Récit de la course : Corima Drôme Provencale - 135 km 2012, par PhilKiKou

L'auteur : PhilKiKou

La course : Corima Drôme Provencale - 135 km

Date : 25/3/2012

Lieu : Montelimar (Drôme)

Affichage : 2239 vues

Distance : 135km

Objectif : Balade

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

CORIMA DROME PROVENCALE : LA SAISON CYCLO (et touristique) COMMENCE ICI ! ! !

 Une semaine avant, j’ai croisé des cyclistes du FRIOL de Tournon, dont un que je connais, dans le Col de Saint-Genest au Sud de Lamastre. Surpris, car je pensais que le 18 Mars avait lieu la Cyclo de Montélimar. De retour à la case maison, jeté un œil sur le site de la course pour voir que la « Corima » avait lieu le Dimanche 25 Mars….

  

Tiens, le circuit m’a l’air pas mal…et une bonne partie inconnue. 138kms / +1900m. c’est l’entrainement que j’ai fait, donc de ce coté là, ca roule. La météo passe au vert, ou plutôt au bleu avec un temps printanier, reste le doute sur ma vitesse. 20-22km/h. lors de mes entrainements, ca ne vole pas très haut pour faire une Cyclo où des « avions » tournent à 35-40 km/h. !!! Et de plus, l’organisation annonce qu’une voiture balai roule à 19km/h. et les cyclistes dépassés par ce véhicule peuvent continuer, mais hors délais.

Il y a aussi des inscriptions « rando » qui m‘incitent à m’inscrire … en cyclosportif, histoire d’avoir mes temps et mon classement.

Dimanche matin départ 7h05, et poussé par le léger vent du Nord, et par le passage par l’Autoroute, je me gare 1h et quart plus tard sur le parking d’une grande surface à 500m. du départ.

  

*Vu la déco du rond-point, il doit bien y avoir une course vélo pas loin…

J’enfourche mon vélo pour me rendre dans la zone retrait puce, dossard, maillot (un peu d’attente, et croisé des triathlètes annonéens) pris 1 café et 1 tour à la case toilettes et je vois que les exposants sont déjà installés. La ligne de Départ/Arrivée est à 2 pas de cette zone « Espace St Martin » très agréable à parcourir.

Retour à la voiture, dossard et puce sur le cycliste et le vélo,

  

* et je rejoins la ligne de départ à 9h10 pour 20’ d’attente.

9h30 : lacher les fauves !!! ou plutôt les gazelles ! Pour moi, dans le troupeau de cyclos et randos, départ modérato, en étant vigilant sur les boulevards de Montélimar fermés à la circulation.

Beaucoup de bénévoles sécurisent les rond-points, les ilots… Passage au-dessus du Jabron (que je retrouverai à Dieulefit). A gauche toute, pour sortir de la ville et rejoindre Espeluche. Le vrai départ se situe après 4.5kms. Une dizaine de kms de plat pour s’échauffer, avant d’attaquer le 1° Col de la journée,

  

  • le COL DELA CITELLE(428m.)  et ses éoliennes
  •   
  • Drôle de fresque : à gauche du classique
  •   
  • A droite une supportrice ben entourée
  •  
  • L’été sera chaud au bord des routes !!! avec une devise spéciale : « Culture Cyclisme, Le devoir de mémoire »

 La montée se passe à 16/17 km/h pour moi, une montée assez régulière et pas trop raide.

Belle descente qui nous emmènent à Salles sous bois et Taulignan***, beaux villages méridionaux.

Après Taulignan direction Plein Nord en suivant le Lez, et en contournant la Montagne de  Lance (non, pas Amstrong)

     

***La cité qui compte 1597 habitants, est dominée à l'Est par la montagne de La Lance
et s'ouvre au Nord vers les bois de Taulignan qui offrent aux promeneurs leurs sentiers ombragés, souvent balisés et les senteurs d'une végétation riche et variée.

TAULIGNAN est une cité médiévale dont le bourg fortifié est entouré d'une enceinte circulaire
de 700 m de développement qui constitue les murs extérieurs d'habitations privées.
Les remparts qui datent du XIVe siècle sont toujours présents aujourd'hui avec leur onze
tours sur les quatorze qui existaient à l'origine.

Une visite de la Citéde TAULIGNAN, vous fera découvrir outre ses remparts :
l'Eglise Saint-Vincent, le Temple, les Chapelles Saint-Michel et Saint-Pierre,
le Monastère dela Clareté Notre Dame, le Musée d'Art Sacré.

http://www.atelier-museedelasoie-taulignan.com/mairie/accueil/index.html

en passant àla Roche St Secret, au Moulin puis Montjoux.

    

Des groupes se forment pour s’abriter du léger vent du Nord. Les meneurs ne demandent pas à prendre de relais, je reste sagement aux abris.

 

  • Bifurcation bien annoncée àLa Paillette au bout de 40kms et 1h40 pour moi.
  •   
  • Après le ravito ce sera à droite , direction Col de Valouse et les Gorges de Trente Pas.
  •   
  • Un panneau à taille humaine, impossible de tomber dans le panneau et de se tromper de circuit.
  • En suivant toujours le Lez , belle vue surla Montagne de Lance, avec le point culminant le Rocher Garaux (1338m.)
  •   
  • C’est très clairsemé après la séparation des 2 parcours. Après Teyssières*** ça grimpe un peu plus dans une courbe, un cycliste de St-Galmier me rattrape et découvre aussi cette belle région
  •  

***La commune de Teyssières (64 h.) est située au Pays de Dieulefit dansla Drôme Provençale.Au sud de Vesc, de Montjoux et dela Roche SaintSecret, la commune de Teyssières est la plus méridionale du Pays de Dieulefit. Aussi, c'est la commune la plus élévée du canton avec une altitude de782 mètres. La rivière le Lez y prend sa source. Du village situé au pied de la montagne, les randonneurs pourront se rendre au col de Valouze ou choisiront l'ascension de la montagne dela Lance qui culmine à 1350 mètres.

Le village de Teyssières est très pittoresque et donne une impression de bout du monde. Aux alentours du village se développent les élevages ovins, caprins, la culture et la production de la lavande (sous forme d'essence ou d'huile essentielle). On remarquera que la dinanderie, artisanat d'art qui consiste à mettre en forme le métal (cuivre, laiton, argent, étain.) par martelage est toujours pratiqué à Teyssière..

Au village de Teyssières, vous trouverez un lieu idéal pour vos vacances dansla Drômeprovençale. Les diverses solutions d'hébergements vous permettront de profiter pleinement du village et de ses alentours !  http://www.paysdedieulefit.net/teyssieres/

   

  • Arrivée au Col de Valouse, 2° col de la journée, jusque là la forme est là…
  • Descente pour récupérer un peu, à l’ombre de la Montagnede Col Plat (1322m.)
  •   
  • Belle vallée suivant le ruisseau éponyme au Col.
  •   
  •   
  • Belle cheminée dans la descente
  • Lorsquela Valouse se jette dans le Trente Pas les panneaux indique Col de Sausse à gauche... Mais où passe la route, on dirait le fond d’un cirque avec une belle maison au-dessus de la route.
  •   
  • Pas de répit, ça remonte déjà.. pas de plat à Trente Pas, à la sauce montée à coups de pédales.
  •   
  • La Corima roule propre… bravo..
  •   
  • Comme le dernier col, le dernier kilomètre est plus pentu, au pied des derniers lacets
  •   
  • Col de Sausse, un cycliste vient d’immortaliser ce passage sur son tél./app. photo.
  •   
  • C’est le point le plus haut du jour.
  • Je plonge dans le Roubion (tiens, une rivière déjà croisée du côté de Montélimar) et dans la descente pour rejoindre Bouvières *** A ma droite son ravitaillement, et à ma gauche son église, sa Mairie, sa rivière et son orchestre.
  •     
  • BOUVIERES C'est le village le plus méridional du canton mais aussi le plus montagneux. Le Mont Angèle domine le paysage à 1606 mètres d'altitude et attire les randonneurs qui ont le choix entre de très nombreux parcours pédestres ou équestres. On ne peut parler de Bouvières sans citer la montagne de Couspeau à l'Est et le Plateau de Vesc à l'Ouest qui débouche sur la montagne de Miélandre (1400 mètres), et la Montagne d’Angèle au Sud-Est. Le Roubion qui prend sa source au dessus du village, parfois calme et tranquille, sait aussi prendre des allures d'un torrent impétueux !  http://www.paysdebourdeaux.com/communes/bouvieres.htm
  •  
  • Lavande, arbre et Montagne de Couspeau

 Pas de Col Lescou et Chalancon au programme (comme àla Rando du club de Crest « La Vallée de la Roanne »), mais direction Bourdeaux. Roulé un temps avec 3 cyclistes, mais le temps de prendre un relais en allant vers Crupies, ils se sont volatilisés !? Légère descente pour rejoindre Bourdeaux***.

       

*** Bourdeaux se situe en bordure du Roubion. Village perché et haut lieu du protestantisme, ce village et tous ses acteurs ont su conserver et revaloriser leur patrimoine naturel et bâti qui remonte au XIIe siècle. Chef lieu de canton, Bourdeaux compte 570 habitants.

http://www.paysdebourdeaux.com/communes/bourdeaux.htm et http://www.bourdeauxtourisme.com/villages.html

 Passage dans le village, pas mal de bénévoles, quelques encouragements (« ca va être trop tard pour l’apéro !) . C’est plutôt un plat de résistance que j’attaque avec de bons pourcentages, déjà indigeste pour un cycliste qui fait une pause à la sortie du village. Je ne monte pas sur les chapeaux de roues, mais sur le petit plateau. Passage à coté d’un camping dans un lacet, et un bénévole m’indique de quitter la route du Col du Pertuis, pour faire un crochet par Comps et Dieulefit. C’est raide, montée en danseuse.. Un bénévole tiens un panneau « ATTENTION COURSE, RALENTIR » Je lui demande si ce panneau me concerne, car à 7/8km/h. ca va être difficile d’obtempérer !

*Allez, encore 1 km. Pour le contrôle, et surtout la fin de la côte et du 4° col !

  

*quand je vous dis que ca grimpe !!! MAIS QUELLE VUE , avec Couspeau et les 3 Becs!!!

  

  

*Ca y est la ligne d’arrivée !! ou plutôt la ligne du contrôle de la côte de Comps

  

*Un des nombreux et sympathiques bénévoles bien installés pour la journée.

  

  

*Un peu de répit coté jambes et souffle, avec le château de Comps etla Montagne des Ventes (ou ventés ?)  en arrière-plan.

    

*Passage à la belle et solitaire église de Comps ***

    

 ***COMPS Eglise romane. Elle est le siège d'un prieuré relevant de l'abbaye de Souvigny et fief des comtes de Valentinois. Le bourg de Comps compta deux seigneurs qui se distinguèrent aux croisades. Aujourd'hui, les vestiges du passé et de l'histoire sont encore visibles à travers l'Eglise Saint-Pierre-et-Saint-Paul, église romane qui date du 11ème. Isolée sur un promontoire à 650 md'altitude, elle domine la commune de Comps. http://www.paysdedieulefit.net/comps/

-Passage en sous-bois, quelques lacets, et je retrouve le vrai ruisseau le Fau pour arriver à DIEULEFIT*** après 90 kms de balde drômoise en vélo (A noter que le 1° Lionel Genthon est arrivé à Montélimar après 138kms en 3h43’ !!! Détonnant non ? )

  

-Petite pause au ravito et pour écouter l’orchestre installé devant le podium. Il devait y avoir pas mal d’animation ici il y a quelques heures, car les 2 circuits passaient par Dieulefit.

    

*** DIEU LE FIT Du fait du tourisme, la population peut tripler pendant les mois d'été. Dieulefit a toujours accueilli de nombreux artistes et artisans d'art. Ainsi, nombre de peintres, sculpteurs, écrivains y résident. De multiples potiers, céramistes et galeries d'arts vous accueillent, comme la Maison de la Terre, centre culturel et patrimonial sur la céramique. Un cinéma associatif propose un nouveau film chaque week-end. Dieulefit est classée ville d'art et d'artisanat, ce qui contribue largement à sa renommée. Historiquement, le sud de la Drôme comporte une forte minorité protestante. Dieulefit ne déroge pas à cette règle. Il y a à Dieulefit deux places dans le village. On les appelle communément la place du Temple (place Chateauras de son vrai nom) et la place de l'Église (place de l'abbé Magné).  http://www.paysdedieulefit.net/dieulefit/

-Allez, quasiment en solo me voici à l’attaque du dernier col (Le Pertuis), avant la longue descente sur Montélimar. Le début du  col, un peu comme ses prédécesseurs, se fait en pente douce.

*Sur la colline à gauche un air de déjà vu avec le Château de Comps.

  

*Au niveau d’un camping et d’un accro branches il faut jouer du dérailleur pour les derniers kms. Heureusement 2 jeunes spectateurs donnent de la voix.. et du geste pour m’encourager.

  

Dans les derniers hectomètres une cycliste du club Avignon Le Pontet Triathlon me rattrape et me parle de mon vélo du siècle dernier.. Elle a troqué il y a quelques temps un vélo du même acabit que le mien contre un vélo carbone plus récent et performant. « Tu vas voler ! », quand je lui ai dit que fin Avril/début Mai j’allais faire le même type d’échange (Gitane Mach 330 vs Orbea Carbone ) . Bonne nouvelle, car en ce moment je suis assez poussif dans les côtes ! A confirmer en Mai.

Ca y est, je passe le Col du Pertuis, 5° et dernier au programme du jour. Mais la ligne d’arrivée n’est pas encore en vue, il me reste 40 kilomètres à déguster. Je commence la descente avec la triathlète et un de ses collègues et poursuit en solo jusqu’à Félines sur « Rime en doule »

*Puis le village pittoresque de Rochebaudin ***

      

*** Le village de Rochebaudin est un monument dans le sens ou comme son nom l'indique, il est construit dans la roche. Ainsi on y entre en passant par un petit tunnel creusé dans la roche. Le coeur du village est ensuite construit à flanc de montagne... Village à découvrir absolument !

Fief des comtes de Valentinois, le village de Rochebaudin appartenait aux Clermont-Montoison en 1789. Louis XII regretta publiquement Ph. De Montoison, mort à Ferrare en 1512. La chapelle romane du 12ème siècle, Notre-Dame-de-Senisse, est inscrite comme Monument Historique.

http://www.paysdedieulefit.net/rochebaudin/

Je continue en solo dans la plaine, mais avec le vent, même léger et latéral, ca va être « morne plaine ».. Heureusement avant Charols je vois un groupe de cyclistes à l’horizon, derrière moi. Je me mets en version « pédale douce » et quelques minutes après j’entends : « Allez, accroche-toi !» et je ne me fais pas prier pour leur emboiter le pas et la roue. St Gervais, Bonlieu sur Roubion, nous roulons de concert jusqu’à la petite côte qui nous permet de passer au-dessus de la voie TGV. Là, la triathlète et un cycliste de son club attendent un 3° larron victime de crampes. Je me retrouve avec 3 cyclistes dont 2 qui se connaissent. Je prends des relais avec ces 2 derniers, mais le 4° de la bande refuse de « jouer le jeu », même un service minimum, malgré le fait que je me place derrière lui après chaque relais. Après avoir contourné Sauzet, nous passons au-dessus de l’autoroute et nous voilà au pied de la dernière côté de la journée. Notre petit groupe a du plomb dans l’aile en haut de cette petite côte à la vue du clocher de Savasse.

  

  

Le temps de discuter avec un cycliste du GCA qui a galéré aujourd’hui sur le circuit du 105 kms, une petite descente, les 2 cyclistes du groupe précédent me rejoignent et nous finissons ensemble sur cette longue ligne droite, avec le vent dans le dos…

*La ligne d’arrivée est en vue, ça y est, c’est bouclé en 5h50’, 23.66km/h (rappel du temps du 1° : 3h43’ et 37.11km/h !!!)

  

Quant au classement, il est à la hauteur de mes prévisions,..... et de mes craintes : 595° / 609 classés !!! Mais ce classement pour moi est anecdotique, et non rien de rien, non, je ne regrette rien.. sur cette journée découverte très agréable. Découverte de pas mal de paysages et villages encores inconnus, et cette cyclo très bien organisée !

 

J’en ai la confirmation jusqu’au bout, avec le parc vélo ( mon vélo se fait encore remarqué par son ancienneté ;-) ), le salon des exposants,

*le podium devant le Musée d’Art Contemporain St Martin,***

  

***Le Musée d'art contemporain Saint Martin a ouvert ses portes en 2008 au sein de la maison des services publics. A son origine se trouve le Musée Ephémère créé en 2003 dans les murs de l'ancienne caserne Saint Martin aujourd'hui réhabilitée en un nouveau quartier.
Depuis, dans ce cadre, la ville de Montélimar organise une exposition estivale de renommée autour de grands noms de l'art contemporain : Tàpies, César, klasen, Vélickovic…
C'est aussi l'occasion pour tous de découvrir l'art dans la rue grâce à l'installation de sculptures monumentales installées dans le cœur de ville. http://www.montelimar.fr/396-les-lieux.htm

Et la salle transformée en lieu de restauration, et tout ca à moins de 100m. de la ligne d’arrivée..

Après avoir bien apprécié le plateau repas (lasagne, tarte, café,..),

*un petit bonjour à Gérard Mistler, M.Ardéchoise, qui m’a donné des nouvelles fraiches et bonnes de Robert Marchand, qui s’est bien remis de son record, et s’entraine quotidiennement.

  

Je remonte sur mon vélo pour rejoindre ma voiture,

*Tiens, un autre parc vélos ? Des vélos des villes qui font un clin d’œil aux vélos des champs !!!

  

*Olivier et déco cycliste : on est bien dans le sud !

  

*Ca roule encore un mois pour mon Gitane Mach 330 en attendant son successeur, l’Orbéa Carbone

  

.. Et pour l’ombre du cycliste, faut espérer qu’elle puisse rouler encore quelques années !...

A noter pour finir que je n'étais pas le seul Kikou sur cette cyclo, puisque Kikidrome en régional de l'étape à boucler le circuit de 105kms... mais je ne l'ai su qu'après la course... dommage.. à une prochaine ;-) 

 

4 commentaires

Commentaire de SOUSSEN posté le 07-04-2012 à 20:06:15

bravo sympa ton récit ,moi aussi je posséde un vélo qui à 40 ans !!! mais j'en ai l'habitude récupere bien,salut

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-04-2012 à 12:40:10

Un chouette récit pour de (très) beaux panoramas et de très belles routes !!
Merci à toi... Et vivement l'Orbea carbone !!

Commentaire de PhilKiKou posté le 11-04-2012 à 06:29:06

merci pour les commentaires. Orbéa ou Gitane, il faudra quand même pédaler sur ces belles petites routes ;-)

Commentaire de LtBlueb posté le 30-05-2012 à 23:15:01

j'ai bien failli y aller cette année, histoire de conclure le joli mois de Mars. Merci pour la visite touristique :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !