Récit de la course : Ultra-Trail du Puy Mary Aurillac - 105 km 2017, par erikeo29

L'auteur : erikeo29

La course : Ultra-Trail du Puy Mary Aurillac - 105 km

Date : 17/6/2017

Lieu : Aurillac (Cantal)

Affichage : 726 vues

Distance : 105km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

UTPMA 2017 / Sancy 2017

Samedi 23- Dimanche 24 septembre 2017.

Boucle Achères - Mont Dore - Achères en 42 heures chrono avec 2 maîtres à penser. Si si: Jérôme, le King de la Diag. Didier, la Loco des Templiers (x3), de Larnagol et de tout endroit cabossé où il vous faut arriver à l'heure.

Retour en Auvergne.

La dernière était il y a 3 mois, à Aurillac, avec Stéphan "UTMB sous les crampons". Un départ ce 25 juin 2017 pour 105km et 5500m D+, UTPMA marqué sur le dossard. Après une préparation plutôt correcte, ce devait être un beau week-end type Marengo pour cette plus longue distance. Sans sombrer dans la Bérézina, ce fut Eylau: beaucoup de sueur pour rien.

Un départ à minuit serein, puis à l'aube, une douleur au genou après 30km et juste 5 heures de course. La motivation fut de se dire qu'il ne restait que 16 heures pour rentrer à l'hôtel et vite s'allonger. Mais au fil des heures, rien ne s'arrange. Si les montées se passent correctement, les descentes coincent, lamentablement, douloureusement: d'abord en sautillant, puis en marchant, parfois en crabe ou à cloche pied et quelques essais en marche arrière pour ne plus sentir le genou. L'objectif de finir en 21 heures se termine finalement en 26 heures, 45 minutes avant l'horaire légal.

A défaut de plaisir sportif, le seul exercice aura été de taquiner le "mental" (voire la bêtise de ne pas s'être arrêté), de dépasser ce seuil de la "douleur" (qui, il est vrai, est plutôt niveau pâquerette chez le sexe "fort"), mais de rester le papa le plus fort du monde pour mes Princesses. Factuellement, des paysages magnifiques - le Plomb du Cantal, le Puy Mary, Chavaroche - mais non savourés, un parcours somptueux mais non apprécié.

Dans une journée "sans", malgré l'énergie physique et mentale dépensée, ne restent gravés que les mauvais souvenirs: la chaleur dans la vallée, le vent glacial sur les crêtes, des selfies de croque-mort et surtout celui de n'avoir aucun souvenir à partager.

Ce fut dur pour beaucoup: 307ème sur 327 arrivants et environ 500 partants.

UTPMA: https://www.youtube.com/watch?v=EcvdasUHtGo

 

3 mois plus tard, ce dimanche 24 septembre 2017, c'est donc un retour pour essayer de retrouver une note plus positive: le Puy de Sancy, 60km et 3350m D+. Cela parait plus raisonnable.

Raisons familiales et professionnelles obligent, la préparation s'est faite au plus juste, genre écolier se reposant un peu trop sur ses acquis.

5h30: le départ est poussif puis au bout de 20km les jambes se libèrent, je raccroche mes 2 acolytes. Quelques jolies descentes, de belles montées et des crêtes magiques sous un soleil bienveillant. Le corps se détend et répond avec ses humbles capacités. Manque un peu d'entraînement certainement, les cuisses commencent à coincer au bout de 50km sur la montée vers le Puy de Sancy mais cela reste une bonne fatigue. La dernière descente sur une piste de ski ("Sous la neige, la caillasse !") se fait en serrant les dents (foutu manque de travail excentrique des cuisses !) pour essayer finir sous les 10 heures.

Chose faite (253ème sur 502 arrivants et environ 630 partants), une bière puis voir Jérôme et Didier franchir l'arche. Une douche et retour direct sur Achères car demain lundi, ..., une tout autre course commence !

Sancy : https://www.youtube.com/watch?v=t4P5Ui5ATiA

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !