Récit de la course : KV de Pussy la Léchère 2022, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : KV de Pussy la Léchère

Date : 22/5/2022

Lieu : La Lechere (Savoie)

Affichage : 170 vues

Distance : 5.3km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

4 autres récits :

Le phénoménal KV de PUSSY-LA-LECHERE


Le phénoménal KV de PUSSY-LA-LECHERE

 

 

 

Cette date du 22 Mai est prévue depuis longtemps dans le planning : le phénoménal et bientôt légendaire KV de PUSSY-LA-LECHERE !

 

 

Aux portes de la Tarentaise, un village chatoyant qui se met en quatre pour satisfaire 156 crétinos que nous sommes ! Ce brave club de jeunes qui animent leur village. En plus j’ai mon dossard réservé de 2020, reporté en 2021, reporté en 2022.

 

 

Non non non, c’est incontournable on est là ! La semaine dernière j’ai pu faire la finale du HB histoire d’encaisser du D+ de sauvage, ça devrait payer, surtout consolidé avec mon régime sec entamé en février 2022.

 

 

Arrivé dans les derniers au parking, à 30 minutes du départ, je file aux inscriptions saluer Christine et prendre mon lot, avant de filer sous la banderole où l’ambiance est déjà là. Un peu inquiet car je sais ce qui nous attends mais bon on est là pour ça hein.

 

 

Je fais la connaissance du coup de mon collègue de BSM, puis de celui de Moûtiers, avant de me mettre en queue de peloton et BAM 8h30 c’est parti !

 

 

La température est vraiment idéale, le terrain est sec, les conditions sont géniales. Et puis zéro pression puisque je ne connais personne dans le peloton.

 

 

Timidement je double en gardant un petit trottinage, on quitte le village, on traverse le champ, ça y est c’est la forêt et déjà 100 d+ qu’on n’a pas vu passer.

 

 

Petit replat et c’est parti pour 300 d+ costauds, j’essaye de coller au train sans me faire moi-même coller, les positions se figent déjà entre ceux partis optimistement et ceux capables de relancer.

 

 

S’ensuit un combat à trois dans les lacets, une blonde bloque mais la brune aux écouteurs qui suit ne double pas, je prends mon mal en patience et ça permet de faire descendre le cardio avant l’attaque, sauf que la brune ne s’en laisse pas conter et reste au contact avant d’attaquer à son tour et elle ne fait pas dans la dentelle puisqu’elle me décroche un petit écart aussitôt.

 

 

Bientôt 500d+, le ravito est à 600d+, je reprends un gars déguisé en triathlète et un autre gars qui explose, la brune est à 30m et derrière la blonde ne lâche pas l’affaire !

 

 

Voici le ravito que j’honore, mélange coca-eau, on reprend les esprits, mais on perds quelques places, la blonde a filé, un senior aussi, je repars à ses basques tandis que deux juniors sont dans ma foulée.

 

 

Et dans cette partie ça va bien, le senior a repris la bonde et du champ, moi-même je recolle la blonde mais vraiment au train, et que je tape du pied et que je fais du bruit avec les bâtons pour me montrer mais elle ne se fait pas prendre, snif.

 


Arrivé dans le vallon elle parvient à relancer, je me dis que c’est à quitte ou double avant le mur de l’Arc ! Derrière le trou est fait, je vais pouvoir courir le final « sereinement ».

 

 

Et comme à chaque fois, qu’il est impressionnant ce mur final, j’avais bien prévenu Stéphane mais une fois devant ouch il ne faut pas lever la tête !

 

 

Une nouvelle épreuve commence, 130d+ DROITS DANS LA PENTE, je pense mon heure venue avec un poursuivant venu de nulle part mais il ne reviendra pas, tandis que devant la blonde a pris les choses en main et réussit à creuser, je raccroche un senior mais à 50m de la ligne je bluffe complet une attaque il réplique aussitôt, qu’elle est chère cette 123ème place LOL !

 

 

SURPRISE dans cette folie furieuse qu’est l’arrivée (un vrai STADE !!!), je termine donc en 1h16 faisant mieux que mes deux 1h17 en 2018 & 2019, contrat rempli.

 

 

La suite c’est le débrief’ avec Stéphane et Guillaume, le ravito offert par Axel avant de redescendre, heureux d’être là, tout simplement.

 

4 commentaires

Commentaire de Trixou posté le 26-05-2022 à 22:15:06

Un récit tout en retenu, au contraire de la course où tu as tout mis sur la table.
Bravo.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 28-05-2022 à 22:19:40

Merci ô lecteur !!!

Commentaire de samontetro posté le 29-05-2022 à 16:50:39

Moi j'aime pas les KV :-(! Ça monte trop! Mais j'aime bien lire les récits du Bouk, même qu'il arriverait presque à me donner envie d'essayer. Ça a l'air chouette quand même ces trucs débiles quand tu les racontes!
Mais naann j'irai jamais! Ou alors juste une fois pour voir? Booouuuuuk!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 30-05-2022 à 09:30:04

C'est sûr que ton pseudo n'invite pas à ce genre d'effort ;)
Et pourtant tu serais un tueur, je me souviens de la foulée méaudraise 2013 où avec tes grandes pattes tu m'as largué en montée !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !