Récit de la course : Les Foulées du 8eme - 10 km 2011, par tatoonini

L'auteur : tatoonini

La course : Les Foulées du 8eme - 10 km

Date : 30/1/2011

Lieu : Paris 08 (Paris)

Affichage : 412 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

out of law : les foulées du 8ème par tatoonini.over-blog.com

dimanche 29 janvier 2012

Toute à mon stress de l'Ice Trail couru dimanche dernier dans la forêt de Carnelle, j'avais complètement zappé de regarder la suite de mon programme d'entraînement (plan du magazine VO2 que je suis à la lettre scrupuleusement) et qui prévoyait pour ce dimanche : " participation à un semi-marathon ou à un trail court de 20 à 25 km facile, ou un trail hivernal sur neige, ou à un 10 km sur route avec échauffement long (40 mn) et récupération longue (20 à 30 mn)".

L'Ice Trail terminé, j'ouvre donc mon agenda "spécial courses 2012" et regarde un peu ce que j'ai à me mettre sous les runnings pour cette fin de Janvier. Un trail en montagne ? Ça va faire un peu loin ... Un trail court ? Dans la Somme il y en a bien un, à Ailly sur Noye, mais nocturne, avec un départ à 18h samedi soir, or je travaille jusqu'à 20h15 ce jour là... Ceux programmés le dimanche sont aussi trop éloignés géographiquement. Un semi ? Je n'en trouve aucun, pas la saison. Un 10 km? OUI !!! Il y en a un d'organisé, à quelques km de chez moi, dans le 8ème à Paris.

les foulées du 8ème

J'opte pour l'inscription via internet : "inscriptions closes, course limitée à 1700 dossards". J'écris pour savoir s'il y a encore des inscriptions papier. Réponse immédiate :"niet". La remise des dossards commençant le vendredi 27 après-midi à la mairie du 8ème, rue de Lisbonne, je tente le coup et m'y rends en transports en commun afin de récupérer le précieux sésame. "Mais ma Bonne Dame (sic), il faut s'y prendre beaucoup plus tôt pour s'inscrire à une course ! Vous savez (resic), le jogging est très à la mode maintenant ! (reresic)". Je n'ai pas assez de relations pour bénéficier d'un passe-droit, mais le boss de l'organisation me donne néanmoins son n° de portable, afin que je puisse le contacter le lendemain au cas où un coureur déclarerait forfait et que je puisse racheter son dossard. Je rentre à la maison en courant (1h), bon entraînement.

Samedi, j'appelle dés mon réveil : "désolé, je ne peux toujours rien vous dire, tentez le coup Dimanche matin en venant assez tôt !"

Dimanche donc: lever 7h (Toujours aussi difficile !!! J'y avais ou j'y vais pas ? Je me botte les fesses et me lève finalement).

Après un frugal petit déjeuner, je file à Paris, direction Gare du Nord puis métro jusqu'à "Villiers". Il est tôt, il fait encore nuit. Le thermomètre est aux alentours de 1° = je me pèle ! J'arrive à la mairie, pas de boss présent mais une cheftaine à qui mon charme n'a évidemment aucun effet, même si je viens de "loin" (pour un parisien, toute personne habitant extra muros càd la banlieue, vient de loin !), et qui m'envoie gentiment balader "pas d'inscriptions sur place !!!" 

Ok. Je courrai donc out of law, sans dossard donc. Je profite cependant de la chaleur de la salle et de ses toilettes, pour y patienter jusqu'à 9h (j'aurais pu dormir une heure de plus !!! grrrrr). Puis je ressors de là (chouette il fait jour) et commence mon échauffement de 40' tel qu'il est précisé dans mon programme. Je reste dans le quartier et tourne un peu dans le Parc Monceau. On se croirait à Central Park ! Il y a pas mal de joggers en ce dimanche matin, et peu sont sur la course (pas de puce à leur chaussure). Sympa ce beau quartier, pour une fois que je m'y ballade sans aller griller ma CB chez Raymonde ! (Boutique Marathon, rue Léon Jost). Sinon, dans les rues parisiennes du dimanche matin, il n'y a pas un chat ...que des promeneurs de chiens ! Je me réchauffe, je regagne la place Saint Augustin où a lieu le départ. Je croise des meneurs d'allure qui s'échauffent. Il y a même des meneurs d'allure ???!!!foulees_8e_2010_-1056-.jpg Un monde de fou sur la place ! Je passe de "no one" à "crowd" en un éclair ! Quelques accélérations, histoire de terminer et je rentre dans le sas du départ, tout derrière, ne me sentant pas trop à ma place sans dossard. Par contre, le côté positif est que JE NE STRESSE PAS !!! Une course sans avoir la peur au ventre ? Tout simplement parce que je n'ai pas un bout de papier avec un gros numéro noir dessus épinglé à mon tee-shirt ??? Nini, tu n'as définitivement donc rien compris à la préparation mentale !

parcours les foulées du 8ème

Je ne déclenche mon chrono qu'une fois la ligne de départ franchie, soit plus d'une minute après le top départ tant il y a du monde qui piétine. Le premier kilomètre est galère. Évidemment puisque je suis partie à la fin et qu'il me faut remonter maintenant tout un paquet de coureurs à l'allure plus lente. Mais les boulevards sont larges à Paris et je trouve enfin mon rythme de 13,3 km/h qui ne me quittera plus jusqu'à l'arrivée. Un peu de circulation sur les côtés sans gène cependant et je déroule agréablement. Il y a même un peu de soleil ! Chouette, il fait 2° maintenant ! Je porte le débardeur de mon club d'athlé, l'EFCVO, pour ne pas faire trop touriste...EFCVO.jpg Pas d'arrêt au ravitaillement du 5ème kilomètre : j'ai ma ceinture porte-bidon sur moi. J'en profite pour doubler une "féminine" que j'accrochais depuis 3 kilomètres et qui s'avère être un homme aux cheveux longs finalement (lol). runners.png

Je remonte et double les trois meneurs d'allure croisés quelques minutes plus tôt : 1h, 50 et 45 mn. YES !

Puis ma douleur au pied se réveille sérieusement. Je m'accroche, j'ai le souffle. Il y a des faux plats montants assez longs durant lesquels la foulée est courte, d'autres descendants où je tente d'allonger. Le seul petit hic c'est que la majeure partie des boulevards empruntés sont pavés. Ma cheville douloureuse coince dés que mon pied ne déroule pas bien à plat. Mais les kilomètres défilent et me rapproche de l'arrivée. C'est court un 10 km ! 

Je suis incapable de sprinter sur la fin, et passe l'arche d'arrivée en 45'32. 

Je suis super contente de mon chrono : il y avait longtemps que je n'avais pas couru cette distance et je ne savais pas du tout où j'en étais ( meilleur chrono en 2005 sur La Ronde D'Ermont en 40 mn avec un entraînement conséquent), d'autant plus que je n'ai plus depuis longtemps de séances de qualité en vue d'épeuves courtes (fractionnés sur piste).

Mais ma séance du jour ne s'arrête pas là : je dois encore effectuer 20 bonnes minutes dixit le programme. Je quitte alors le flot des coureurs et remonte le long des boulevards jusqu'à la Gare du Nord. 11h, toujours aussi peu de monde dans les rues, par contre les café sont bondés ! Vive Paris.

Mes étirements sont effectués dans le train du retour. Mais je vous raconte pas au bout de 15' de transport, dans quel état j'étais en descendant de mon wagon : une petite mamie ! J'ai quand même du trottiner jusqu'à la maison tant bien que mal. 

Bien fait d'y être allée, bonne chose de faite. Je découvre les résultats sur internet à mon retour : avec ce chrono j'aurais terminé première de ma catégorie !!! (soit 1ère sur 29 en V2) et 21ème sur 374 féminines ... Rageant non ? Je découvre de plus que cette course fait partie d'un challenge :logoPRTmini Ce challenge compte quinze courses dans des arrondissements parisiens différents. Si j'arrivais à être présente,avec un dossard, sur au moins 5 épreuves (obligatoire), j'aurais toutes les chances de le remporter dans ma cétagorie ! Encore faudra t-il que je n'ai pas travaillé de nuit la veille ... 

Alors j'arrête les longues distances et j'opte pour le court ainsi qu'aimait me le répéter mult fois mon ancien entraîneur Jean-Claude Lecornec (SDPO) ???

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !