Récit de la course : Boulieu Trail - 100 km 2015, par bobsup

L'auteur : bobsup

La course : Boulieu Trail - 100 km

Date : 3/10/2015

Lieu : Boulieu Les Annonay (Ardèche)

Affichage : 1073 vues

Distance : 102km

Objectif : Terminer

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

15 autres récits :

Objectif: Les 3 pts !

J'y vais de mon petit récit sur ce 100km.
Comme la majorité des gars avec qui j'ai pu parler, j'étais là pour les 3 pts suite à ma déconvenue sur la TDS en Août.

Impossible de dormir chez moi juste après le boulot, à 18h, ça commence à gamberger, pourtant mes affaires sont prêtes depuis le jeudi soir.
J'arrive donc fatigué à 2h (après 2h de voiture) récupérer on précieux: le dossard 727. Pas de problème pour me garer, et les bénévoles ont la patate, mais je suis pour ma part quelque peu dans le cirage.

2h45, je remets mon sac de ravitaillement qui m'attendra au km46, j'hésite encore à prendre ou pas ma veste en GoreTex dans mon sac à dos, et puis non, on verra bien j'ai mon coupe vent, faudra pas trainer...
Je fais la connaissance de zecrazytux (Le Viking), reconnaissable entre tous, et JuCB. Ce dernier est déjà d'ailleurs la tête dans sa course !
On papote jusqu'au départ où on me présente aussi Jérôme (Jé74) et Jean-Paul (paulotrail).
Donc je suis content car j'ai enfin l'impression de connaître des gens sur un trail :)
Avant le départ, je pars sur l'idée de faire moins de 18h, mais finir est l'essentiel !

Un petit tour de 400m lancé avant de franchir la ligne de départ dans un nuage de fumigène qui fera tousser Le Viking. Il est d'ailleurs au taquet, avec sa petite gourde de 500ml, son petit short, son petit tee shirt, et sa petite ceinture avec son petit coupe vent dedans.
Vite Le Viking et JuCB prennent de l'avance.
Me voilà parti pour 102km en compagnie de Jé74 et paulotrail; on papote, tranquillement. On va rester ensemble pendant 2h 18km.
Le parcours, de nuit est très roulant, quasiment que des chemins forestiers mais pas beaucoup de caillasse alors ça roule.
Je reste avec Jé74 presque 2h de plus, paulotrail ayant un peu décroché.
Je n'ai pas envie d'avoir une course mentale pourrie alors je reste à mon rythme en me disant que la route est encore longue et personne ne sait vraiment à quoi s'attendre.
Ce qui est certain, c'est qu'on court la plupart du temps, les descentes sont faciles même s'il y en a une qui m'a semblée interminable.
Et les côtes sont loin d'être raides; ceux de devant courrent tout le temps c'est certain.

Premier petit ravito au km 24 après 3h18 de course et 1300m+; le moral est bon, j'arrive à bien m'alimenter, alors je ne fais que 2min30 de pause pour manger quelques TUC, boire du Coca et de l'eau gazeuse (comme d'hab quoi).
Je constate que beaucoup prennent leur temps sur ce micro ravitaillement; pour ma part je prendrai le temps au prochain.
Je rejoins Jé74 qui a fait une pause plus longue et avait pris un peu d'avance; mais il va me déposer un peu plus loin dans une longue descente de 10km...longueeeeee......

Le temps est parfait, pas trop chaud, pas trop froid. Je suis bien et depuis quelques courses où j'utilise juste un tee shirt et des manchons de bras, je trouve que c'est juste parfait. Si tu as trop chaud tu mets ces manchons aux poignets, si tu as trop froid tu les remontes.
Toujours ces chemins forrestiers quelque peu monotones par contre.
Le jour se lève, il doit être 8h, je remets la frontale dans le sac. Enfin on a un panorama avec le soleil qui se cache derrière les nuages qui n'annoncent rien de bon, ce sera d'ailleurs ma seule photo de la course; moi qui prends toujours du temps pour faire des photos pour les montrer aux enfants...

Après une montée, j'arrive enfin au ravito du 46èkm et 2200m+ après 7h30 de course. Une salle où il fait bon, avec Phikikou qui est là, comme prévu.
Je m'assois (ce sera la seule fois de la course d'ailleurs, j'ai remarqué que j'avais souvent trop de mal à repartir après m'être assis), je prends mon temps.
Le Viking est là depuis un petit moment visiblement et Jé74 est aussi prêt à repartir.
Je récupère mon sac de ravitaillement, et heureusement qu'il est là !
Le filet interne de mon short est complètement déchiré, alors je mets mon short de rechange (ce qui me donne un super look en gris, vert, bleu et noir...), et je change de tee-shirt (yes ça fait du bien).
La pluie commence à tomber dehors alors je mets la GoreTex dans mon sac à dos.
Je vide ma poubelle, je refais les niveaux de mes flasks (j'ai bu environ 2.5L sur moi) et ma poche à eau, mon petit sandwich au saumon que j'avais préparé me fait trop du bien.
La grosse commission qui va bien (bah oui c'est l'heure quoi).
J'ai vraiment pris mon temps, mais au moins je suis prêt à en découdre avec les 56km qui restent, rien ne peut m'arriver !
paulotrail est assis, il ne me reconnait pas (en même temps je suis passé d'un short bleu à un vert et d'un tee shirt noir à un bleu) tout de suite.
Phikikou fait une photo de nous.
Et après 30min d'arrêt je repars sous une pluie fine avec mon coupe vent.

Une longue montée et une longue descente plus loin (toujours des chemins forestiers il me semble), j'arrive au ravito du km64 3000m+ après 9h25 de course; juste 5min d'arrêt sous une pauvre tente pas très grande. Déjà on peut voir certains coureurs marqués par le froid et la fatigue.
Je suis toujours avec mon coupe-vent mais ça va je n'ai pas froid. Une poignée de cacahuètes, des chips, coca, eau gazeuse et c'est reparti !

1h plus loin, dans une montée, après avoir vainement cherché un endroit où m'abriter de la pluie et du vent, un endroit est favorable alors je m'arrête en pleine montée (pas raide évidemment) pour mettre ma GoreTex et la capuche. Le rouge est la couleur qui me manquait ! Mais ça fait du bien !!! j'avais froid depuis bien 10-15 min sous ce coupe-vent trempé.

Une montée pas longue, mais assez raide si je me souviens bien, j'ai juste envie de dormir; normal c'est 14h-14h30, l'heure de la sieste quoi ! Mais cette envie de dormir, ça va me hanter pendant 30minutes environ, que c'est long. Je ne rêve que d'une chose, c'est un lit, ou bien me poser sur un tapis de mousse... Mais comme il pleut fort, pas possible de s'arrêter, il faut continuer. Mais cette envie de dormir de fou, ça m'était déjà arrivé à la CCC 2014 vers 2h du matin, et c'est dur de lutter, alors tu prends un gel et tu continues.

Je croyais que c'était un ravito au 75è km, mais en fait c'est un point d'eau, il y a 2 pauvres malheureux transis de frois sous une bâche de fortune qui sont là, au milieu de nulle part avec de l'eau... Ils font de la peine, mais à ce moment là, j'en ai un peu ras le bol de cette montée.

Par la suite, le parcours me plait beaucoup plus, malgré la pluie, enfin on va avoir un peu de single, des montées un peu torturées (même si pas compliquées), différents terrains. On passera aussi dans un espèce de tunnel pas éclairé sous des maisons...

Après une longue descente, je passe dans une ville, le GPS de ma montre est à l'ouest et je pensais que le ravito serait ici, mais en fait pas du tout ! On traverse la ville sur le bitume et v'la une route bien raide qui s'offre à nous, mais je suis content, je distance celui de derrière et je remonte sur 2 petits jeunes Parisiens.

Puis arrive enfin le ravito du km 88 4100m+ après 13h50 de course où, sous une pauvre tente, il y a quelques bénévoles, et surtout le Viking qui est assis à claquer des dents sous sa couverture de survie, un autre mec est dans le même cas. Il me fait de la peine.
Je m'arrête 10min à ce ravitaillement de fortune où on est serré, faute de place, je mange tout ce que je peux et je repars.
En traversant la rivière sur les gros rochers, je glisse, et tombe dans l'eau, génial. Mais en fait comme la pluie est de la même température ça ne m'incommode pas plus que ça.

S'en suit la dernière côte que j'avais au final sur-estimée car je la grimpe facilement en lâchant les 2 qui étaient avec moi, mais la montée est sympa malgré la pluie de dingue qui s'abat sur nous, limite la grêle, on est au milieu de restes d'habitation, puis je vois au loin un des 2 Parisiens qui m'avait repris de l'avance et j'en fais mon objectif; et effectivement avant le sommet je le rejoins. Cette fin de montée est agréable en single au milieu de la végétation qui arrive aux épaules, j'aime beaucoup !
Avec ce Parisien, Pierre-Marie, on fait la course ensemble finalement car il s'accroche à moi alors on s'attend, c'est sympa.
La dernière descente est cool même s'il y a quelques passages boueux où l'on s'accroche aux arbres, mais j'ai vu bien pire ! Et ce n'est pas une descente en chemin forestier alors c'est chouette, ça change, enfin !
Je me retourne souvent car je n'ai pas envie qu'on nous rattrape, car on doit être dans la première moitié, et 3km avant l'arrivée il ne pleut plus, enfin ! Et il ne fait pas encore nuit, cool.
Quelques hésitations sur le parcours et on arrive sur la route du Boulieu pour la fin de ce trail; un mec nous annonce 200m encore et qu'il faut courir. Mais merde, pourquoi les gens racontent des conneries ? Il reste finalement presque 1km, mais c'est pas grave, on arrive avec Pierre-Marie dans la salle où nous sommes applaudis, on finit en 16h24; 59è et 60è sur 124 au départ, dont 100 à l'arrivée; finisher yes !

 

Ajout:


+ Les bénévoles (mais comme sur toutes les courses, il sont toujours sympa)
+ Les derniers 30km du parcours
+ Le fait de partir à 3h du matin, comme ça j'ai pu rentrer chez moi, certes tard, mais au moins j'étais dans mon lit :)
+ Le balisage sauf à quelques endroits où le doute est présent jusqu'à ce que tu trouves une balise 100m plus loin
+ Le lot finisher: une petite veste coupe vent sans manche RaidLight sympa
+ Trail roulant c'est bien quand on aime courir
+ L'accueil, quand quelqu'un arrivait il était applaudi dans la grande salle, c'est top
- Personne sur le parcours pour nous encourager (mais vu le temps, c'est pas anormal)
- Trop de chemins forestiers, un peu toujours la même chose, quasiment pas de single
- L'impression de faire des boucles pour que ça fasse 100km
- Trail roulant c'est pas bien quand on n'aime pas courir
- L'organisation je pense un peu dépassée par le climat

 

11 commentaires

Commentaire de Gazel posté le 06-10-2015 à 12:45:53

Belle course, j'aime bien ton saut dans la rivière, cela doit réveiller, toi qui avait envie de dormir

Commentaire de JuCB posté le 06-10-2015 à 14:23:56

Content d'avoir pu enfin te rencontrer à l'autre bout de Rhône-ALpes !!! ;-)

Le matin, je pense que j'avais plus la tête dans le c.. que dans la course. Quasiment aucun souvenir du réveil et des préparatifs. Honnêtement, le soir, j'ai mis quelques minutes à percuter (d'où les questions : T'habites où ?, etc...). Seul fait marquant du matin, Zecrazytux qui a failli ne jamais passer l'arche de départ à cause des fumigènes !!

"j'ai pu rentrer chez moi" : t'as changer d'avis en route ?? ;-)

@++ pour une sortie dans le Salève 1 de ces 4
Ju

Commentaire de Jé74 posté le 06-10-2015 à 15:25:57

Bravo pour cet exploit et ce magnifique CR. J'ai eu l'impression de revivre la course en te lisant. Je te rejoins sur tes points + et -.
Au plaisir.
Jé74

Commentaire de bobsup posté le 06-10-2015 à 16:38:40

JuCB, non je suis allé sur Lausanne ;)
Mais alors 3h de bagnole c'était compliqué, j'ai du faire plusieurs arrête détente pour me réveiller....

Quant à mon récit, je n'arrive pas à associer mes souvenirs visuels avec la carte ou le profil, ça y est, je sens que je vais passer V1, mon cerveau déraille !

Commentaire de Vik posté le 06-10-2015 à 18:13:10

bien joué bob :-)
j'ai cru que j'allais gerbé en effet avec les fumigènes :D

par contre au ravito du supposément 88eme km moi j'avais 85kilo et 3330mD+ au compteur...

Commentaire de paulotrail posté le 06-10-2015 à 18:35:56

Hello Yann, belle course et beau compte rendu.
Tu nous fais des coquetteries au ravito, comment veux tu que je te reconnaisse...en plus, on a couru ensemble uniquement dans la nuit...
La traversée où tu es tombé a été détournée juste à notre passage (franchement devenue infranchissable) , détour de quelques dizaines de mètres mais pas grave !
Ok pour les points positifs, pour les points négatifs, il faut leur laisser une chance : c'était la première, avec une météo pourrie :)
Au fait, je me suis rendu compte que la ccc2013 rapportait 3 points pour l'utmb 2016 : j'ai donc pataugé 18h00 pour rien....enfin si : pour le fun !

Au plaisir.
Jean-Paul

Commentaire de bobsup posté le 07-10-2015 à 10:52:50

JP, tu as bien fait de courir à Boulieu car si j'en crois le site de l'UTMB (et c'est bien ce qu'il me semblait):

Inscriptions 2016 : Seules les courses 2014 et 2015 sont qualificatives pour l'édition 2016

Donc ta CCC 2013 ne vaut plus rien.
Plus qu'à se préinscrire et voir le tirage au sort ;)

Commentaire de paulotrail posté le 07-10-2015 à 13:20:39

Tu as fais comme moi "lecture en travers" : faut bien tout lire et tu trouveras un petit commentaire qui dit que les courses utmb 2013 apportent des points pour les inscriptions 2016 :)
Cela dit, je ne regrette pas cette virée qui valide mon matos de "putain de temps de merde" !

Commentaire de paulotrail posté le 07-10-2015 à 14:17:53

Tu as fais comme moi "lecture en travers" : faut bien tout lire et tu trouveras un petit commentaire qui dit que les courses utmb 2013 apportent des points pour les inscriptions 2016 :)
Cela dit, je ne regrette pas cette virée qui valide mon matos de "putain de temps de merde" !

Commentaire de bobsup posté le 07-10-2015 à 14:31:10

Ah effectivement, tu as raison, mais on ne trouve pas trace de cette petite astérisque partout non plus:

(*) les finishers 2013 de l'UTMB®, de la CCC® et de la TDS®, peuvent également utiliser ces courses comme courses qualificatives.

Visible ici sur la page générale: http://www.ultratrailmb.com/fr/page/17/Courses%20qualificatives.html

Mais pas visible ici sur la page des courses:
http://www.ultratrailmb.com/fr/page/87/Liste%20des%20courses%20qualificatives.html

Commentaire de philkikou posté le 08-10-2015 à 22:40:28

Bravo pour ta course et merci pour ton récit... Effectivement le mauvais temps de la 2° partie a rendu la course et les ravito difficiles... ravi d'avoir rencontré tous ces kikous au long cours !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !