Récit de la course : Le Grand Trail du Lac - 72 km 2014, par caral

L'auteur : caral

La course : Le Grand Trail du Lac - 72 km

Date : 19/10/2014

Lieu : Aix Les Bains (Savoie)

Affichage : 560 vues

Distance : 72km

Objectif : Terminer

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

15 autres récits :

Abandon ou non, là est la question!

Dimanche, lever à 3h, départ à 3h30 pour rejoindre le Bourget où je gare la voiture à 4h . Habillage, café, petit échauffement et 4h45 sur la ligne de départ. On nous a annoncé 72 kms et 3200 de dénivelée positif, il semblerait qu'en fait ce soit beaucoup plus long et plus pentu, on y reviendra.

5 heures c'est parti après un briefing rapide. Jusqu'à Aix, c'est super roulant sur la piste cyclable qui longe le lac. On peut encore éviter la frontale, mais dès qu'on attaque la forêt de Corsuet, elle est obligatoire. Il faut faire attention à ne pas aller trop vite, c'est plutôt roulant mais comme la 2ème partie du parcours est la plus dure il ne faut pas se cramer. J'avance bien , la forme est là, mais bon dieu, je n'aime pas courir dans le noir, c'est casse-gueule, on profite pas du paysage...enfin on sort du noir, pour arriver au 1er ravito, sur le belvédère de la Chambotte. très sympa, le jour se lève, je ravitaille sérieux et c'est reparti. On navigue dans des lieux que je ne connais pas, et j'aperçois le lever du soleil, avant de redescendre vers le lac. Une portion de route, j'en profite pour regarder devant moi plutôt que mes pieds. Au bout d'un moment plus de balises, je me suis planté! Je remonte le kilo et demi que j'ai fait pour rien, je peste, je retrouve l'endroit où il fallait bifurquer, j'avais bien besoin de ça!! La descente est longue, partie en sentier, partie en route, ça tape et je me fais mal au genou gauche. 

Je clopine, j'ai vraiment mal, mais l'arrivée au ravito de Chatillon me rassure. P'tit dej en terrasse, une bonne soupe, et je repars, le genou va mieux. Enfin, je le pensais. Très vite, dès que j'arrive sur la route, la douleur revient, vite et fort. J'ai de plus en plus de mal à courir, et quand j'entame le chemin en bord de canal, je ne peux quasiment plus courir. On quitte le bord d'eau pour attaquer une montée longue. Curieusement, mon genou ne me fait pas mal dans la pente. Mais dès que j'entame la descente sur Chanaz, ça revient. J'ai vraiment mal, et en arrivant sur Chanaz j'envisage déjà d'abandonner. En plus il faut franchir la rivière sur le pont, avec toutes ces marches qui me mettent presque à genoux. Je me traîne jusqu'au ravito, où je demande comment ça se passe si on abandonne. On m'encourage à continuer, je mange, je bois, et je passe 20 mns à tergiverser. 

Finalement je repars, le genou me fait moins mal. et comme, dès la sortie de Chanaz, ça monte, la douleur se fait totalement oublier, je me suis beaucoup alimenté, le moral est au beau fixe, alors j'y vais. Mais je sais que mes espérances de chrono sont évanouies -j'avais prévu entre 11 et 12 heures!!!- mais je sais aussi que maintenant j'irai au bout. Je croise à un carrefour des secouristes, je leur demande de l'élasto pour faire un strap, la douleur est revenue, je vais essayer de la contenir comme ça. J'arrive au ravito du belvédère, quelle vue magnifique!!! Les bénévoles sont toujours aussi sympa, je mange encore de la soupe, je me fais chambrer par des coureurs qui m'ont entendu parler d'abandon à Chanaz, l'ambiance est excellente, ça donne encore plus de moral. Allez c'est reparti, je trace jusqu'au col du chat.

Ravito, je me pose, la douleur est toujours là. Des gars qui abandonnent me chambrent encore, on m'indique 800 m de montée sèche pour la dent du chat! Là ça va être costaud. Et effectivement ça monte! Et raide, avec des passages dré dans l'pentu! C'est fou que je peux croiser de gens qui se baladent et qui m'encouragent. C'est super sympa, ils me laissent le passage, me parlent, ça fait passer la difficulté. J'arrive au pied de la dent que je contourne par l'ouest, le terrain redevient plus roulant, j'arrive à courir un peu mais la plupart du temps je marche pour économiser le genou. Enfin, le relais du chat et son ravito. Une chaise, vite!!! 

On m'annonce 1h30 de descente, ça promet!!! Le secouriste qui m'a refilé de l'élasto est là, on discute un moment, il me conseille de faire attention! Tu parles, je n'ai qu'une envie, c'est en finir, alors je vais aller le plus vite possible! Je repars, au bout de 100 m, merde!! mes bâtons! Demi-tour, je les récupère et c'est reparti, clopin clopant. Un peu de plat en forêt avant d'attaquer franchement la descente. Je me fais doubler par un jeune concurrent qui semble aussi avoir des douleurs au genou et qui d'ailleurs s'arrête très vite. Il me colle au train, et nous descendons ensemble. très vite nous doublons un concurrent qui court avec une poche de glace fixée sur la cuisse, et qui semble mal. Au bout d'un moment on oublie le raisonnable et on fait des choses folles. Aurait-on du tous nous arrêter au ravito, pour protéger ce qu'il nous reste de santé?

Enfin, on continue en le laissant derrière nous. Plus on descend plus l'obscurité gagne, il va falloir sortir la frontale. Je n'en ai pas envie, c'est le jeune qui dégaine le premier, et comme au bout d'un moment sa lumière qui projette des flashs devant moi me gêne, je sors la mienne. On descend, on descend, on n'en voit pas la fin...On croise la femme du gars qu'on a doublé plus haut, elle est inquiète, on la rassure un peu, je me demande si le gars a fini, ou si il est monté dans la voiture? Enfin, les premières maisons, le jeune répond au téléphone, je ne m'arrête pas, au contraire je file, oubliée la douleur -pour l'instant- je file comme le vent -oui, c'est une image!!!- un dernier bout de piste cyclable, je m'offre le luxe de doubler un concurrent, et je franchis le portique!!!

Je m'écroule, je souffle, je me relève et rentre dans le hall. Et une interview, SVP. Je remercie maman, mes amis...nan, je rigole, je dis que c'était une super course, je remercie les bénévoles qui ont vraiment été super sympa, je m'en vais, un peu déçu de ne pas avoir de classement, ni de pouvoir boire le coup annoncé, mais il est tard et j'ai envie de rentrer à la maison.

Je clopine jusqu'à la voiture, pas même le courage de me changer, j'enlève les chaussures et j'enfile des sandales, ça fait un bien fou! Et allez c'est parti, à la maison une bonne douche, je raconte un peu mes aventures et dodo!! Hier, encore un peu mal au genou et une grosse fatigue. Une bonne nuit et aujourd'hui tout va bien.

Il me reste une course pour finir la saison mais ce sera du court: la Sangerun!

Les réusltats complets ici:http://my3.raceresult.com/details/results.php?lang=fr&page=6&eventid=32173&contest=1&name=00-LISTES%7CClassement%20g%C3%A9n%C3%A9ral%2072&format=view

Je me fais un petit plaisir en termnant 2ème de ma catégorie -podium virtuel- et 97ème au scratch. Le tout en 14h 33' 30''. Je passe à la Chambotte en 2h 49' 49'', pointé à la 83ème place. Ensuite Chanaz en 6h 28' 10'', à la 80ème place. Finalement, je n'aurais pas trop perdu. Moyenne générale, 4,94 km/h mais comme en ce qui concerne la distance, nombreux sont ceux qui annoncent 78 kms, certains vont même jusqu'à 80, je pense qu'elle est un peu plus élevée.

10 commentaires

Commentaire de Philippe8474 posté le 21-10-2014 à 10:55:48

Superbe et bravo de ne pas voir laché!
Fallait la faire et on a un bol monstre avec la météo! J'ose pas imaginer sous la pluie :)

Commentaire de caral posté le 21-10-2014 à 13:16:33

Salut Philippe et merci. C'est vrai qu'on a eu du pot, surtout quand on se rappelle de la météo de l'an passé. A +

Commentaire de mazbert posté le 21-10-2014 à 12:24:16

Belle course Caral. Je ne t'ai pas vu au départ, dommage. Chapeau d'avoir fini car elle est très loin d'être facile cette petite nouvelle. Pour le coup à boire ne t'en fais pas, personne ne l'a eu !!!

Commentaire de caral posté le 21-10-2014 à 13:15:52

Salut Mazbert, si on s'est pas vu c'est parce qu'il faisait nuit!!! et pour le coup à boire, j'avais cru comprendre en effet que c'était une illusion. Bravo à toi aussi

Commentaire de Corne de chamois posté le 21-10-2014 à 15:04:19

Dicton de traileur alcoolo :
Pas de bière à l'arrivée,
Peu de coureurs l'année d'après !!!

Commentaire de caral posté le 21-10-2014 à 15:32:38

c'est ben vrai, ça!!!

Commentaire de Seb38 posté le 21-10-2014 à 20:22:15

Félicitations Caral, il en fallait de l'abnégation et du courage pour en venir à bout de ce tour du lac. Personnellement, J'ai explosé au bout de 9 heures de course et j'ai porté ma croix durant la dernière montée et surtout la descente. J'image, comme je l'ai vécu, ton chemin de croix à toi aussi. Ma seule motivation était la mousse bien fraîche mais...
Comme toi, j'avais optimiste sur la durée. Mais bon là, on se rapproche d'un UTv et presqu'un grand duc. Le problème c'est que l'on ne s'attendait pas à cela.;-))
Maintenant, je pense que tu peut projeter de faire une de ces 2 courses l'année prochaine (moi malgrè ma défaillance j'y pense puisque j'y suis presque arrivé).
Au plaisir de se rencontrer sur une prochaine course et autour d'un bon fût de bière. Il faudra bien rattraper les choppes perdues...

Commentaire de caral posté le 21-10-2014 à 22:18:16

Salut Seb et merci. Effectivement on ne s'y attendait pas Bien content d'avor terminé. Si on se rencontre j'offre la bière. A+

Commentaire de Arclusaz posté le 22-10-2014 à 14:11:07

Bon, cette année, je n'ai pas pu venir faire un bout du parcours avec toi : c'est dommage car j'étais au resto..... au Bourget du Lac !!!!!!!

Quel mental tu as pour boucler ce tour avec cette douleur : c'est impressionnant mais pas forcément très prudent....

A l'année prochaine, à la Chambotte !

Commentaire de caral posté le 22-10-2014 à 15:10:14

Salut!!! quel plaisir de te retrouver ...sur internet. La douleur est une chose, ne pas -trop- s'écouter en est une autre!! Et comme la douleur n'a perduré que jusqu'à lundi, et que maintenant tout va bien -j'ai repris l'entrainement aujourd'hui- je me dis que j'ai eu raison. Quant au mental, j'aimerais qu'il soit plus fort de temps en temps!! Allez, pourquoi pas à la Chambotte!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !