Récit de la course : Trail du Gerbier 2010, par gelindo

L'auteur : gelindo

La course : Trail du Gerbier

Date : 20/6/2010

Lieu : prelenfrey du gua (Isère)

Affichage : 872 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Trail du gerbier

Objectif majeur de ma premiere moitié de saison: le trail du gerbier.

Invité à y participer par mon collegue Thierry, j'ai suivi un plan d'entrainement de 11 semaines je crois, avec à la 9eme semaine le trail du pic st michel (chez moi, à Lans) et le cross de quaix pour la 5eme.

Les semaines qui ont suivi le pic m'ont permis de récuperer.

Rendez vous est donc pris à Prelenfrey, ou les nuages seront de la partie.

J'ai oublié le cardio.   Ou est le mp3?

 Il pleut, on nous annonce des petits nuages neigeux en haut, le briefing est clair, le trail est bien encadré.

Départ  est d'entrée une montée, suvie d'une descente:

Thierry est dans notre groupe, ainsi que Philippe, un autre collegue de travail et 1 coureur trés sympa que j'ai rencontré sur le pic st michel . Je me dis que je dois rester avec ces gens qui sont a peu prés de  mon niveau . ( sauf Thierry, mais le trail de Faverges effectué de main de maitre la semaine précedente doit normalement peser lourd sur ses petites jambes poilues).

Bref je depasse Thierry qui dépasse Philippe qui me depasse, que je redépasse...

La tactique est simple, attaquer en montée, car le chemin du perimetre et la descente, ca sera pas pour moi.

La montée commence à etre boueuse, Thierry et Philippe me dépasse pour de bon. J'essaie de rester en visuel avec Philippe, pour Thierry je sais que c'est mort. C'est long. Il y a un passage en descente sur un chemin forestier, Thierry que je vois au loin, m'a pris 2 minutes. Bordel, c'est Thierry devant, mais pas de motive...

 A la faveur d'un ravito, je double Philippe et on reprend une derniere montée. Celui de devant court (comment fait il?   ). Celui de derriere semble marcher, comme d'hab, j'alterne en attendant que ca passe...C'est long...

Thierry est pas loin, je le renifle à l'odeur... Il semble etre à 1 minute. Je le reconnais, son style de marche est unique.

 Mais je recois.

En montée courue, je recois, en descente, je recois, sur le plat je recois, y a qu'en marchant que ca va un peu, mais j'avance pas...Dur dur le trail.  Les gels ne passent pas. Toujours le meme bonhomme devant moi, il est à 4 metres, et impossible de le coller.

Le sentier du perimetre arrive, un peu au dessus, Thierry me crie que c'est à moi de jouer maintenant...Etant sujet au vertige, j'appréhendais avant, mais ce qui est bien, quand on est cramé, c'est qu'on est moins lucide et donc moins sujet au vertige...

Petite neige, vent, pluie... 

Je laisse passer un  coureur en rouge, qui me dépose et dépose celui de devant. Allez faut tenir trois bornes, environ 15-20 minutes, et ne pas se tordre la cheville. Ce sentier est parfois roulant, parfois cassant, avec la pluie, tout le temps glissant... A gauche la falaise, a droite une pente/pierrier un peu raide. Le chemin fait 40 cm de large et est parsemé de caillasses. Et le grésil qui fouette la figure...

Toujours le meme bonhomme devant, qui manque de tomber dans la pente raide...

Fin du sentier, je le depasse à la faveur d'un ravito...

 

Une piste forestiere, et mon collegue du pic st michel me dépasse, il file vers l'arrivée aprés m'avoir dit un petit mot gentil. Perso je suis las. Dingue, pas de jus. Je ne peux pas le suivre.

Et je finis en essayant de ne plus  me faire depasser, il reste une descente en sous bois, une petite virée dans Prelenfrey, et l'arrivée...

02h06.

 

CCL: Le trail ca casse. Et c'est pas marrant de subir. Avec un cardio, ca aurait pas changé grand chose. J'aurais pu faire mieux, mais à priori je me serai cramé dans la premiere montée, et je n'avais pas la gnac. Un jour sans. Peut etre que quand cette douleur à l'ichio sera partie, je pourrais refaire des vrais fractionnés et moins subir les changements de rythme nombreux en trail.  En attendant la douleur m'a peu gené durant le trail.

Sinon trail sympa, bien encardré/sécurisé: on ne s'embete pas et  pour ceux, comme moi, qui debutent:

sentier en sous bois

chemins forestiers

Sentier du perimetre qui est une traversée de pierriers avec vue sur la vallée en contre bas.

montée  boueuse

descente boueuse

 Caillasses, rochers,

bref y a de quoi faire.

 

A+

 

EDIT: Si quelqu'un peut me donner la denivellé, à priori 1200m donné par le site semble exagéré, ca serait plutot 800 et quelques?

6 commentaires

Commentaire de filipe68 posté le 20-06-2010 à 16:29:00

récit sympa pour une course qui semble ne pas l'etre moins..;)

Commentaire de richard192 posté le 20-06-2010 à 18:04:00

Bravo pour ta course et m'avoir porté dans la fin de la montée, j'étais comme toi dans un jour sans, pas très motivé probablement à cause du temps.
Dernier commentaire, le gars en rouge que tu as gentillement laissé passer dans le pierrier, c'était moi.

Commentaire de nico2938 posté le 20-06-2010 à 18:43:00

Des conditions dantesques pour un 20 juin. Quel parcours en revanche, je suis fan! C'est technique à souhait!

Félicitations pour la course car ce n'était pas si simple avec ces conditions.

Commentaire de gelindo posté le 20-06-2010 à 18:44:00

Ah c'etait toi ;-).

En as tu doubler d'autre sur le sentier du perimetre, tu allais vraiment vite.

Commentaire de franckproto posté le 21-06-2010 à 18:58:00

j'ai 964D+ sur sportTracks avec montre garmin 305

Commentaire de gelindo posté le 21-06-2010 à 20:34:00

Hello Franck, merci à toi.
Est ce fiable ou pas trop comme mesure?
Merci encore à toi.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.23 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !