Récit de la course : Marathon Vert de Rennes 2012, par francois 91410

L'auteur : francois 91410

La course : Marathon Vert de Rennes

Date : 4/11/2012

Lieu : Melesse (Ille-et-Vilaine)

Affichage : 719 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Esprit d'équipe

Marathon Relais

Rennes, 4 novembre 2012

 

La genèse

Il y a trois ans lorsque Daniel Jeulin, passionné de course à pied, annonçait qu’il voulait organiser un marathon à Rennes, il ne fut pas pris au sérieux. Quand il ajouta qu’il voulait en faire un événement autour du développement durable, beaucoup le prirent même pour un fou.

Pourtant, entouré de beaucoup d’amis chefs d’entreprise bretons qui devinrent des partenaires, il réussit à monter la première édition en 2011 avec la venue prévue d’Haile Gebreselassie (qui finalement se dédit la veille) ! Avec plus de 1300 marathoniens et 200 équipes Ekiden : énorme …

Pour cette deuxième édition, la fête s’annonce tout aussi belle. Au-delà de la charte d’eco-coureur, l’organisation assurera la plantation d’un arbre en Ethiopie par km parcouru. Ma boite, partenaire, a engagé 7 équipes sur le relais.

 

Quelques représentants au départ


Je fais partie de la quatrième avec mes collègues parisiens.


Une équipe de choc

Nous ne serons que 4 pour ce relais (je prévois donc de faire les relais 3 et 5 soit une bonne quinzaine de kilomètres). Je sors de mon marathon record il y a quinze jours, espérons que la récup aura été suffisante… L’autre stakhanoviste de l’équipe, c’est Stéphane : il nous a attribué à chacun nos cadences et temps de passages à respecter ! Pour une arrivée en 03:20:00. Cependant le gaillard est véloce, c’est nettement le plus rapide de nous tous, donc respect. Il me prévoit un 04:32 / km, que le trouve quelque peu ambitieux pour moi ! Ensuite il y a Yannick, le DG, qui a fait dans sa jeunesse de l’athlé à bon niveau. Mais bon, c’était dans sa jeunesse … depuis, ses entrainements se sont fort espacés et il a quelque peu perdu le profil type du coureur ! Mais il a pris la chose au sérieux et a bien gazé dans ses sorties dominicales : y a de l’espoir, sauf qu’il a attrapé la crève et qu’il se présente pour le moins fébrile et les jambes flageolantes sur la ligne de départ. Le dernier est Julien, un p’tit jeune qui n’en veut. Son problème, c’est qu’à cause de problèmes chroniques à la cheville, il s’est entrainé deux fois depuis le début de l’année… ça va peut-être être un peu juste ?...

 

(après l'arrivée)


Pour se déplacer et déposer/récupérer les coureurs le long du parcours, Valérie nous a rejoint, pilote de rallye débutante mais prometteuse (!), GPS visé au pare-brise, road book sur les genoux, portable dans une poche et ventoline dans l’autre toute la matinée, à fond à fond pour être à l’heure à chaque point relais !

Le départ est donné à Cap Malo (zone commerciale situé à Melesse) à 10h, soit 45 mn après les marathoniens solos.

 

Etape 1 : 12,7 km - La Chapelle-des-Fougeretz -Montgermont - Pacé

Stéphane est chargé de lancer le rythme. Il m’a dit qu’il était « prêt à se pisser dessus » pour tenir le rythme qu’il nous a indiqué.


Nous faisons quelques clichés au premier rond-point, mais très vite il faut aller rejoindre le relais 1. Quelques fléchages aléatoires plus tard, on se gare dans un quartier de Pacé … à un petit kilomètre du point relais : mauvaise pioche. J’accompagne en trottinant Julien, mon pied gauche est froid, c’est horrible. Au point relais les premiers arrivent. Le premier relayeur de la première équipe Samsic passe le relais en quatrième position ! Les coureurs affluent de plus en plus, grosses bousculades pour le passage de la puce, c’est un peu Bagdad !

Il me semble attendre une éternité que Stéphane en finisse, mais pourtant il arrive à la seconde près au temps prévu, 69e sur 302 équipes engagées : pas mal du tout.

Ca donne la pêche. Re-cavalcade vers la voiture, et re-passage des ronds-points en quatrième, et d’un ou deux feux à une couleur que je ne dévoilerai pas…


Etape 2 : 6,9 km - Pacé - Montgermont

Bouchons pour atteindre ce que l’on pense être le point relais 2. Je descends de la voiture au plus près … le point se situe en fait au bout d’une petite route à 800m de là… Une dernière escale technique pour moi, et on voit notre Julien arriver à fond. 


Il me passe la puce témoin.


 

Il a sacrément pioché dans le rouge et laissera une partie de ses tripes sur la berme bretonne (…) Pendant ce temps c’est déjà reparti pour moi. Comme un mort de faim.

   

Etape 3 : 5,3 km - Montgermont - St Grégoire

Dès les premiers hectos, je prends les coureurs devant en point de mire et commence à compter ceux que je dépasse … jusqu’au moment où je me rends compte que je dois faire le tri entre les relayeurs et les solos … trop compliqué, je m’arrête à 22, dommage c’était grisant !

Pour autant faut pas traîner, j’ai un 04:32 à assurer, tout en pensant au second . relais que j’aurai à assurer ensuite !

Premier km en 04:12. Damned ! faut que je fasse attention à ne pas me griller ; mais bon, les sensations sont bonnes, alors je continue à doubler. Km23 en 04 :13. Je n’ose pas  regarder mon cardio. Alors je continue, en plus c’est en léger faux plat descendant : 04 :07 pour le troisième km.


Au quatrième ça commence à coincer, normal on remonte insensiblement, je me cale avec un autre gars qui a l’air de plafonner aussi ; je lui laisse croire qu’il va pouvoir m’enrhumer avant de repasser devant (c’est toujours le moment d’une course où je ne peux m’empêcher de penser à la méchanceté naturelle d’un Lutin que j’aurais probablement pu être si je n’étais parfaitement humain). Pour me punir de ces mauvaises pensées, alors que je pensais ainsi gérer ces 1800 derniers mètres, un panneau annonce « relais 200m »… je ne me souvenais plus de la distance de mon relais, bien fait !

Pour le coup, sprint final ! J’arrive à plus de 15km/h au point relais, cherche des yeux mon Yannick, puis le cherche et le recherche… 15sec … puis 30sec … Personne je m’extrais de la zone relais … 60 sec … et commence à remonter la course … jusqu’à voir le voir débouler avec Stéphane qui, solidaire, l’accompagne car il ne va pas fort … ils repartiront 2’ après mon arrivée ... grrrrr

Etape 4 : 7,4 km - St Grégoire - Cesson Sevigné - Campus Beaulieu Université de Rennes 1

Une fois remis de mes émotions, je me rends compte que je ne sais pas où sont garés Valérie et Julien nos pilote et copilote de rallye … Je m’apprête au bout de 5’ à solliciter une autre équipe pour filer vers Rennes mais in extremis je les vois arriver tout essoufflés. Pas le temps d’attendre, on retourne à la voiture !

Avant de foncer au dernier point relais du côté de l’Université. Heureusement sur ce relais il y a de a place pour se garer. Stéphane nous appelle pour nous signaler qu’il a dû partir seul devant, Yannick n’étant pas bien… Je me désespère de voir passer toutes ces équipes que j’ai doublées il y a une heure !! Au bout d’une quinzaine de minutes, enfin le voilà !

Dans un dernier souffle il me lâche : « c’est bon, on est encore dans les temps ! ». Comment il fait ?

Etape 5 : 9,895 km - Campus Beaulieu de l’Université de Rennes 1 - Rennes Centre

Je repars avec ces paroles dans la tête, pour le coup ça m’a reboosté. Mais là attention, il reste quasi 10km à faire. De plus, la fin de parcours est particulièrement casse pattes dans Beaulieu puis avant de rejoindre le centre-ville. Nous rejoignons les quais de la Vilaine. Depuis le début, j’ai ramassé les morts qui courent en solo, j’encourage ceux qui marchent… Pour une fois je peux vivre une fin de marathon de l’intérieur mais sans connaître la dureté des 7 derniers kilos (encore que …).

Je tourne en moyenne à 04:29, donc dans l’objectif, c’est cool. Mais faudrait pas me demander d’accélérer, je suis à bloc ! Je repense à l’expression favorite de Stéphane (voir étape 1), j’ai l’impression que c’est ce que je suis en train de faire…

Je connais bien cet itinéraire rectiligne entre Cesson et le centre de Rennes. Enfin on arrive au niveau du Parlement de Bretagne, puis de la Mairie et l’Opéra.


Dernier kilomètre ensemble

Place de la Mairie, Stéphane et Julien m’attendent pour finir ensemble symboliquement ; on aura perdu Yannick dans la bataille.

 

On double encore une équipe, il en reste une à portée de fusil, je pars seul pour leur griller la politesse avant la ligne d’arrivée sur le Cours des Alliés … hé hé hé …

Mince, je ne suis pas un Lutin c’est vrai. Trop tard.

03:18:02

73e sur 302 équipes engagées

La médaille dans la poche, nous ne résisterons pas au plaisir … de refaire l’arrivée tous les 3 cette fois, pour la photo !


 

… puis de nous restaurer autour du casse-croûte organisé par l’entreprise pour l’occasion.

 

Toutes les équipes sont satisfaites de leur résultat. Tous les collègues ne sont pas des habitués du bitume, mais chacun aura certainement atteint un but personnel dans cet engagement tout aussi personnel.

En ce qui me concerne, j’ai été comblé par les joies de la perf, du défi relevé, de la solidarité et de la convivialité. Que demander de plus ? 

Pour l'organisateur, la joie de voir les deux premiers marathoniens éthiopiens arriver dans le même temps de 02:09:47 !

François

Team Samsic 4

Dossard R2179

6 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 18-11-2012 à 15:33:13

Yes, objectif atteint, à 4 vous avez presque fait aussi bien que moi tout seul au Mont Saint Michel quand j'avais 45 berges... (Hiark, hiark !)

La marathon en équipe, j'adore ! Bravo à vous tous.

Commentaire de francois 91410 posté le 21-11-2012 à 13:45:07

45 berges ? ça fait longtemps alors ! hiark ! hiark !

Commentaire de domi81 posté le 18-11-2012 à 17:26:08

finalement il n'est pas si fou que ça l'organisateur !!
une belle course d'équipe, félicitations. ;)

Commentaire de francois 91410 posté le 21-11-2012 à 13:45:46

oui ça a l'air de bien prendre, la date de la 3e édition est déjà fixée !

Commentaire de la panthère posté le 21-11-2012 à 12:28:06

bravo,marathonman, une sacrée année, et c'est pas fini.....

Commentaire de francois 91410 posté le 21-11-2012 à 13:47:07

merci Monique, il m'en reste un ce week end, au bord de la mer ! en solo cette fois, pour le plaisir.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !