Récit de la course : Marathon de Vannes 2009, par laurent-trail

L'auteur : laurent-trail

La course : Marathon de Vannes

Date : 18/10/2009

Lieu : Vannes (Morbihan)

Affichage : 1088 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

18 autres récits :

Une aventure de plus

Une aventure de plus

 

Sans embrun (ce marathon s'apelle aussi "la course des embruns"), sans vent du nord-est, somme toute avec un temps fort clément que s'est déroulé ce Marathon de Vannes.

Temps si clément que finalement nous étions trop couverts par rapport aux prévisions (petite température et vent de nord-est). Autant il est éventuellement facile d'ôter un t-shirt - un pull, (Sous réserve d'avoir quelque chose en dessous ; n'est ce pas ma chérie) autant c'est une autre éventualité d'ôter son collant 3/4 ; du sais-je en bord de mer : cela peut faire désordre !

Cela dit voilà l'un des avantages majeur de ce marathon : 50 % du parcours en bord de mer, comme annoncé ! Personnellement j'aurai dit plus que cela mais peut être dans mon esprit j'intègre à cet agrément le joli cheminement campagnard et l'accueil++ des villages qui s'y trouvent (début de la première boucle). J'y ajoute peut être aussi les chemins larges permettant ainsi à ce marathon de faire la liaison avec le trail, ce qui nous plait bien.  Ajoutons à cet inventaire les passages sous pinède de la seconde boucle. Ne pas oublier le passage par la vielle ville au terme du premier tour. C'est pour tout cela que l'on a envie de faire le second tour pour boucler le marathon.

De toute façon même, si du fait d'un incident on ne terminait pas, rien que le départ : cela vaut le coup ! A l'heure dite, au pied des remparts et tout illuminé d'un feu d'artifice fort bien minuté.

Autres points clefs de ce marathon : un service d'accompagnement hors paire (signaleurs, suiveurs...), une jolie médaille souvenir, un coupe vent sans manche sympath, et surtout les buffets de produits du terroir proposés par les agriculteurs locaux (village de la première boucle).

La seule chose à retrancher c'est la pasta partie qui relève plus de la pitence d'un restau de quartier que d'un repas de coureur de fond (semoule sans assaisonnement, quelques pâtes agrémentant un fond de légumes, pâtisserie pour finir !). Nous sommes venus manger dans les premiers, mais cela n'empêche que ... ! Si ce sont des bénévoles qui ont préparé le repas il est dommage qu'un tel investissement personnel n'aboutisse pas sur un plaisir partagé. Si c'est un professionnel il y a manifestement un problème de budget et/ou d'information sur les besoins nutritifs du marathonien (c'est vraiment le point noir). Par contre la salle était gentiment décorée, les tables bien mises et la soirée en musique semblait prometteuse.

Cela mis à part un bon WE.

3 commentaires

Commentaire de Pat'jambes posté le 22-10-2009 à 21:44:00

Que du plaisir en somme !
;-)

Commentaire de fulgurex posté le 23-10-2009 à 11:34:00

un CR de marathon sans indication de chrono! Il existe donc des gens qui ne courent que pour le plaisir, et tu en fait parti. Pas de détail sur les difficultés ressenties... que les belles choses à voir. Tu as su profiter et nous donner envie de venir découvrir celui ci. Félicitations. Dommage que j'habite de l'autre coté de l'hexagone.

Commentaire de MOZ posté le 23-10-2009 à 21:19:00

C'est sur que le parcourt est super agréable et l'ambiance extra.
Un marathon vraiment pas comme les autres que ça me dérangerai pas de refaire.

Un CR qui me donne envie d'y retourner.

Merci

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !