Récit de la course : La Nocturne des Trois Limousines - 26 km 2012, par Deudeu87

L'auteur : Deudeu87

La course : La Nocturne des Trois Limousines - 26 km

Date : 9/6/2012

Lieu : Feytiat (Haute-Vienne)

Affichage : 804 vues

Distance : 25.64km

Matos : Frontale Led Lenser H14
Trabucco 13

Objectif : Se dépenser

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

La Nocturne des 3 Limousines (N3L), une nocturne d’enfer

Je me promettais depuis quelques temps de participer à cette semi-nocturne (départ 20h30) au départ de Saint Paul D'Eyjeaux, via Eyjeaux et arrivant à Feytiat.Sourire

Le parcours ici sur Openrunner

Et finalement, je repoussais à la prochaine, édition : pas remis des « Gendarmes » ou participation prévue au semi de Vassivière

Et cette année aussi, je n’avais pas prévu la N3L !

J’avais et j’ai toujours prévu de « passer Vassivière » sans fléchir (Canicule les deux années précédentes et dénivelé important pour un semi, on eu raison de moi, les deux années précédentesEn pleurs)

Et puis tout à coup, (mon frangin m’ayant proposé de participer, il ne pourra y être finalement), j’ai décidé de m’inscrire, pour l'accompagner et tester ma frontale presque neuve (Led Lenser H14) et participer à une nocturne, ce qui ne m’était pas encore arrivé.

Je m’inscris donc, samedi matin, pour la course du soir, 16€ mérités, avec un petit lot gourmant, un tee-shirt, et notre canard local (de moins en moins) « le Populaire du centre »… Et je le saurais plus tard une belle organisation.

Il est 10h le samedi matin et déjà les organisateurs  du club « LEGRAND-FEYTIAT » s’activent à monter les stands de la bouffe d’après course, le podium et le poste de chronométrage (Des pucesSourire)

Le soir venu me voilà parti pour Feytiat, j’arrive à 18h30 passé, la première navette pour conduire les concurrents à St Paul ou se fait le départ, part à 19h : un quart d’heure de bus et nous sommes sur place.

Sur une place du village, tout le monde discute, puis s’échauffe autour du petit lac local, l’ambiance est sympa, avec les courses de jeunes.

On peut croiser les pointures locales et Thierry Breuil en voisin corrézien.Surpris

Puis à 20h30, c’est le départ, un tour du lac et on attaque tout de suite la première difficulté du circuit, une côte que j’ai un peu de mal à avaler : je marche un peu lorsque le pourcentage s’élève.

Je commence à me dire que je ne suis pas dans un grand jour. Caler à la première côte… Si je ne me remets pas, je vais mettre 3h à boucler les 26km, je ne suis pas loin de la queue de course.Langue tirée

Peut être que j'aurais du éviter de m'enfiler, cette bouteille de Powerad ion4 bleue fluo, dans les dernières minutes avant le départEmbarrassé et qui m'a tordu le boyau.

Une fois les premières difficultés passées, je commence à être mieux, je cours avec des concurrents du relais, je passe toujours les plus fortes pentes en marchant, mais je ne perds pas grand chose sur ceux qui, me précède, finalement,  je commence à être pas mal, surprise.

Vers le km 7, je profite d’une descente bitumée pour agrandir la foulées, je commence à me sentir plutôt bien, je rattrape quelques concurrents, et on va faire la route ensemble jusqu’au relais.

Le jour commence à baisser avec le temps nuageux et la frontale aurait put être déjà utile dans certains chemin creux et ombragée… Mais elle est bien enfouie dans mon « Camel » et je n’ai prévu de la sortir qu’à Eyjeaux.

Ils envoient bien dans la descente, après le 10km, qui va nous conduire au relais d’Eyjeaux et  j’en profite pour rattraper un peu le temps perdu en début de course, on se rapproche un gros groupe, on est à 15km/h, sans forcer. Cool 

A Eyjeaux, relais pour certains, ravito pour les autres (je n’ai bu que quelques verres d’eau pendant la course et avalé 3 gels DKT après le 13), je mets ma frontale, je perds un peu de temps et je me retrouve seul dans la côte qui suit, je marche un peu et je relance après.

La nuit est arrivée et je commence à profiter des bienfaits de ma frontale hyper puissante de 220 lumensAvare, je ne serai pas pénalisé par le fait de courir de nuit, tant ma vision du terrain est bonne.

Je rattrape quelques uns de mes compagnons de routes d’avant Eyjeaux, et les dépose. Pour être objectif, je suis également passé par des "fusées" du relais, qui courent en formation, impressionnant!

Jusqu’à l’arrivée je vais passer pas mal de monde, ça passe le temps, certains ont des frontales avec des faisceaux minuscules (d'ou leur faible vitesse) et d’autres commencent visiblement, à trouver la distance un peu longue.

Moi, ça va, avec la fraicheur, j’envoi (tout est relatif). Il n’y a pas de grosses difficultés, je marche dans quelques petites grimpettes et je repars.

Finalement, je vois arriver l’étang qui est en dessous de Feytiat et je sais que c’est bientôt la fin… En bas de la dernière grimpette, personne derrière, 3 concurrents devant, qui sont au sommet, et qui marchent, je fais pareil, j’en passe un qui est "cuicuit", et c’est l’arrivée…

2h30'23'' pour 24,640km et 470m de D+, c’est ce que j’avais prévu de faire. 91ème de la première moitié, presque dernier et 55ème de la deuxiéme partie. La même vitesse, sur les deux moitiés du circuit, j'ai bien compensé ma défaillance des premiers km, vers la fin du premier secteur. Je suis plutôt satisfait, mais … Si j’avais été meilleur dans les premiers km… Blabla, je n’avais pas fais de trail et de côtes depuis le « Loup blanc » de Guéret  mi décembre, il aurait été surprenant que je passe les côtes facilement : les côtes, c'est pas mon truc, de toute façon.

A l’arrivée, il y a foule, on s’agite sur le podium, la buvette fait le plein, superbe ambiance.

J’ai bien aimé cette course, très bien organisée et sympa

-  Un service de bus et navettes, pour ce rendre sur les lieux de départ.

- De la musique, percussions, "bignou" etc... Au départ et sur tout le trajet  Surpris

 - Impossible de se perdre même dans le nuit noire, avec les nombreux bénévoles munis de bâtons fluo, le fléchage fluo, des bâtonnets fluo pendus aux branches dans les parties boisées et les frontales des autres concurrents.

- Une super ambiance au départ, et surtout à l’arrivée ou l’on passe subitement du silence de la nuit à la foule agitée des spectateurs et des concurrents qui refont leur course tout en s’envoyant, bières frites et sandwichs, et en regardant la remises des récompenses sur le podium d’animation.

Donc, une très bonne soirée,  je reviendrai.Sourire

8 commentaires

Commentaire de richard192 posté le 11-06-2012 à 09:47:30

Bravo Dominique! Avec une telle frontale tu as du éclairer jusqu'à Limoges ;-)
En tous cas, c'est une épreuve originale à laquelle j'aimerais bien participé un jour.

Commentaire de Deudeu87 posté le 11-06-2012 à 09:52:06

Salut Richard
Oui, elle est sympa, belle organisation et un after top.

Commentaire de the dude posté le 11-06-2012 à 14:50:46

Bien joué 2-2!
Courir la nuit c'est vraiment "chouette", non?
Perso j'adore ça.
En + avec ta frontale de ouf t'as dû en éblouir quelques uns ;-)

Commentaire de Deudeu87 posté le 11-06-2012 à 21:35:56

C'est vrai que c'est super, c'est pas la même dimension.
Et puis, on ne voit pas venir les difficultés, ça m'arrange.
Il me semble effectivement avoir ébloui quelques lapins de garenne.
Merci pour vos commentaires les grenoblois
A+

Commentaire de Tonton Traileur posté le 13-06-2012 à 22:21:38

super 2-2 ! Courir de nuit, moi j'adore. Les sensations sont X10 !
va falloir que je descende la faire celle-là aussi alors ?
à pluche.

Commentaire de Deudeu87 posté le 13-06-2012 à 22:26:40

Oui, belle organisation et je me répète, un after top
On pourrait se la faire en relais, l'an prochain, ça fait déjà 4 kikousurlekou
Et puis si je ne m'abuse, tu as été pote avec le boss de la course!

Commentaire de Tonton Traileur posté le 13-06-2012 à 22:33:59

Exact: on a été sur les mêmes bancs d'école, et surtout sur les mêmes pistes ! je lui ai promis de venir faire un tour à Feytiat un soir de juin ...

Commentaire de Deudeu87 posté le 13-06-2012 à 22:40:26

Donc, "rendez vous même lieux même heure" en juin 2013
C'est enregistré JL

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.44 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !