Récit de la course : Oxy'Trail - MN 10km 2021, par neofoxy

L'auteur : neofoxy

La course : Oxy'Trail - MN 10km

Date : 25/9/2021

Lieu : Noisiel (Seine-et-Marne)

Affichage : 86 vues

Distance : 10.4km

Objectif : Se défoncer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

What the hell.....?

Après l’échec du mois dernier, je me fixe des objectifs pour garder la motivation de l'entrainement et surtout pour le Championnat régional d'IDF de marche nordique de Chamarande (je suis dans l'ultra court terme).
Je trouve l'Oxy'trail. On y va a 4 du club. 11km, c'est dans mes cordes.
On arrive, l'ambiance est sympa. J'ai toujours mes 3 paires de chaussures pour choisir en fonction du terrain.
Le terrain, après repérage est super, sans piège donc je pars en minimaliste comme je ferais à Chamarande sauf si pluie/boue.
On se place au départ, petite musique et pan. Tout le monde sur la première ligne part à fond et fuck la gestion.
Je connais mon travers, partir trop vite. Je me retrouve rapidement en lead puis 2ème place car je ne veux pas me cramer.
Après l'herbe, on arrive sur un chemin un peu caillouteux en descente. Je regarde la vitesse : 9,5km/h , trop rapide. Un groupe de tête s'est créé de 4 marcheurs et finalement un marcheur décide de se transformer en coureur et nous dépasse à probablement plus de 10. Un gars à côté de moi râle. Je lui dit qu'il y a pas de juge et qu'on peut pas grand chose. Il y a néanmoins les ouvreurs et mes compagnons râlent un max auprès d'eux qui regardent et confirment qu'il court clairement. ils font des vidéos et l'envoient au pc course.
Pendant ce temps, un des compagnons de l'avant (celui que je suivais) fini par lâcher en disant "voilà, j'ai fais la rampe de lancement. Vous allez le bouffer le coureur".
On se retrouve donc à 2 en chasse. Je jette un œil derrière. Je vois un gars du club qui remonte car il est toujours en mode diésel et un autre poursuivant qui tente de revenir.
J'appelle le gars du club en lui disant que je l'attend.
2km, je reviens finalement sur le coureur qui se prend sans arrêt des remarques des ouvreurs. Le marcheur à côté de moi à l'air d'avoir du mal. Je creuse un peu l'écart et stabilise pour gérer l'effort et voir si le coéquipier revient. C'est finalement ce qui semble se produire vers 3km. Il lui reste 10m je pense pour revenir donc je ralenti légèrement pour faire la jonction.
S'ensuit une course d'équipe où l'on se passe les relais. Je fais l'état des écarts avec l'arrière et parle souvent de ce qui se passe derrière pendant le reste de la course. Surement trop, mais j'essaye de verbaliser la gestion. 4km on passe sur des ponts en bois et une pointe de mon bâtons semble se défaire en se prenant entre 2 lattes. Je regarde. Merde elle bouge. On attaque la montée, je prend le relais car c'est mon rayon. Une fois en haut on arrive à la mi course avec un ravitaillement en eau. Je le prend même si je répugne à prendre des bouteilles de 50cl pour les balancer direct à la poubelle en en buvant 20.
2eme boucle. On a un peu d'avance. Mon coéquipier a pris le relais dans la descente. Je lui rappelle de faire gaffe au trajectoires.
Péripétie dans la descente : je perd ma gourde (ce qui n'arrive jamais normalement même si je n'ai plus le lien qui la tient. Je prend les gourde uniquement sur les courses non MNT car c'est plus simple pour moi que la pipette même si ça doit me faire lâcher un bâton. Vu le règlement ça passe). Je reviens donc en arrière de 10m pour aller la chercher et me retrouve donc pile entre le nouveau premier seul devant et le 3ème derrière moi.
Je décide de faire l'effort pour revenir, ce qui me prendra un peu plus de 5 minutes. Mon coéquipier n'ayant pas remarqué que je n'étais plus là (il me l'a dit à la fin).
On arrive dans la longue ligne droite en bas. L’écart est stable avec derrière (hormis moi qui joue au yoyo). On est au 2/3 de la course. A partir de maintenant, même si je perd ma gourde de nouveau je la laisse (décision sur le coup). Un groupe de 2 s'est formé derrière nous et tente de revenir incluant notre ancien courcheur.
J'annonce que normalement ça le fait sauf si on a une défaillance.
J'ai un léger sentiment de lassitude à ce moment. il me tarde que ça finisse. A qui cela n'est jamais arrivé?
On repasse sur les ponts, puis une petite montée avant un replat.
Sauf que je me trompe sur derrière car le 3ème non coureur tente son vatout à un peu plus d'un km de l'arrivée.
C'est encore plat puis on aura la montée. On avait décidé qu'on finirait pas loin et qu'on se tirerait la bourre à la fin si ça restait comme ça.
Sauf que dans la montée je suis en tête et mon coéquipier a un peu de mal à tenir et le 3ème revient.
Il me dit de tenter ma chance à environ 500m de l'arrivée dans la côte. Je répond OK et je pars comme une balle en lâchant ce qui me reste.
L'ouvreur devant est en train de filmer, je ne sais pas si c'est diffusé sur l''écran de l'arrivé mais je me dis que j'espère qu'ils ont que l'image car le son était pas beau : j'étais à la limite respiration au bout de 30 secondes à fond de montée et on croirait que je suis asmatique vu le bruit que je faisais.
J'entend un des ouvreurs prévenir l'arrivée de mon nom. je me dit que ça sent bon. je ne regarde plus derrière. Je lâche juste tout.
Repassage près du ravito et on m'indique d'aller à gauche. Ok, c'est la ligne droite finale. Heu, ouais...c'est normal qu'avec mon niveau je gagne une course?
Je viens de réaliser. Une petite butte de 3m puis c'est plat avec un tas de sable de 4m. Je lâche ce qui reste en restant clean.
Il y a des spectateurs sur le côté qui applaudissent mais j'écoute à peine. Je pense juste à finir. Le chrono affiche 1h13m23. Moins de 1h13m30 possible? Je me lance dans une bataille avec le chrono et je pense passer à 31. Mais officiellement ce sera 34.
Les bénevoles à l'arrivée me félicitent et je regarde derrière pour moi mon coéquipier arriver. Il est poursuivi d'assez près mais arrive tout de même 2ème avec 10sec d'avance sur le 3ème. Après coup on verra qu'il a pris un éclat de 26sec sur 500m alors que d'habitude (en mai-juin) c'est plus lui qui me mettait des écarts sur la distance.
Officiellement j'aurais été à 8,8km/h de moyenne sur la course. Je pense que c'est un peu moins car un peu moins que 11km.

Voilà comment j'ai gagné l'Oxy'trail. Pour une fois je ne me suis pas cramé dès le début mais la situation de course le permettait. Il est aussi probable que les enchainements de cet été ont joué sur mon endurance. Je ne sais pas comment juger cela. Bonne perf ou pas? Je dirais plutôt assez bonne perf mais à juger en fonction de Chamarande si je sors le même genre de chrono. Je pense qu'il y a une grande possibilité que je me fasse tôler.
N'empêche que je suis super content d'avoir gagné une course de ce genre là et ça remonte pas mal mon moral et enlève une partie de la déception de cet été.

1 commentaire

Commentaire de DavidSMFC posté le 02-10-2021 à 22:16:45

Wahou bravo ! J'étais bénévole à la remise des dotations donc j'ai suivi la course sur l'écran géant et grâce au speaker ! :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !