Récit de la course : Trail des Eaux Vives - 30 km 2010, par louistan

L'auteur : louistan

La course : Trail des Eaux Vives - 30 km

Date : 8/5/2010

Lieu : Marseille 11 (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1091 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

3ème Trail des Eaux-Vives

Je ne pensais pas qu'aux portes de Marseille on puisse trouver un trail d'un niveau aussi élevé.

Lorsque je me suis inscrit au 3ème Trail des Eaux-Vives, je me suis dit que ça me ferait ma sortie longue et que 1700 mètres de dénivellé sur 30 kilomètres, c'était correct.

Seulement, je n'avais pas compté sur le temps qui était pourri.

Jusqu'au dernier moment, j'ai hésité à me rendre sur le site du départ,mais comme je devais y retrouver un copain, je me suis fait violence.

Après une heure de route, j'arrive sur le site de la Barasse, au dessus de la Valentine à Marseille. Le temps est bien bouché, mais il ne pleut pas. Je récupère mon dossard et je vais m'équiper.

Le départ est donné à 09 heures précises pour les deux distances, 18 et 30 km. Après 200 mètres, chacun va suivre son itinéraire.

On m'avait annoncé la couleur, ça monte dès le départ, alors je ne m'enflamme pas et je reste dans le peloton pour le premier kilomètre. Ensuite, petit à petit je prends mon rythme de croisière. La météo à l'air de tenir..... pour l'instant.

Je passe au kilomètre 10 en 01 heure, je suis avec la seconde féminine, et je suis satisfait de mon temps.

Vers le 12 ème kilomètre, nous rentrons dans un vallon dont le fond est un immense pierrier. J'ai horreur de courir dans les pierres et je commence vraiement à fatiguer. Je marche, je me fais doubler par quelques concurents, j'ai mon passage à vide. Je sais que ça va revenir et j'en profite pour m'alimenter. Enfin au bout de 3 kilomètres, le sentier prend de l'altitude et il devient plus praticable. Ca va mieux.Il commence à pleuvoir, le brouillard tombe et j'entends au loin la cloche d'un baliseur qui nous donne la direction à suivre.(excellente initiative)

Mon podomètre m'annonce 25 kilomètres et un baliseur me dit qu'il reste 9 kilomètres..... bizarre.

Nous arrivons à un ravitaillement où nous croisons les concurrents qui sont devant nous, puis le sentier plonge à flanc de montagne et emprunte le lit d'un torrent asséché. Je lève le pied,  les pierres sont glissantes et je ne veux pas chûter. J'admire les concurrents qui arrivent à dévaler sur ce terrain.

Nous remontons ensuite le valon de la source des eaux-vives et le sentier coupe sans cesse le petit torrent. Il est difficile de tenir un rythme et il faut sans cesse s'arrêter pour chercher où poser les pieds.

Je commence vraiment à être  fatigué et j'avance au radar. Mon podomètre annonce 30 kilomètres et toujours pas d'arrivée en vue et voyant la direction que je prends, je me dis que j'ai encore quelques kilomètres à faire. L'orage commence a gronder et je ne suis pas rassuré.

Je croise un baliseur qui me confirme qu'il doit y avoir un problème au niveau du fléchage.

J'arrive enfin à l'endroit où j'avais croisé les premiers concurents et je bascule vers l'arrivée. Un long chemin de 4 kilomètres agrémenté de la montée d'une vingtaines de marches d'escalier.... dur, dur.

Je franchis la ligne d'arrivée en 03h42. Personne n'est là pour m'acueillir, seulement le chonomètreur qui sort de sa tente pour lire le code barre de mon dossard. J'ai courru environ 02 heures et demie sous la pluie.Je suis gelè.

Je vais vite me changer et profiter du repas mis à notre disposition. Je n'arrive pas à manger tellement je tremble de froid.

Les résultats commencent à être affichés et j'ai la surprise de voir que je fais 2ème VM2. Encore un podium.

En résumé, un trail que j'ai trouvé très dur surement en raison des conditions climatiques.

Je regrette l'absence de tout plublic à l'accueil. C'est la première fois que j'arrive dans l'indéférence totale.

 

2 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 11-05-2010 à 13:13:00

BRAVO pour ce nouveau podium et merci pour ton récit.

Commentaire de NICO73 posté le 12-05-2010 à 18:54:00

Cette année tu as eu a chance de voir l'eau car cette source est souvent à sec. Cette course est en effet assez technique. Au plaisir de te rencontrer

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.28 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !