Récit de la course : La Corrida de Toulouse - 10 km 2010, par Tomcat

L'auteur : Tomcat

La course : La Corrida de Toulouse - 10 km

Date : 3/7/2010

Lieu : Toulouse (Haute-Garonne)

Affichage : 1222 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Le récit

Que ce modeste 10 km toulousain fut éprouvant !

D'abord par la chaleur qui régnait sur la ville rose. Plus de 25/26° en ajoutant la restitution calorifique des bâtiments, l'impression d'étouffement m'a vite gagné.

Ensuite par la fatigue accumulée ces derniers temps. En intégrant cette épreuve dans ma semaine d'entraînement, après une séance de VMA mardi soir, une séance d'une heure d'endurance à jeûn jeudi matin, une sortie longue vendredi (2h, 16 km et 700 m de D+), je savais que j'allais souffrir, mais je ne pensais pas à ce point.

Enfin par le parcours, rarement vraiment plat. Je connais bien le centre-ville de Toulouse, mais j'avais "oublié" que, en fait, ces tout petits faux plats n'avait de charme que parcourus en... marchant !

Après un court échauffement (il fait déjà tellement chaud à 20h20) de 10 minutes, je m'installe sur la ligne de départ déjà bien garnie. Mon intention est de ne pas être trop loin pour ne pas subir d'embouteillage au démarrage et virer au mieux au bout de l'avenue Alsace Lorraine. Au coup de feu, je pars vite. Quelques slaloms, quelques pas sur les trottoirs et le peloton s'étire. C'est moins le troupeau que j'imaginais et c'est de bon augure pour ce premier kilomètre. Que je boucle d'ailleurs en 4'08", un temps bien rapide pour mes modestes qualités de coureur.

D'ailleurs, je ralentis ensuite pour ne pas me mettre dans le rouge. Arrive la place Saint-Pierre et la descente vers le quai de la Daurade. Le deuxième kilomètre est assuré en 4'21" et je frise la correctionnelle en dépassant de trop près un concurrent qui manque me faire un croche-pied ! Je peste intérieurement mais plus de peur que de mal.

Le long de la Garonne, Quai des Tounis, tout va bien ou presque. Je sens que les sensations sont moyennes. Confirmation sur le chrono puisqu'il me faut 4'30" pour boucler ce troisième kilo.

Arrive ensuite toute la remontée vers la place du Capitole par la place des Carmes, la rue des Filatiers, la rue St-Rome et leurs pavés. C'est sympathique, beaucoup de monde sur les terrasses des restaurants nous encourage... C'est ma foi bienvenu : le quatrième kilomètre est un calvaire (4'48") alors que le cinquième me voit reprendre du nerf (4'07").

Le doute s'installe quand même dans ma petite tête. Je suis plutôt un coureur qui sait tenir un train et là, une telle fluctuation des les temps de passage me laisse pantois sur les bornes... La suite du parcours me confirmera mes interrogations.

Pour la première fois sur une épreuve de 10 km, je me ravitaille. J'attrape une petite bouteille d'eau place du Capitole, m'en verse la moitié sur la tête et boit 2-3 gorgées pour me rafraîchir le gosier. C'est bon !

La suite du parcours emprunte la rue du Taur et l'on contourne par la droite la basilique St-Sernin. Au niveau de la place St-Pierre, l'itinéraire repique dans la rue Pargaminière pour revenir place de la Daurade et reprendre le parcours de la première boucle.

Je passe le sixième kilo en 3'41" !!! Impossible, c'est beaucoup trop rapide.

La borne du 7ème kilomètre m'échappe et au 8ème, mon polar m'indique 8'47" pour les deux derniers, soit 4'24"/ kilomètre.

Soit la fatigue a eu raison de moi, soit je suis aveugle mais je rate encore une borne, celle du 9 km. Pas grave, on est dans la remontée vers le capitole où se joue l'arrivée. J'accélère (enfin, j'ai l'impression) et boucle mon 10 km en 43'58" à mon chronomètre. C'est mon meilleur temps sur cette distance, mon objectif est rempli malgré la chaleur et la fatigue.

Drôles d'impressions toutefois sur ce 10000. Une sensation d'étouffement dans la ville à cause des passage dans des rues étroites aux bâtiments élevés ; des faux-plats qui cassent souvent le rythme ; un public parcimonieux mais encourageant.

Mieux en forme, j'aurais certainement beaucoup plus apprécié la course. Mais le parcours est quand même très beau.

---------------------------------

Mise à jour suite publication officielle des résultats : 44'13", 209/1370, 115è SE/469.

1 commentaire

Commentaire de Berty09 posté le 04-07-2010 à 11:46:00

Ca me donne envie pour l'an prochain surtout pour parcourir en courant cette ville que j'aime beaucoup. Pour une perf ça semble difficile (chaleur, faux-plats).
Encore bravo et bonne suite.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !