Récit de la course : Marathon de Vannes 2016, par fvedebe

L'auteur : fvedebe

La course : Marathon de Vannes

Date : 16/10/2016

Lieu : Vannes (Morbihan)

Affichage : 537 vues

Distance : 42.195km

Matos : Saucony Triumph rodée

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

18 autres récits :

1er marathon

En ce samedi 15 octobre, direction Vannes pour mon 1er marathon.
J'avais déjà fait plusieurs semis et tenté par du + long.
Mi octobre, c'est une bonne date, suffisamment éloignée des congés d'été pour avoir une bonne préparation, et pas trop tard dans l'année pour espérer avoir une météo clémente.

Arrivé à Vannes, je vais au stade de Kercado pour retirer mon dossard. Si j'avais été attentif, j'aurais vu que mon dossard m'attendais sagement à l'hôtel Langue tirée

Je profite de la soirée pour faire une toute petite sortie de 4 km, et planquer des fringues au 22ème au cas où.

Départ de l'hôtel en tenue, je dépose mon sac au stade puis profite de la navette pour me rendre au départ. Echauffement tranquille, je repère le meneur d'allure 4h30 (mon objectif initial) et l'informe que je vais essayer de le suivre. Il a l'air drôlement sympa !

Départ avec les feux d'artifices, je me greffe au groupe 4h30. Nous partons tranquillement, avec nos 2 meneurs d'allures, qui nous préviennent de toutes les difficultés (flaques, montées futures, ...). Je n'ai pas l'habitude de courir dans un groupe aussi compact, le rythme me convient jusqu'au 15ème où ma cheville rencontre une pierre.

J'ai mal, je m'arrête un instant et laisse filer le groupe 4h30. Je repars cahin caha, j'hésite à abandonner à mi course, au niveau du relais duo. Je repars comme je peux (plus que 27 km !), alternant marche et course et rigolant avec les coureurs dans le même état que moi. Merci au coureur du duo qui m'a tracté sur la fin Sourire

J'ai fini comme j'ai pu, m'arrêtant à l'envi pour marcher, en profitant au maximum des ravitaillements, de la gentillesse des bénévoles & des spectateurs. Mention spéciale aux Jamaicains d'Arcal ! Rigolant

Bilan, 5h15 et les ligaments de la cheville en vrac.


A savoir : le départ et l'arrivée ne sont pas au même endroit; il vaut mieux prendre un hôtel près de l'arrivée (et profiter des navettes pour se rendre au départ) que du départ.

Le parcours est assez valonné (ce n'est pas les Alpes non plus !) - à savoir que je suis très lourd (110+) et donc sensible aux dénivellés. Pour avoir discuté avec d'autres marathoniens à la gare, celui de Vannes leur a semblé plutôt plat mais ce n'est pas mon ressenti.

Le parcours est mixte chemin / bitume

Les ravitaillements contenaient (en liquide) de l'eau et du glucose, pas de cola

2 commentaires

Commentaire de valdes posté le 19-10-2016 à 09:29:16

Mon tout premier marathon (= ... Quels beaux souvenirs. Ton C.R. me donne envie de le refaire un jour (= ... En tous les cas, bravo à toi et remets toi bien de cetten cheville.

Commentaire de fvedebe posté le 19-10-2016 à 11:14:03

Merci @valdes. Oui, beau marathon : meneurs d'allure au top, spectateurs enthousiastes, villes traversées accueillantes. Après, mon gabarit actuel (110+) n'est pas spécialement fait pour ce genre d'épreuve, j'ai abimé la même cheville qu'à la NFL ...
Pour l'instant, repos et kiné ! Au plaisir de te croiser sur le marathon de Vannes !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !