Récit de la course : Aubrac Circus 2012, par Galaté57

L'auteur : Galaté57

La course : Aubrac Circus

Date : 24/6/2012

Lieu : Nasbinals (Lozère)

Affichage : 1264 vues

Distance : 55km

Matos : KAPTEREN TR2 All Weather
Chaussette Kapteren strap
Cuissard Kapteren deefuz
Tee-shirt Deefuz Athlétic
Sac à doc LAFUMA CINETIK PRO11

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

AUBRAC CIRCUS 2012

Et voilà qu'est terminé un week-end longuement attendu; qui a faillit tourner au désespoir pour se clôtuer sur une arrivée avec le sourire.

Samedi en quittant l'A75, je découvre ce paysage magnifique en empruntant la route de l'Aubrac, c'est un océan de verdure à perte de vue.

Nasbinals est un ancien village, trouver une place de stationnement relève de l'aventure, un sms de Christophe qui s'impatiente, je le retrouve à la tente Kalenji et me voilà chaussé  d'une paire de XT3 pour un footing d'essai !!

Ces 4 km de reconnaissance de l'arrivée permettent aussi de faire connaissance et terminer autour d'une table à discuter de nos sac à dos respectifs.

Je zappe le Croc Aubrac, pressé de retrouver le gîte pour la nuit, c'est un accueil à souriant que me réserve la gérante du centre équestre qui est elle aussi bénévole sur la course comme tout le village d'ailleurs. Retour sur le site pour la pasta party papoter avec divers membres du club kalenji.

21h30, il est temps de rentrer, rendez vous est pris pour le départ à 5H30, la chaleur tombe vite, demain un ML sera de rigueur. Les affaires sont prêtes, tout est calé, je règle le réveil à 4H00, la fatigue de la route me rattrape...

J'ouvre les yeux au bruit d'une portière de voiture, un coup d'oeil au réveil, il est 5H10 !!!!

Panique totale, 2 secondes de réflexion, j'enfile mes affaires, complète la poche à eau avec l'eau d'une bouteille et fonce rejoindre la ligne de départ un bon kilomètre plus loin...

La musique d'ENYA m'accueille, un bon présage,  le décompte a commencé, le temps de faire le tour de la banderole et le départ est donné !!!

Vite je déclenche le GPS, avale une barre de nougat et un gel en guise de petit déjeuner...

Nous quittons rapidement la route pour attaquer une cote, en plaisantant, je signale à mon voisin que c'est juste "une mise en bouche" sans me douter que je suis loin de la réalité. Au 3ème km, je suis calé, le rythme est trouvé, une photo du soleil levant sur l'Aubrac, un couple devant moi donne la cadence, les sensations sont bonnes, oublié le départ à jeun.

Première découverte des forêts de l'Aubrac avec ses passages de ruisseaux, je suis loin des trails ardennais et leur tapis de pin. J'abandonne le couple qui a une forte tendance à freiner dans les descentes :)  pour rattraper un traileur allemand sans gps, bien content quand je lui indique notre avancée, la moyenne est correcte, nous avançons à 7,1km au 10ème km.

Descente des plus technique sur une chemin jonché de pierre, impossible de se laisser aller, chaque pas doit être calculer . Nous arrivons tranquillement au 1er ravitaillement au 21ème km à SAINT CHELY avec 45mn d'avance sur les temps éliminatoires, un bénévole me conseille de prendre des forces, le "meilleur est à venir"...

Les premiers du marathon des BURONS, nous dépassent en courant en pleine montée, faut dire qu'ils sont jeunes.. :)

La pipette de la poche à eau, fait des siennes, démontage et bricolage sont nécessaire. Décrochage avec le tracé du marathon, pour l'AUBRAC CIRCUS c'est à droite..

Les passages de ruisseaux se succèdent, se mouiller n'est plus un soucis, malgré un changement de chaussettes après OLNE/SPA/OLNE, la plante de pieds commence de nouveau à chauffer, c'est les TR2 qui montrent leur limite. Voici la fameuse traversée du tunnel à la corde, l'eau monte jusqu'au mollet, je commence à être limite au niveau temps, le départ à jeun se fait payer.

Nous rejoignons un autre traileur qui s'est équipé de bâtons ramassés en forêt, je lui fait remarquer que ce modèle n'est pas homologué... sa réponse et de montre la montée du SUC DE BORN devant nous...

Un regard.. HORREUR !!!.. une montée verticale de piste de ski sur plus de 500m en plein soleil. Ascension en mode récup, la montre indique une moyenne de 3,2km/h, nous sommes au 37ème km, le second ravitaillement n'est plus loin.

Mais avant, il faut redescendre cette piste, le sol est très inégal, jonché de trou suite au passage des divers animaux, Il reste 15 mn, avant les temps éliminatoire, mon voisin annonce : "J'ai fait 500km pour venir, je vais pas abandonner maintenant... " autant le suivre.

Ravitaillement à BRAMELOUP, changement de chaussettes, malgré la qualité des Kapteren Stap, la voute plantaire du pied droit est en souffrance. Il est 12H30, je me lève, il reste 14km à couvrir avant 15H30, c'est faisable, surtout qu'il nous est annoncé que c'est la partie la plus facile.

Une dernière montée, elle se fait avec le sourire, derrière c'est l'arrivée.. Encore un ruisseau à traverser, un fossé à sauter, le sol reste toutefois trés inégal et nécessite toute l'attention.

Les paysages sont magnifique, la météo est au rendez vous aussi, soleil et une petite brise pour vous rafraîchir, plusieurs arrêts pour immortaliser cet environnement. Beaucoup accélère, la moyenne remonte à 7,6km/h, nous sommes largement dans les temps, les douleurs se font oublier. Retour du macadam, un dernier baroud d'honneur, un virage, l'arrivée est là !!!

Remise du maillot finisher + superbe médaille... une dame me court aprèsj'ai oublié de rendre la puce et arrêter mon chrono aussi qui m'indique 9H15 pour 51km (des décrochages GPS ????)

Retour au gîte, ce kilomètre semble bien long maintenant, la gérante m'accueille toujours avec le sourire, m'invite à prendre une douche et qu'il n'y a pas de problème si j'ai laissé toutes mes affaires dans la chambre.

Un dernier retour sur NASBINALS avec arrêt à la patisserie pour ramener une fouace que je déguste en tapant ce récit :)

En résumé, un superbe week-en, merci à Christophe et l'équipe Kalenji de m'avoir invité à découvrir ce trail. Une organisation aux petits soins pour les participants, un tracé superbe et bien balisé.

Bref, la fête du trail.

Une leçon d'humilité pour moi qui suis venu avec un peu trop d'assurance en me basant sur mon expérience. D'ailleurs il n'est pas impossible qu'en 2013, je sois de nouveau inscrit, mais certainement mieux préparé et avec deux réveils !!!


Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !