Sport et homosexualité

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Modérateurs: akunamatata, philpask, Modos

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 18 Mars 2017, 17:01

D'une manière générale, j'ai l'impression que l'agressivité augmente, dans tous les milieux. Ça va avec la montée de l'extrême droite - que tout le monde évoqué depuis tout à l'heure sans la nommer, ça va aussi avec les problèmes d'intégrisme religieux dans les banlieues - et là, on est loin des manifs de Frigidaire Barjot (tiens, ma tablette a encore rectifié mais cette fois je la laisse faire).
Ces problèmes ne concernent pas grand monde objectivement, et je ne fais pas d'amalgame. Mais ça crée une grosse tension dans toute la population, du fait que tout le monde en parle, a raison, à tort ou à travers, et que tout le monde soupçonne tout le monde soit d'être un gros con réac, soit d'être gauchiste, soit d'être islamiste, soit d'être homo.... Soit d'être juste con....

Enfin pour résumer : dans les banlieues, gros climat pourri et il vaut mieux n'être ni une femme ni un homo (encore pire, certainement) et gros climat de suspicion dans tout l'hexagone, franchement.
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 450
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 18:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar philtraverses » 19 Mars 2017, 09:02

Sans vouloir être pessimiste ( sisi) d'une manière générale on ne peut, sauf à se voiler la face, qu'effectivement observer une montée de l'intolérance dans beaucoup de domaines et la libération d'une parole et d'une "pensée", que l'on croyait révolues et d'un autre âge, des années 40 ou 50, mais qui malheureusement n'était pas morte, se cachait sournoisement, prête à profiter de la moindre occasion qui lui serait donnée pour revenir à la charge.
Ce sujet est d'ailleurs à rapprocher de celui sur la journée des femmes. D'une manière générale il semble qu'un courant de pensée cherche à remettre en cause tant la place des homos dans la société, le sport notamment que de toutes les minorités ainsi que des femmes par exemple.
Autant la loi et le justice sont sévères vis à vis des comportements homophobiques, au contraire, dans le sport comme ailleurs, mais pas plus qu'ailleurs dans le reste de la société, on observe une régression des mentalités, avec une parole de certains "responsables" qui divisent au lieu d'unir la société, qui exploitent de manière cynique toutes ces divisions qu'ils connaissent parfaitement, pour arriver à leurs fins que chacun connait ( arriver au pouvoir).
Tout ces prétendus responsables sont aussi pour beaucoup dans toutes ces régressions, tant notamment vis à vis de la place des femmes que des homos.
Le dur désir de durer © cretin des pyrénées
Avatar de l’utilisateur
philtraverses
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1510
Inscrit le: 18 Avr 2005, 00:00

Re: Sport et homosexualité

Messagepar CAPCAP » 20 Mars 2017, 21:52

Autre extrait:
- Comment voyez-vous aujourd’hui le mouvement sportif LGBT-friendly international ?
André Giraud: La FFA est partenaire des Gay Games X qui auront lieu à Paris en Aout 2018. Nous attendons plus de 10 000 athlètes provenant des tous continents tous sports confondus. Malgré leur nom, les Gay Games, fondés par le décathlète américain Tom Waddell, olympien à Mexico, en 1982 à San Francisco, sont ouverts à tous et toutes, LGBT et hétérosexuels, sans besoin de minima pour y participer.
Humblement contribuer au bien commun ;-)
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1520
Inscrit le: 19 Mars 2006, 17:33

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 20 Mars 2017, 22:24

Caracole a écrit:D'une manière générale, j'ai l'impression que l'agressivité augmente, dans tous les milieux. Ça va avec la montée de l'extrême droite - que tout le monde évoqué depuis tout à l'heure sans la nommer, ça va aussi avec les problèmes d'intégrisme religieux dans les banlieues - et là, on est loin des manifs de Frigidaire Barjot (tiens, ma tablette a encore rectifié mais cette fois je la laisse faire).
Ces problèmes ne concernent pas grand monde objectivement, et je ne fais pas d'amalgame. Mais ça crée une grosse tension dans toute la population, du fait que tout le monde en parle, a raison, à tort ou à travers, et que tout le monde soupçonne tout le monde soit d'être un gros con réac, soit d'être gauchiste, soit d'être islamiste, soit d'être homo.... Soit d'être juste con....

Enfin pour résumer : dans les banlieues, gros climat pourri et il vaut mieux n'être ni une femme ni un homo (encore pire, certainement) et gros climat de suspicion dans tout l'hexagone, franchement.


Et si un jour, chacun ne se voyait que comme un ĂŞtre humain parmi 6 milliards d'autres ???
En terminer avec ces différences qui nous divisent au lieu de nous réunir.
Je suis peut-ĂŞtre Ă  contre courant et "pas bien pensant" mais j'assume
OUI, je n'ai pas d'ami gay, immigré, noir, juif, femme, nain, jaune, indien, végétarien, unijambiste et j'en oublie...
Simplement parce que je n'ai que des amis fait de chair et de sang et peu m'importe leur appartenance.

Marre de ces journées dédiées à tel ou tel genre, chaque jour est celui de tous.
Alors pourquoi faire des équipes gay, féminines, noirs, juives, lesbiennes, musulmanes, chamanique et ou autres ?

C'Ă©tait mon coup de gueule, marre de ces divisions .
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar CAPCAP » 20 Mars 2017, 23:17

Galaté57 a écrit:Marre de ces journées dédiées à tel ou tel genre, chaque jour est celui de tous.
Heu... tu ne voulais pas poster sur le sujet "Journée de la femme ?" car là il n'est pas question de "journée de..." :mrgreen:

Galaté57 a écrit:Alors pourquoi faire des équipes gay, féminines, noirs, juives, lesbiennes, musulmanes, chamanique et ou autres ?
Je re-cite: "André Giraud: ...Malgré leur nom, les Gay Games ... sont ouverts à tous et toutes, LGBT et hétérosexuels, sans besoin de minima pour y participer." :wink:

Sinon pourquoi? Simplement parce qu'on n'est pas toujours bien reçu dans les groupes habituels. :?
Après c'est aussi un moyen de faire des connaissances, ne le nions pas. Il semble que les asso sportives LGBT soient de très bonne agences matrimoniales :mrgreen:
Humblement contribuer au bien commun ;-)
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1520
Inscrit le: 19 Mars 2006, 17:33

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Japhy » 21 Mars 2017, 08:31

Mais oui c'est vrai a la fin, casse-bonbons de tous pays et de toutes obediences, si vous avez des problemes, si vous vous sentez mis a l'ecart, moques ou meprises, priere de supporter le tout en silence, arretez d'organiser des trucs pour que ca change, alors quoi ! :mrgreen:

Au fait Caracole, je ne nie pas du tout les problemes de testosterone qu'il peut y avoir dans certaines banlieues, mais pour info, les dernieres affiches de prevention contre le SIDA ont avant tout fait hurler les gens bien nes des beaux quartiers ou encore certains coins de campagne profonde; sans doute avaient-ils peur que cette ''maladie de l'homosexualite'' soit contagieuse et saute sur leurs pauvres enfants.
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4163
Inscrit le: 14 Avr 2009, 18:12

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 21 Mars 2017, 09:00

CAPCAP a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:Marre de ces journées dédiées à tel ou tel genre, chaque jour est celui de tous.
Heu... tu ne voulais pas poster sur le sujet "Journée de la femme ?" car là il n'est pas question de "journée de..." :mrgreen:

NAN, c'est volontaire, mon intervention se veut commune
Je ne vais pas poster individuellement pour chaque cause, cela serait conforter les divisions.

Je ne nie pas les différences, simplement je m'exaspère de ces évênements catégoriels, même s'ils sont "ouverts", au final il ne font qu'aggrandir les fossés que certains alimentent volontairement.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Sylvain IT » 21 Mars 2017, 11:48

philtraverses a écrit:Sans vouloir être pessimiste ( sisi) d'une manière générale on ne peut, sauf à se voiler la face, qu'effectivement observer une montée de l'intolérance dans beaucoup de domaines
(...)
Tout ces prétendus responsables sont aussi pour beaucoup dans toutes ces régressions, tant notamment vis à vis de la place des femmes que des homos.


Est-ce vrai? :?:

Car les enquêtes sur la perception de l'homosexualité en France démontrent que l'age est une variable fondamentale dans la tolérance.... et comme les jeunes sont plus tolérants 8)

Si cela vous intéresse, ici un texte de quelqu'un qui a fait une enquête :
https://dial.uclouvain.be/memoire/ucl/en/object/thesis%3A2889/datastream/PDF_01/view

Japhy a Ă©crit:Mais oui c'est vrai a la fin, casse-bonbons de tous pays et de toutes obediences, si vous avez des problemes, si vous vous sentez mis a l'ecart, moques ou meprises, priere de supporter le tout en silence, arretez d'organiser des trucs pour que ca change, alors quoi ! :mrgreen:


Je ne sais pas ce que voulait dire Galaté... mais moi comme je le comprends, c'est une potentielle reproposition du débat sur le communautarisme, non? c'est un débat connu, qui existe et qui n'est pas forcément privé de sens, ou si?

Face à l'altérité, comment réagir? est-ce étonnant si un modèle de manifestation importé d'un pays où le communautarisme est normal puisse interpeller quelqu'un éduqué en France il y a de cela quelque printemps? :roll:

Personnellement je me sens plus touché par un coming out type Gareth Thomas (pour ceux qui ne suivent pas le rugby, un n°15 de 100 sélection avec le Pays de Galles, le premier joueur de rugby pro au monde à déclarer son homosexualité), que par un gay pride.
Sylvain IT
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 438
Inscrit le: 25 Mars 2015, 15:03

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Japhy » 21 Mars 2017, 13:13

En France le communautarisme a bon dos, l'évoquer lui et ses mauvais côtés sert avant tout à museler les protestations de telle ou telle catégorie.
Si le communautarisme sert à justifier des actes hors la loi, à se mettre au-dessus des lois, son intérêt peut être discuté (voire combattu le cas échéant). Encore que bien des lois ont été modifiées à bon escient, simplement pour permettre à certaines communautés d'avoir les mêmes droits que d'autres, ni plus ni moins.

J'ai souri (très jaune) Sylvain IT par rapport à ta remarque sur quel genre de comportement tu préfères, le courage d'un sportif dans un milieu très macho serait plus louable qu'avoir envie de faire la fête en public, en faisant du bruit, simplement parce qu'on a envie de se sentir libre de ses actes et de son identité. Ben moi je mets ça sur le même plan, chacun a le droit d'avoir son style et ses méthodes pour s'affirmer, tant qu'il ne menace pas la vie de ses voisins.

Après, dans ce que tu as dit Galaté, ce n'est pas tant le fait que tu n'aimes pas les journées de ceci ou de cela qui me gêne beaucoup. Je me demande juste où tu vis. Je ne comprends pas comment tu peux t'imaginer que l'identité et les origines de quelqu'un n'ont aucune importance et aucun effet sur ce qu'il vit au jour le jour, sous prétexte que toi tu n'y ferais pas attention. Désolée mais ça revient à nier ce que les uns ou les autres peuvent vivre. Peut-être as-tu des enfants ? N'importe quel ado qui habite en ville, sait pertinemment que tu as infiniment plus de chances de te faire emmerder par la maréchaussée lorsque tu es arabe ou noir. Pareil si tu es gay au lycée ou au sport (bien que les jeunes commencent un peu à changer, en effet, heureusement). Et à l'heure de trouver du boulot, c'est souvent pire. Le nier c'est juste de l'ignorance, pas de la philosophie humaniste optimiste.

Toutes les minorités adoreraient être tranquilles, elles ne font pas exprès d'être emmerdées ou discriminées pour telle ou telle raison. Crois-tu vraiment que s'il n'y avait pas eu les gay pride en Californie ou ailleurs il y a des dizaines d'années de ça il y aurait eu autant d'avancées pour les gays, que s'il n'y avait pas eu les grosses manifs des mouvements des droits civiques dans les années 60, les gens de seraient rassemblés spontanément dans l'amour ? Que s'il n'y avait pas eu des manifs contre les violences policières que ce soit outre Atlantique OU CHEZ NOUS actuellement, les gens seraient plus unis ? Crois tu que ces manifestations et ces revendications font plus de mal que de bien aux principaux intéressés ? Mais bien sûr que non ! C'est juste que ça énerve les réacs, qui,avant ça, pensaient exactement la même chose mais ne le disaient pas car c'était calme.

En fait il y aurait une bonne façon de vivre sa différence (autrement dit, en la fermant et en se plaignant jamais), et une mauvaise, la revendicative, qui dérange l'ordre social ?
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4163
Inscrit le: 14 Avr 2009, 18:12

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 21 Mars 2017, 14:12

Japhy a écrit: Après, dans ce que tu as dit Galaté, ce n'est pas tant le fait que tu n'aimes pas les journées de ceci ou de cela qui me gêne beaucoup. Je me demande juste où tu vis. Je ne comprends pas comment tu peux t'imaginer que l'identité et les origines de quelqu'un n'ont aucune importance et aucun effet sur ce qu'il vit au jour le jour, sous prétexte que toi tu n'y ferais pas attention. Désolée mais ça revient à nier ce que les uns ou les autres peuvent vivre. Peut-être as-tu des enfants ? N'importe quel ado qui habite en ville, sait pertinemment que tu as infiniment plus de chances de te faire emmerder par la maréchaussée lorsque tu es arabe ou noir. Pareil si tu es gay au lycée ou au sport (bien que les jeunes commencent un peu à changer, en effet, heureusement). Et à l'heure de trouver du boulot, c'est souvent pire. Le nier c'est juste de l'ignorance, pas de la philosophie humaniste optimiste.

Pour ton information je suis fils d'immigré (celui à qui les profs demandaient si ses parents savaient lire le français quand ils mettaient une notre dans le cahier de texte...) petit et ayant passé mon adolescence à chercher à m'identifier sexuellement.
Je suis aussi papa d'une fille de 21 ans, qui bien que née en France a mis sur son statut FB la ville de mes parents comme origine..
Le "regard" des autres, je le connais et me suis toujours affirmé sans crier à l'injustice ou la discrimination.
Je ne donne que mon point de vue et comprends parfaitement qu'il ne soit pas partagé, ce qui est d'ailleurs un bien, la différence est une richesse à mes yeux.
Ignorant, je ne pense que je le sois, j'ai bien conscience que des personnes sont persécutées pour ce qu'elles sont ou leurs idées.
Simplement je regarde mon entourage sans le juger en fonction de son apparence ou ses idées mais pour ce que nous partageons.
Et je ne demande Ă  personne de "rentrer dans le moule" bien au contraire.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Sylvain IT » 21 Mars 2017, 14:23

Japhy a écrit:J'ai souri (très jaune) Sylvain IT par rapport à ta remarque sur quel genre de comportement tu préfères, le courage d'un sportif dans un milieu très macho serait plus louable qu'avoir envie de faire la fête en public, en faisant du bruit, simplement parce qu'on a envie de se sentir libre de ses actes et de son identité. Ben moi je mets ça sur le même plan, chacun a le droit d'avoir son style et ses méthodes pour s'affirmer, tant qu'il ne menace pas la vie de ses voisins.


Tu sur-interprètes tout et cela limite forcément la possibilité d'un 'dialogue', mais bon... à chacun sa tolérance :mrgreen:

En l'occurence, le coming out de Gareth Thomas avait fait beaucoup, beaucoup parler, mais pas forcément parce que moi je devrais préférer quelque chose selon Japhy :idea: et cela aussi dans le monde du sport pro, au niveau du grand public, pas seulement dans la partie folklore d'un JT etc.
Sylvain IT
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 438
Inscrit le: 25 Mars 2015, 15:03

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Le Lutin d'Ecouves » 21 Mars 2017, 21:37

Sylvain IT a Ă©crit:
Japhy a écrit:J'ai souri (très jaune) Sylvain IT par rapport à ta remarque sur quel genre de comportement tu préfères, le courage d'un sportif dans un milieu très macho serait plus louable qu'avoir envie de faire la fête en public, en faisant du bruit, simplement parce qu'on a envie de se sentir libre de ses actes et de son identité. Ben moi je mets ça sur le même plan, chacun a le droit d'avoir son style et ses méthodes pour s'affirmer, tant qu'il ne menace pas la vie de ses voisins.


Tu sur-interprètes tout et cela limite forcément la possibilité d'un 'dialogue', mais bon... à chacun sa tolérance :mrgreen:

En l'occurence, le coming out de Gareth Thomas avait fait beaucoup, beaucoup parler, mais pas forcément parce que moi je devrais préférer quelque chose selon Japhy :idea: et cela aussi dans le monde du sport pro, au niveau du grand public, pas seulement dans la partie folklore d'un JT etc.

La grammaire vient de décéder. Requiescat in pace.
Le Blog de le Lutin :
http://le.lutin.kikourou.net/

Sois ce que tu fais et non ce que tu es.
Avatar de l’utilisateur
Le Lutin d'Ecouves
Maître kikoureur
 
Messages: 3831
Inscrit le: 23 Avr 2007, 21:19

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 21 Mars 2017, 22:06

Le Lutin d'Ecouves a écrit:La grammaire vient de décéder. Requiescat in pace.

:D :D :D
Ca me rassure un peu et ça m'a fait beaucoup rire.
Je ne parvenais effectivement pas Ă  comprendre du premier coup le sens de ces phrases biscornues.
Mais je ne me moque pas !
J'ai également beaucoup de mal moi-même à m'en tenir à une idée par phrase et des phrases pas trop longues.
Dernière édition par alpaco le 21 Mars 2017, 22:27, édité 2 fois au total.
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 315
Inscrit le: 08 Sep 2014, 12:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 21 Mars 2017, 22:21

Le Lutin d'Ecouves a Ă©crit:
Sylvain IT a Ă©crit:
Japhy a écrit:J'ai souri (très jaune) Sylvain IT par rapport à ta remarque sur quel genre de comportement tu préfères, le courage d'un sportif dans un milieu très macho serait plus louable qu'avoir envie de faire la fête en public, en faisant du bruit, simplement parce qu'on a envie de se sentir libre de ses actes et de son identité. Ben moi je mets ça sur le même plan, chacun a le droit d'avoir son style et ses méthodes pour s'affirmer, tant qu'il ne menace pas la vie de ses voisins.


Tu sur-interprètes tout et cela limite forcément la possibilité d'un 'dialogue', mais bon... à chacun sa tolérance :mrgreen:

En l'occurence, le coming out de Gareth Thomas avait fait beaucoup, beaucoup parler, mais pas forcément parce que moi je devrais préférer quelque chose selon Japhy :idea: et cela aussi dans le monde du sport pro, au niveau du grand public, pas seulement dans la partie folklore d'un JT etc.

La grammaire vient de décéder. Requiescat in pace.


Assez révélateur ce coté suffisant et condescendant qui consiste à répliquer en rabaissant ou infantilisant une personne qui a eu l'audace d'émettre une idée autre.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar NRT421 » 21 Mars 2017, 23:14

Japhy a Ă©crit:Au fait Caracole, je ne nie pas du tout les problemes de testosterone qu'il peut y avoir dans certaines banlieues, mais pour info, les dernieres affiches de prevention contre le SIDA ont avant tout fait hurler les gens bien nes des beaux quartiers ou encore certains coins de campagne profonde; sans doute avaient-ils peur que cette ''maladie de l'homosexualite'' soit contagieuse et saute sur leurs pauvres enfants.

Ce serait pas un tout petit peu "stigmatisant" ça ? Je dis ça ...
Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir. - S. Tesson (Petit traité sur l'immensité du monde)
Avatar de l’utilisateur
NRT421
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 499
Inscrit le: 08 DĂ©c 2012, 20:03

Re: Sport et homosexualité

Messagepar CAPCAP » 21 Mars 2017, 23:28

Galaté57 a écrit:...Je ne nie pas les différences, simplement je m'exaspère de ces évênements catégoriels, même s'ils sont "ouverts", au final il ne font qu'aggrandir les fossés que certains alimentent volontairement.
Je ne sais pas quels sont les effets réels de ces évènements. :?
Mais il est clair que beaucoup de mes amis prennent un grand plaisir à aller aux Gay Games, c'est déjà une bonne raison pour que ça existe, non? :)
Perso, je n'y suis jamais allé, je ne sens pas ces évènements énormes... et finalement qui manipulent beaucoup d'argent (sans doute est-il impossible de faire autrement)

Sylvain IT a écrit:...Personnellement je me sens plus touché par un coming out type Gareth Thomas (...), que par un gay pride.
Oui, ce qu'a fait Gareth est formidable... quasi en fin de carrière.
Mais je peux affirmer que ça peut aussi être un vrai petit évènement personnel que d'avoir simplement réussi à le dire à ses parents, même sans millions de témoins. Et je n'ose pas imaginer ce que ça peut être dans certaines banlieues (désolé pour les clichés, je pense à Versailles et la Courneuve...)
Pour revenir au sujet de ce post, je ne sais pas ce que je serais devenu sans découvrir la CàP, et l'acceptation voire la fierté de mon corps qu'elle m'a permis de forger.
En dehors de la marche des fiertés (ex-gay-pride) il y a aussi d'autre évènements très très ouverts. Par exemple, notre course de la st-Valentin doit avoir 3/4 d'hétéros parmi les coureurs et sûrement 3/4 d'homos parmi les bénévoles. Et je suis fier de dire qu'on revoit pas mal d'hétéros qui reviennent pour l'ambiance :wink:

Galaté57 a écrit:Pour ton information je suis fils d'immigré ...
Je ne veux en rien minimiser les difficultés des autres, et surtout pas opposer les gens, juste témoigner de mon rapport personnel à la CàP, et par là donner des nouvelles de ma "communauté" en lien à la CàP (même si j'ai du mal à me sentir dans une "communauté")
Toutefois, dans les particularités de nos difficultés, les homos ont ceci que leur genre est presque toujours un gros questionnement pour les parents, qui souvent se demandent "ce qu'ils ont mal fait" (ce qui sous-entend qu'on n'est pas "normaux") voire qui rejettent leur enfant. On n'est pas souvent soutenus par notre famille. Heureusement, ça évolue vraiment dans pas mal de milieux de notre société.
J'aurais aimé lire d'autres témoignages ici, mais les homos qui fréquentent Kikouroù ont sûrement leur raison pour ne pas intervenir :roll:

Après, le communautarisme a ses limites, je suis ultra-traileur, homo, cardiopathe, maçon, fléxi-végétarien, écolo ... on est combien dans ma communauté? :mrgreen:
Humblement contribuer au bien commun ;-)
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1520
Inscrit le: 19 Mars 2006, 17:33

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Sylvain IT » 22 Mars 2017, 11:00

Galaté57 a écrit:Assez révélateur ce coté suffisant et condescendant qui consiste à répliquer en rabaissant ou infantilisant une personne qui a eu l'audace d'émettre une idée autre.


Rien de ce qui peut faire rire alpago n'est infantilisant 8)

Si à la fin il rigole, c'est que c'est drôle... LE mec qui a créé l'image du traileur défouraillant dans les calanques m'avais mis de bonne humeur pour toute la journée, j'y repense encore à des mois de distance!

Donc, mĂŞme si c'est par mon ridicule que je le fais rire, tout va bien.

CAPCAP a écrit: Je ne sais pas quels sont les effets réels de ces évènements. :?
Mais il est clair que beaucoup de mes amis prennent un grand plaisir à aller aux Gay Games, c'est déjà une bonne raison pour que ça existe, non? :)
Perso, je n'y suis jamais allé, je ne sens pas ces événements énormes... et finalement qui manipulent beaucoup d'argent (sans doute est-il impossible de faire autrement)

Sylvain IT a écrit:...Personnellement je me sens plus touché par un coming out type Gareth Thomas (...), que par un gay pride.
Oui, ce qu'a fait Gareth est formidable... quasi en fin de carrière.


En fait c'était ce que je voulais dire... mais après coup je me suis dit que cela n'avait de valeur que si c'était validé par au moins une personne concernée, ouf merci CAPCAP*.

L'opération de Gareth Thomas parle directement au public cible : un public potentiellement homophobe qui va réfléchir car 'avant' le coming out cet athlète faisait partie de la propre communauté et rien dans son coming out ne marque une différence : c'est le même, il joue encore, il est le présent.

C'est pas un truc que tu zappes à la fin d'un JT : ça arrive dans ton L'équipe, dans ton Téléfoot (on se comprend), dans ton stade, dans ton bar, partout dans ton univers sportif si tu suis le rugby et le sport dans les années 2000... et pas uniquement si tu es sensible au thème de l'homosexualité/homophobie.

* et en fait oui tu as raison, il manque un peu ici d'autres 'témoignages' sinon on reste dans une vision très particulière de l'altérité, qui peut ressembler à une certaine vision du 'bon musulman' selon le mot d'une amie assez calée là-dessus : "le bon musulman en ce moment n'est pas musulman..." un peu comme si pour moi le 'bon' gay n'allait pas au Gay Games, mais ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, je parlais de ce qui me touche en matière d'opération de communication.
Sylvain IT
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 438
Inscrit le: 25 Mars 2015, 15:03

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Japhy » 22 Mars 2017, 12:42

Je ne pense pas surinterpréter tout, Sylvain, peut-être dans ton cas oui, je ne sais pas.
Je fais des recoupements, et je constate que d'une manière générale, il y a beaucoup de gens qui pensent que les gay pride ou autres manifestations du genre (sans jeu de mot) sont regrettables car trop "typées". Y a même des homos qui le pensent, c'est dire !
Tu te souviens de la pub de la vache qui rit ? Elle est terrible, c'est un casting pour la vache qui rit, et ils voient des tas de vaches, aucune ne va, trop ceci ou trop cela, trop rustique, y en a une qui est trop typée (je crois que c'est une vache rockeuse qui fait du bruit), et à la fin bien sûr ils prennent la vache qui rit qu'on connait, celle qui ne fait aucune vague et pas de scandale. ça me fait le même effet.

Alors Gareth machin a sûrement fait un scandale, tout comme Ian Thorpe (qui a ENORMEMENT souffert de son homosexualité toute son adolescence et sa jeunesse), et bien évidemment, je trouve ça génial qu'ils aient fait ça, ça demande un énorme courage, même si c'est au dernier moment (en même temps les footeux américains qui ont fait leur coming out en pleine carrière ont eu beaucoup de mal à continuer ensuite, donc ça aussi je peux le comprendre).
Je ne te demande pas de faire un autre choix de préférence, juste de se dire et de me rappeler à moi-même par la même occasion, que chacun s'affirme comme il peut avec ce qu'il a dans sa culotte et son coeur. Après qu'on soit plus touché par une chose ou une autre pour des raisons persos, oui ce doit être normal finalement, ça vient peut-être de notre histoire.

Galaté, pour en revenir à ce qu'on disait, je crois qu'il est normal, pour une même personne issue d'une quelconque minorité, d'être partagée, selon les jours ou les circonstances, entre des moments où on a envie de ce droit à l'indifférence (c'est un peu ce que tu dis), droit à être considéré comme les autres, et d'autres moments où on veut dénoncer les problèmes parce que sinon ils ne changent pas.
C'est un dualisme (dualité ?) permanent. On a besoin de moments où effectivement il n'y aurait pas de différences, parce qu'on a besoin de repos de l'âme, ou de l'esprit appelez ça comme vous voulez, mais ça ne peut pas être tout le temps parce que ce n'est pas la réalité. Je me demande même, si on n'est pas tous comme ça, même si on est bien né, sans problème particulier et issu d'un quartier friqué. (petite pique pour enquiquiner NRT, dont la remarque ne m'a pas du tout surprise :wink: )
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4163
Inscrit le: 14 Avr 2009, 18:12

Re: Sport et homosexualité

Messagepar alpaco » 22 Mars 2017, 20:06

Sylvain IT a Ă©crit:Rien de ce qui peut faire rire alpago n'est infantilisant 8)

Si à la fin il rigole, c'est que c'est drôle... LE mec qui a créé l'image du traileur défouraillant dans les calanques m'avais mis de bonne humeur pour toute la journée, j'y repense encore à des mois de distance!

Donc, mĂŞme si c'est par mon ridicule que je le fais rire, tout va bien.

Rahhh Sylvaing IT ! (bonjour)
J'avoue, j'ai eu un vieux réflexe venu de l'autre fil, celui sur la chasse. Une vieille dent contre toi, une molaire toute pourrite qu'a fini par tomber. Tu ne l'as pas mal pris, merci. Mea Culpa.

Lorsque je lis CAPCAP, je me reconnais parfois bien que je n'en sois pas "z'un". Je me suis également retrouvé souvent marginalisé, stigmatisé, sans que mon orientation sexuelle soit en cause. Enfin, de mon point de vue. Ado', lorsque mes cheveux ont commencé à pousser, ma Mamie m'a menacé de m'empoisonner ou de m'abattre au fusil de chasse si j'étais pédé. Moi ça me faisait rire, pasque je ne savais même pas ce que c'était, au fond. J'aimais juste marcher des heures dans le lit des rivières et attraper des serpents.
Ça a commencer à me fatiguer autour de la vingtaine. Toute la famille s'est mis à le penser sérieusement parce qu'étant d'une timidité maladive, excessive, je n'affichais aucune fréquentation féminine, aucun trophée de "chasse à cul". C'était d'autant plus paradoxal qu'à cette époque, sans réflexions aucunes, j'étais homophobe, raciste et furieusement misogyne.
Sans doute plus influencé par la mentalité ambiante que par celle de ma famille. Il y a des cercles vicieux dans le mal vivre.
Il est difficile de s'exprimer sans afficher ses préjugés, ses idées préconçues qui peuvent énerver ou blesser. Je ne suis surement pas le seul a évoluer en société comme une chauve-souris : j'émets des signaux dans tous les sens et je progresse en fonction de ce qui me reviens, ou pas. C'est une façon égoïste de faire puisqu'elle donne du travail à "l'autre". Si personne ne prend le temps, la peine de réagir et de me retourner un signal, je me retrouve socialement aveugle. La tolérance des autres me donne de l'énergie et de l'envie pour m'en fabriquer une à moi. Et pourtant, lorsque je croise des alter egos, dans ce forum notamment, je réagis trop souvent au premier degré. Alors que.
Aussi ça me fait de la peine de retrouver dans l'espace publique les mêmes propos que ceux entendus dans ma jeunesse, dans l'intimité des familles, à l'issue de repas vraiment trop arrosés. Sans pudeur, sans honte. Plus que de la peine, ça me fait peur puisque je constate une évolution à l'opposée de la mienne. Je fais encore des efforts pour m'extraire d'une fosse sceptique qui risque bientôt de devenir une piscine municipale.

Je me pose tout le temps la question :
Comment faire Ă©voluer les choses ? Pour soi-mĂŞme et pour les autres.
Toi qui passe sur ce forum, fais-donc preuve de tolérance pour deux !
Pasque parfois j'en manque :lol:
... et je ne suis pas le seul :roll:
Ils me disent : Le meilleur, en toute chose, est le plus juste milieu.
Mais qui, parmi nous, voudrait être tiède entre chaud et froid, agonisant entre vie et mort, gélatineux entre liquide et solide ?
Avatar de l’utilisateur
alpaco
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 315
Inscrit le: 08 Sep 2014, 12:25
Localisation: Mwarseilleuh

Re: Sport et homosexualité

Messagepar fvedebe » 22 Mars 2017, 20:21

CAPCAP a écrit:En dehors de la marche des fiertés (ex-gay-pride) il y a aussi d'autre évènements très très ouverts. Par exemple, notre course de la st-Valentin doit avoir 3/4 d'hétéros parmi les coureurs et sûrement 3/4 d'homos parmi les bénévoles. Et je suis fier de dire qu'on revoit pas mal d'hétéros qui reviennent pour l'ambiance :wink:

Bonjour,
le simple fait que tu écrives notre course de la St Valentin me fait penser qu'on a déjà dû se recontrer, ayant déjà couru avec les Front Runners (sans adhérer au club) - les 18 & 19 mai 2013 à Vincennnes :D
Je confirme la bonne ambiance et la franche rigolade !
fvedebe
Kikoureur débutant
 
Messages: 21
Inscrit le: 13 Oct 2016, 14:08

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 22 Mars 2017, 21:41

alpaco a Ă©crit:Je me pose tout le temps la question :
Comment faire Ă©voluer les choses ? Pour soi-mĂŞme et pour les autres.
Toi qui passe sur ce forum, fais-donc preuve de tolérance pour deux !
Pasque parfois j'en manque :lol:
... et je ne suis pas le seul :roll:


C'est drôle, on parle beaucoup de tolérance mais on en ressent peu.

Petite anecdote:
Dans la boîte où je bossais il y a vingt ans il y avait un noir qui me sortait par les yeux : misogyne à mort, parlant aux femmes comme à du gibier, condescendant.... tout ce que j'aime. Il trompait sa femme à chaque fois qu'il pouvait et n'hésitait pas , en toute mauvaise foi, à nous sortir la carte "culturelle" tellement pratique, et expliquait que lui pouvait tromper sa femme, mais que elle, justement parce qu'elle était le pilier de la famille, si belle et si indispensable, devait rester pure!
Un régal!
C'était très amusant de voir parfois deux pauvres filles plutôt babas, terrifiées à l'idée de passer pour des racistes, essayer de lui expliquer qu'il n'avait pas forcément raison, que peut être elle en souffrait, s'emberlificotant dans des phrases compliquées sous le regard goguenard de ce connard qui se foutait d'elles.

Ce que je veux dire c'est que tout n'est pas tolérable.
Faire mal à quelqu'un délibérément et dans l'indifférence n'est pas tolérable.

En revanche on parle aussi de tolérance dans des cas qui, à mon avis, sont au-dessus de la tolérance.
Je m'explique : on doit tolérer les chasseurs puisqu'ils ont légalement le droit de chasser même si leur activité nous débecte.
MAIS il n'y a pas à parler de tolérance à l'égard d'un homo, d'un noir, d'un juif, d'un arabe, etc.... ils sont se qu'ils sont, intrinsèquement, il y a à le constater et à fermer sa gueule, point.
Parler de tolérance ici revient à penser que bon, ils ne sont pas comme nous, mais ce n'est pas de leur faute. NON!
Ils sont ce qu'ils sont et ce n'est ni plus ni moins qu'un autre. L'idée même de tolérance implique une hiérarchie qui n'a pas lieu d'être. On accepte l'autre parce qu'on est tolérant. En soi c'est déplacé.

A la place de la tolérance, j'aimerais qu'on parle de bienveillance. :D
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 450
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 18:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 22 Mars 2017, 22:02

Caracole a Ă©crit:
alpaco a Ă©crit:Je me pose tout le temps la question :
Comment faire Ă©voluer les choses ? Pour soi-mĂŞme et pour les autres.
Toi qui passe sur ce forum, fais-donc preuve de tolérance pour deux !
Pasque parfois j'en manque :lol:
... et je ne suis pas le seul :roll:


C'est drôle, on parle beaucoup de tolérance mais on en ressent peu.

Petite anecdote:
Dans la boîte où je bossais il y a vingt ans il y avait un noir qui me sortait par les yeux : misogyne à mort, parlant aux femmes comme à du gibier, condescendant.... tout ce que j'aime. Il trompait sa femme à chaque fois qu'il pouvait et n'hésitait pas , en toute mauvaise foi, à nous sortir la carte "culturelle" tellement pratique, et expliquait que lui pouvait tromper sa femme, mais que elle, justement parce qu'elle était le pilier de la famille, si belle et si indispensable, devait rester pure!
Un régal!
C'était très amusant de voir parfois deux pauvres filles plutôt babas, terrifiées à l'idée de passer pour des racistes, essayer de lui expliquer qu'il n'avait pas forcément raison, que peut être elle en souffrait, s'emberlificotant dans des phrases compliquées sous le regard goguenard de ce connard qui se foutait d'elles.

Ce que je veux dire c'est que tout n'est pas tolérable.
Faire mal à quelqu'un délibérément et dans l'indifférence n'est pas tolérable.

En revanche on parle aussi de tolérance dans des cas qui, à mon avis, sont au-dessus de la tolérance.
Je m'explique : on doit tolérer les chasseurs puisqu'ils ont légalement le droit de chasser même si leur activité nous débecte.
MAIS il n'y a pas à parler de tolérance à l'égard d'un homo, d'un noir, d'un juif, d'un arabe, etc.... ils sont se qu'ils sont, intrinsèquement, il y a à le constater et à fermer sa gueule, point.
Parler de tolérance ici revient à penser que bon, ils ne sont pas comme nous, mais ce n'est pas de leur faute. NON!
Ils sont ce qu'ils sont et ce n'est ni plus ni moins qu'un autre. L'idée même de tolérance implique une hiérarchie qui n'a pas lieu d'être. On accepte l'autre parce qu'on est tolérant. En soi c'est déplacé.

A la place de la tolérance, j'aimerais qu'on parle de bienveillance. :D


Bien dit et avis partagé.
Même le terme bienveillance peut être vu comme de la condescendance vis à vis de personnes que l'on estime défavorisées voir "inférieures"...
L'on reste dans cette notion de hiérarchie qui m'exaspère surtout dans le domaine de l'humain.
Il est certain que nous nous sommes pas tous Ă©gaux au travers de certains domaines, pour autant il n'existe pas de classification dans nos coeurs.
Inutile de me taxer de candide, simplement je me refuse à faire une différence selon l'orientation d'une personne et m'insurge vis de ces discours "bien pensant" dont on nous abreuvent depuis plusieurs années.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar CAPCAP » 22 Mars 2017, 23:19

Caracole a écrit:...A la place de la tolérance, j'aimerais qu'on parle de bienveillance. :D
Je partage bien cet avis.
Mais mon expérience (ayé, je parle encore de moi...) me montre que j'ai bien du mal à me défaire de mon homophobie intériorisée. Aussi je souhaite trouver d'abord de la tolérance envers moi-même, qui j'espère fera naturellement la place à la bienveillance. :wink:

Se transformer n'est pas facile, soyons tolérant avec ceux qui, un, prennent conscience de leurs "défauts" et qui, deux, essayent d'évoluer vers la bienveillance.
Humblement contribuer au bien commun ;-)
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1520
Inscrit le: 19 Mars 2006, 17:33

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 23 Mars 2017, 07:45

CAPCAP a Ă©crit:
Caracole a écrit:...A la place de la tolérance, j'aimerais qu'on parle de bienveillance. :D
Je partage bien cet avis.
Mais mon expérience (ayé, je parle encore de moi...) me montre que j'ai bien du mal à me défaire de mon homophobie intériorisée. Aussi je souhaite trouver d'abord de la tolérance envers moi-même, qui j'espère fera naturellement la place à la bienveillance. :wink:

Se transformer n'est pas facile, soyons tolérant avec ceux qui, un, prennent conscience de leurs "défauts" et qui, deux, essayent d'évoluer vers la bienveillance.


Et bien nous voilà dans le "syndrome de la chauve-souris", intelligemment évoqué par Alpaco : les signaux qu'on te renvoie sont négatifs, du coup tu as mauvaise opinion de toi.
Nous on t'aime, Capcap! T'occupe pas des frustrés-mal-b....-Monotheistes-a-!A-noix! :mrgreen:
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 450
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 18:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar PhilKiKou » 23 Mars 2017, 07:59

..pas grand chose à dire ou à rajouter, si ce n'est que je suis les échanges sur ce fil que je trouve très intéressant, merci à Capcap et aux autres intervenants.. bonne journée
« Le bonheur ne se trouve pas (qu') au sommet de la montagne, mais (aussi) dans la façon de la gravir », Confucius (et Philkikou).
Avatar de l’utilisateur
PhilKiKou
Maître kikoureur
 
Messages: 3030
Inscrit le: 05 Sep 2006, 21:27

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 23 Mars 2017, 08:51

Caracole a Ă©crit:
CAPCAP a écrit:Et bien nous voilà dans le "syndrome de la chauve-souris", intelligemment évoqué par Alpaco : les signaux qu'on te renvoie sont négatifs, du coup tu as mauvaise opinion de toi.
Nous on t'aime, Capcap! T'occupe pas des frustrés-mal-b....-Monotheistes-a-!A-noix! :mrgreen:


C'est bien là un des fléaux de notre société, donner mauvaise conscience au travers de multiple campagnes "d'information" diffusées par une minorité voulant imposer leur Vérité...
Avoir peur de l'inconnu n'est qu'une attidude défensive inscrit en chacun de nous, c'est la façon de l'exprimer qu'il convient d'apprendre à canaliser.
Personne n'est parfait, l'eugénisme est un danger, on le voit encore au travers des Etats qui mettent en place une culture de l'athlète champion avec toutes les dérives que cela génère.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar KhanardĂ´ » 23 Mars 2017, 10:28

alpaco a écrit:Il est difficile de s'exprimer sans afficher ses préjugés, ses idées préconçues qui peuvent énerver ou blesser. Je ne suis surement pas le seul a évoluer en société comme une chauve-souris : j'émets des signaux dans tous les sens et je progresse en fonction de ce qui me reviens, ou pas. C'est une façon égoïste de faire puisqu'elle donne du travail à "l'autre". Si personne ne prend le temps, la peine de réagir et de me retourner un signal, je me retrouve socialement aveugle. La tolérance des autres me donne de l'énergie et de l'envie pour m'en fabriquer une à moi. Et pourtant, lorsque je croise des alter egos, dans ce forum notamment, je réagis trop souvent au premier degré. Alors que.
Aussi ça me fait de la peine de retrouver dans l'espace publique les mêmes propos que ceux entendus dans ma jeunesse, dans l'intimité des familles, à l'issue de repas vraiment trop arrosés. Sans pudeur, sans honte. Plus que de la peine, ça me fait peur puisque je constate une évolution à l'opposée de la mienne. Je fais encore des efforts pour m'extraire d'une fosse sceptique qui risque bientôt de devenir une piscine municipale.

Je me pose tout le temps la question :
Comment faire Ă©voluer les choses ? Pour soi-mĂŞme et pour les autres.
Toi qui passe sur ce forum, fais-donc preuve de tolérance pour deux !
Pasque parfois j'en manque :lol:
... et je ne suis pas le seul :roll:


Cela fait longtemps que je n'avais pas lu quelque chose de si intelligent et tellement bien dit qu'il me redonne le moral et la foi en l'humanité pour certainement plusieurs jours-mois-années (?)
Le genre de truc qui fait que d'un seul coup quelque chose s'allume dans ta tĂŞte et l'Ă©claire pour longtemps.
Merci Ă  toi.
Avatar de l’utilisateur
KhanardĂ´
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1923
Inscrit le: 02 DĂ©c 2004, 01:00

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Japhy » 23 Mars 2017, 10:55

Galaté57 a écrit:C'est bien là un des fléaux de notre société, donner mauvaise conscience au travers de multiple campagnes "d'information" diffusées par une minorité voulant imposer leur Vérité...


Désolée mais je ne suis pas sûre de comprendre décidément....Prenons un exemple: la campagne d'information à destination des ados homos rejetés par leurs parents, et qui n'ont plus de maison où dormir, une campagne qu'on a pu voir à la télé, elle correspond à la définition que tu donnes ci-dessus ?

La mauvaise conscience c'est aussi, parfois, le début du changement parce qu'on a honte de ce qu'on peut être, parce que nos comportements réels ne correspondent pas à l'idée qu'on se fait de nos propres valeurs morales; par exemple on peut avoir honte d'être finalement quelqu'un de pas ouvert. La mauvaise conscience, c'est pas toujours négatif.

alpaco,tu est la preuve qu'on n'est pas prisonnier de ses origines familiales, c'est bien je trouve.
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4163
Inscrit le: 14 Avr 2009, 18:12

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 23 Mars 2017, 11:17

Japhy a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:C'est bien là un des fléaux de notre société, donner mauvaise conscience au travers de multiple campagnes "d'information" diffusées par une minorité voulant imposer leur Vérité...


Désolée mais je ne suis pas sûre de comprendre décidément....Prenons un exemple: la campagne d'information à destination des ados homos rejetés par leurs parents, et qui n'ont plus de maison où dormir, une campagne qu'on a pu voir à la télé, elle correspond à la définition que tu donnes ci-dessus ?



La nuance est de taille il me semble entre informer et donner mauvaise conscience.
Cette campagne ainsi que celle pour les femmes ou les enfants battus est une réelle information qui va donner espoir à des victimes de l'intolérance de certains.
Etre homophobe, raciste, mysogine ou autre est un fait, une pensée, une opinion, qui mérite d'être discutée, débattue, comprise.
Mais pour autant, un homophobe, raciste, mysogine... n'a pas à avoir mauvaise conscience parce qu'il ne pense pas selon le dogme des bien pensant dicté du moment.
MAIS, il doit comprendre que son point de vue n'est pas partagé, ni à être imposé.
Mon intervention est issue d'un certain recul, et face à cette intolérance de tout bord qui s'impose dans notre société. Je garde en souvenir des débats avec PIVOT ou POLAC ou dans les année 1980 avec une réelle liberté d'expression sans risque de poursuite pénale comme on peut le voir actuellement.
Intolérance du fait de tous, à trop vouloir imposer sa cause sans accepter celle des autres.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar KhanardĂ´ » 23 Mars 2017, 11:25

Galaté57 a écrit:La nuance est de taille il me semble entre informer et donner mauvaise conscience.
Cette campagne ainsi que celle pour les femmes ou les enfants battus est une réelle information qui va donner espoir à des victimes de l'intolérance de certains.
Etre homophobe, raciste, mysogine ou autre est un fait, une pensée, une opinion, qui mérite d'être discutée, débattue, comprise.
Mais pour autant, un homophobe, raciste, mysogine... n'a pas à avoir mauvaise conscience parce qu'il ne pense pas selon le dogme des bien pensant dicté du moment.
MAIS, il doit comprendre que son point de vue n'est pas partagé, ni à être imposé.
Mon intervention est issue d'un certain recul, et face à cette intolérance de tout bord qui s'impose dans notre société. Je garde en souvenir des débats avec PIVOT ou POLAC ou dans les année 1980 avec une réelle liberté d'expression sans risque de poursuite pénale comme on peut le voir actuellement.
Intolérance du fait de tous, à trop vouloir imposer sa cause sans accepter celle des autres.

+1
Avatar de l’utilisateur
KhanardĂ´
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1923
Inscrit le: 02 DĂ©c 2004, 01:00

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Japhy » 23 Mars 2017, 11:46

C'est bien ce que j'avais cru comprendre ! Bah dites donc...
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4163
Inscrit le: 14 Avr 2009, 18:12

Re: Sport et homosexualité

Messagepar KhanardĂ´ » 23 Mars 2017, 12:22

Japhy a Ă©crit:C'est bien ce que j'avais cru comprendre ! Bah dites donc...

Yep, c'est pas simple la communication... surtout quand elle n'est qu'Ă©crite... surtout quand c'est sur un forum et non pas dans un bouquin :(

Je ne peux pas dire que j'ai tout lu de lui ce serait archi faux et super prétentieux. Mais si j'en avais eu les capacités j'aurais -avec le recul- aimé l'étudier et faire mon métier ailleurs que dans l'informatique :(
Au risque de paraître fat ou prétentieux je vais citer Lacan :

Je tiens pour des gangsters ou des niais ceux qui prétendent me donner des leçons d’humanité. M’aider à vivre mieux, seuls des amis peuvent le faire, connus ou inconnus, qui, le plus souvent, ignorent qu’ils le font, et n’y réussissent jamais que par la liberté ou le bonheur dont, à leur insu, ils témoignent. Tant qu’on n’a pas compris cela, on peut bien collectionner les connaissances et les émotions qu’on voudra, accumuler les militances, les militements et les militations, jouer au procureur, à l’inquisiteur, à l’indigné permanent qu’étrangle la médiocrité du monde, en un mot faire le fier sur tous les chevaux du manège en jouant, à son goût, à la liberté, au progrès, à la jouissance ou à la vertu : la vérité, c’est qu’on n’est pas encore entièrement sorti du ventre de sa mère. Pas grave, dites-vous ? Vous avez raison. Remédiable ? Certainement. À condition de ne pas se raconter d’histoires et, surtout, de brader son stock d’inhibitions. Faciles à reconnaître, ces garces d’inhibitions ! Elles ont des noms de scène, comme les strip-teaseuses. La peur s’appelle Sécurité. L’indifférence, son pseudo, c’est Tolérance. La capitulation devant l’angoisse, c’est la Réussite. Et Réalisme, c’est l’avatar de la castration.

Extrait de https://resurgences.net

Une mine.
Avatar de l’utilisateur
KhanardĂ´
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1923
Inscrit le: 02 DĂ©c 2004, 01:00

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Sylvain IT » 23 Mars 2017, 12:35

Khanardô a écrit:Au risque de paraître fat ou prétentieux je vais citer Lacan :


Elle n'est pas mal du tout comme citation, merci, elle répond à cette idée de 'bien pensant'... mais...

Galaté57 a écrit:Etre homophobe, raciste, mysogine ou autre est un fait, une pensée, une opinion, qui mérite d'être discutée, débattue, comprise.
Mais pour autant, un homophobe, raciste, mysogine... n'a pas à avoir mauvaise conscience parce qu'il ne pense pas selon le dogme des bien pensant dicté du moment.


Le problème là-dedans c'est quel sens tu donnes à 'bien pensant'... et ce à quoi tu le rapproches.

Le racisme, c'est être bien pensant de considérer que c'est inadmissible? j'avais une prof au lycée qui disait à qui voulait l'entendre "en France le racisme n'est pas une opinion mais un délit".. on parle du début des années 80, on parle de lois faites par qui avait vécu la seconde guerre mondiale. En France l'expression 'politically correct' était alors inconnue.

Peut-on considérer cela une avancée de la culture, réelle, concrète, positive et pas un discours vaguement culpabilisant dont on ne sait pas trop pourquoi il est là ou pas si ce n'est l'accès différencié aux médias et à la production de valeurs culturellement acceptées. Etre raciste, c'est pas manger du foie gras...

Misogyne? qu'est-ce qu'il y aurait de mal à considérer certaines limites comme un progrès? à considérer que sortir d'une culture misogyne soit un progrès potentiel pour nos fils et nos filles?

Homophobie?... vu qu'on est dans le thème sport et homosexualité? si dans un premier temps les homophobes ont mauvaise conscience... ben tant pis pour eux, leurs enfants ne l'auront pas car ils ne le seront plus, ou alors ils le seront plus (+) ça dépend de qui gagne le rapport de force sur l'imposition des valeurs.

On est dans le 'bien pensant' ou dans le 'bien' tout court, et potentiellement choisi sans contrainte aucune? est-ce que tu as l'impression qu'on t'impose un truc farfelu quand on te dit de ne pas ĂŞtre homophobe, misogyne, raciste?
Sylvain IT
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 438
Inscrit le: 25 Mars 2015, 15:03

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 23 Mars 2017, 13:21

Japhy a Ă©crit:C'est bien ce que j'avais cru comprendre ! Bah dites donc...


Mais encore ....
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 23 Mars 2017, 13:35

Sylvain IT a Ă©crit:On est dans le 'bien pensant' ou dans le 'bien' tout court, et potentiellement choisi sans contrainte aucune? est-ce que tu as l'impression qu'on t'impose un truc farfelu quand on te dit de ne pas ĂŞtre homophobe, misogyne, raciste?


Exactement, je reste un défenseur de la liberté de penser (ne pas confondre avec faire)
Et pourquoi ĂŞtre homophobe, raciste ou autre serait farfelu ou "mal pensant" ?
Appliquer ce genre de raisonnement c'est être d'un même bord unique = l'intolérance et le rejet de ce qui est différent de soi.
Depuis quand une société va nous dicter ce qu'il est bon de penser ou non ?
SI des personnes pensent que l'homosexualité est une maladie ou les immigrés la raison de nos difficultés et autres clichés, ce n'est pas des mauvaises idées, mais une méconnaissance qu'il appartient à tous de faire évoluer au lieu de les rejeter.
Et cette connaissance ne peut se faire que par le débat, l'écoute, le partage et non l'imposition d'une idée.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Sport et homosexualité

Messagepar Caracole » 23 Mars 2017, 14:08

Galaté57 a écrit:
Sylvain IT a Ă©crit:On est dans le 'bien pensant' ou dans le 'bien' tout court, et potentiellement choisi sans contrainte aucune? est-ce que tu as l'impression qu'on t'impose un truc farfelu quand on te dit de ne pas ĂŞtre homophobe, misogyne, raciste?


Exactement, je reste un défenseur de la liberté de penser (ne pas confondre avec faire)
Et pourquoi ĂŞtre homophobe, raciste ou autre serait farfelu ou "mal pensant" ?
Appliquer ce genre de raisonnement c'est être d'un même bord unique = l'intolérance et le rejet de ce qui est différent de soi.
Depuis quand une société va nous dicter ce qu'il est bon de penser ou non ?
SI des personnes pensent que l'homosexualité est une maladie ou les immigrés la raison de nos difficultés et autres clichés, ce n'est pas des mauvaises idées, mais une méconnaissance qu'il appartient à tous de faire évoluer au lieu de les rejeter.
Et cette connaissance ne peut se faire que par le débat, l'écoute, le partage et non l'imposition d'une idée.


Mais je pense que tu as compris comme Sylvain le disait que le racisme, l'homophobie, etc... ne sont pas tolérables - au sens premier du terme. "Ce n'est pas une opinion, c'est un délit", rappelle juste que penser de cette manière là relève d'une erreur première, qui consiste à penser en terme de race, alors qu'il n'existe, scientifiquement, qu'une seule race. Et c'est un délit heureusement de le prétendre, même si bien sûr on ne peut pas empêcher les gens de penser (si peut appeler ça comme ça).

Après, tu peux te montrer tolérant vis à vis des personnes racistes et homophobes - tu m'as l'air d'avoir une capacité impressionnante dans ce domaine :wink: mais c'est autre chose.
Il n'est pas moralisateur ou "bien pensant" que de rejeter certaines idées, puisqu'on ne le fait pas au regard de la morale mais de la rectitude intellectuelle (mais si, vous allez me la passer, celle-là! j'vous jure, j'arriverais même pas à la refaire!) :mrgreen:

MERCI Khanardo! Pour cet extrait de Lacan, ça m'aura donnée l'occasion de le lire une fois! Nan, j'déconne. C'est incroyable de modernité et de clarté.
Si un chameau te dit qu'il sait parler, c'est qu'il te ment.
Avatar de l’utilisateur
Caracole
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 450
Inscrit le: 08 DĂ©c 2015, 18:44

Re: Sport et homosexualité

Messagepar CAPCAP » 23 Mars 2017, 14:35

Galaté57 a écrit:Depuis quand une société va nous dicter ce qu'il est bon de penser ou non ?...
Nos sociétés ne sont pas le résultat du gouvernement en place, et passager...
Elles se construisent depuis des siècles, avec des "avancées" comme l’Édit de Nantes et des "reculades" comme sa révocation; des ruptures comme la Révolution, la Terreur, les Restaurations, etc... ; des évolution comme le droit de vote aux femmes, leur émancipation de leur mari... ; la suppression de l’homosexualité de la liste des maladies, le PACS, le mariage des homos...
L'histoire se fait par une construction progressive et commune, on fixe d'un accord majoritaire et parfois unanime, de nouvelles conceptions du "vivre en société". Ce ne sont pas les élucubrations des dirigeants du moment (enfin pas toujours, rarement pour les sujets sociétaux) qui font l'histoire.
Cette construction LENTE et COMMUNE fait sens et fait société. Ceci justifie à mon sens que tenir des propos racistes, révisionnistes ou homophobes soit interdits.
Il ne faut en rien mélanger ça avec des sujets qui ne "font pas société", heureusement qu'on est libre de penser sur la chasse, les vacances scolaires, l'usage du Globish, etc...
Galaté57 a écrit:...SI des personnes pensent que l'homosexualité est une maladie...
La maladie est une chose précise, cette notion est issue là aussi de siècles de recherche médicale, qui sommes nous pour pouvoir penser que telle chose est une maladie?
[mode HS ON] Au-delà de ça, le révisionnisme scientifique me semble une importante question, la science étant une construction humaine à peu prêt universelle, avec des bases européennes, chinoises, africaines, arabes, amérindiennes, indiennes... Elle me semble terriblement attaquée par la techno-science avec laquelle on la confond trop souvent, et entachée par les conflits d’intérêt des multinationales. [HS OFF]
Humblement contribuer au bien commun ;-)
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1520
Inscrit le: 19 Mars 2006, 17:33

Re: Sport et homosexualité

Messagepar doudouX » 23 Mars 2017, 15:23

Caracole a Ă©crit:
Il n'est pas moralisateur ou "bien pensant" que de rejeter certaines idées, puisqu'on ne le fait pas au regard de la morale mais de la rectitude intellectuelle (mais si, vous allez me la passer, celle-là! j'vous jure, j'arriverais même pas à la refaire!) :mrgreen:


C'est un peu "casse gueule" comme phrase... parce que comme la morale, la rectitude intellectuelle n'est pas forcement la mĂŞme pour tous quelques soit le sujet.

Mais ça reste un bel essai ! :wink:
doudouX
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 308
Inscrit le: 14 Mars 2016, 16:08

Re: Sport et homosexualité

Messagepar KhanardĂ´ » 23 Mars 2017, 16:18

doudouX a Ă©crit:C'est un peu "casse gueule" comme phrase... parce que comme la morale, la rectitude intellectuelle n'est pas forcement la mĂŞme pour tous quelques soit le sujet.

Mais ça reste un bel essai ! :wink:

Yep, à chaque fois que l'on mélange la morale avec la loi, on tombe forcément sur un os.
Intellectuel, législatif, moral, éthique, culturel, cultuel... Bref, un os, quoi.

Allo Philtraverses ? :wink:
Dernière édition par Khanardô le 23 Mars 2017, 16:32, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
KhanardĂ´
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1923
Inscrit le: 02 DĂ©c 2004, 01:00

Re: Sport et homosexualité

Messagepar GalatĂ©57 » 23 Mars 2017, 16:27

CAPCAP a Ă©crit:
Galaté57 a écrit:...SI des personnes pensent que l'homosexualité est une maladie...
La maladie est une chose précise, cette notion est issue là aussi de siècles de recherche médicale, qui sommes nous pour pouvoir penser que telle chose est une maladie?
[mode HS ON] Au-delà de ça, le révisionnisme scientifique me semble une importante question, la science étant une construction humaine à peu prêt universelle, avec des bases européennes, chinoises, africaines, arabes, amérindiennes, indiennes... Elle me semble terriblement attaquée par la techno-science avec laquelle on la confond trop souvent, et entachée par les conflits d’intérêt des multinationales. [HS OFF]


Ma phrase se veut une possibilité que je ne partage pas pour autant.
Mais au lieu de rejetter les personnes qui peuvent souscrire à ces idées et d'autres (voir remise en cause de DARWIN..) je reste un partisan du débat et d'essayer de comprendre comment il est possible de croire en ces théorie (de même que le négationnisme) et ce n'est pas la contrainte qui fera évoluer les mentalités.
Aussi, et notamment dans le cadre sportif, je suis pour un sport unique sans cette diversité selon ses opinions.
Mais ce n'est que ma pensée, elle est libre et chacun est libre aussi de penser autrement, je ne le rejetterai pas.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3480
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 23:54
Localisation: Moselle

PrécédentSuivant Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot] et 4 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil de kikouroù - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.04 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !