Récit de la course : Oxy'Trail - 20 km 2021, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Oxy'Trail - 20 km

Date : 26/9/2021

Lieu : Noisiel (Seine-et-Marne)

Affichage : 289 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

Que du plaisir et du partage !

Récit disponible et illustré sur mon blog : Mes expériences sportives - Oxy'Trail 2021

 

S'il y a bien un rendez-vous incontournable dans mon calendrier d'épreuves chaque année, c'est évidemment l'Oxy'Trail ! Coureur et bénévole sur la course depuis la première édition en 2013, ma première course à pied, je suis fidèle au rendez-vous tous les ans et c'est bien sûr le cas pour cette 8ème édition (sans compter l'édition virtuelle de 2020 à laquelle j'ai également participé).

Malheureusement, cette année, la course a été reportée étant donné le contexte sanitaire. Elle n'a donc pas eu lieu fin juin comme c'est le cas depuis 2014 mais fin septembre. Le même week-end que le WE Kikouroù à Alésia où j'avais très envie d'aller également ! Mais mon cœur va forcément vers l'Oxy'Trail malgré tout.

En plus, cette année, nous sommes très nombreux à représenter l'USTA sur les différentes distances proposées, pas loin d'une cinquantaine de participants. Et avec des performances à la hauteur de l'évènement qui plus est !

 

Samedi 25 septembre 2021

Pour moi, c'est dès le samedi midi que débute l'aventure Oxy'Trail puisque je rejoins les bénévoles juste après le boulot en venant directement à vélo au Parc de Noisiel. Je retrouve mon frère qui est responsable du pôle Dotations. Durant environ 5 heures, j'accueille tous les participants qui viennent récupérer un tee-shirt Femmes taille L afin de leur donner... Mais je croise aussi de très nombreuses connaissances, des collègues enseignants aux camarades de l'USTA en passant par quelques badistes du COCEP et bien d'autres personnes que je connais. Quel plaisir de se retrouver là, dans une ambiance très sympa, prêts à courir le lendemain !

J'en profite également pour récupérer mon dossard pour le 20km, le numéro 4899, avec l'aide de Yassia ! Cette année, les parcours sont exceptionnellement différents par rapport aux années précédentes puis le 23km est remplacé par un 20 et le 13 par un 12 puisque nous courons essentiellement sur les bases de Vaires et de Torcy en plus du Parc de Noisiel. J'ai donc choisi de faire la plus grande distance, n'ayant personne à accompagner sur le 12, cette fois.

Jusqu'à maintenant, sans compter le 13 et le 23 faits l'année dernière pour l'Oxy'Virtuel, j'ai pris part à 5 reprises au 13km, 2 fois le 23 et 2 fois le 5 (ayant cumulé deux fois le 13 et le 5). C'est donc la troisième fois que je m'engage sur le format long mais ce sera plus court qu'en 2015 et 2017.

 

Dimanche 26 septembre 2021

C'est le grand jour ! Après un réveil à 7h15, je pars sur les coups de 8h00 en direction du Parc de Noisiel où je vais à vélo, comme tous les ans. Le parking vélos mis à disposition est très pratique et c'est plus simple que de stationner en voiture. Et en plus, ça fait un échauffement et une récup' sympas. D'autant que la météo n'est pas catastrophique contrairement à ce qu'on aurait pu craindre en début de semaine.

J'arrive donc sur place vers 8h30, ce qui me permet de filer un petit coup de main à la remise des tee-shirts, de me préparer tranquillement, de croiser encore pleins de connaissances et de partir à l'échauffement avec quelques camarades de l'USTA après avoir déposé mon sac à la consigne (et évidemment chambré Philippe).

Avec Rachid, Djamel, Nathan, Saïd et Loick, nous descendons le Parc de Noisiel pour trottiner un peu, nous échauffer tranquillement mais aussi voir passer JC pour la fin du 12km dont il termine brillamment en deuxième position, sur les talons du vainqueur, après avoir mené pendant toute la course.

Une fois JC passé et encouragé, on remonte pour entrer dans le sas pour ne pas être en retard au départ. On y retrouve Arnaud ou encore Sophie qui font également le 20. On fait quelques gammes sur la ligne droite de départ avant de nous positionner derrière la ligne, sagement derrière les favoris parmi lesquels figure Manu qui a rejoint le club récemment (et fera une superbe 3ème place !).

L'ambiance monte, ça fait du bien de retrouver cette atmosphère si conviviale et motivante de l'Oxy'Trail avec plus de 1200 coureurs au départ du 20km, support cette année du Championnat d'Ile de France de Trail.

 

La course - 20km

Et à 10h00, c'est parti au coup de pistolet du starter ! Je m'élance sagement aux côtés de Rachid, Saïd et Loick qui ont prévu de faire la course à 4'40/km. C'est un plaisir pour moi de les accompagner même si je pourrais aller plus vite mais je ne nourris pas d'ambitions sur cette course après 4 compétitions faites à fond les week-ends précédents. Par contre, une nouveauté a fait son apparition récemment sur la course avec une speedzone qui m'intéresse bien... On en reparle bientôt !

Nous laissons donc Manu loin devant mais aussi Djamel, Arnaud et Nathan qui vont faire une très belle course, en moins de 1h30. Evidemment, le départ sur le plat puis en descente dans le Parc de Noisiel nous fait partir plus vite que l'allure prévue mais pas d'inquiétude, nous stabiliserons dès que nous serons en bas du parc.

Je l'avoue, quand Alex nous rattrape, cela me démange forcément de le suivre mais non, je parviens à résister et à rester avec mes 3 camarades de course du jour et à laisser filer mon plus grand rival des courses et de l'USTA !

On déroule tranquillement dans la descente et on stabilise une allure aux alentours de 4'30/km une fois en bas, un poil plus rapide que prévu mais les gars semblent bien, il faut profiter du bon état de fraicheur de début de course pour prendre un peu d'avance sans s'emballer et se griller.

Tout se déroule parfaitement, nous quittons le Parc de Noisiel pour rejoindre les Bords de Marne autour de la Base de Vaires, calés sur un rythme très régulier. Je suis bavard, je l'avoue, mais je suis tellement à l'aise à cette allure que ça me fait plaisir de discuter un peu avec Rachid, d'encourager les gars. Autour de nous, ça bouge pas mal, quelques coureurs nous dépassent ou se calent juste derrière mais nous maintenons bien notre vitesse et sommes réguliers.

On passe le premier ravitaillement où j'en profite pour manger un morceau de banane et boire un coup tout en chopant une deuxième bouteille pour la filer à Loick. Je n'ai ni spécialement soif, ni spécialement faim mais je préfère assurer le coup pour être en forme dans 7 kilomètres, précisément.

Avec Rachid, on surveille si le rythme est toujours correct, ce qui est le cas puisque nous accentuons légèrement notre avance à chaque kilomètre, ce qui veut dire que nous progressons toujours à la même vitesse depuis le début de course. Les kilomètres défilent bien, Saïd semble bien en forme aussi et Loick s'accroche mais ne semble pas aussi à la peine qu'il pourrait le laisser entendre.

Une fois que nous avons fini de longer la Base de Vaires, nous filons vers les Bords du Canal pour une partie toujours aussi roulante et même encore plus facile que les chemins parfois un peu piégeux du bord de la Base. En revanche, au bout, nous bifurquons à droite pour surplomber la Base sur un chemin que mes camarades apprécient moins alors qu'au contraire, je l'aime beaucoup car je le trouve très souple.

Les voilà donc ensuite ravis de retrouver du bitume à la mi-course. Nous n'avons effectivement pas les mêmes préférences ! Même si la fatigue arrive progressivement, Rachid, Loick et Saïd sont toujours en mesure de souffler quelques mots sans trop de soucis donc c'est que tout va bien. Nous sommes détendus mais concentrés. On passe le deuxième ravitaillement où je reprends de l'eau et un morceau de banane mais le tout pour Loick ce coup-ci. Mon objectif de la course approche, je commence à me focaliser dessus.

On longe le parcours de Canoë-Kayak de la Base Olympique avant de quitter cette dernière pour retrouver les Bords de Marne par un petit chemin assez étroit qui nous amène vers le chemin plus large en direction de l'Ecluse de Vaires. J'ai repéré ce matin à vélo que le début de la speedzone se trouvait justement là, juste avant l'écluse.

Qu'est-ce donc que cette speedzone ? C'est un kilomètre chronométré, après 12,5 kilomètres de course sur le 20km. Un classement sur ce segment est ensuite publié avec une récompense pour les trois premiers. Pour quelqu'un comme moi, toujours en quête de défis et sans réelles ambitions aujourd'hui, c'est juste parfait. Du coup, j'accélère progressivement en amont du segment pour prendre un rythme un peu plus soutenu et lâche donc provisoirement mes 3 acolytes, sous leurs encouragements.

Bon, les sensations ne sont pas folles mais je suis en jambes quand même malgré la distance déjà parcourue. Une fois le tapis de chronométrage du début de la zone franchi, j'accélère franchement pour me retrouver à environ 3'20/km. Dur dur de démarrer à cette allure après plus de 12 bornes à 4'30/km mais il n'y a qu'un kilomètre à tenir.

Je double du monde (28 sur le kilomètre en question, un peu plus si on compte ceux que j'ai dépassé juste avant quand j'ai pris un peu de vitesse). Mais personne ne me gêne pour autant donc je peux me donner sans soucis et maintenir le rythme. C'est franchement difficile comme exercice mais j'aime bien ! Je serre les dents et j'en remets une couche sur la fin, à la sortie du chemin, quand j'aperçois le tapis de fin de zone sur la piste cyclable bitumée. Un dernier effort et je me relâche.

Un speaker et un écran avec les résultats se trouvent juste après la zone, ce qui me permet de savoir instantanément que j'ai fait ce kilomètre en 3 minutes et 14 secondes. Je ne le sais pas encore mais cela me permet de terminer 1er sur 1231 concurrents de l'Oxy'Go sur le 20km. Suivent 10 secondes derrière moi deux autres coureurs qui ont joué le jeu également mais nous n'étions pas très nombreux à accélérer vraiment sur cette portion. Mais j'apprécie l'initiative et trouve cela bien sympa, mine de rien.

Mission accomplie donc. Désormais, je n'ai plus qu'à attendre tranquillement les gars du club pour finir avec eux. Mais ils sont maintenant près de 2 minutes derrière donc je fais quelques kilomètres plus doucement, à me retourner régulièrement pour voir s'ils arrivent, à encourager ceux que j'ai dépassés dans la speedzone et à m'arrêter un peu de temps en temps pour essayer de les visualiser.

Je finis par voir arriver Saïd tout seul, je l'encourage mais ne reste pas avec lui car il semble très bien, je préfère apporter mon soutien à ceux qui sont plus en difficulté. Je repars donc avec Loick qui n'est pas très loin et avance toujours bien. Je m'étonne que Rachid soit encore un peu plus loin derrière mais Loick semble me dire qu'il va revenir donc je ne m'inquiète pas.

On arrive au troisième ravitaillement où je prends à nouveau de la banane, pour Loick et pour moi et de l'eau pour tous les deux. On entre dans le dernier quart de course, autour de la Base de Torcy. Loick est encore bien motivé avec Saïd en ligne de mire. Je reste encore un moment avec lui, j'essaie de lui donner quelques conseils et lui dis de revenir très progressivement sur Saïd, sans à-coups. L'allure est encore très bonne, toujours environ 4'30/km.

Ne voyant plus Rachid, je décide de l'attendre et de laisser Loick. Je repars donc quelques instants plus tard avec Rachid sur les Bords de Marne. Nous attaquons vraiment la toute fin de course mais Rachid est dans le dur, il a eu un coup de mou vers le 15ème kilomètre et subit davantage la course depuis. J'essaie de l'encourager au maximum et nous parvenons à maintenir une bonne allure pour finir la course sur une bonne note après tout le chemin parcouru jusque-là.

Au courage, Rachid s'accroche et ça fait plaisir. Bon, la montée du Parc de Noisiel n'est sans doute pas une partie de plaisir pour lui mais il tient bon et nous finissons très convenablement ce 20km. Il parvient à accélérer dans la dernière ligne droite pour finir en moins de 1h33 de temps de course réel. Je finis juste derrière lui en 1h32'59 (temps réel, 1h33'04 depuis le coup de pistolet), 147ème sur 1231 arrivants pour 20,18 kilomètres à la montre.

Je félicite les autres coureurs du club avec pleins de très belles performances au passage et on récupère le sac de ravitaillement d'arrivée, contexte sanitaire oblige. Sans oublier la médaille de finisher, bien sûr ! Je file ensuite aux dossards pour voir s'il y a une possibilité que je cours la course de 5km qui s'élance à midi afin d'accompagner Eva pour qui c'est une première sur cette distance.

J'hérite du dossard 647 et file dans le sas de départ car celui-ci est imminent. Je retrouve là encore quelques connaissances dont Madjid et Arnold et bien sûr Eva accompagnée par Erwan qui prend le départ avec nous.

 

La course - 5km

C'est donc le moment de mon deuxième départ de course pour aujourd'hui, comme en 2018 et 2019 après avoir couru le 13km avec Julie sauf que cette fois, je ne vais pas faire le 5km à fond. Et c'est parti au coup de pistolet avec, toujours, cette ambiance aussi géniale !

Evidemment, bien que nous soyons prudents, le départ est trop rapide mais il est difficile de faire autrement sur un tel parcours qui commence par la partie favorable et se finit en montée. Eva semble bien, il y a des filles pas loin devant nous, des objectifs potentiels à aller chercher. Sans affolement, nous déroulons bien dans la descente pour boucler le premier kilomètre en moins de 4 minutes mais vu le profil de la course, ce n'est pas un problème. L'important, c'est de bien gérer la suite.

Je reste donc tranquillement aux côtés d'Eva, l'encourage et la conseille pour qu'elle vive pleinement sa course et ne la subisse pas (en regardant sa montre ou en cherchant à revenir trop vite sur les filles devant). Très progressivement, en maintenant une bonne allure, nous revenons sur une fille du GANG et une jeune du club de Val d'Europe. Eva passe alors virtuellement 4ème féminine de la course mais je sais que faire l'effort maintenant, à peine à la mi-course, risquerait de la griller complètement pour la fin donc je lui conseille de ne pas chercher à accélérer mais de stabiliser l'allure.

Tout se passe très bien jusqu'à ce qu'Eva commence à sentir que cela va être dur de tenir la distance. Eh oui, 5 bornes, ce n'est pas 1 ou 2 kilomètres mais vue sa progression à l'entraînement et ce qu'elle nous démontre depuis quelques mois, elle a les capacités pour bien résister. C'est ce que j'essaie de lui faire comprendre et elle tient bon. Les deux filles dépassées il y a peu finissent par repasser devant mais sans qu'Eva ne flanche donc il n'y a pas de quoi s'affoler.

La suite est très difficile pour Eva, le quatrième kilomètre est particulièrement pénible pour elle alors qu'elle garde une très bonne allure mais elle sait ce qui l'attend ensuite avec cette montée finale. Et les kilomètres paraissent de plus en plus longs pusique la vitesse baisse légèrement. J'essaie de la rassurer et nous attaquons la côte, toujours très proches des deux filles de devant.

Les dernières centaines de mètres sont faits en souffrance par Eva mais très courageusement, elle s'accroche et parvient à bien finir la course malgré tout. On croise Azzedine qui l'encourage, j'essaie de la soutenir le plus possible puis ce sont ses parents qui l'encouragent à leur tour avant le dernier virage. Allez, plus que 200 mètres !

Nous doublons un ultime concurrent et Eva franchit la ligne d'arrivée au bout de l'effort mais chapeau, superbe première course de sa part sur cette distance ! Malheureusement, elle n'échoue qu'à 11 secondes de la jeune fille de Val d'Europe qui termine 1ère Minime mais elle est tout de même 2ème Minime sur 11 avec un super chrono et 6ème fille !

Terminant juste derrière Eva, je me classe 43ème sur 545 arrivants en 23 minutes et 18 secondes (en temps réel, 23'21 depuis le coup de pistolet) pour 5,29 kilomètres !

Je suis bien content d'avoir pu vivre cette course aux côtés d'Eva et termine cet Oxy'Trail avec de superbes souvenirs de partage, de sport et de plaisir ! Surtout que l'USTA fait une razzia sur les podiums.

4 commentaires

Commentaire de augustin posté le 27-09-2021 à 11:18:45

Ah toujours le premier à dégainer ce David! super récit et bravo d'avoir joué le jeu de la speed zone! je peaufine mon CR et je publie ;-) a très bientôt du coup!

Commentaire de DavidSMFC posté le 27-09-2021 à 15:51:13

Merci Augustin ! J'avais tellement de belles choses en tête que j'avais hâte de les raconter ;-) J'ai pu illustrer davantage le récit sur mon blog à présent :-)

Commentaire de defi13 posté le 28-09-2021 à 11:22:15

bravo David ! toujours en quête des défis pétillants et prêt à soutenir les autres ! Bonne préparation pour le TSM. Je filerai à Provins le weekend prochain.

Au passage et sans chercher à polémiquer outre mesure, quand j'ai appris que cette épreuve était le support du Championnat d'Ile de France de Trail, ça m'a fait doucement rire. Dénivelé : zéro, technicité : zéro, terrain : bitume / sentiers / pelouse, hum, hum... On n'a pas assez de bosses, de boue et de forêts en île-de-France pour choisir cette course ?! (je la débadge volontairement de son titre de trail ;-) ... bref

Commentaire de DavidSMFC posté le 29-09-2021 à 18:47:26

Merci beaucoup ! Je n'ai encore jamais fait Provins, certains athlètes du club y seront et j'irai un jour aussi mais pas cette année. Bonne course à toi !

Oui, c'est la deuxième fois que c'est le Championnat d'IDF de Trail... je ne sais pas si plusieurs courses se portent candidates à chaque fois mais je concède volontiers que c'est surprenant. L'organisation est vraiment géniale à mes yeux mais le terrain n'est pas technique du tout et encore moins de dénivelé cette année que d'habitude où il y en a très peu. C'est une course très roulante ! En revanche, quasiment pas de bitume cette année, c'était une vraie course nature sur chemins ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !