Récit de la course : Ultra Lozère Trail - Jour 2 2015, par anthodelb

L'auteur : anthodelb

La course : Ultra Lozère Trail - Jour 2

Date : 24/5/2015

Lieu : Chanac (Lozère)

Affichage : 630 vues

Distance : 54km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

23 autres récits :

St-Enimie - Chanac par le Causse

Après une soirée agréable à discuter avec d’autres concurrents et une bonne nuit (quoi que un peu courte) au bivouac organisé à 2 km de St Enimie (au centre EPMM) nous voilà au départ de cette deuxième étape. Pas de courbatures mais les pieds un peu douloureux à cause des ampoules. Nous voilà au départ de cette deuxième étape : 54 Km avec 2300 m D+, parcours à priori beaucoup plus roulant qu’hier.


Il est 7h00, le départ se fait directement depuis le lieu de bivouac, sur un sentier qui passe juste au-dessus des tentes dans lesquelles nous avons dormis. Pas d’arche de départ, pas de musique, un départ un peu confidentiel, c’est sympa et cela résume bien l’ambiance de cette course !
Après quelques centaines de mètres sur chemin large on attaque directement un 
single qui monte mais cela ne dure pas longtemps, ça redescend un peu et après 2 km on arrive juste au-dessus de St Enimie. On chemine toujours sur du single et c’est très agréable. D’autant qu’aujourd’hui il devrait y avoir moins de vent que la veille et que le temps devrait être plutôt sympa.
On s’attaque ensuite à la première difficulté du jour, une montée d’un peu plus de 400m D+ qui nous emmène sur le causse. La montée se fait bien, les jambes sont encore fraiches. Arrivé en haut il faut relancer car il y a encore 3/4 km plus ou moins plat avant d’arriver au premier ravito du jour à Anilhac. J’arrive à ce premier ravito en 1h30 et je trouve que cette première difficulté est plutôt bien passée. Je fais le plein d’un bidon et repart aussitôt. Il y a encore un peu de roulant après le ravito puis on attaque une très belle descente sur single (mais pas technique) ou on peut envoyer et c’est vraiment super agréable, j’apprécie beaucoup ce passage. Arriver en bas on est juste au-dessus du Tarn que l’on va plus ou moins suivre sur presque 5km (avec quelques montées/descentes) pour rejoindre St Chély du Tarn où l’on traverse le Tarn justement pour changer de rive. Viens ici un des rares passage sur route, un petit km de bitume vite avaler avant de reprendre un single pour attaquer la deuxième grosse montée du jour (430m D+) qui va nous ramener sur le Causse. La montée est assez raide, je la fais en compagnie d’un V3 (avec qui j’étais dans la tente au bivouac) qui a encore bien la forme pour 65 ans !  Bon ceci dit le monsieur est ultra sportif et j’ai cru comprendre qu’il avait fait un podium V3 à l’UTMB, donc respect ! La fin de la montée est un peu plus technique et on est presque obligé de mettre les mains. Par contre une fois en haut la vue est superbe comme d’hab.  
Nous arrivons donc à Cabrunas, lieu du deuxième ravito ou je prends un peu plus de temps pour refaire le plein des bidons et reprendre un peu d’énergie, les bénévoles sont accueillant et c’est appréciable. Le prochain ravito est dans 15km. Je n’ai plus de souvenir exacte des kilomètres suivants mais je me rappelle qu’il n’était pas toujours évident de courir. Après environ 5km on se retrouve sur un single en bord de falaise avec une vue plongeante sur St Enimie et la vue est à couper le souffle. A partir de ce moment on quitte les gorges du Tarn pour une traversée qui va nous mener à Chanac lieux d’arriver de cette deuxième étape. Je redoute un peu cette traversée car je m’attends à devoir relancer pas mal (et j’aime pas relancer !!). La première partie jusqu’au ravito du 37km à Champerroux se passe pas trop mal et n’est pas si plate que ça. Ce dernier ravito est une tuerie et je me gave de fromage, jambon… en plus on dirait qu’il est organisé chez des particuliers, presque dans leur jardin !!
Il reste à ce moment 17km (au ravito ils annoncent 15km mais je me méfie des annonces comme ça), on tient le bon bout. Bon ce que je craignais plus tôt arrive, des loooongues portions roulantes avec des grandes lignes droites où il faut courir sous peine d’y passer des heures. Heureusement il y a un groupe de 2 coureurs à quelques dizaines de mettre de moi et je ne les lâche pas. Je crois que sans eux j’aurais marché beaucoup plus. Dans ce genre de situation le mental prends vraiment le dessus et il ne faut rien lâcher.  
Après 11/12 km de plus ou moins roulant (avec quand même quelques coups de cul) le chemin descend enfin. Je me dis à ce moment qu’il ne doit plus rester que de la descente et que ça va le faire. Mais non, l’organisation en a décider autrement et après avoir bien descendu on remonte sur 1 km (100m D+, c’est pas grand-chose mais après 106 km ça fait quand même mal). Et enfin la dernière descente arrive, on nous dit de faire attention car à priori elle est technique. Et je confirme, c’est ultra pentu et ça glisse (il y a des cordes installées). En fait il s’agit d’une descente de VTT (faut vraiment être taré pour descendre ça en vélo !!). Bon heureusement ce n’est pas très long et la pente s’adoucit gentiment. Et voilà je passe la ligne d’arrivée (j’aime bien cette arrivée : on sort du chemin et 200m plus loin on franchit la ligne) en 7h12 pour cette étape.
Je suis assez satisfait de ma course du jour, en tout cas mieux qu’hier.


Au final un temps cumulé de 15h20 et une place de 58eme.

Conclusion de ces 2 jours de course : Une organisation au top, un territoire exceptionnel avec des paysages magnifiques, un terrain bien technique pour le jour 1.
Et en plus cela m’a permis de faire la connaissance de certains Kikous (Badgone et Martivev en autre).

Rendez-vous début Juillet pour les 60km de la Montagn’hard.

3 commentaires

Commentaire de Françoise 84 posté le 30-05-2015 à 18:27:46

Merci d'avoir pris le temps de faire un récit! Même conclusion que toi pour ces 2 jours, tout le monde veut y retourner!! Bonne récup et RV à la MH!

Commentaire de laulau posté le 01-06-2015 à 07:25:26

Merci pour ton récit, le mien est à peine commencé. Mêmes conclusions que toi et Françoise sur ces 2 jours !

Commentaire de Arclusaz posté le 01-06-2015 à 22:15:03

Bravo ! et ce concept d'ultra sur 2 jours est vraiment bien.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !