voie aérobie dans les fibres mêmes ou se déroule la glycolyse.
La zone rouge correspond à l’énergie produite par la voie ANAÉROBIE mais dont les lactiques sont exportés hors des fibres.
Une partie est absorbée par la Lactate Shuttle.
Une autre partie par la Lactate Clearance.
Le restant acidifie le corps.
.
Il nous reste à modéliser ces 2 flux énergétiques : la LS et la LC.
La LS viendra empiéter sur la zone bleue.
.
La zone violette, c’est bien ce que Mme Billat appelle « déficit d’oxygène ».
C’est l’énergie que la voie ANAÉROBIE doit produire suite à l’inaptitude temporaire de la voie aérobie pour manque d’oxygène suite à l’insuffisance temporaire de la pompe cardiaque.
Pour nous, concepteur du PDS2AL, c’est totalement cohérent, ce terme de déficit d’oxygène.
Et ce déficit a 2 conséquences
- produire une grosse quantité de lactique sur les 3 à 5 premières minutes ;
- ainsi qu’un gaspillage important du glycogène musculaire.
Car, un point important rarement abordé : c’est que la voie ANAÉROBIE a besoin de 10 fois plus de glycogène pour la même quantité d’énergie que la voie aérobie.
1 000 % en plus. Mille pourcents !!!! A retenir.
Surtout pour ceux qui démarrent comme des boulets sur les 5 premiers kilomètres d’un marathon.
.
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
Dernière édition par Nine14 le 23 Juin 2022, 23:21, édité 3 fois au total.
.
Champion de France 24H 2017 Cat M60
215 km en 2018, meilleure perf mondiale de l'année
.
Groupe Facebook : Grp-Nine14-PDS2AL

Cordialement,
Nine14
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1239
Inscrit le: 12 Nov 2013, 19:53
Localisation: Livarot (14-Calvados)

Re: La dette d oxygène c'est quoi!!??

Messagepar miniping » 13 Juin 2022, 09:21

Je suis certain que 13 ans après, les protagonistes de cette discussion sont enchantés d'avoir leur simple esprit élevé par un tel intellect.
miniping
Maître kikoureur
 
Messages: 2875
Inscrit le: 15 Juin 2012, 11:27

Re: La dette d oxygène c'est quoi!!??

Messagepar Franch » 13 Juin 2022, 13:56

miniping a écrit:Je suis certain que 13 ans après, les protagonistes de cette discussion sont enchantés d'avoir leur simple esprit élevé par un tel intellect.

Tous avaient retenus leur souffle jusque la
Avatar de l’utilisateur
Franch
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1496
Inscrit le: 06 Mai 2014, 17:25

Re: La dette d oxygène c'est quoi!!??

Messagepar le-lent » 13 Juin 2022, 15:43

Franch a Ă©crit:
miniping a écrit:Je suis certain que 13 ans après, les protagonistes de cette discussion sont enchantés d'avoir leur simple esprit élevé par un tel intellect.

Tous avaient retenus leur souffle jusque la

Selon certaines sources ils seraient donc à la fois en dette et en déficit d'oxygène
et peut-ĂŞtre mĂŞme en hypoxie
Courir ou pourrir
Avatar de l’utilisateur
le-lent
Kikoureur ki kour
 
Messages: 791
Inscrit le: 29 Nov 2005, 03:29

Re: La dette d oxygène c'est quoi!!??

Messagepar KrKAlex » 14 Juin 2022, 15:10

Avec un tel déterrage, les archéologues n'ont qu'à bien se tenir 8)
KrKAlex
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 147
Inscrit le: 07 Oct 2019, 08:57

Retour vers [CĂ P] Course Ă  pied, trail, marathon, route

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot] et 2 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.02 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !