Récit de la course : La Chambérienne - 21 km 2013, par MaximeG

L'auteur : MaximeG

La course : La Chambérienne - 21 km

Date : 26/10/2013

Lieu : Chambery (Savoie)

Affichage : 365 vues

Distance : 21km

Matos : Icebug Anima2 => idéales vu le terrain !
PETZL Ultra Rush Accu 4, j'ai pas hésité sur la puissance pour faire un bon entraînement pour le championnat de France de CO à venir !

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

La Chambérienne, c'est cool

Quel régal cette chambérienne !

D'habitude je suis assez peu dispo à cette période de l'année, mais là l'occasion se présentait de faire un trail sur les terrains d'entraînement - depuis 2 ans que j'habite à Chambé, j'ai du me farcir le Pas de la Coche à peu près 1 fois / semaine.

Bref hyper motivé, en plus course de nuit !!! Quel bonheur.

10 jours avant la course, on fait une petite reco sur une partie du circuit même s'il n'y a pas beaucoup de chemins que je ne connaisse pas encore...les cannes étaient là, bonnes sensations, du coup j'étais bien motivé pour tenter de faire un bon truc sur ce trail.

Au départ, je me retrouve derrière Julien (Chorier) sur la ligne, et je me suis dit que si j'avais les cannes, c'était p'tet pas mal de le suivre sur le début de course histoire de pas partir comme un âne et d'être cramé en arrivant sur les escaliers de la falaise.

Pas de chance, le troupeau est parti bien vite, et les 2 petits kilomètres en centre ville ont été avalés à 18,5 km/h de moyenne (environ, à cette vitesse là j'ai eu du mal à lire sur ma montre...).

Derrière je reste dans le groupe, ça avance bien mais ça se calme. Première côte, ça passe, arrivée au 1er ravito, là c'est le drame. Personne ne s'arrête dans le groupe, mais j'ai pas voulu sauter un ravito...du coup je fais ça en vitesse, je m'étrangle à moitié, la loose totale.

Je repars en "chasse-patate", en essayant de tout donner dans la descente mais je me faisais déposer sur le macadam.

Arrivé au dessus du Bois Noir (~10kms) je me repère enfin sur des chemins connus et plats, je suis vraiment dans le dur, je me fais rattraper par un paquet de monde avant d'attaquer le Mont Charvet...Heureusement que la fin de la course était bien vallonnée et sur des terrains un peu moins "macadam", ça m'allait mieux.

Au final un super temps puisque j'espérais passer sous les 1h45 et je finis en 1h44 en 8e position ! Mais au vu de la course j'aurais sans doute pu rester plus longtemps avec le groupe de poursuivants (puisque les 2 avions sont partis comme des balles dès les escaliers).

La Chambérienne, de nuit, avec sa croziflette à l'arrivée, son fléchage tip top, franchement à refaire !! Un super moment même si j'aurais préféré faire la course "à l'envers", dans le même sens que nos "jogs" habituels. Dans l'autre sens, les descentes de la Croix de la Coche et du Mont Charvet sont vraiment bien techniques, alors que là y'avait un peu trop de bitume dans les parties descendantes à mon goût.

2 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 28-10-2013 à 09:01:08

Félicitation pour ce temps d'extra-terrestre 8-)
J'ai pas eu l'occasion de saluer le travail de balisage mais c'est vrai que c'était un truc de dingue.
Et accessoirement pas de mauvais plaisant pour déplacer ou enlever tout ça.
Ce n'est malheureusement pas toujours le cas.
Cf mon expérience malheureuse au cross des chataîgnes de Bresson

Commentaire de MaximeG posté le 28-10-2013 à 14:07:40

Merci :)
Oui effectivement le balisage, impressionnant ! J'ai quand même croisé un coureur qui s'était planté et revenait sur ses pas...il devait plus être très lucide !
C'est vrai que quand il y a du débalisage sauvage...c'est vraiment rageant.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !