Récit de la course : Cross-Duathlon de Nemours 2022, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Cross-Duathlon de Nemours

Date : 11/11/2022

Lieu : Nemours (Seine-et-Marne)

Affichage : 107 vues

Distance : 26.5km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Un nouveau Duathlon... pas facile !

 Récit disponible sur mon blog : http://www.mesexperiencessportives.com/2022/11/11/11/2022-cross-duathlon-de-nemours.html

 

 

10 jours après le Duathlon de Souppes-sur-Loing, je profite d'un nouveau jour férié pour retourner dans ce coin mais pour un Cross-Duathlon cette fois, c'est-à-dire que le VTT remplace le vélo de route. Le Duathlon, c'est un exercice que j'affectionne beaucoup mais je ne suis pas très bon sur le vélo, faute d'entraînement. Je fais du vélo très régulièrement pour aller et revenir du boulot mais c'est toujours le même trajet, très roulant, en Bords de Marne.

J'ai déjà participé aux Cross-Duathlons de Torcy et Chessy, j'ai fait 3 fois les parties VTT et course à pied du Cross-Triathlon de Jablines (une fois en solo et deux fois en relais) et une fois une animation Duathlon, à nouveau à Torcy. J'adorerais pouvoir en faire davantage mais il n'y a pas beaucoup d'épreuves de ce type vers chez moi. C'est pourquoi j'ai fini par m'inscrire au Duathlon de Nemours car la Course des Poilus de Crégy-les-Meaux est annulée cette année.

 

Vendredi 11 novembre 2022

Comme il y a 10 jours, je mange vers 10h00 pour partir sur les coups de 11h00 après avoir fait un peu d'entretien sur mon VTT qui est dans un état très médiocre. Je compte en acheter un nouveau prochainement car je l'ai déjà bien usé celui-ci. J'avoue ne pas être très doué pour l'entretenir régulièrement, l'utilisant beaucoup.

Direction Nemours avec le vélo sur la plage arrière. De justesse mais ça rentre sans retirer de roue ! 1h15 de route plus tard, me voilà arrivé à destination, à me stationner sur un parking improvisé par l'organisation. Pas mal de concurrents sont déjà sur place. Je pars récupérer mon dossard et la plaque pour le vélo.

Il est maintenant temps de sortir le vélo de la voiture, d'accrocher au niveau du guidon la plaque, de mettre mon dossard sur ma ceinture porte-dossard et de finir de me préparer. Les conditions sont incroyablement idéales cet après-midi, il fait bon (environ 15°C) avec un grand soleil ! Ce sera donc en tee-shirt et short. Je n'ai pas de pédales autos sur le VTT donc je porte mes chaussures de course Brooks Ricochet, un bon choix vu comme il fait sec. Casque sur la tête, évidemment, et pas besoin de gants d'après moi.

Je dépose mon vélo dans le parc à vélos après quelques manipulations de celui-ci pour m'assurer que tout est OK. Je pose mes affaires et pars m'échauffer à pied. Je découvre un morceau du parcours : ça va être costaud ! Vient ensuite le briefing d'avant-course où ne sont annoncées "que" deux descentes où la vigilance doit être de mise. Pas de difficultés particulières de signalées, juste quelques bosses...

Dernières petites minutes d'échauffement puis il est temps de se placer sur la petite esplanade d'où est donné le départ de la course. Etant conscient que ce sera très compliqué pour moi à vélo, je décide de me placer plutôt devant, en deuxième ligne, pour prendre un bon départ en course à pied.

 

La course
Partie 1 : Course à pied (5km)

Je ne me sens pas dans une forme olympique et je pars prudemment mais j'avance quand même très bien et je me retrouve assez loin au classement, facilement vers la 20ème place voire pire, ça promet ! Cela part très très vite devant. Nous faisons un tour du terrain à l'intérieur duquel se trouve le parc à vélos puis nous partons en direction de la forêt.

Après avoir traversé un terrain vague, nous retrouvons un peu de bitume, sur un trottoir, le long d'un collège, pour traverser la route un peu plus loin et directement pénétrer dans la forêt pour n'en sortir qu'à la fin de la première partie de course à pied.

Là, je me rends compte que le parcours a des airs des 25 bosses, c'est un terrain très semblable (du chemin, des épines de pin, du sable, des rochers, des racines et surtout, très peu de plat). Très vite, on commence à monter puis ça relance, ça serpente, ça monte, ça descend, c'est très irrégulier. J'adore mais c'est très physique et très usant pour un début de course.

Je reste un peu bloqué derrière des coureurs mais je finis par me dégager un peu, beaucoup sont partis trop vite vu la difficulté du parcours. Je profite du terrain et de mes "qualités" de coureur pour remonter un peu le paquet et sans trop m'en rendre compte, je double du monde. Je suis hyper à l'aise en descente, je tiens bon dans les montées, tout va bien... mais c'est déjà très physique.

On finit par sortir de la forêt au bout de 4 kilomètres très intenses. Je relance bien sur le plat et j'arrive à un bon rythme au niveau du parc à vélos pour la première transition. Environ 4,75 kilomètres d'après la montre. Je mets directement mon casque et prends mon vélo, je cours à côté jusqu'à la sortie du parc et peux enfin grimper dessus.

A la sortie du parc à vélos, je pointe en 7ème position, individuels et relais compris. Je l'ignore complètement, je m'imaginais bien plus loin et comprends désormais mieux ce qu'il s'est passé ensuite... Je suis 3 ou 4ème des individuels, le 6ème au scratch n'apparaissant pas dans les résultats finaux, probablement un abandon...

19 minutes et 25 secondes pour boucler la première partie à environ 15km/h de moyenne.

 

Partie 2 : VTT (20km)

Qu'elle va être délicate la partie vélo ! Enfin, surtout la première des deux boucles car nous partons sur un parcours d'un peu moins de 10 kilomètres à parcourir deux fois.

Je débute plutôt bien, je reprends mon souffle sur la portion favorable sur le trottoir avant d'entrer dans la forêt où je sais que ça va être très compliqué pour moi. Je ne suis pas préparé à ça et le parcours va s'avérer beaucoup plus dur et technique que je n'aurais pensé. Ce n'est pas grand chose pour des vététistes mais moi, je suis clairement novice dans la discipline.

C'est d'autant plus dur pour moi en début de parcours que, du coup, je suis super bien placé. Ce sont donc des favoris qui reviennent comme des fusées derrière moi et me mettent indirectement une grosse pression car je n'ai pas le droit à l'erreur ! Sinon, je gêne ! Je ne suis pas très à l'aise, je fais des erreurs et fais de mon mieux pour ne pas ralentir les autres concurrents et les laisser passer dès que possible mais c'est hyper usant.

Dans les passages un peu techniques, je m'en sors pas si mal mais je me sens très mauvais. Dans les montées, je suis à la rue, par rapport aux autres en tout cas. Dans les descentes, ça va. J'arrive à bien relancer dans les singles mais la moindre trajectoire imparfaite et je risque de gêner, c'est dur. 

Je vois donc très vite pas mal de concurrents me passer à vive allure, avec l'incapacité de les suivre et l'inquiétude que cette situation assez pénible pour moi dure toute la course. Je me sens vraiment comme un pur débutant et je perds toute confiance en moi dans mes choix, dans mes trajectoires, dans mes relances. Je découvre un parcours difficile, qui me plaît beaucoup pour autant mais qui me fait alors surtout souffrir.

Je manque de peu de m'étaler par terre à plusieurs reprises mais ne prends pas trop de risques, je gère mal quelques passages techniques mais surtout, je suis contraint de descendre deux fois du vélo en pleine montée car je suis à l'arrêt à cause d'une mauvaise gestion de la pente ou de mes vitesses. La pression de mes adversaires m'empêche clairement de manœuvrer comme je sais faire.

Au bout de 5 kilomètres de vélo, je suis dans le dur et bien démoralisé. Mais heureusement, la suite va être plus agréable. D'abord parce que les portions techniques sont plutôt sur la première partie du tracé avec les deux descentes "dangereuses" et les 2 ou 3 plus grosses difficultés. Mais aussi parce que je vais longtemps me retrouver tout seul et pouvoir enfin profiter du parcours en gérant tout à mon rythme, mes trajectoires sans pression, etc...

Je termine le premier tour en 29 minutes et 59 secondes, 18km/h de moyenne environ pour 9 kilomètres vraiment pas simples.

Nous revenons donc vers le parc à vélos, faisant le tour des terrains comme en tout début de course et partons pour le deuxième tour, identique au premier. Je me fais dépasser par 5 ou 6 concurrents lors de la transition entre les deux tours, je souffle bien, je bois un coup et je repars dans la forêt, fatigué mais mieux moralement que 5 kilomètres auparavant car je commence à prendre mes marques. Je suis inquiet car je sais que la boucle est difficile mais je sais un peu mieux comment l'aborder.

Dans ce deuxième tour, je vais certainement un peu moins vite mais je fais beaucoup moins d'erreurs techniques. J'ai encore quelques trajectoires approximatives, quelques endroits où je joue la prudence avant tout mais je gère mieux les difficultés dans lesquelles je n'ai cette fois pas besoin de poser les pieds par terre !

C'est dur, je me fais encore déposer par quelques concurrents mais souvent, je les garde davantage en ligne de mire que ceux qui m'ont doublé au début et c'est normal, ils vont moins vite. Je parviens même parfois à en suivre certains mais je préfère ne pas rester dans la roue pour limiter les risques de chute.

Je me sens mieux, usé physiquement, le corps ne se repose jamais mais c'est plaisant. J'aime le VTT, j'ai juste bien trop peu l'occasion d'en faire. Et je n'ai vraiment pas envie de tomber ni de crever... Au moment d'aborder la deuxième descente sensible, les mains sur les freins, je manque de peu d'embrasser un arbre, sans trop savoir pourquoi... Heureusement, au ralenti, je parviens à mettre le vélo sur le côté pour ne pas tomber et rester debout.

Une fois l'enchaînement de difficultés passé, il ne me reste plus qu'à relancer pour bien finir la partie vélo. Je suis entamé mais j'avance relativement bien. Je finis le deuxième tour en 30 minutes et 0 seconde ! 1 seule petite seconde de plus que le premier tour, j'ai été hyper régulier en gérant ma course très différemment (moins rapide mais moins d'erreurs et moins de pression).

J'arrive dans le parc à vélos, dépose mon vélo et mon casque et repars assez vite en course à pied, motivé pour bien finir. 1 heure et 49 secondes (les 50 secondes en plus des deux boucles représentant le temps nécessaire pour faire le tour des terrains entre les deux tours et la transition) pour environ 18,5 kilomètres de VTT. Lorsque je sors du parc à vélos, je suis 27ème au classement individuel. J'ai le 55ème temps au scratch sur la partie vélo, 31ème individuel.

 

Partie 3 : Course à pied (3km)

La course n'est pas finie pour autant, c'est dur mais c'est à mon avantage, il faut finir par 3 derniers kilomètres à pied. Si mes calculs sont bons, je double pas moins de 8 concurrents sur cette ultime portion, tous des individuels !

Je pensais d'ailleurs avoir un meilleur classement sur cette partie de la course car je ne vais pas très vite mais le parcours est difficile et mes sensations ne sont pas mauvaises mais en même temps, je passe mon temps à rattraper et doubler d'autres gars.

J'en double entre le parc à vélos et la forêt puis dans la première montée très pentue dans le sable. Je marche même sur la fin de la montée tant elle est difficile, y courir n'est pas forcément plus efficace. En revanche, je relance bien dès que j'arrive en haut.

Il reste une deuxième belle bosse que je gère plutôt bien et dans laquelle je double encore deux coureurs dont Sébastien, un badiste que j'ai déjà affronté en interclub et qui est dans l'équipe que l'on reçoit vendredi prochain... peut-être nous affronterons-nous à nouveau... Il me reconnaît et m'encourage, sympa ! Il est aussi prof de sport en collège et particulièrement prof de VTT mais là, il est collé sur la dernière partie à pied.

Allez, je relance encore, une bonne descente qui fait du bien puis la partie plate de fin de boucle pour rejoindre l'arrivée. Direction le parc à vélos pour la dernière fois mais ce coup-ci, on continue tout droit pour franchir la ligne d'arrivée au bout de l'effort ! 7ème temps individuel sur ces 3km à pied, 14ème temps au scratch en 13 minutes et 17 secondes.

Au final, je termine 19ème individuel (33ème au scratch) sur 83 finishers (108 en comptant les équipes) en 1 heure 33 minutes et 31 secondes26,49 kilomètres au cumulé à la montre, 17km/h de moyenne. 384 mètres de dénivelé positif, quand même !

Je me suis bien donné mais je ne finis pas complètement cuit, j'ai clairement de gros progrès à faire en VTT pour pouvoir m'employer davantage. Je suis cependant très satisfait du résultat final.

Prochain Cross-Duathlon prévu le 15 janvier à Torcy. Prochaine course dès dimanche avec le Cross Court de Marne-et-Gondoire et Parc de Rentilly.

2 commentaires

Commentaire de begouz posté le 12-11-2022 à 23:25:05

👌 , je fini 17eme
Tu me passe en cap au 1er kil et te reprend à un moment au vtt
Effectivement parcours technique et usant.
On a déjà du se croiser sur les bords de marne en velotaf 🤔
Je serai peut être sur le cross duathlon de torcy 😉
Bonne récupération

Commentaire de DavidSMFC posté le 13-11-2022 à 08:14:16

Merci !
On fait effectivement une course assez semblable, tu es plus efficace à vélo et je vais un poil plus vite à pied.

Au plaisir de se croiser !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.36 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !