Récit de la course : Cross d'Ambérieu 2010, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Cross d'Ambérieu

Date : 11/11/2010

Lieu : Amberieu En Bugey (Ain)

Affichage : 692 vues

Distance : 9.15km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Aincross local.

Aincross local.

La corrida d'Ambérieu étant annulée pour de bon cette année, c'est un cross qui va remplacée la course du club de l'AAC d'Ambérieu.

C'est donc le 1° cross de la ville mais sur un parcours déjà connu car il y 2 ans a eu lieu le championnat de l'Ain sur ce parcours.

Ca a failli se reproduire cette année mais la neige en a décidée autrement et il n'y a pas eu de championnat de cross comme dans pas mal de départements.

 

Nous y voilà.

Les courses enfants ont été bien représentées.

Le cross court féminin s'est couru, c'est Véronique Dupras qui a gagné.

 

J'arrive à temps pour voir le cross court.

Je rencontre la femme de Stéphane qui me dit que Xavier18 me cherche partout.

Eh il n'y a pas le feu : notre course c'est dans plus d'une heure.

Au stade je retrouve Xavier, Laurent, Jean Philippe et Frédéric. On va tous courir le cross long.

Nico01 et Philippe se prépare pour le cross court.

 

Pas mal de spectateurs : Rémy, Jean Luc. Il y a El Yazid El Madi, grand champion. Je lui demande s'il court, il me répond que non. Vraiment abordable ce gars, pas la grosse tête du tout, notre champion d'Oyonnax.

 

Jean Pierre me donne mon dossard, je le mets dans ma poche, on verra tout à l'heure.

 

Laurent est venu en spectateur. Il ne court pas lui qui a tant donné cette année, gagnant le challenge de l'Ain et celui de l'Agglo.

 

Je traverse vite fait le terrain de foot.

Au loin les court cross men sont prêts.

Je veux prendre une photo du départ et me précipite.

 

Attention Gibus, tu vas te faire écraser me lance Jean Michel qui est le préposé au pistolet.

Je m'écarte puis je vais saluer mes 2 compères de la CDCHS01 : Jean Michel donc et Serge le photographe du Progrès.

 

 

Ca y est le coup de pétard retenti lâchant les quelques coureurs du court.

 

 

 

Ca part à fond. C'est normal, il n'y a que 4 kilomètres.

 

Philippe gratte Nico sur quelques centimètres comme il l'avait dit.

 

La suite c'est une lutte entre Sébastien Jacquin de l'EAB spécialiste des prologues. Suivent derrière Morgan un jeune du même club, prometteur, Nico s'accroche à la 3° place.

 

 

 

Florian n'est as trop loin derrière eux. Ensuite Philippe lutte pour garder sa place.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je traverse le parc des sports pour les voir plusieurs fois sur les boucles tout en disant bonjour à une multitude de gens.

 

 

 

Un petit coucou à Patrick qui s'essaye sur le court. Il s'accroche à sa place.

 

Les gars de l'EAB se préparent pour le cross long. Je salue Arnaud 2S.

 

J'aperçois Le Chamois qui s'échauffe aussi.

Son fils a couru avant.

Il me dit que les cross c'est bien. Il n'y a pas beaucoup de monde mais c'est tous des bons.

Mon dieu qu'il a raison mais c'est tellement une bonne école de la vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cross court se termine et les places devant ne bougent pas. Nico reste 3° super content.

Philippe après un sprint bien tardif pour ma part passe quand même son adversaire du moment sur la ligne, ouf.

 

Je taille me préparer au club d'Ambérieu marathon. Y a du bon de courir à domicile.

J'enfile les pointes que j'avais préparées la veille.

Finalement je vais courir en débardeur mais avec les gants.

 

Je pars faire quelques tours encore avec un maillot à manches longues par-dessus.

En passant près des tribunes mon regard se lève et surprise, ma femme et mon fils sont venus me voir. Je vais vers eux. Mon fils vient de rentrer de Lyon enfin car c'est la galère sur la ligne SNCF entre Lyon et Ambérieu. Un petit coucou au chien et je finis mon échauffement.

 

Nico qui récupère me dit de me dépêcher car c'est bientôt l'heure du départ.

Le petit stress du départ toujours sur les cross. Je n'ai pas hâte de rejoindre la ligne.

 

Les gars de Balan sont dans un coin, les gars de Bourg de l'autre. Nous, les gars d'Ambérieu, on se met au milieu.

J'enlève mon haut mais ne sais pas à qui le donner.

Je le garde à la main et voie Nico au loin, je vais lui donner après le départ.

 

Bernard vient me saluer.

Je suis devant à côté de Xavier.

 

Ca y est Jean Michel nous libère.

Je taille à fond sur la gauche vers Nico et Serge.

 

 

 

 

Ca fait rire tout le monde.

Je rejoins le peloton après mettre débarrasser de mon maillot donc.

 

C'est la petite boucle.

Nous contournons le terrain par l'extérieur.

Premier passage sur la piste.

Je suis callé vers le fond du peloton, décidé de partir doucement.

Un coucou à ma famille qui s'est assise sur les gradins.

Nous montons la butte et replongeons sur la gauche pour de nouveau contourner le terrain.

 

 

 

 

 

 

 

 

Recoucou à la famille et après la butte, nous taillons tout droit pour la 1° des 2 moyennes boucles.

 

Devant je vois Arnaud qui s'éloigne doucement.

Je l'avais battu il y a 2 ans, le rattrapant sur la fin du parcours. Il a une revanche à prendre.

Bernard et devant moi et je le suis.

Au fond du parc, nous taillons derrière la butte de la piscine.

Nous la montons en croisant les premiers.

Xavier et devant Jean Philippe puis Laurent.

Demi tour au frein à main et nous repartons dans l'autre sens avec le vent dans la tronche.

Marc et avec Bernard. On a couru ensemble quelques courses comme dernièrement les 10 kil d'Annecy. Marc cherche en vain la qualif car il vient de passer v2.

On se retrouve aussi sur les cross et j'ai le souvenir de sa chute au départ du cross des papillotes où pas mal de monde lui à marcher dessus avec les pointes.

Je passe Jean Jacques Berrard de Balan.

 

Je suis donc mes 2 compères et une mouche me pique à l'abord de la deuxième moyenne boucle. Je les double et accélère. Je me sens bien.

 

 

 

 

 

 

 

Je fous le bordel car le petit peloton explose.

Ils me repassent tous les 2 à l'aube de la 1° des 4 grandes boucles.

 

Nous filons maintenant derrière les terrains de foot et passons devant le club house du club d'Ambérieu Marathon.

Nous passons devant les tennis et après la haie nous remontons sur la petite butte.

Je tire sur les bras et passe Marc Vérissel. Il ne se laisse pas faire (le bougre) et se remet devant moi

Je passe devant Patrick et le père de Jean Louis qui m'encouragent.

 

Bernard et Marc partent au loin, je vais avoir du mal de les revoir.

Ah mais quel con j'ai fait. Pourquoi je ne suis pas rester derrière eux tout à l'heure au lieu de m'enflammer comme un jeune trou du c..

 

Bref je joue maintenant avec Marc au chat et à la souris.

Je te passe, tu me passes.

 

Fin du 2° tour.

Je me fais engueuler par Nico car je regarde par terre, tête basse au lieu de regarder devant.

Il a raison car c'est loin d'être fini.

Avant le demi tour, je croise Bernard et Marc. Ils ne sont pas loin mais redescendent déjà.

 

Je reprends du poil de la bête dans le 3° et affronte le vent de face après le terrain de foot avec plus de gnack.

Devant le club Laurent, un gars du club, m'encourage :

Allez Ambérieu marathon me dit-il.

Rraaa, il ne sait plus mon prénom.

 

Dans la petite montée de la piscine Laure Manaudou, je rattrape Frédéric et le passe.

Il est crevé et n'arrive pas à accrocher malgré mes encouragements.

 

De nouveau descente dangereuse avec les trous dans la pelouse.

Eh il y a Gibus qui met une mine à Fred, dit Nico à Jean Pierre.

J'espère qu'il n'a pas entendu car il doit être encore plus sur les genoux.

 

Il est vraiment usant ce cross. Il est pas mal plat mais les chevilles partent dans tous les sens et à la longue on est mort.

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier passage sur la ligne et devant je vois un gars de Balan qui ne dit pas toujours bien le bonjour quand on se rencontre.

Je vais le niquer celui là.

Il est cuit cuit.

Je le passe à donf sans rien dire et sans le regarder. Non mais.

J'ai comme l'impression qu'il essaye de s'accrocher mais j'ai mis un coup de turbo.

 

Terrain de foot et retour sur la petite butte.

Je suis dans mon élan du 4° et dernier tour et je vois au loin devant Jean Marc.

Purée il est loin.

Je ne pense à rien en pensant que c'est bientôt l'arrivée.

Le virage à gauche au bout et la montée derrière la piscine.

Derrière Fred a doubler le gars de Balan et ils sont très loin.

 

Demi tour et je tire sur les bras. Ca sent l'écurie.

Je redescends à fond et plane au dessus des trous dans l'herbe.

Je suis à l'opposé de l'arrivée par rapport à la piste.

Il doit rester 300, 400 mètres environ.

Je balance tout et voit le maillot rouge de Jean Marc pas loin devant.

Je suis revenu sur lui.

J'accélère à fond ne craignant plus le vent.

Je me rapproche de lui à vitesse grand V.

J'arrive derrière en essayant de ne pas faire de bruit, foulée légère et en apnée, faut pas qu'il entende mon souffle.

 

 

 

Je le passe à raz en remettant encore quelques watts.

Un coup d'œil par-dessus l'épaule, il est sur mon porte bagage.

Nous allons quitter l'herbe pour rentrer sur la piste finale.

 

 

 

 

Le vent résonne dans mes oreilles et j'ai l'impression de voler sur le stabilisé.

Il a lâché et me laisse couper la ligne quelques encablées avant lui.

 

Nous sommes tous accoudés sur la balustrade essayant de retrouver notre souffle.

Marc et à 19 secondes devant et Bernard à 20.

 

Bon je me suis bien rattrapé sur le final (comme d'hab)

 

Arnaud par contre est à une minute quarante, très loin.

En 2008 j'aurai été juste derrière lui. Autre temps, autre course.

 

Manu a fini 6°, les autres gars d'Ambérieu ont terminé 8, 10 et 11°.

 

Nous finissons au club avec la petite bière qui fait du bien après la douche.

Fréd est déçu mais il est parti trop vite.

 

Je repasse au stade pour voir les résultats mais ils n'y sont plus.

On me dit que ce sera dans 2 jours sur le site…

On me propose un vin chaud en échange.

Je décline et quitte le parc des sports.

Encore un cross de plus à mon actif, ça doit faire une bonne cinquantaine de course en pointes.

Ah quand on aime.

 

Résultats

 

5 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 25-11-2010 à 12:13:00

Bravo Gilbet, le turbo D marche toujours aussi bien

Commentaire de domi81 posté le 26-11-2010 à 04:45:00

Pfouuuuuu....du cross, faut-être fou pour faire ça ! :)
félicitations à ton club ainsi que pour ta course.

Commentaire de lulu posté le 27-11-2010 à 20:35:00

Je préféré décliné l'invit plutôt que me faire battre dans la dernière ligne droite..encore une fois !?

Commentaire de franciss posté le 28-11-2010 à 12:44:00

Chaud, chaud, chaud, le cross... ça donne bien envie tout ça ! La forme est là Gilbert, quoi que tu en penses !

Commentaire de Eric Kb posté le 28-11-2010 à 18:59:00

Toujours un plaisir de lire tes CR de cross (les autres aussi d'ailleurs ) un vétéran qui joue les trouduc, moi ça me va :-))))

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !