Récit de la course : Marathon Poitiers-Futuroscope 2011, par Maëlwenn

L'auteur : Maëlwenn

La course : Marathon Poitiers-Futuroscope

Date : 29/5/2011

Lieu : Poitiers (Vienne)

Affichage : 537 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

CR Marathon du Futuroscope

Arrivée en famille le samedi matin, on enchaine évidement par la visite du parc. En fin d'après midi j'abandonne tout le mode pour aller chercher mon dossard. J'ai un coup de chaud en apprenant que le retrait a lieu en centre ville!

 

J'arrive au village marathon quelques minutes avant la fermeture. J'aurai pu aller retirer mon dossard le lendemain matin, mais bonjour le stress pour une course que je prépare depuis 5 mois. Enfin, il est 19h j'ai mon dossard, ma puce, et mon badge pour la pasta party.

 

La Pasta party justement a lieu au parc, une mention très bien aux organisateurs, c'est open bar ! Entrées, plat (pâtes bien sûr ... fruit de mer, bolognese ou nature) et desserts à volonté

Mais j'allais pas craquer maintenant, c'est jamais très bon de se gaver la veille d'une course. J'en profite pour échanger avec mes voisins. On est cinq à table, trois visent 3h30, la quatrième ne court pas, pour moi ce sera 3h10 si tout va bien. La faute à une prépa trop intense et globalement mal gérée.

Retour à l'hotel, je prépare toutes mes affaires pour demain et dodo après avoir vu gagner le Barca.

 

 

Dimanche, lever 6h45

Petit déjeuner 7h avec du thé et 2 tartines de pain avec de la confiture.

Je prends la direction des navettes pour rejoindre le départ. Il fait très beau, pas un nuage.

J'arrive vers 8h30 ce qui me laisse largement le temps de finir de me préparer et consigner mon sac.

Il fait déjà chaud, on doit pas être loin des 20°. Je bois par petite gorgée ma boisson d'attente que j'ai un peu trop dosée (la prochaine fois elle sera préparé à la maison!). Ensuite c'est le même rituel : Elastoplast aux pied, sparadrap aux endroits sensibles. Je consigne mon sac et direction la ligne de départ.

 

Pas d'efforts inutiles, je me place dans le sas des 3h15 et je m'assois en attendant le coup de feu.

 

Le départ est identique pour deux courses le semi et le marathon, alors je pars cool, je me laisse doubler par un grand nombre de coureurs. Je regarde ma montre 150 pulsations, tout va bien. La première partie en ville est très roulante.

Je commence à me ravitailler au 4e km, mon bidon est aussi mal dosé que ma boisson d'attente ! Je vais ensuite diluer mon bidon avec de l'eau aux ravitos 10 et 15.

On quitte Poitiers au km 5, pour longer un petit ruisseau. Il fait frais, j'ai à ce moment d'excellentes sensations. Depuis le début j'ai l'oeil sur mon cardio. Ne pas dépasser les 160p. Arrive une petite côte, je laisse filer le petit groupe avec lequel

je suis depuis un moment. Je les ai en point de mire à 100m, petit à petit je refais mon retard. Pas de sur-régime.

 

On arrive maintenant à la séparation des deux courses, le semi à gauche pour rejoindre le Futuroscope juste à coté.

Le marathon à droite. Au 18e km je suis rattrapé par un coureur avec lequel je discute 5mn. On reste ensemble un moment chacun prenant le relais. Au 20ekm, on annonce "vous êtes sur les bases de 3h08" Jusqu'à présent je suis assez facile, je sens que je peux accélérer à tout moment, je n'ai mal nul part. Bref tous les voyants sont au vert. Je passe le semi en 1h33'54". Depuis maintenant 1/2h on est en plein soleil, plus d'ombre pour s'abriter. La course se poursuit dans la campagne Poitevine et au 25e nous faisons demi tour en prenant maintenant une piste cyclable. L'accumulation des boissons sucrées commencent à me donner la nausée. La vidange gastrique se passe mal. Je fais là une erreur de débutant avec mon bidon trop sucré. De toute façon il est vide maintenant. Je prends une bouteille d'eau au ravitaillement et je continue de m'alimenter, je prends mon 1er gel au 25ekm.

 

Je passe au 30ekm en 2h14' il me reste maintenant une petite heure de course. Je suis toujours sur de bonnes bases mais je commence à sentir ma foulée de réduire peu à peu. On fait une boucle et j'ai juste le temps de voir le drapeau des 3h qui vient de finir la sienne. Quelle allure ils ont ! y'a pas photo entre eux et moi. C'est jamais agréable ces aller retour sur une voie. On se demande quand on va tourner! C'est d'ailleurs la première fois que je me pose la question. Dans ma tête je commence le compte à rebours. Mais le tour n'est pas très long. 3, 4 km pas plus, à mon tour de croiser ceux qui commence leur boucle. Là aussi y'a pas photo, la foulée est plus rasante. Les visages commencent à grimacer. Rien à voir avec les "3h".

 

Un raidillon au 33e est assassin mais la foule au bord de la route nous pousse, j'arrive au 35ekm en 2h37'40". J'ai perdu plus d'1' sur ces 5km par rapport à l'objectif. Il reste 7km soit une grosse demie heure. Les quadris deviennent sensibles, mais rien de dramatique, je prends mon 2e gel, j'ai besoin de force. Au 37e, grosse descente, je retrouve une allure de champion, cela ne va pas durer. On tourne à droite, je dis on car depuis plusieurs km on est 3 dont une petite brunette.

"Allez tu es 4e", on entend. "La 3e est à moins d'1'' dit un autre. Elle est survoltée. Moi la descente m'a coupé les jambes. On commence maintenant un faux plat qui va durer 5km soit jusqu'à l'arrivée. Je décroche, ils me prennent 10, 20, 50m.

 

Je pointe au 40e km en 3h02'16". C'est cuit pour les 3h10.

Je passe le dernier ravito où je prends juste une éponge pour m'asperger et je recolle avec la petite brune. C'est moi maintenant qui suis mieux je passe devant. Malgré la côte je décide de finir à bloc, le coeur s'emballe aussitôt. Je n'ai pas peur d'exploser, je serre les dents faut tenir. J'accélère comme si la ligne était juste devant moi, je sais qu'à ce rythme je ne vais pas tenir longtemps. Il doit me rester 1500m, pas plus. On m'avais prévenu que l'arrivée était difficile. On ne m'avait pas menti!

 

A 800m je vois Yohann et Maëlwenn. Ils veulent finir avec moi. Je leur fait un signe de la main, et j'entends  "Attend moi". Je suis reboosté. J'ai dû gagner 5 places entre le 30 et le 40e km, et là sur les derniers 1500m j'en suis à trois de plus. Ca y est, je tourne à gauche, le tapis rouge de l'arrivée il me reste 100m, j'en vois encore deux devant. je m'arrache pour finir devant eux.

Résultat 3h12'59". Sur le coup j'ai les boules, je fais 2 secondes de plus qu'à Annecy il y a un an tout juste. Et puis je relativise, il faisait très chaud aujourd'hui (entre 25 et 30° à l'arrivée) la fin de parcours difficile. Je finis fort, j'ai du jus encore à l'arrivée. Je ne semble pas trop marqué. Au classement je suis 55e sur 650 classés. L'après midi sera dédiée à une nouvelle visite du parc. On passe à autre chose.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !