Récit de la course : La Montée pédestre des Trois Communes 2015, par Phénix

L'auteur : Phénix

La course : La Montée pédestre des Trois Communes

Date : 26/4/2015

Lieu : La Tronche (Isère)

Affichage : 507 vues

Distance : 10.5km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une classique qui mérite une cure de jouvence....

Une première pour moi ce dimanche... la montée des 3communes. Une classique dont j'ai souvent entendu parler mais à laquelle je n'avais jamais participé... J'ai même failli cette année encore faire l'impasse car j'étais inquiet à l'idée de courir 10,5 km de montée sur bitume à 15 jours seulement de mon marathon.

Mais je trouvais sympa de courir avec les membres de l'ASPA. En plus, le club a tout pris en charge ! Inscriptions, retrait des dossards. Bref, c'était très agréable de leur part. C'eut été goujat de leur faire faux bond. Alors faisons nous plaisir, et courons !

On se rend quai des Allobroges, on fait un petit échauffement ensemble et on se met sur la ligne de départ.

Soudain, tout le monde commence à courir, le départ a du être donné. Je m'étonne car je n'ai rien entendu ? Ma mère avait donc raison quand elle me disait que cela rendait sourd ? Pan ! Le coup part tout seul 15 secondes après. La mécanique manquait-elle de lubrification ?... Premier couac ! C'est de mauvaise augure pour la suite...

Je décide de la jouer prudent et de ne pas trop m'emballer au départ, je me cale sur mon allure marathon 11,5 km/h... je ne sais pas comment je réagirai lors de la montée. Je préfère assurer.

Vient le fameux raidillon où tous les collègues m'ont dit qu'il ne fallait pas hésiter à le franchir en marchant. J'opte pour continuer à courir même en réduisant fortement l'allure et en profite pour doubler pas mal de participants.

On récupère la route de la Chartreuse où je peux adopter une allure correcte et surtout régulière...

 Au col de Vence, une surprise très agréable nous attend, le Kényan Blanc est là pour nous soutenir et en profite pour prendre les membres de l'ASPA en photo. C'est super sympa de sa part !

 Après c'est une course normale qui suit son cours normal....

 J'ai trouvé un peu dure l'arrivée au Sappey, (11,2 km : ce n'est pas 10,5 km...). J'avais l'impression que la montée ne se terminerait jamais... Mais bon on arrive enfin, mon garmin m'annonce 1h 08 : je suis satisfait...

Ma réelle surprise à l'arrivée c'est effectivement  le ravito très très léger..., personne pour donner le t-shirt... (bon ce n'est pas grave... j'en ai déjà suffisamment et je ne suis pas venu pour cela...).

Je m'approche d'un coin qui me semblait être les toilettes... Tatie Danielle m'agresse limite : Pourquoi vous allez là ?

"Euh Pardon M'dam, je croyais que cétaient les toilettes..."

 Consciente de son accueil un peu rude, elle m'indique le lieu où je pourrai satisfaire mon besoin naturel et se propose même de m'accompagner jusqu'à l'entrée... ( euh c'est bon ça ira... merci !)

 On descend avec Akadoc avant l'affichage des résultats, et ce n'est donc que l'après midi, que je constaterai mon absence dans le classement (ainsi que celle d'Akadoc). Cela fait  beaucoup d'erreurs à mon gout.... Un petit mail à matsport et me voilà réintroduit dans le classement en position 69, une position agréable et qui me convient, mais vu le nombre de coureurs non comptabilisés, j'étais certainement plus loin. Le temps par contre est correct...

Je partage certains commentaires... Une cure de rajeunissement s'impose, sinon le risque pour la M3C est de prendre la position de la « belle endormie »... Dommage...

 

2 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 28-04-2015 à 11:49:20

Décidément les récits vont tous dans le même sens... :-(
Ce n'était donc pas un bon cru !!
1h08 ça c'est de l'allure !
Et sinon vive le lubrifiant, le 69, et tout ce que tu cites wouaf wouaf !!!

Commentaire de the dude posté le 28-04-2015 à 15:36:02

Effectivement ça fait plusieurs récits qui soulignent quelques erreurs dans l'organisation, pourtant l'équipe est rodée, trop peut-être.
Ne doutons pas que l'an prochain tout rentrera dans l'ordre, une aussi belle classique ne peut pas s'endormir sur ses lauriers.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !