Récit de la course : Les Montées aux Refuges de la Vallée du Haut-Bréda - Le Pluviomètre 2022, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Les Montées aux Refuges de la Vallée du Haut-Bréda - Le Pluviomètre

Date : 1/7/2022

Lieu : Pinsot (Isère)

Affichage : 178 vues

Distance : 5km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Jardinage dans l'Arpette !

 

Jardinage dans l'Arpette !

 

Après une matinée dans le Beaufortain avec la Corne pour encourager le Faizan et les Didier sur l'étape 1 de la Pierra Menta Ete 2022, me voici à Fond-de-France pour une des plus dures/belles étapes des Montées Estivales du Haut-Breda : le Pluviomètre !

 

Autant dire que je sais que je ne serai pas fringuant aujourd'hui, et à 17h55 je suis proche de partir avec Nico mais Philippe Lux arrive à temps mais le temps qu'il se prépare on part tous les deux.

 

Pas de combat aujourd'hui, que de la randonnée, et après un bout de route on file à droite et déjà c'est bien vertical, on a beau avoir un bon pas les méchants/costauds qui s'échauffent nous remontent en tapant la discut' !

 

Et déjà on traverse l'Arpette, et le message s'annonce, la montée qui s'ensuit est un raidard, c'est parti pour du D+ brutal dans la forêt !

 

Nico est parti devant c'est donc avec Philippe à J-31 de la retraite que je grimpe. Moi à l'économie, je veux aller au sommet !

 

Cette montée est rude et je me remémore les précédentes éditions, il faut l'avoir faite une fois ! Enfin, au détour d'un lacet, Philippe s'arrête pour un besoin, je continue et sens que la forêt s'arrête bientôt : bingo ! On arrive dans le premier alpage.

 

Ici je me souviens que cette seconde partie n'est pas courte, par contre quelle végétation ! Philippe me remonte, on déroule le vallon mais quelque chose cloche : normalement il y a un sentier, des lacets, et là on s'enfonce comme si on filait droit sur le chalet de l'Arpette. Après un peu d'hésitation on choisit de continuer droit et d'affronter le verrou.

 

En plus ça fait bien 50 minutes et aucun costaud n'est à nos trousses, quand soudain en bas au loin je le vois ce fichu lacet qu'on a raté. Comble de nullité, il y avait un rocher blanc et 3 piquets blancs de cloture, grrrrr

 

On en termine avec ce verrou, déjà 750m de D+, on déboule effectivement sur le Chalet de l'Arpette donc trop à l'Est, et surprise le premier des costauds Pierre est là et cherche le chemin, sauf qu'on a aucune crédibilité sur le coup !

 

Heureusement plus haut Gilbert hèle pour attirer les coureurs, donc maintenant c'est dré dans le pentu et le voici ce pluviomètre, les costauds 2&3 nous passent, puis c'est Norbert et Stéphane qui déboule, un chien sosie de Lassie, le sommet s'approche, Nico n'était pas si loin mais s'était perdu aussi et j'en termine en 1h31 minutes heureux de cette journée de D+ !

 

Hélas en haut on est dans un sacré brouillard (qui s'éloignera dès qu'on descendra, normal !), donc j'entame la descente, dérogeant à la sacro-sainte règle élémentaire qui est d'attendre les derniers.

 

La suite c'est une descente exigeante pour le cuissot, le sourire au lèvre d'avoir la chance de gambadé dans ces belles montagnes

 

3 commentaires

Commentaire de Trixou posté le 06-07-2022 à 18:28:35

Heureux homme !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-07-2022 à 09:52:12

Comme toi !!!

Commentaire de Trixou posté le 07-07-2022 à 12:34:56

Je vis trop loin des montagnes !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !