Récit de la course : Championnats Départementaux de Cross 2011, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Championnats Départementaux de Cross

Date : 9/1/2011

Lieu : Bourg En Bresse (Ain)

Affichage : 889 vues

Distance : 1km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Le cross de Boue en Bresse

Le cross de Boue en Bresse

 

Il pleut depuis ce matin et le terrain est détrempé.

Nous sommes la 7° course de la réunion et les multiples passages sur le parcours        ont creusés des véritables tranchées.

Le championnat départemental de cross de l'Ain s'annonce ardu.

 

 

 

 

 

Nous ne sommes pas beaucoup, comme d'hab, mais là il y a les séniors et les vétérans en même temps.

Après un bref échauffement en regardant les autres courses, nous allons enfiler les pointes dans le vestiaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains du club n'ont pas répondu présent et sont resté au chaud chez eux.

Nous ne sommes que 2 vétérans avec Frédéric, donc pas d'équipe. Les séniors sont 4 avec Nico01, Xavier18, Jean phi et Laurent l'organisateur de la futur course verte de Pont d'Ain, l'Eaux l'Ain Piades.

 

Les gars de l'EAB jouent à domicile dont Joshua01. Il y a Sylvain et Cédric que je n'avais pas vu depuis un moment.

 

Nous sortons hésitant en voyant la pluie qui continue de tomber.

Nous partons quand même sur le parcours bien boueux.

Jean Pierre, notre entraineur qui a couru le cross court, s'est décrotté et nous encourage.

 

Nous nous rassemblons vers la ligne de départ bien effacé par tant d'eau.

Le trait rouge à la craie apparait encore un peu.

 

Dans les épreuves précédentes, Sébastien Jacquin a gagné le cross court comme à Ambérieu. Anne Cécile Thévenot a remporté le cross féminin haut la main doublant tous les juniors masculins ou presque.

 

Jean Michel Gauthier avec son parapluie nous fait reculer puis le départ est donné.

Nous contournons le terrain de foot en patinant (déjà).

Demi tour au frein à main et nous rentrons en sous bois vers la petite descente.

A la queue leu leu nous tournons en bas en tirant sur les bras pour remonter.

 

Je suis parti doucement pas trop vite mais surement car j'ai un début de crève mais aussi car la route et longue.

En effet c'est 9517 mètres qui nous attend et vues les conditions du terrain cela s'annonce vraiment hard.

J'ai mis du 12 pour les connaisseurs et ce n'est pas de trop car ça glisse quand même avec.

Je ne sais pas combien il y a au pénétromètre mais l'indice doit être fort (c'est un terme de turfiste pour les ignares).

 

Frédéric m'a agacé toute la semaine en disant qu'il allait prendre sa revanche sur moi du cross d'Ambérieu. Je l'avais doublé dans les derniers kilomètres alors qu'il était cuit étant parti trop vite.

Il est donc derrière moi, callé, prêt à me niquer.

Mais il a fait une grosse erreur, c'est qu'hier il a couru un trail à La Féclaz au dessus d'Aix les Bains.

Bref cela va être plus facile pour moi.

 

Nous sommes de retour sur le plat à l'opposé du terrain de foot.

C'est la grosse merdasse et les appuis fuient.

 

Nous taillons sur la droite et descendons une butte.

Il faut choisir à l'extérieur ou à l'intérieur où il y a une sorte de tremplin, de marche.

Bref on arrive là dedans au taquet et on ne réfléchi pas.

Cela remonte et on tire de nouveau sur les bras.

Plus loin c'est rebelote avec de nouveau un devers sur la droite.

 

Nous filons tout droit pour faire la petite boucle.

Nous sommes dans l'herbe normalement partie plus roulante.

La butte est là à gauche, nous arrivons dessus, facile.

La boucle se termine par la partie le long de la piste, horrible.

De la boue, de la boue, de la boue.

Bref nous finissons cette partie et à droite nous passons près de l'arrivée.

Fin de la petite boucle en route pour quatre grandes.

 

Nous sautons la grande marre d'eau. Si, si j'ai pied.

Le tour du terrain de foot et de nouveau le bois.

 

Il faut faire gaffe  à notre dossard car celui en carton est prêt à tomber. D'ailleurs certains jonchent le parcours.

Cette mésaventure va arriver à Arnaud 2s qui va s'arrêter pour le ramasser.

Vraiment pas top cela. Des dossards un poil plus à la hauteur de l'évènement auraient fait l'affaire.

 

Frédéric est déjà tombé, dès le départ, faut dire qu'il aime les sensations : il n'a pas de pointes…

 

Je suis avec pas mal de mecs de Balan.

Frédéric part d'ailleurs avec eux dès l'entame de la grande boucle. Il estime que je ne vais pas assez vite.

 

La grande boucle est idem à la petite sauf qu'à la sortie du 2° dévers, nous taillons sur la droite pour aller chercher le tour du terrain de rugby.

Le grand carré autour des pagelles effectué nous serrons le frein à main pour un demi tour dans la glaise vers la butte.

La partie derrière la piste commence déjà à se dégrader sérieux et je m'enfonce pas mal.

 

Au virage Bernard et Jean Pierre m'encouragent.

Arnaud me rattrape à l'aube de la 2° grande répétition. Nous tournons ensemble vers le bois. Il me laisse passer dans la descente. La remontée en tirant sur les bras de nouveau. Il me repasse et accélère un grand coup partant avec le gars de Balan que je suis depuis un moment.

Avant le 1° dévers il craque complètement et je le passe en l'encourageant. Il ne me répond pas, il est cuit.

 

La deuxième boucle s'achève avec toujours les mêmes mais on en double de temps en temps.

La 3° troisième grande boucle est là et j'ai décidé de la prendre calmement, me réservant pour la dernière.

Le gars de Balan joue au yoyo avec moi. Il pousse des accélérations et à chaque fois je le contre au train en revenant sur lui doucement tel un pro.

 

Je rattrape Fred dans le bois. Il n'en peux plus lui non plus. Je lui dis d'accrocher mais rien n'y fait.

C'est la grosse foire à l'empoigne et chacun bluf en démarrant puis ralentissant.

Le passage dans la ligne droite finale est un vrai bourbier maintenant et les gars courent à droite ou à gauche cherchant leurs appuis. Ca va, j'ai encore le pied agile mais on s'enfonce vraiment.

Passage sur la ligne, je mets un pied dans l'eau. C'est le dernier tour faut serrer les dents.

 

Le virage au frein du petit bois est pris. Je relance.

La bagarre commence.

J'en passe un avant la descente et me retrouve à côté du gars de Balan dans la montée.

Je le nique mais sur le plat, dans la boue, il me repasse.

Il accélère comme tout à l'heure mais je sais que je vais revenir sur lui.

Enfin il faut faire gaffe car c'est le dernier tour.

Il est avec un gars d'Oyonnax.

Je les suis et nous prenons le 2° dévers au taquet.

Je manque de me ramasser car je perds l'appui droit.

Belle figure à la Surya Bonaly.

Je remonte de cette tranchée. J'ai perdu 2, 3 mètres.

Je serre les dents et me dit que tans pis, ma place est là et derrière il y a le trou.

 

Virage autour du terrain de rugby.

La fatigue commence à me peser.

Comme dit la pub pour les matelas : Allez-y maintenant, vous dormirez plus tard.

Mais oui, après ce sera trop tard.

 

J'accélère un peu. Le gars de Balan cherche l'extérieur pour les appuis. Je tire tout droit.

Je recolle au gars d'Oyo avant le virage et le passe en accélérant  dans le trou à l'intérieur.

Il est surpris mais je l'ai eu.

Le gars de Balan me précède de 2 centimètres.

Nous revenons vers le demi tour, je le passe en serrant les crocs.

Il y a 2, 3 gars devant moi dont un seul.

Je le passe aussi avant le demi tour.

 

Il y a un gars un blanc et un gars en bleu.

Mais, on dirait un gars d'Ambérieu. Oui, c'est Laurent.

Je passe le demi tour en cherchant un maximum à courir sur la pointes des pieds pour bien enfoncer les 12 mm dans la merdasse.

J'appuie comme un fou et les passe les 2 en même temps juste avant de revenir sur la butte.

Je passe cet obstacle essoufflé. Laurent me repasse. J'en peux plus lui dis-je.

Je m'accroche un peu cuit.

La ligne droite de la piste s'ouvre à nous avec ses kilos de bouillasse piétinée.

Laurent serre sur la gauche, je le marque à la culotte mais il y a un petit écart.

Derrière, il y a un gouffre. Personne n'a suivi.

Au bout c'est le virage à droite et l'arrivée.

Je donne tout et sprinte comme un taré.

Je passe Laurent et vole sur mes pointes.

Plus personne ne me reverra.

Je franchis l'arrivée complètement cuicuit.

 

Laurent arrive ensuite on se congratule comme avec tous les autres qui arrivent et avec qui j'ai fait la bagarre.

Vraiment une belle empoigne sur un champ de bataille digne des tuniques bleues.

 

 

Nous sommes tous sous les robinets en train de nettoyer nos pointes.

L'adrénaline est encore là et je plane.

 

Nico a terminé 5° laissant devant lui le 1° v1, le 1° v2, le 1° espoir et le 1° sénior.

Xavier a fait une belle course. Jean Philippe aussi.

Finalement par équipe sans distinction de catégorie, nous finissons 3°.

 

Un bon petit vin chaud précédé d'une douche bien froide, va terminée cette réunion.

Un vrai cross comme l'on dit pas mal de gars.

Tout crotteux, je rentre chez moi en planant encore.

 

 

 

 

 Photos : ASC Balan

 

 

6 commentaires

Commentaire de franciss posté le 15-01-2011 à 09:55:00

Vindiou, d'vindiou !!! La merdasse et les crotteux !!!
Y a pô à dire : ça m'troue l'c... ces CR de cross !!!

Commentaire de Cyrille posté le 16-01-2011 à 00:04:00

Génial Gibus !

Commentaire de Sylvain01 posté le 16-01-2011 à 12:01:00

Bravo Gibus !

Et merci pour les photos et le CR.

Commentaire de lulu posté le 18-01-2011 à 10:04:00

Comme d'hab, faut que tu dubles un mec d'oyo avant l'arrivée !!?
Chapeau (de pluie, bien-sûr!)pour ta course....

Commentaire de domi81 posté le 18-01-2011 à 16:11:00

félicitations pour ta course, celle du club et pour le CR.

Commentaire de fulgurex posté le 21-01-2011 à 07:11:00

Mais comment peut on aimer ça???
Ah oui! je comprends! "pénétromètre" "Il est donc derrière moi, calé, prêt à me niquer."...

Je n'en dirai pas plus!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !